JRRVF Page principale
Forum Forum - page principale Aller à la section
Membres Inscription Votre profil Recensement
Fuseaux Moteurs de recherche Les derniers fuseaux Archives
Section « Espace libre »
Fuseau « La nature de métamatière et la manoeuvre de recul »
Atteindre la fin du fuseau
La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
- Les messages -
Claude De Bortoli
Click Here to See the Profile for Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 25-04-2010
à 17:27

Bonjour,

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime . Si le véhicule évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le moteur Science peut être remis à plein régime en marche avant.

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est la preuve !!


Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 25-04-2010
à 20:32

Le rapport avec Tolkien ?
jean
Voir le profil de jean   Cliquer ici pour écrire à jean  

le 26-04-2010
à 08:45

Bonjour Claude, l'habitude sur ce forum est de souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants. Je ne dérogerai donc pas à la règle, mais peux tu nous dire quel est le lien de ton message avec Tolkien et la TdM ?
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 26-04-2010
à 08:55

Mmmh...
Tout d'abord, que Monsieur De Bortoli soit le bienvenu en ces lieux.

La spiritualité de la haute technologie, c'est largement hors sujet dans ce forum...
Ou alors, parlons-en - pour ceux que la croyance dynamique intéresse - dans l'espace libre. Il y aurait surement à dire sur Tolkien et l'harmonie de la nature, son inquiétude face aux excès de la modernité, ce genre de choses...

Mais sinon, bof, bof...

I.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 26-04-2010
à 09:58

L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force, plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 26-04-2010
à 11:04

Bref, on préconise ici un projet de service pour l'entreprise Terre, avec charte du manager (le guide croyance) et des fiches action-cibles (le recul, puis la remise en marche) et tout le toutim...

Ok, cool.
Mais le lien avec Tolkien est toujours aussi opaque.

I.

Pellucidar
Voir le profil de Pellucidar   Cliquer ici pour écrire à Pellucidar  

le 26-04-2010
à 13:52

Laissez tomber.
L'ami Claude s'est amusé à poster ce même message sur des dizaines de fora différents, et - oh tiens ! - le mot secte apparaît en premier quand on tape son nom dans Google...
Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 26-04-2010
à 14:48

Isengar >>> "Ok, cool. Mais le lien avec Tolkien est toujours aussi opaque."

Hélas, cher Isengar, le lien ne peut pas être opaque... car il est tout simplement inexistant. ;-)

Et en effet, Pellucidar, je crois, comme toi, que la voie est sans issue...

Car, en vérité, je vous le dis : je doute que ce fuseau ait été créé dans le but de parler de J.R.R. Tolkien et de son oeuvre...

- http://univers-sans-matiere.over-blog.com/
- http://www.forum-religion.org/sciences/l-univers-de-metamatiere-et-le-terrien-nouveau-ne-t23200.html

Claude De Bortoli me fait bizarrement penser à un autre Claude... vous savez, celui qui prétend avoir eu une révélation dans les années 1970 en se promenant dans les volcans d'Auvergne...

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 27-04-2010
à 12:07

Au bûcher! Émile Combes revient! \o/
(ceci étant bien sûr un message humoristiq... Enfin presque :D)

E.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 27-04-2010
à 09:13

Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou.

Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière et qui l'explique à ses contemporains.

J'ai puisé la découverte de la métamatière directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière, sans intermédiaire humain.

La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à mes contemporains.

Feuille de Niggle
Voir le profil de Feuille de Niggle   Cliquer ici pour écrire à Feuille de Niggle  

le 27-04-2010
à 11:47

Pas specialement pour animer le debat...
... on entend de plus en plus que le "rechauffement climatique" n'est pas un phenomene si certain que ca. Que certains ont grossi leurs chiffres pour x ou y raisons (cf. le scandale des e-mails de scientifiques qui ont ete pirates en Grande-Bretagne) et que la fin du monde ne serait donc peut-etre pas pour 2012. Pas de quoi se convertir a la "metamatiere" en somme!

... surtout que Tolkien n'en a jamais parle dans sa cosmogonie ;p

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 27-04-2010
à 15:18


Elendil Voronda
Voir le profil de Elendil Voronda  

le 27-04-2010
à 18:37

Ou, pour en citer un autre :

Matthieu 7:15-16 a dit :
« Gardez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous vêtus en brebis, mais qui au-dedans sont des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Cueille-t-on des raisins sur un buisson d'épines, ou des figues sur des chardons ?
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 27-04-2010
à 18:49

Silmo, dans mes braaas, farpaitement!
Quelqu'un a un menhir sur lui? :D

E.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 27-04-2010
à 20:14

Allons, allons, chers amis.
Laissons-donc une chance à notre invité.

Je reprends la citation suivante :
"La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à mes contemporains".
(mon emphase)

Vous avez donc bien compris que nous ne pouvons pas comprendre, comprenez-vous ?
Mais si monsieur se propose de nous expliquer tout ça, il faut rester aimable avec lui. Après tout, il n'est pas obligé de le faire.
Et nous ne sommes pas obligés de le lire. Non-obligation dont je vous informe que je ne me priverai pas désormais.

Par ailleurs, force est de constater que monsieur a répondu subtilement et habilement à notre requête puisque le nom de Tolkien a été cité à deux reprises au moins dans son dernier post.
Je lui rend donc hommage pour ceci.

Hein ? quoi ? vous n'avez pas vu ?
Preuve s'il en est de cette intelligence en surplus qui n'est pas de son fait - généreuse métamatière* - et dont il fait modestement la promotion.

En voici donc la preuve, tas d'ignares :
Je reprends à nouveau la citation suivante :
"La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à mes contemporains".
(mon emphase et ma fantaisie colorisée)

C'est subliminal, certes, mais c'est l'essence même de la métamatière. Elle n'est pas accessible à tous - et les plus subtils d'entre-vous auront remarqué qu'elle ne fait pas usage de la lettre "k".

En conclusion, paix et tolérence, mes frères. c'est la bannière demandée ! Car s'il n'est pas malheureux d'être méconnu des hommes, c'est un malheur de les méconnaître. Et qui ne se préoccupe pas de l'avenir lointain, se condamne aux soucis immédiats. Par ailleurs, si nous ne cherchons pas à connaître les réponses, cherchons au moins à comprendre les questions, car si apprendre sans réfléchir est vain, sagesse reste source de foi. Et si celui qui aime à apprendre est bien près du savoir, il faut savoir que c'est un beau métier, professeur...

Amis des doubles niveaux de langage, bonsoir ;p

* pas métabatière. On ne parle pas d'herbe à pipe, ici - quoique...

I.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 27-04-2010
à 22:26

Isengar : dans mes bras :)
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 28-04-2010
à 11:15


Isengar : "Vous avez donc bien compris que nous ne pouvons pas comprendre, comprenez-vous ?"

Prolix : "Si j'avais pu prévoir - grâce à la métamatière - comment ça allait tourner, je serais resté près de ma tannerie!"

Faipalgugus : "Couvrez-le de chaînes. J'ai su que c'était un vrai devin dès qu'il a prédit - grâce à la métamatière - que je monterai en grade."
Prolix : "Non ! Si j'étais un vrai devin, j'aurais deviné - grâce à la métamatière - que les dés allaient faire VII, alors j'aurais dit VIII, comme ça vous n'auriez pas cru que j'étais un vrai devin puisque les dés ont fait VII et pas VIII ! ...etc..."

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 29-04-2010
à 08:31

J'explique la découverte par amour pour l'espèce humaine ; je connais son rôle dans l'univers de matière. Par amour pour mes frères et soeurs terriens ; je sais qu'ils ne sont pas fondamentalement mauvais et nuisible. Je vois leur avenir bouché par le dérèglement climatique. Je vois leur souffrance.

Je veux me constituer un patrimoine métamatériel de qualité que j'utiliserai après la mort de mon corps de matière. Comment mieux y arriver en travaillant pour la nature de métamatière elle même !! Elle n'a pas oublié le Terrien. Elle lui envoie une nouvelle croyance. La croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. C'est un guide d'évolution évolué, fiable et fort capable de guider l'évolution du Terrien dans un chemin durable et serein.

J'ai visité en intelligence la nature de métamatière grâce au surplus d'intelligence que la nature de métamatière m'a doté. Tous nos comportements intelligents produisent naturellement, sans que nous nous en rendons compte, des métons lesuels s'assemblent en un ensemble cohérent : un esprit. Notre esprit mémorise tous les métons. Les sains comme les malsains. Son anatomie métamatérielle se génère avec les métons produits par les comportement humains gestateurs. Il ne peux pas les choisir. Il les mémorise tous.

Le corps de matière de l'humain gestateur mort correspond à la naissance de l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie générée pendant sa gestation. La nature de métaatière juge si le nouvel arrivant est viable ou non viable au regard de ses lois. S'il est jugé viable, tout va bien pour lui. Il peux espérer atteindre les hautes sphères de la nature de métamatière. S'il est jugé non viable les ennuis commencent pour lui. Il ne meurt pas. la mort n'existe pas dans cette nature. Il erre dans les basses shères de la natue de métamatière, des endroits hantés d'angoisses métaphysiques qui obligent le malheureux esprit à s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Il est obligé de s'améliorer. Les angoisses qu'il ressent sont trop profondes.

La nature de matière se protège de la non conformité de ses éléments par la mort. Dans la nature demétamatière la mort n'existe pas. Tout est éternel. Elle se protége de la non conformité par un élargissement considérable de son coté malheur et angoisse qui oblige l'élément non conforme à s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état.

