Accueil » Fervent hommage » Votre Nouvelle
Apparence  

 

Les Hautes Fagnes

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Add Chapter
Stories List
Voir les Options:
Sommaire | Plein texte
additions are not allowed l'auteur interdit les ajouts

Chapitre 86: Chapitre 19.4
(par lambertine, ajouté le 04/12/09 23:55)


Oui. Pourquoi pas ? Pourquoi ne m’aideraient-ils pas à trouver ma vocation ? Ou à la retrouver ? je ne sais pas vraiment ce que je veux faire du reste de ma vie. A part écrire, peut-être. Mais écrire ne nourrit pas sa femme.
- Tu ne t’ennuies pas, ici ?
Quel rapport avec groupe professionnel ? Et avec l’ennui au travail ?
- Non.
Je m’ennuie rarement. Ou plutôt, je ne m’ennuie jamais. Mais je n’ai aucune envie de le dire. Je n’ai aucune envie de déforcer mon argumentation. Parce que je ne parlais pas pour l’éducatrice. Je me moque de l’éducatrice. Je parlais pour Célestin, Jacob, Lambert, et ces autres gamins que je connais à peine. Renaud. Et Hervé, même si le pauvre petit est déficient mental.
- Il y a des tas de choses à faire, ici, qui m’empêchent de m’ennuyer. Les tâches, le sport, les réunions.
- Et pendant les temps salon ?
- Je lis. Je tricote. Je parle avec les autres.
- Tu es certain de ne pas t’ennuyer ?
- Oui. Certaine. Pourquoi vous mentirais-je ?
- Je ne sais pas. Pour t’opposer à nous, peut-être ?
- En prétendant ne pas m’ennuyer ? Pourquoi ? En quoi cela vous dérange-t-il, que je parvienne à m’occuper ?
- Ca me dérange… ça nous dérange. L’ennui fait partie de la cure. Tu continues à prétendre ne jamais t’ennuyer ici ?
- Je continue à vous dire la vérité.
- Alors nous t’apprendrons. A t’ennuyer.
- Si ça vous amuse…
- Ca ne nous amuse pas. Ca fait partie de notre travail.
A leur aise. Je prends le pari. Je sais que je le gagnerai.
- En quoi sont…
Je retourne brusquement la feuille de papier coloré.
- Tu n’en as pas marre de tricher ?
- Non.
Il s’assied, les coudes sur la table.
- Pas besoin. Je connais la réponse. En coton. Tu ne sors pas, ce soir ?
- Je dois terminer mon jeu de piste. Et toi ?
- Pas envie. Diane ?
Il tripote nerveusement mes petits papiers, et je le laisse faire.
- Tu le pensais vraiment ? Ce que tu as dit au night meeting ?
- Qu’il y a des boulots où l’on ne s’ennuie pas ?
- Ne te moque pas de moi, Diane ! S’il te plaît. Tu sais très bien de quoi je veux parler.
Il me supplie presque. Et je ne veux pas me moquer de lui. Ni même plaisanter.
- Oui. Je le pense vraiment. Je te vois mal travailler dans un bureau. Par contre, tu es intelligent. Et, oui, je crois que tu pourrais travailler dans le commerce international. Ou dans l’humanitaire. Tu as la bosse des affaires. Tu l’as prouvé dans un mauvais domaine, alors pourquoi pas dans un bon ?
- Je n’ai pas de formation. Je n’ai même pas terminé l’école.
- Alors, termine-la, Célestin.
- J’ai un problème avec les profs.
- Passe ton bac en élève libre.
- Tu crois…
- J’en suis certaine.
- J’aurais pu… j’ai tout foiré.
- Recommence. Tu peux y arriver. Tu n’es pas tout seul, Célestin.
Il relève la tête, et sourit. Des lèvres et du regard.
- Toi aussi…
- Moi aussi quoi ?
- Tu peux recommencer.

Voir le chapitre 86 sur 395



Script fourni par 21st Century Scripts, adapté et modifié par Cédric Fockeu.