Accueil » Fervent hommage » Votre Nouvelle
Apparence  

 

Les Hautes Fagnes

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Add Chapter
Stories List
Voir les Options:
Sommaire | Plein texte
additions are not allowed l'auteur interdit les ajouts

Chapitre 348: Chapitre 63.3
(par lambertine, ajouté le 30/03/01 20:34)


- Elle risque en effet de se faire renvoyer pour ça. vous saurez quoi jeudi, après la staff. D'ici là, elle est neutralisée. Interdite de sortie.
J'espérais, contre toute attente, pouvoir déjeuner dehors avec mes enfants. C'est raté, et cet espoir déçu me touche bizarrement plus que l'épée de Damoclès qui pend au dessus de ma tête. Mes enfants, eux, réagissent au quart de tour. Ils se font avocats. Mes avocats. Ils parlent de moi, d'eux, de Jean. Surtout de Jean. Du trou béant que sa mort a laissé de ma vie. De ma quête incessante d'un garçon qui le remplacerait, qui comblerait ce manque, et qui n'existe pas. Le thérapeute les écoute. L'assistante sociale prend des notes. Sont-ils convaincus ? Je l'ignore. Peu importe. Mes enfants m'aiment, et me comprennent, et c'est là l'essentiel.
Ce qui ne m'empêche pas d'être punie.

- Communautaire !
Nous apprenons, sans surprise, l'exclusion de Jacob. Pour rechute, et pour insolence. Ensuite, Thomas s'intéresse à "mon cas".
- Tu es neutralisée, jusqu'à Jeudi. D'ici-là, tu es interdite de parole en réunion...
- Je m'y attendais, ne puis-je m'empêcher de murmurer.
- J'ai dit, rétorque-t-il, furieux, que tu étais interdite de parole en réunion. Tu ne te mettra plus en avant, comme tu as l'art de le faire. Tu porteras des vêtements discrets. Et tu resteras à distance des jeunes gens. Je ne tiens pas à ce que tu en attires un autre dans tes filets.
Mes filets ? Drôles de filets, que ceux d'une femme vieillissante, obèse, ruinée...
Je 'espère qu'une seule chose : retrouver ma chambre, et ma solitude. Je me tais, jusqu'à la fi de la réunion. Ce n'est qu'une fois celle-ci terminée que je m'adresse au patron. Seul à seule.
- Jeunes gens ? Vous voulez dire, jusque quel âge ?
Il se met en colère. M'accuse de me moquer de lui. Ce 'est pas vrai. Je n'ai posé qu'une simple question.
- C'est de ta faute, ce qui s'est produit. A toi et à toi seule.
Il repart dans ses délires, dans ses fantasmes, et je n'écoute plus.

Voir le chapitre 348 sur 395



Script fourni par 21st Century Scripts, adapté et modifié par Cédric Fockeu.