Cerise sur le gâteau, l'humain gestateur de cet esprit non conforme après la mort de son corps de matière, se voit lui aussi subir ces angoisses métaphysiques sans pouvoir rien faire. Il ne peut plus faire revenir en gestation l'esprit issu de sa vie ; le corps de matière n'est plus.

L'esprit non conforme n'a qu'une solution ; s'améliorer. Pour s'améliorer, il doit parrenner des vies humaines afin de récupérer des métons sains qui amélioreront son anatomie non conforme et le feront sortir de cet enfer métamatériel.

Ce que j'explique est de la santé publique.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-04-2010
à 09:01

(soupir) N'oublions toutefois pas que tout ceci n'est qu'un méta-concept.
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 29-04-2010
à 09:22

S. — éclater de rire dès le petit déjeuner, c'est de la santé publique aussi ^_^

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 29-04-2010
à 12:52

Je comprends encore moins bien ce laïus que les dialogues de séries médicales :D

E.

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 29-04-2010
à 12:57

LESLIE : ... Hey! Shall be given what? What were you going to say?
[...]
BRIAN : Oh, nothing. I'd finished.
[...]
BLIND MAN : What won't he tell? Is it a secret?
[...]
GIRL : Is it the secret of eternal life?
(...]
BORING PROPHET : No ! It is the secret of metafaeces ! Yea, verily, at that time, it is written in the book of Obadiah. A man shall strike his donkey and his nephew's donkey and anyone in the vicinity of his nephew or the donkey. There shall, in that time, be rumours of things going astray, and there shall be a great confusion as to where things really are, and nobody will really know where lieth those little things with the sort of raffia work base that has an attachment. At this time, a friend shall lose his friend's hammer and the young shall not know where lieth the things possessed by their fathers that their fathers put there only just the night before, about eight o'clock. Yea, it is written in the book of Cyril that, in that time, shall the third one....

FALSE PROPHET : For the demon shall bear a nine-bladed sword. Nine-bladed! Not two or five or seven, but nine, which he will wield on all wretched sinners, sinners just like you, sir, there, and the horns shall be on the head, with which he will...

BLOOD & THUNDER PROPHET : ...And the bezan shall be huge and black, and the eyes thereof red with the blood of living creatures, and the whore of Babylon shall ride forth on a three-headed serpent, and throughout the lands, there'll be a great rubbing of parts. Yeeah...


Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 30-04-2010
à 08:52

Les métons n'ont ni dimension, ni masse, ni durée. Ce sont des particules de métamatière, pas des particules de matière. Dans la nature de métamatière, pas d'idée de dimension ni de masse ni de durée. Ces concepts font partie de la nature de matière om tout est mortel, pas de la nature de métamatière où tout est éternel.

Tu vois de la métamatière chaque fois que tu rêves. Tous les éléments qui forment tes rêves sont faits de métamatière. Tu te vois vivre dans une nature faite de métamatière. Pour se voir de la métamatière il faut obligatoirement quitter la nature de matière. Lorsque tu la quittes momentanément ou définitivement dans le sommeil, le coma ou la mort, tu passes automatiquement en mode métamatière. Puis tu reviens en mode matière au réveil. Mais un jour tu ne te réveilleras pas. Ton corps de matière mourra. Tu resteras alors en mode métamatière pour l'éternité.

Les métons ne sont pas perceptibles par nos sens matériels. Je les ai mis en évidence par mon sens métamatériel : l'intelligence.

Par déduction :

D'abord, la découverte l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
Un univers est composé d'éléments sinon pas d'univers. L'univers de matière est composé d'éléments faits de matière. L'univers de métamatière lui est composé d'éléments faits de métamatière.
Un éléments qu'il soit composé de matière ou de métamatière ne naît pas du néant. Il a une fécondation, gestation, une naissance, une vie. Pour les éléments matériels ce sont des particules de matière qui s'assemblent, pour les éléments métamatériel ce sont obligatoirement des particules de métamatière qui s'assemblent. Je les ai appelé : des métons.

Comment je les ai mis en évidence ?

En visitant en intelligence la nature de métamatière, j'ai découvert une espèce d'êtres vivants particulière. Cette espèce a exactement le même rôle est la même position dans la nature de métamatière que l'espèce humaine dans la nature de matière. Je l'ai appelé ; l'espèce esprit.

Les esprits non plus ne naissent pas du néant. Ils ont une gestation, une naissance et une vie. Ils n'ont pas de mort. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Une fois nés dans la nature de métamatière, il vivent éternellement. C'est leur gestation qui intéresse directement les humains. Elle se déroule dans leur vie quotidienne. La gestation des esprits, qui sont des êtres vivants métamatériels, se déroule dans le Matériel au dépend de la vie des humains.

Donc, un esprit est fait de métamatière. Il vit dans la nature de métamatière. Son anatomie est constituée de particules de métamatière assemblées en un ensemble cohérent. Elle s'est faite au cours d'une gestation dans la vie d'un humain.

Comment s'est-elle faite ?

L'humain gestateur vit sa vie quotidienne mormalement. L'esprit en formation se génère au dépend de cette vie humaine. Voilà où sont les métons !! L'humain gestateur, pendant sa vie matérielle, produit naturellement, sans qu'il s'en rende compte, des particules de métamatière lesquelles sont mémorisées par un esprit en gestation. Tous les comportements quotidiens humains sont transformés en métons. L'esprit en gestation dans la vie humaine les mémorise et s'en sert pour se générer.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie générée pendant la gestation dans la vie humaine.

Par un processus défiant les lois matérielles, l'humain gestateur, après la mort de son corps de matière, se voit vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie, pour l'éternité.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-04-2010
à 09:08

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 30-04-2010
à 09:14


Les meilleures blagues doivent savoir finir, quand même...
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 30-04-2010
à 12:05


...

C'est tout le problème du dérèglement climatique.
Il commence par pleuvoir des trombes ou des hallebardes, ici des menhirs, là des chiens et des chat(rlatan)s, et puis des faux-prophètes.
Hélas, il n'y a rien d 'autre à faire qu'attendre l'accalmie.

Notre régional de l'étape, Philippulus Bortoli semble encore plus sourd que la plupart des pots.
Quoi qu'on fasse, quoi qu'on dise, il entend bien (ce qui, vous en conviendrez, est paradoxal chez un sourd) prêcher jusqu'à épuisement du sujet comme sur les autres sites où il a déjà sévi. C'est inbitable mais pas bien dangereux. Patience. Tout a une fin, y compris l'incontinence.

En vérité, je vous le dis, le moment venu - je le sais grâce au don de métaclairvoyance que je tiens d'un abus de la métabatière du père Isengar - cette logorrhée sombrera dans les abîmes du forum où elle ira tenir compagnie - entre autres inutilités - au "scoop" de Marie Arwen : pour mémoire, elle nous avait annoncé que le doubleur de Frodon en VF était le même qui doublait Pacey dans la série Dawson, une information capitale n'est-ce pas? Aussi précieuse que la science du gouvernail qui recule.

Silmo

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 01-05-2010
à 08:55

Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont sous l'influence de l'énergie qui anime tous les êtres matériels : l'instinct.

Amour et haine sont des sentiments naturels. Ils sont présents chez tous les êtres matériels. Ils sont maintenus à l'état raisonnable par les liens de l'instinct. Pas d'amour et pas de haine au-delà des limites raisonnables fixées par la nature de matière chez les animaux et les végétaux.

Il en va autrement chez les humains. Ils ont l'intelligence en plus de l'instinct. Instinct et intelligence sont des énergies différentes. Elle doivent rester séparées. En se mélangent, il en résulte des comportements anarchiques qui nuisent à la nature de matière. L'instinct se met au service de l'intelligence et l'intelligence se met au service de l'instinct.

L'intelligence humaine se met au service de leurs sentiments instinctifs d'amour et de haine et les exacerbe. Plus de limite dans l'amour et dans le haine chez les humains s'ils mélangent leurs instincts et leur intelligence.

En maintenant séparés l'intelligence et l'instinct, les sentiments d'amour et de haine retrouvent un état raisonnable.

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 01-05-2010
à 21:50

inexhaustible
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 02-05-2010
à 08:51

Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables, constituent, avec le Terrien, l'Humanité.

L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière.

Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution.

Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon.

Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien l'a été.

D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes actuellement.

D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles maîtrisent la notion d'éternité.

D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur existence.

Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute de reproduction.

Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.

D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine. Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses éléments.

Elendil Voronda
Voir le profil de Elendil Voronda  

le 02-05-2010
à 09:47

J'ai compris ! C'est une machination pour nous faire comprendre les bienfaits d'un forum suffisamment modéré. ;-)

Mine de rien, juste un petit bouton « signaler le message » pourrait être utile pour un cas comme ça...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 03-05-2010
à 08:45

Ah oui, c'est une épreuve que ce vieux grigou d'Odin nous envoie pour vérifier si on est toujours au méta-top, un truc comme ça ?

J'ai vérifié sur un ou deux forum ou notre méta-gourou a sévi. Ca peut durer plusieurs semaines cette affaire là... :/

Prenons notre mal en patience, nous-autres méta-adolescents agressifs (révélateur, ce raccourci, à propos...) et attendons tranquillement le débarquement imminent des méta-Elohims.
Méta-Bortoli finira par se lasser en voyant qu'il n'a pas affaire, ici, à des sociétaires de l'amicale internationale des ex-raëliens... (si, si, ça existe !)

I.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 03-05-2010
à 09:04

Le moteur Science, lancé à l'aveugle à plein régime, a provoqué Tchernobyl via sa filiale Nucléaire.

Via sa filiale Pétrochimie, la même Science vient de provoquer un Tchernobyl marin au large des côtes américaines.

Une fois en place aux commandes du véhicule évolution humaine, le guide Croyance mettra le moteur Science au ralenti.

La Croyance démantellera ensuite les idoles entreprises vectrices de pollution.

Le lourd véhicule évolution humaine commencera à reculer. Un recul nécessaire pour le sortir de l'impasse funeste nommée dérèglement climatique. Un recul maitrisé. Calculé. Guidé. La manoeuvre est délicate du fait du recul et du manque de visibilité. L'impasse est étroite. Il ne faut surtout pas accélérer le moteur Science. Le véhicule évolution humaine risquerait de se mettre en travers de l'impasse. Il agoniserait là ne pouvant plus ni avancer ni reculer.

Seule une Croyance forte et évoluée peut guider une telle manoeuvre.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 03-05-2010
à 13:48

Ce n'est pas la science qui est à l'origine des catastrophes évoquées. C'est la recherche de profit. Attention de ne pas confondre.


Mais je ne comprends pas très bien cette histoire de méta-manoeuvre. Est-ce qu'on avance, est-ce qu'on recule, comment veux-tu... passer par la voie étroite ??? Il y a un message caché ou je ne m'y connais guère... O_O

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 04-05-2010
à 08:09

Ce ne sera pas une régression ! Ce sera un recul raisonnable.

Si tu connais des prières, c'est l'occasion de les dire. Pries pour que le couvercle béton stoppe la sortie du pétrole provenant du puits en éruption. Ta vie n'est pas directement en danger certes mais fais le pour la nature matérielle qui t'as donné la vie.

Une fois aux commandes de l'évolution humaine, la Croyance démantellera progressivement les entreprises vectrices de pollution. Plus de pétrole, plus de véhicule polluant, plus d'avions, plus de nucléaire.

Tu penses que la Croyance n'en sera pas capable ? Comprends bien une chose. L'évolution humaine est arrivée au summum de la matérialité. Cette situation critique est appelée : le dérèglement climatique. C'est la Science avec ses dérivés : les entreprises, et ses lobbies : pétroliers, nucléaires, automobile, etc., qui en sont à l'origine.

La solution n'est donc pas à "encore plus de matérialité". Ca mène à la casse ! Ca a mené au Tchernobyl terrestre. Et maintenant au Tchernobyl marin. On ne combat pas la matérialité avec de la matérialité.

Il nous faut autre chose que de la matérialité. Autre chose, il n'y a rien d'autre que la métamatérialité. La Croyance. Sa "tasse de thé " n'est pas la matérialité. Elle n'a que faire de la matérialité. Sans problème et sans état d'âme elle démantellera les entreprises matérielles vectrices de pollution. Sans état d'âme elle mettra au ralenti le moteur Science pour que la manoeuvre de recul se fasse en sécurité.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-05-2010
à 09:22

Mwarf ! J'aime : "Fais tes prières, rascal"

Mmh... j'ai du mal à voir en quoi une prière - je crois en connaître une douzaine, dans trois ou quatre religions, mais je ne crois pas en avoir un usage très catholique - pourrait avoir une influence sur un couvercle de béton géant déposé à des dizaines de milliers de kilomètres sous-marins de mon petit méta-nombril, fils.

Mercure, plomb, arsenic, cadmium, pvc sont aussi des composants polluants - au même titre que pétrole et nucléaire - de ton ordinateur préféré, pur produit de la science... Et tu oses encore tapoter tes méta-sermons sur ton clavier en sachant cela ?... (et je ne parle pas de la pollution intellectuelle que diffuse cet outil internationaliste, subversif, pornographique et mécréant - et promoteur dynamique de la foi en la science et le progrès matériel - qu'est la toile sauvage...)

Rooh ! mais à quel saint se vouer, Claudius, si toi-même tu prêches avec une main propre et levée au dessus de la foule tandis que l'autre caresse sciemment la fange (je n'osais pas dire la matière) que tu conspues ?

Bref, beaucoup de gentille contradiction dans tout ça... Rien d'étonnant en fait. Toute intelligence méta-développée a son lot de faiblesse.

Je retourne me coucher.

I.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-05-2010
à 09:22

Mwarf ! J'aime : "Fais tes prières, rascal"

Mmh... j'ai du mal à voir en quoi une prière - je crois en connaître une douzaine, dans trois ou quatre religions, mais je ne crois pas en avoir un usage très catholique - pourrait avoir une influence sur un couvercle de béton géant déposé à des dizaines de milliers de kilomètres sous-marins de mon petit méta-nombril, fils.

Mercure, plomb, arsenic, cadmium, pvc sont aussi des composants polluants - au même titre que pétrole et nucléaire - de ton ordinateur préféré, pur produit de la science... Et tu oses encore tapoter tes méta-sermons sur ton clavier en sachant cela ?... (et je ne parle pas de la pollution intellectuelle que diffuse cet outil internationaliste, subversif, pornographique et mécréant - et promoteur dynamique de la foi en la science et le progrès matériel - qu'est la toile sauvage...)

Rooh ! mais à quel saint se vouer, Claudius, si toi-même tu prêches avec une main propre et levée au dessus de la foule tandis que l'autre caresse sciemment la fange (je n'osais pas dire la matière) que tu conspues ?

Bref, beaucoup de gentille contradiction dans tout ça... Rien d'étonnant en fait. Toute intelligence méta-développée a son lot de faiblesse.

Je retourne me coucher.

I.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 04-05-2010
à 09:31

Hi hi, et tu en bégaies même, Isengar :D
Well, tu dois être le seul en lice à lire encore les élucubrations méta-abrutissantes de Bortolix. Et si icelui ne s'est pas encore aperçu que ce n'est pas ici qu'il trouvera des disciples, c'est qu'il est vraiment bouché du ciboulot. Le canular était drôle au début, mais là ça devient lourd...

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 04-05-2010
à 13:55

Ah, enfin Isengar!
Depuis le lancement de ce fuseau, je me demandais qui allait lancer cette citation chansonnière. Bravo d'avoir osé ! :-D :-D :-D
Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 04-05-2010
à 18:14

Laegalad >>> "Le canular était drôle au début, mais là ça devient lourd..."

Il me semble, hélas, qu'il ne s'agit pas d'une plaisanterie... et cela depuis le commencement. Il est d'ailleurs un peu consternant de voir l'activité du forum de JRRVF plus ou moins réduite, en ce moment, à cette vaine opération balourde de prosélytisme illuminé, totalement hors-sujet et qui, je l'espère, finira bien par s'arrêter...
La patience est une vertu...
__________

Isengar >>> "Mais je ne comprends pas très bien cette histoire de méta-manoeuvre. Est-ce qu'on avance, est-ce qu'on recule, comment veux-tu... passer par la voie étroite ???"

Je te sens comme aspiré par le tourbillon du méta-délire, cher Isengar... et cela m'inquiète un peu, car tu risques de ne pas en revenir...

Il faut donc réagir.


Méta-tentative de méta-contrefeu face au méta-délire issu d'une "intelligence méta-développée" :


<< META-PENETRER LE META-ANNEAU

La méta-symbolique méta-sexuelle dans "Le Seigneur des Anneaux",

Éléments pour une méta-lecture méta-freudienne de l´œuvre de J.R.R. Tolkien.

Comme cela est fréquemment le cas dans les œuvres d´une telle méta-envergure, "Le Seigneur des Anneaux" se prête à des méta-lectures multiples. Les nombreux exégètes qui se sont penchés sur l´œuvre de J.R.R. Tolkien ont pourtant, jusqu´à aujourd´hui, négligé une méta-piste méta-essentielle et particulièrement méta-féconde. L´objet de ce court essai sera donc de montrer que "Le Seigneur des Anneaux", bien plus qu´une méta-épopée méta-gratuite (et donc méta-fantastique), est un méta-récit profondément méta-marqué sexuellement, et que les méta-aventures de Frodo sont en fait les méta-étapes successives d´une méta-recherche de la méta-sexualité, sans doute le méta-récit méta-inconscient des premières expériences méta-sexuelles de J.R.R. Tolkien.

La Comté est la méta-image de l´enfance : les Hobbits y sont aussi méta-innocents que méta-petits, et le méta-départ de Frodo est la méta-marque de sa méta-accession au méta-état d´adulte, de sa méta-initiation à la méta-sexualité. Pourtant, ce méta-départ n´est pas aussi méta-rapide, aussi méta-direct qu´il en a l´air. Le méta-passage chez Tom Bombadil est, sans nul doute, la méta-expression de la méta-tentation méta-incestueuse, et ce n´est qu´après ce méta-passage, ce méta-désir de méta-retour aux méta-origines, de méta-plongeon dans la méta-terre-mère, que la méta-aventure commence vraiment. La méta-crise œdipienne ne sera cependant méta-résolue, ou du moins méta-occultée, que plus tard, au conseil d´Elrond. Nous serons amenés à y revenir.

La Forêt est chez Tolkien la méta-image du méta-sexe féminin. C´est notamment le cas des trois forêts qui jouent un méta-rôle méta-important dans cette méta-aventure, la Vieille Forêt, la Lorien et Fangorn. Fangorn et la Vieille Forêt sont des méta-creux, des méta-trous. La Lorien ne connaît pas une méta-situation identique, mais elle est placée sous le méta-signe de la méta-humidité, elle est la grande méta-prostituée au méta-croisement des trois grands fleuves, Nimrodel, Silverlode et Anduin. Ces trois forêts ont en commun le méta-mystère qui les enveloppe, les méta-légendes inquiétantes qui courent à leur sujet, mais elles représentent cependant des méta-images différentes de la méta-femme : la Méta-Mère pour la Vieille Forêt, la Méta-Prostituée pour la Lorien, la Méta-Femme-animale pour Fangorn.
La Vieille Forêt est donc la méta-représentation du méta-sexe maternel : c´est pour cela qu´elle est méta-vieille. Cette méta-image est d´ailleurs très clairement exprimée par Tom Bombadil, lui même méta-image maternelle qui ne quittera jamais le méta-esprit de Frodo : "Tom a vu la première méta-goutte et le premier méta-gland". Le méta-passage par la vieille forêt retrace donc la méta-tentation méta-incestueuse chez Tolkien. Les autres forêts sont toujours, et on le comprendra aisément, décrites comme méta-humides ; seule la vieille forêt nous est présentée comme méta-desséchée, méta-vieillie, méta-rabougrie, traversée de méta-fissures que le méta-héros franchit pour retrouver enfin sa méta-origine dans la maison de Tom Bombadil. Mais le méta-anneau, dont nous verrons plus loin la méta-signification méta-complexe, est ici sans effet, ce qui signifie qu´il n´y a pas place ici (dans le méta-anneau) pour le méta-sexe, et que Frodo/Tolkien devra aller perdre sa méta-virginité ailleurs.
L´image méta-maternelle n´apparaîtra plus directement dans la méta-suite du méta-récit. Pourtant, il en est dans le Seigneur des Anneaux de la méta-mère comme de la méta-mer : on ne les voit jamais, mais on sent toujours et partout leur méta-présence méta-obsédante en marge du méta-récit.

Le méta-épisode de la méta-traversée de la Moria est sans doute l´un des plus riches de méta-ambiguïté méta-sexuelle de tout l´ouvrage, et c´est là qu´apparaît pour la première fois clairement le méta-thème de la méta-sodomie, qui deviendra ensuite peu à peu méta-omniprésent. Il n´est guère étonnant que le méta-code permettant de pénétrer dans la Moria soit "ami", il n´est pas non plus surprenant que ce soit Gandalf, ici dans le rôle du méta-pédagogue grec, qui le découvre à ses jeunes méta-compagnons. Qu´est-ce en effet que la Moria sinon un gigantesque méta-anus, que nos méta-héros ne vont pas se contenter de méta-pénétrer mais qu´ils vont méta-explorer jusqu´au plus profond. Un clien d´œil du Tolkien linguiste nous montre bien qu´il était au moins partiellement méta-conscient de la méta-folie de ce qu´écrivait le Tolkien auteur. Ce n´est pas par hasard qu´il appelle "Moria" ce long méta-souterrain, ce méta-intestin méta-labyrinthique. En effet, de quoi d´autre nous parle-t-il que d´une méta-folie grecque?

Mais la méta-traversée de la Moria est aussi le méta-moment où se déploie dans sa terrible méta-ambiguïté la méta-dialectique méta-homosexualité/méta-hétérosexualité qui sous-tend toute l´œuvre.

En effet, à peine sortis de cette terrible méta-folie, nos méta-héros, véritable méta-retour aux méta-sources, plongent dans le profond méta-vagin méta-humide de la Lorien, baignée par l´Anduin, la Nimrodel et le Cours d´Argent. On sent pourtant, lorsque les méta-compagnons s´en approchent, cette terrible méta-angoisse qui les étreint, due à toutes les méta-légendes qui circulent sur ce méta-mystère, cet autre méta-monde, méta-angoisse que l´on a déjà rencontrée lorsque les méta-héros s´enfonçaient dans la méta-vieille forêt, que l´on retrouvera à l´approche de Fangorn. Baignée d´une lueur méta-étrange, vêtue de feuilles/vêtements méta-brillantes, la Lorien est la méta-image de la méta-prostituée par (sur) laquelle non seulement Frodo/Tolkien, mais aussi tous ses méta-compagnons sont passés. Le méta-toponyme Lorien vient d´ailleurs sans doute de Lorelei. On peut même voir dans la longue méta-description de Galadriel et de son méta-protecteur Celeborn des méta-souvenirs d´enfance très précis, ceux des méta-bas-fonds de Birmingham. Là encore, Frodo est un moment tenté de lui donner le méta-anneau, de le passer au méta-doigt de cette première méta-femme, mais il ne le fera pas. Nous savons depuis le conseil d´Elrond que Frodo est méta-homosexuel, ce qui explique qu´il renonce à ce méta-projet.

Il est une troisième forêt, un autre méta-vagin méta-humide, Fangorn, par lequel Frodo ne passera pas, du moins pas avant d´avoir achevé sa méta-quête. Nous devons cependant nous y arrêter, car c´est ici que la méta-symbolique est la plus riche, et nous y assistons à l´une des deux seules méta-représentations de l´acte méta-sexuel dans l´œuvre de Tolkien, et à la seule qui figure une méta-relation méta-hétérosexuelle, particulièrement méta-mouvementée il est vrai.

Fangorn est la méta-image méta-archétypale du méta-sexe féminin dans "le Seigneur des Anneaux". Méta-profonde, méta-obscure, il y coule des méta-liqueurs méta-enivrantes dont Merry et Pippin, qui représentent bien sûr ici des méta-amis de Tolkien, vont se méta-délecter. L´on peut tout d´abord voir dans la méta-force méta-nouvelle des deux hobbits après leur méta-festin/méta-cunnilingus dans la méta-antre de Treebeard une méta-réminiscence de la méta-conception taoïste de la méta-sexualité comme méta-moyen de s´approprier la méta-force du méta-sexe opposé. Mais ces méta-préliminaires seront suivis d´une méta-copulation méta-monstrueuse, méta-tellurique, lorsque la forêt/méta-vagin se déplace pour rejoindre la tour d´Orthanc/méta-pénis. La tour d´Orthanc, méta-droite et méta-dure, est bien entendue une méta-représentation méta-phallique, et Tolkien insiste délibérément sur ce méta-point en nous détaillant les méta-grottes, méta-machineries fumantes, méta-testicules, qui la sous tendent. Nous ne nous attarderons pas plus sur la méta-symbolique, méta-évidente, du méta-doigt méta-pointé par la main blanche, tâché de méta-sang, que Gandalf et Théoden voient avant de parvenir à l´Isengard. La terrible méta-copulation avec la forêt laissera la tour méta-épuisée, méta-fumante, mais, notons le bien, toujours méta-debout. On voit bien ici la méta-image d´un méta-épisode vécu par ses méta-amis, auquel Tolkien regrette sans doute de n´avoir pas participé. Mais il ne le pouvait pas, puisque Frodo/Tolkien est alors déjà en Mordor, de l´autre méta-côté, dans tous les méta-sens du méta-terme.

Tout comme Orthanc, Minas Tirith est un gigantesque méta-phallus, dressé comme un méta-défi devant Mordor. Le méta-symbolisme en est renforcé par la méta-ascension de Pippin jusqu´au méta-sommet de la ville, méta-image de la méta-montée d´un méta-désir méta-ambigu pour le malodorant Mordor. La méta-image de cette méta-montée de sève est d´ailleurs méta-récurrente, déjà méta-figurée par la méta-ascension de Gandalf des méta-tréfonds de la Moria au méta-sommet du Celebdil.

"Le Seigneur des Anneaux" n´est pas, comme on l´a longtemps cru, le méta-récit de la méta-lutte du méta-bien et du méta-mal. C´est plutôt celui de la méta-tension méta-dialectique entre la méta-homosexualité et la méta-hétérosexualité chez Tolkien, vécue à travers le méta-personnage de Frodo. Frodo ne devient pas méta-homosexuel, ou méta-sodomite : il l´est, dès son départ de la Comté, même s´il ne le sait pas. Gandalf, vieillard méta-lubrique et méta-impuissant, l´a bien deviné et c´est pourquoi il veut à tout prix guider Frodo dans la méta-voie où il a déjà mené Bilbo. Lorsque le conseil d´Elrond décide d´envoyer le méta-anneau en Mordor, méta-représentation méta-parfaite du Grand Méta-Anus Méta-Primordial cher à Deleuze et Gattari , et non chez Tom Bombadil (méta-retour méta-impossible à la méta-mère) ou dans la Lorien, cela est directement lié à la méta-sexualité de Frodo. Et peu nous importe ici de savoir si Frodo va en Mordor parce qu´il est méta-sodomite, ou s´il est méta-sodomite parce qu´il doit aller en Mordor. En tout état de cause, sa méta-sexualité ne sera méta-réalisée qu´à la méta-fin de la méta-quête, mais elle est déjà méta-préfigurée tout au long du méta-voyage de Frodo par les méta-relations qu´il entretient d´abord avec le méta-anneau, plus tard avec Gollum, Sam n´ayant ici qu´un méta-rôle de méta-faire-valoir. Le conseil d´Elrond représente la véritable méta-naissance de la méta-sexualité chez Tolkien/Frodo. Cette méta-idée est renforcée par la méta-entrevue de Frodo avec Bilbo, méta-image du méta-père, qui lui confie sa méta-dague, Sting, méta-symbole de sa méta-virilité. Par là, Bilbo renonce méta-symboliquement à courir après les jeunes elfes des bois, mais semble espérer que Frodo le suivra dans cette méta-voie. Mais nous savons que la méta-sexualité de Frodo est déjà méta-déterminée, et qu´elle ne sera méta-réalisée que lorsque le méta-anneau/méta-anus de Frodo sera noyé dans le grand méta-anus méta-primordial d´Orodruin.

René Girard a très bien vu la méta-erreur de la méta-lecture méta-habituelle et méta-superficielle du texte qui voit dans le méta-couple Sam-Frodo une simple méta-relation méta-homosexuelle . C´est en effet oublier le troisième personnage méta-essentiel, le méta-médiateur, Gollum. Nous nous trouvons ici dans un méta-triangle méta-mimétique, le méta-désir de Frodo pour Gollum engendrant celui, plus méta-refoulé, de Sam, et vice-versa. Mais Girard n´a pas vu la méta-importance du méta-anneau, qui est véritablement ici un quatrième personnage, engendrant également un méta-désir méta-mimétique de Sam et Frodo, de même méta-nature que celui qu´ils éprouvent pour Gollum. A.J. Greimas dirait que le méta-anneau, bien que méta-passif au sens méta-sexuel, est un méta-actant du méta-récit .

Le méta-anneau de méta-pouvoir n´est ni le méta-anneau méta-royal perdu de Salomon, ni le méta-anneau de méta-invisibilité de Gygès, ni même le méta-anneau de méta-puissance des Nibelungen, c´est simplement le méta-anus. Pas encore le grand méta-anus méta-primordial de Mordor, mais au moins celui de Frodo. Ce méta-anneau est déjà enjeu de méta-rivalité non-dite entre Frodo et Sam, voire Gollum, qui cherchent tous à y mettre leur méta-doigt. Remarquons d´ailleurs que lorsque Frodo, à Amon Sûl, puis Sam, sur les méta-contreforts de l´Ephel Duath, puis enfin Gollum sur la montagne du Destin, enfilent le méta-anneau (à leur méta-doigt), ils se trouvent à chaque fois sur une méta-montagne, sur un méta-sommet, méta-symbole méta-phallique. Et cette méta-expérience leur fait découvrir par les Nazguls, méta-pets méta-monstrueux du méta-anus de Sauron, un méta-avant-goût de ce qu´ils ne trouveront qu´au méta-bout de leur méta-quête, en Mordor. Lorsque Frodo parvient enfin au méta-centre de ce Mordor méta-sec, méta-crevassé et méta-puant, méta-fessier du méta-monde que tout oppose aux forêts/méta-vagins décrites dans les paragraphes précédents, sa méta-quête est accomplie. Après la méta-découverte dans le grand méta-anus méta-primordial de sa méta-nature méta-sodomite, il n´a plus besoin d´enfiler son méta-doigt dans son méta-anneau/méta-anus. C´est en cela que la méta-destruction du méta-anneau, et du méta-doigt de Frodo, est purement méta-métaphorique. C´est là le grave méta-contresens des méta-analyses qui voient dans le méta-combat entre Frodo et Gollum, sur la montagne du Destin, une méta-scène de méta-castration.

Nous venons de dire que la véritable méta-nature méta-sexuelle de Frodo, et donc vraisemblablement de Tolkien, était méta-sodomite au sens méta-large, et non seulement méta-homosexuelle comme nous l´avions laissé entendre jusque là. C´est en effet ce que donnent à penser certains méta-événements du cinquième livre que nous avions jusque là laissé de côté, et notamment la méta-guerre qui oppose le Gondor à Mordor. Le Mordor, par sa méta-configuration, sa méta-odeur, sa méta-substance, est bien sûr un méta-cul. Mais si nous nous tournons de l´autre méta-côté, sur les méta-rives de l´Anduin, nous constatons que ce méta-cul est féminin. En effet, pendant que Frodo rejoint par derrière le grand méta-anus méta-primordial, Minas Tirith, gigantesque méta-phallus blanc, se dresse face à la porte noire, méta-sexe encore fermé de ce même Mordor. Et même si le méta-lien n´est pas explicitement méta-formulé par un Tolkien méta-prudent, on peut penser que les méta-activités de Frodo, Sam et Gollum ne sont pas étrangères à la méta-ouverture de cette porte.

Nous n´avons pu, dans ce court article, qu´esquisser ce que devrait être une méta-étude méta-systématique de l´œuvre de Tolkien. Il est des méta-épisodes, et des méta-personnages importants dont nous n´avons pas parlé. Nous aurions pu ainsi évoquer Aragorn, le grand méta-frère à la recherche de sa méta-virilité perdue, méta-symbolisée par sa méta-épée brisée, et qui ne pourra retrouver sa méta-force, reforger sa méta-épée, qu´en renonçant à courir les elfes des bois et les animaux méta-sauvages. Nous aurions pu étudier les méta-symboliques associées aux Elfes et aux Dunedains. De même, la méta-carte même des Terres du Milieu, avec par exemple les Montagnes Blanches semblant vouloir s´enfoncer dans le Mordor, aurait mérité sans nul doute une méta-étude plus attentive. Mais en ne vous dévoilant pas tous les méta-secrets de cette œuvre d´une infinie méta-richesse, d´une merveilleuse méta-finesse, en vous laissant les découvrir par vous même, nous sauvons un peu de la méta-magie de cette méta-lecture.

Actes du Méta-Séminaire de la Tour Noire

© Méta-An 1991 du troisième méta-âge, Presses Méta-Universitaires de Bortolix. >>


Quitte à consacrer ce méta-fuseau à la méta-absurdité, autant aller jusqu'au méta-bout de la méta-démarche, me semble-t-il...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-05-2010
à 19:44

Je n'aurai guère dit mieux :)
Allez, assez joué, Borto. Au lit !

Et là je sors...

I.

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 04-05-2010
à 20:39

Claude de Bortoli : à C. de B. roi du tollé
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 05-05-2010
à 10:02

Il n'y a que la métamatérialité qui puisse contrer le summum de la matérialité. La métamatérialité est l'activité de la Croyance. Il n'y a que la Croyance qui puisse guider l'évolution humaine en marche arrière hors de l'impasse dérèglement climatique.

L'évolution humaine ne mettra jamais la Croyance à ses commandes pour une manoeuvre de recul. Une évolution humaine, par définition, a un besoin vital d'avancer. Pas de reculer. Reculer est hors de sa portée. Il faut donc la forcer à reculer. Sans un coup de pouce de la nature de métamatière, détentrice et émetrice de l'énergie intelligence, impossible de faire reculer le lourd véhicule évolution humaine.

Comment la nature de métamatière va t-elle forcer l'évolution du Terrien à reculer ?

La nature de métamatière est détentrice et émettrice de l'énergie intelligence. Par analogie, la nature de matière est détentrice et émettrice de l'énergie instinct.

La nature de métamatière a tout pouvoir sur l'intelligence humaine. Par analogie, la nature de matière a tout pouvoir sur les instincts humains.

Un rappel à l'ordre métamatériel commence par une préparation de terrain pour éviter un enchaînement de faits fatals à la planète. Nous avons dépassé ce stade.

Puis, par un jeu d'intelligence, la nature de métamatière crée deux factions. Une faction enrichit en intelligence. Une faction appauvrit en intelligence. Le déséquilbre est certain. Nous sommes à ce stade avancé.

En phase finale, la faction appauvrit en intelligence n'aura aucune chance face à la faction enrichit en intelligence. Ce sera alors le moment favorable pour faire reculer l'évolution humaine et la sortir de l'impasse dérèglement climatique.

Reculer jusqu'où ? C'est la question que tu te poses ?

La Question n'est pas de savoir jusqu'où reculer ? C'est de reculer coute que coute !!

La Croyance fera reculer autant que nécessaire. Jusqu'au Moyen Age des temps modernes s'il le faut. Elle fera reculer le lourd véhicule évolution humaine tant qu'il se trouve dans l'impasse dérèglement climatique. Si elle le remet en marche avant alors qu'il est encore dans l'impasse, la manoeuvre de recul aura échoué.

La visibilité est réduite du fait du recul. On ne voit pas bien le chemin. La manoeuvre est délicate. Elle est à haut risque. D'où l'importance de laisser le moteur Science au ralenti. Les Petits Frères seront à nos cotés pour nous aider dans cette manoeuvre.

La Croyance étudie la métamatière, pas la matière.

La nature de métamatière a tous pouvoirs sur l'intelligence, pas sur l'instinct.

Inutile d'invoquer la nature de métamatière pour des problèmes concernant l'instinct et la nature de matière. Je te demandais de dire des prières pour rire un peu dans ces moment d'affliction. L'agression sans précédent du Terrien contre la nature de matière très vulnérable à l'intelligence humaine !! Ca t'a pas fait rire. Moi oui !

Quant aux astéroïdes destructeurs deux possibilités : Soit c'est par l'instinct, soit c'est par l'intelligence quelles se sont retrouvées sur Terre.

Par l'instinct. La Terre s'est malheureusement trouvée sur leur chemin. C'est la vie de l'univers de matière. Le résultat sur Terre a été une extinction de masse : on efface tout est on recommence !!

Par l'intelligence. Des fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées ont dévié des météorites de bons calibre, ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie, ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination des dinosaures afin de permette aux mammifères de se développer jusqu'à leur apogée, les terriens. C'est une extinction chirurgicale.

Extinction de masse = instinct = action de l'univers de matière
Extinction chirurgicale = intelligence = action de l'univers de métamatière.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 05-05-2010
à 12:51

Le Tchernobyl marin est plus qu'une marée noire. C'est le degré d'agression ultime d'une intelligence humaine devenue anarchique contre la nature de matière et son milieu marin.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 05-05-2010
à 14:28

Jusqu'au Moyen Age des temps modernes...

Que le Grand Cric me croque ! qu'est-ce donc que cette notion méta-uchronique ?

Reculer jusqu'où ? C'est la question que tu te poses ?

Heu... ce n'est pas exactement la question que je me suis posée. Je ne m'en posais pas en fait. Mais sinon, laisse tomber, inutile de jouer les beaux vendeurs : ce n'était qu'une modeste plaisanterie, tout de mon cru...

I.

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 05-05-2010
à 18:36

Plaisanterie anagrammatique (suite) :
CLAUDE DE BORTOLI = A C. DE B. ROI DU TOLLE = B. DOCTEUR DE LA LOI
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 05-05-2010
à 19:18

C'est plus jolie que mes contrepèteries, ça c'est sur :)
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 05-05-2010
à 19:33

Je sais pas si vous avez remarqué, mais ils parlent de "Petits Frères" maintenant, le prédicateur es métafumerie... "Les Petits Frères seront à nos cotés pour nous aider dans cette manoeuvre.". J'ai rien suivi à ses élucubrations et ne compte pas m'y mettre, mais je ne sais pas, ça m'a fait... tiquer.
En matière d'anagramme, je suis déçue de ne pas arriver à "Talus de Brocoli" ou "Salut de Brocoli". Y'a un "d" qui gêne, ç'aurait été plus facile avec "Clause de Bortoli".
Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 05-05-2010
à 22:23

Il y a de quoi tiquer, en effet, même en ne lisant qu'en diagonale...

Selon Claude de Bortoli, tout être humain vivant sur notre planète est appelé à devenir une sorte de méta-croyant persuadé d'être un méta-Terrien devant la vie à ses "frères" extraterrestres "hyperévolués", lesquels ayant provoqué l'extinction des dinosaures avec des météorites, il y a 65 millions d'années. Un méta-délire interplanétaire qui en rappelle un autre : celui concocté par un certain Ron Hubbard, bien sûr, si soucieux de faire en sorte que nous trouvions tous le Thétan qui est en nous. Eh oui, il faut le savoir : selon Hubbard, nous sommes tous des Thétans. Des gentils Thétans parasités par des méchants Thétans. Voilà 75 millions d'années, en effet, le vilain Xenu, chef de la Confédération Galactique qui réunissait 76 planètes, a capturé des Thétans vivant dans une autre galaxie, les a mis en boîte dans des vaisseaux spatiaux, amenés sur notre belle planète Terre, fourrés dans des volcans, qu'il a fait exploser avec des bombes à hydrogène, et du coup tous ces horribles Thétans nous ont parasités lors de nos vies antérieures. C'est logiquement à cause d'eux que nous avons tous ces problèmes de santé, sentimentaux, sexuels, et autres, qui nous empoisonnent la vie. Voila qui explique tout ! Génial, non ? Et bien entendu, comme je l'ai déjà écrit plus haut, Claude de Bortoli fait aussi penser, dans le même registre, à un autre Claude, à savoir Claude Vorilhon, selon lequel toutes les formes de vie sur Terre auraient été créées par des extraterrestres appelés Elohim. Ces extraterrestres, "hyperévolués" eux aussi, auraient emmené Vorilhon sur leur planète pour lui révéler tout un tas de choses, ledit Vorilhon, persuadé d'avoir une intelligence supérieure, s'étant fait ensuite un devoir d'expliquer ses découvertes à ses contemporains. Cela ne vous rappelle pas quelqu'un ?

Bref, tout cela pour dire que le méta-délire à l'origine de ce méta-fuseau sent sérieusement le faisandé, si vous voyez ce que je veux dire...

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 06-05-2010
à 12:14

SALUT, LE BROCOLI DEAD : CLAUDE DE BORTOLI, LAS (ou L'AS)
rebeca
Voir le profil de rebeca   Cliquer ici pour écrire à rebeca  

le 06-05-2010
à 01:40

Hé bé, j'suis bien contente qu'il y ait pas de modération qui aurait effacé tout ça avant mon passage ici, j'aurais raté le méta-rire qui me fait encore mal aux côtes :D
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 06-05-2010
à 07:53

L'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière. C'est bien là le problème des humains. Evoluer en intelligence et en comportements intelligents, c'est bien dans quelle voie ? Qui peut nous guider ? Le Terrien ne connait pas de fratries humaines extraterrestres plus âgées succeptibles de lui montrer le chemin. Il n'a que la Croyance comme guide. Si il la marginalise, il finit inévitablement dans une impasse funeste.

C'est ce qui c'est produit. L'évolution humaine a marginalisé une croyance en Dieu obsolète. Elle s'est servit seulement du moteur Science pour avancer. La Science fait avancer mais au hasard et l'évolution humaine a finit dans l'impasse nommée dérèglement climatique.

L'évolution humaine sait quelle est dans une impasse funeste. Elle essaie de franchir le mur infranchissable qui bouche l'issue. Elle fait encore forcer son moteur Science déjà à plein régime. Elle le fait forcer jusqu'à la casse. Jusqu'au Tchernobyl terrestre et au Tchernobyl marin.

Des agressions de l'intelligence humaine contre une nature de matière vulnérable à l'intelligence. La nature de matière réputée invulnérable face à l'instinct devient vulnérable face à l'intelligence. C'est une propriété naturelle.

Pourquoi ?

Pour le fonctionnement de la symbiose des univers matériel et métamatériel. C'est par l'intermédiaire de la vulnérabilité face à l'intelligence que l'univers de métamatière transfère son énergie chez son partenaire matériel via les humains.

Coté univers de métamatière, c'est par l'intermédiaire de la vulnérabilité face à l'instinct que l'univers de matière transfère son énergie chez son partenaire métamatériel via les esprits.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 06-05-2010
à 08:34

O Borto, suprême brocoli de la raison, selon toi, la "Trilogie" de Peter Jackson est-elle composée de méta-matière ? Est-ce que parler de Tchernobyl cinématographique pour la désigner est excessif ?
Parle donc, nous avons soif de savoir enfin... Seule une méta-intelligence comme la tienne, dénuée d'instinct, peut trancher.

I.

Héhé... (clin d'oeil à l'ami H.)

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 06-05-2010
à 09:29

L'ami I. est incorrigible... ;-)
En tout cas, avec un méta-phénomène méta-paranormal comme C. de B., on est décidément en plein Tchernobyl intellectuel...

Le méta-chercheur en méta-croyance n'a pas réagi à la méta-évocation de la méta-symbolique méta-sexuelle dans "Le Seigneur des Anneaux"... donc je doute qu'il réagisse à l'hypothèse selon laquelle les films de P.J. seraient constitués de méta-matière : même quand le sujet ne concerne Tolkien qu'à la marge, cela n'entraine aucune réaction... C'est rassurant, en un sens : J.R.R. Tolkien et son oeuvre semblent a priori complètement immunisés contre une éventuelle méta-récupération ! ;-)

Gurth
Voir le profil de Gurth   Cliquer ici pour écrire à Gurth  

le 06-05-2010
à 21:34

Silmo a dit :
au "scoop" de Marie Arwen : pour mémoire, elle nous avait annoncé que le doubleur de Frodon en VF était le même qui doublait Pacey dans la série Dawson

J'avais jamais remarqué! C'est instructif quand même ce fuseau :)

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 07-05-2010
à 12:51

Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.

Le foétus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foétus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foétus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foétus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 07-05-2010
à 20:42

Ouaip !
On naît, on vit, on trépasse, comme dirait Henri.
Ca on ne peut pas le nier. Et le méta nié, c'est un peu la fin des choses, diraient nos distingués linguistes...

Sinon, je vois que notre méta-gugusse, assez motivé, cherche à nous entraîner doucement dans un super débat sur l'avortement.
Mauvaise pioche. La modération, sèche et brutale, est proche...

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 08-05-2010
à 07:14

Isengar >>> "Sinon, je vois que notre méta-gugusse, assez motivé, cherche à nous entraîner doucement dans un super débat sur l'avortement."

Sur l'avortement, ou sur l'eugénisme, qui sait... Cela cadrerait assez bien avec la doctrine débile de l'autre Claude...

J'ai fais un gros effort : j'ai survolé rapidement le blog du méta-chercheur en méta-croyance, où l'on pourra trouver la plupart des méta-textes contenus dans les méta-messages qu'il a envoyé ici et ailleurs jusqu'à maintenant... Un vrai cauchemar pour tout lecteur un tant soit peu rationnel, sachant que le bonhomme n'a pas encore copié/collé ici toutes ses absurdités, loin s'en faut... Nous n'avons pas eu droit jusqu'à présent, en effet, à toute l'étendue de son délire : une certaine dose de créationnisme méta-revisité et même un zeste de racisme méta-personnalisé figurent ainsi au menu décidément bien indigeste qu'il propose, voire impose, sans même se soucier d'une quelconque crédibilité...
Doit-on forcément attendre que le méta-croyant ait déversé ici toutes ses méta-bêtises (pour ne pas dire autre chose) ?
Personnellement, je pense que la coupe est pleine...

Isengar >>> "La modération, sèche et brutale, est proche..."

Si cela continue comme ça, il me semble que l'on ne pourra pas en faire l'économie, en effet.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 08-05-2010
à 10:25

Une croyance, reconnue comme tel est un guide d'évolution indispensable aux humains. Sans guide, seulement avec le moteur Science, l'évolution humaine se perd inévitablement dans une impasse funeste. Celle dans laquelle le Terrien s'est fourvoyé se nomme dérèglement climatique. Il ne peut pas s'en sortir seul. Plus il force le mur qui bouche l'impasse, plus le mur se renforce. Le mur est infranchissable. Le forcer même à la casse : le Tchernobyl terrestre et maintenant le Tchernobyl marin.

Ayons une pensée pour la nature de matière qui nous a donné la vie. Elle, tellement vulnérable à l'intelligence humaine, est en train de se faire martyriser par les comportements intelligents anarchiques des terriens. Espérons de toutes nos forces que le sercophage censé arrêter la fuite de pétrole du Tchernobyl marin fasse son effet.

Nature de métamatière, aides nous ! Tu n'as pas oublié le Terrien puisque tu lui as montré un pan supplémentaire de ton environnement. Aides nous à nous sortir de cette impasse funeste. Nous voyons bien qu'avec seulement la matérialité, la Science, ses dérivés et ses lobbies nous ne pouvons pas nous en sortir. Au contraire nous allons à la casse : Le Techernobyl terrestre et maintenant le Tchernobyl marin. Vas-tu attendre que le Terrien se détruise totalement ? C'est toi qui l'a fait naître. Tu ne peux pas le laisser mourir prématurément.

Nous t'en supplions. Nature de métamatière aides nous !

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-05-2010
à 10:32

Oui, mais juste bloquer l'IP du maître aliboron*... ce serait dommage de supprimer ce fuseau assez loufoque, et les réactions de nos mistoudins* qui, je le concède, amusent assez mon antitrope* mordant :D


-----
* aujourd'hui c'est le jour des vieux mots rigolos sur facebook, si si. L'occasion de ressortir des placards de jolis mots, d'en découvrir de nouveaux et de faire des phrases biscornues. Je serai d'avis d'en faire une journée nationale des vieux mots oubliés !

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-05-2010
à 10:35

"Nature de la métamatière, aide-nous !" Ah non mais, c'qui faut pas entendre XD
Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 08-05-2010
à 13:58

Il est certain que tant de jobarderie de la part d'un tel gourdiflot ne peut que récréer d'emblée les esprits goguenards qui ont pris la peine de réagir ici... ;-)

Mais ces choses-là ne peuvent avoir qu'un temps, dans la mesure où le méta-corniaud déclare, sur son blog, des méta-fulgurances telles que "Pour la crédibilité, c'est pas mon problème !!" ou "J'ai le gène anti-moquerie indispensable à tout découvreur !!"...

Il est donc assez probable que le méta-chercheur en méta-croyance, si persuadé d'avoir découvert son cher "univers de métamatière", ne s'arrêtera pas tout seul, car il se prend, à l'évidence, un peu trop au sérieux...

Un simple blocage de la méta-machine du méta-olibrius devrait, en effet, suffire... Pour le reste, en ce qui me concerne, cela ne me dérange absolument pas que le présent méta-fuseau soit conservé au sein du forum : les fuseaux pleins de bécasseries, ici, on sait ce que c'est, et celui-là fera sans doute fort belle figure dans la collection ! ;-)

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 08-05-2010
à 17:31

un méta-croche pied ferait facilement tomber le métaolibrius dans la métacrevasse du métadestin (j'ai l'impression d'écrire en métaschtroupf, là...)
eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 08-05-2010
à 18:06

Nous avons eu un métabole d’être initiés par ce brocoli métaphore. Désormais, tout en conservant cette métathèse, figure de collection, que l’on le métallo et que, métacarpe, il se taise.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 08-05-2010
à 20:01

Saperlipopette, voici des paroles de sage !
Ite, missa est ! heu...Issi, Meta est !
Elendil Voronda
Voir le profil de Elendil Voronda  

le 08-05-2010
à 20:29

Trêve de tergiversations oiseuses et d'atermoiements importuns. Le verbiage garrulant de ce jocrisse amphigourique semble vouloir se poursuivre, inextinguible, jusqu'aux calendes grecques. Je soupire après le ministère salvateur qui mettra fin à cette logorrhée, faisant choir cette palabre dans l'oubli précoce qu'elle commande.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 08-05-2010
à 22:33

De la Montagne, Elendil fit appel à Cédric et les Tolkiendili à ce moment lâchèrent les rênes du forum. Cédric déploya sa puissance et changea d'un seul coup la forme du fuseau : un gouffre s'ouvrit dans le web entre youtube et Google, où les méta-boniments du méta-faraud se précipitèrent.

HoME XIII

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 09-05-2010
à 09:47

Les humains sont des "demi-dieux". Ils sont à la hauteur de la puissante nature de matière. Ils sont les seuls êtres vivants à agir sciemment comme le fait la nature de matière. Les autres éléments matériels agissent d'instinct et ne font rien sciemment.

Leur intelligence est évolutive contrairement à leurs instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de nature de matière. Ils doivent donc apprendre à se comporter de façon responsable en intelligence.

Le Terrien est dans l'adolescence agressive de l'évolution de son intelligence.

L'égo est le nerf de la personnalité. Une personnalité sans égo est légumineuse.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 09-05-2010
à 12:35

Lors, Laegalad, levant les yeux au ciel, dit à ses compagnons : "Amis, abandonnons là ce vain combat, car nous sommes face à un ennemi semblable à une outre de vent, qui de chaque coup qu'on le perce, laisse échapper un discours de vide. Cet adversaire n'est pas digne de nous !"
Et ceci dit, elle remis sa dague au fourreau et tourna fièrement le dos au souffleur de fadaises.
"J'ai d'autres araignées à tuer !" lança-t-elle en disparaissant du champ de bataille.

HoME XIII, "Of the peregrination of Laegalad", trad. Stéphanie Loubechine.
eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 09-05-2010
à 15:56

"Une personnalité sans égo est légumineuse" : on va le dire à Yavanna. Qu'elle apparaisse sur le champ de bataille !
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 09-05-2010
à 20:59

Hein, quoi ? Une personnalité sans légo est légomineuse ? Ca ne veut rien dire... et si on a que des playmobils, ça fait quoi ?
Melilot
Voir le profil de Melilot   Cliquer ici pour écrire à Melilot  

le 09-05-2010
à 22:06

Les playmobils c'est mieux. Le légo lasse.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 10-05-2010
à 08:49

Héhé.

"Une méta-diversion !?"

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 10-05-2010
à 10:06

La nature de métamatière est détentrice et émettrice d'intelligence. Pour comparer, la nature de matière, elle, est détentrice et émettrice d'instinct.

La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. La nature de matière est instinctive au plus haut degré.

Les humains vivent dans la nature de matière. Ils sont donc instinctifs au plus haut degré. Ils sont aussi intelligents. Leur intelligence n'est pas figée au plus haut degré. Au contraire, elle est évolutive.

La nature de matière dote le humains d'instinct au haut plus au degré une bonne fois pour toute .
La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, fait évoluer l'intelligence des humains.

C'est ce qui est en train de se faire avec la découverte de l'univers de métamatière. La nature de métamatière fait découvrir aux terriens un pan supplémentaire de son environnement intelligent.

La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. Les terriens ne sont qu'à l'adolescence de l'évolution de leur intelligence.

Dans le cas précis d'un processus d'évolution de leur intelligence, les terriens, dans l'adolescence de leur intelligence, n'ont de choix que d'écouter et de chercher à comprendre ce que leur enseigne la nature de métamatière par l'intermédiaire d'un humain. Leur niveau d'intelligence n'est pas à la hauteur de l'intelligence de la nature de métamatière pour discuter son enseignement.

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 10-05-2010
à 10:35

Sur le champ de bataille noyé dans la brume de l'aube, assis sur un monticule où les armes et boucliers brisés se mêlaient à la terre sanglante, Hyarion attendait, l'épée à la main, mais déjà las, que le fléau revienne, comme il le faisait tous les matins, avec son singulier cortège d'ombres fumeuses et ses sempiternelles paroles pleines de vide. Tandis qu'approchait le moment où l'ennemi reparaitrait, avec sa vacuité désormais légendaire, le barbu songeait à quelques vérités, sans cesse vérifiées chaque jour de combat collectif contre la créature. Il se disait ainsi : "L'imbécile est bien l'homme de l'immédiat, d'un réel tel qu'il le voit mais jamais tel qu'il devrait être pensé. Il est impossible à l'imbécile de s'ouvrir aux autres, de comprendre quelque chose qu'il ne possède pas lui-même. L'imbécile est incapable de se remettre en cause. Il a l'impression qu'il ne serait rien s'il n'avait ce minimum de savoir qu'il croit posséder. L'ennemi qui, chaque jour, apparait face à moi et à mes compagnons, est bien ainsi semblable à une outre de vent, mais son esprit, s'il existe, est si lourd d'idiotie, si effarant de bêtise, que d'authentique vent, en vérité, il ne peut y avoir, avec un tel esprit qui ne veut pas souffler pour s'élever et sortir de l'abrutissement... Que dire face à cette pathétique sorte de vent qui, au fond, n'est que flatulence ? Que faire face à un phénomène si consternant, face à une telle balourdise, face à une si monstrueuse aberration ? Cet interminable combat est assurément vain... Nous aurions tous mieux fait de partir il y a longtemps !"
Et lorsque enfin l'exaspérant adversaire, pareil à une épouvantable baudruche toute boursouflée par l'inanité de ses propres discours, fit à nouveau son apparition sur le théâtre des combats des jours passés, alors que la mâtinée était déjà bien avancée, Hyarion soupira une dernière fois, se leva, rengaina son épée, salua ses compagnons encore présents, et quittant le champ de bataille comme la tueuse d'araignées et d'autres avant lui, s'exclama : "Par tous les dieux et par ma barbe ! J'ai autre chose à faire que de ferrailler avec un gourdiflot !"

HoME XIII, "Of the peregrination of Hyarion", trad. de votre serviteur.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 10-05-2010
à 11:49

Leur niveau d'intelligence n'est pas à la hauteur de l'intelligence de la nature de métamatière pour discuter son enseignement.

MWAHAHAHAHA !

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 10-05-2010
à 23:38

Pour savoir s’il va y avoir du vent, il faut mettre son doigt dans le cul du coq.
Kadoc - Brice Fournier, Kaamelott, Livre II, 50 : O’Brother, écrit par Alexandre Astier.

E.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 11-05-2010
à 09:19

L'extinction brutale des dinosaures est la clef pour comprendre notre rôle et le rôle de l'espèce humaine dans l'univers de matière. C'est un message que nous envoient nos géniteurs humains extraterrestres. A nous d'avoir la maturité d'intelligence pour le décoder !!

La domination des dinosaures cancérisait la nature terrestre.

Pour quelle raison ?

L\'univers de matière est formé d\'une structure en perpétuelle mouvement. Galaxies, Planètes, étoiles, etc., toutes bougent, toutes tournent, toutes évoluent.

Les bidiversités installées sur les planètes habitables doivent pouvoir s\'adapter à l\'évolution de leur planète habitable. Rien ne doit entraver la possibilité d\'évolution des biodiversités.

L\'univers de matière n\'a pas mis de limite supérieure à l\'adaptation des espèces animales et végétales qui composent les biodiversités installées sur les planètes habitables.

Sans limite supérieure, les espèces animales et végétales sont en compétition pour une suradaptation pour la domination de la planète habitable. La suradaptation d\'une espèce se caractérise par le gigantisme de ses éléments.

Une espèce animale ou végétales arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète habitable pour de millions d\'années. Aucune autre espèce ne peut la supplanter. Leur évolution est tenue en respect par l\'espèce dominante. Celle ci laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Au temps de la domination des dinosaures, les mammifères par exemple étaient maintenu au stade primitif.

La domination par l'instinct d'une planète habitable n'est pas une domination idéale pour l'univers de matière. L'espèce dominante laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Les autres espèces n'ont aucune chance de se développer.

Une domination par l'intelligence humaine est idéale pour l'univers de matière encore faut-il que l'intelligence humaine ne soit pas dévoyée par les instincts humains.

L'extinction d'une espèce dominante sur une planète habitable se fait :
soit par l'instinct : c'est une extinction de masse ; une grosse météorite anéanti tout le monde et on recommence !!!
Soit par l'intelligence, c'est une extinction chirurgicale. On choisi des météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie, ni trop petites pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination animale ou végétale en place afin que les autres espèces, en particulier les mammifères, puissent se développer. L'extinction chirurgicale est faite par l'intelligence humaine.

Une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale n'est pas idéale pour l'univers de matière Une biodiversité idéale pour lui est une biodiversité dominée par l'intelligence humaine. Les humains de par leur taille, leur anatomie mammifère et leur intelligence sont l'essence même d'une biodiversité idéale. Il suffit donc que l'intelligence humaine favorise l'installation de biodiversités humaine sur des planètes à biodiversité animale ou végétale pour "combler de bonheur" l'univers de matière !!

Le fonctionnement au quotidien de la nature de matière n'a pas besoin des humains. Elle fonctionne très bien toute seule.

C'est le développement des espèces animales et végétales qui composent l'environnement des planètes habitables que l'intelligence humaine doit surveiller afin d'empêcher la cancérisation de celles-ci par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation.

Comment combattre la cancérisation d'une planète habitable par une espèce animale ou végétale suradaptée laquelle étouffe littéralement les autres espèces et entraine à terme la mort de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière ?

En bombardant le corps planétaire de météorites de bon calibre, ni trop grosses pour ne pas tuer toute la biodiversité installée, ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement l'espèce animale ou végétale qui cancérise la planète.

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 11-05-2010
à 12:36

Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser.
Kadoc - Brice Fournier, Kaamelott, Livre V, 42 : Le Destitué, écrit par Alexandre Astier.
rebeca
Voir le profil de rebeca   Cliquer ici pour écrire à rebeca  

le 11-05-2010
à 23:17

Claude a dit :
nos géniteurs humains extraterrestres.

Yep, ceux avec leurs plate-formes d'atterrissage sur les pyramides amérindiennes et qu'on fuit l'atlantide tout le toutim, m'étonneraient pas qu'ils avaient les oreilles pointues d'ailleurs :D

Ckaude a dit :
pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination animale ou végétale en place afin que les autres espèces, en particulier les mammifères, puissent se développer.

Ah ben ouf, on est des mammifères, c'est donc pas pour notre pomme, ça va carrément être sympa pour nous, les météorites... j'aurais cru le contraire au vu de tout ce qui a été radoté ici :D
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 12-05-2010
à 09:52

La découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains dégage tellement d'intelligence qu'il est impossible qu'un terrien l'ai découvert seule sans l'aide de la nature de métamatière détentrice et émettrice de l'énergie intelligence.

L'intelligence n'appartient pas à la nature de matière. C'est l'instinct qui appartient à la nature de matière.

La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde. L'intelligence est capable de la détruire. L'instinct n'est pas capable de la détruire. La nature de matière maîtrise l'instinct mais elle ne maîtrise pas l'intelligence.

C'est la nature de métamatière qui maîtrise l'intelligence. Cette énergie lui appartient. La nature de métamatière devient vulnérable face à l'instinct. L'instinct est capable de nuire à la nature de métamatière.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 12-05-2010
à 11:15

Nous descendons d'Elfes vulcains aux métazoreilles schtroumpfement pointues, Rebeca. Tout le monde le sait, voyons. D'aillleurs, si la métaintelligence nous vient des extramétaterrestres, le schtroumpfinstinct nous vient de nos ancêtres schtroumpfs. Tout le métamonde schtroumpfe ça. D'ailleurs, nous ne sommes pas des mammifères, mais des métaschtroumpfs. Donc, nous survivrons !
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 12-05-2010
à 12:06

On dit méta-schtroumpf ou bien schtroumpf-matière?
Melilot
Voir le profil de Melilot   Cliquer ici pour écrire à Melilot  

le 12-05-2010
à 15:13

Rebec' et Lamberte : Hého! Thorgal il a pas les oreilles pointues, non mais! C'est bien la preuve qu'il a raison le méta-monsieur. :-D
eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 12-05-2010
à 21:19

Une vraie soupe aux brocolis mon Glaude.
Elendil Voronda
Voir le profil de Elendil Voronda  

le 13-05-2010
à 09:28

Vous n'y êtes pas. Les pyramides amérindiennes, c'est comme l'Atlantide : il s'agissait des Númenóriens, qui (comme l'a narré E.P. Jacobs) sont ensuite partis dans l'espace parce qu'ils n'avaient plus leur place sur une planète envahie par les Suderons et autres Easterlings. ;-)

Je crois que j'ai oublié de mettre meta- quelque part pour faire sérieux... Tant pis, ce sera pour la prochaine fois.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 13-05-2010
à 10:00

Mes comportements intelligents produisent des métons de bonne qualité. Les meilleurs sont ceux produits par des comportements intelligents au service de la nature de métamatière. Y a pas mieux comme qualité de métons. L'esprit en gestation dans notre vie les mémorise sans retenue. Une fois né, une fois le corps gestateur mort, l'esprit accède de suite aux hautes sphères de la nature de métamatière. Et l'humain gestateur se voit vivre dans la vie de l'esprit issu de sa propre vie pour l'éternité.

Outre la bénédiction métamatérielle, je me constitue du patrimoine métamatériel de qualité que j'utiliserai après la mort de mon corps de matière. Un seul travail pour cela : expliquer, expliquer et expliquer encore la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains et supporter toute la misère du monde comme réponse.

Bénédiction métamatérielle = explication = support de la misère humaine. Ces trois choses sont indissociables. Si tu arrives à équilibrer ces trois choses, tu produis des métons de bonne qualité. Tu comprendras donc que plus on m'insulte plus je suis content ! Jésus de Nazareth, grand génie de la Croyance, s'est même laissé crucifier pour la nature de métamatière. Le must en qualité de métons !

Swing Kid
Voir le profil de Swing Kid   Cliquer ici pour écrire à Swing Kid  

le 13-05-2010
à 11:00

CdB : "Tu comprendras donc que plus on m'insulte, plus je suis content"

Ah, c'est donc cela, c'est un trip maso !

"Un Maso demande à un sado : s'il te plait, fait moi mal - (sur le ton de la supplique)
et le Sado répond (avec sadisme, forcément) : Non .

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 13-05-2010
à 12:33

"Mes comportements intelligents produisent des métons de bonne qualité"
Mmmh... n'est-ce pas une définition imagée de la flatulence la plus basique ?

I. qui s'interroge

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 13-05-2010
à 14:10

InseroLePseudoIci a dit :
InsererLeTexteIciLes pyramides amérindiennes, c'est comme l'Atlantide : il s'agissait des Númenóriens, qui (comme l'a narré E.P. Jacobs) sont ensuite partis dans l'espace parce qu'ils n'avaient plus leur place sur une planète envahie par les Suderons et autres Easterlings. ;-)
InseroLePseudoIci a dit :
InsererLeTexteIci

C'est normel : la métaterre du métamilieu, soit tu l'aime, soit tu la quitte !

Melilot
Voir le profil de Melilot   Cliquer ici pour écrire à Melilot  

le 13-05-2010
à 18:11

Le Méta-Baron a dit :
Un seul travail pour cela : expliquer, expliquer et expliquer encore la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains et supporter toute la misère du monde comme réponse.

(Aaaah! j'en pleure! :-D)

"Mais ce forum ne peut pas accueillir toute la misère du monde!" :-D :-D :-D :-D :-D :-D

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 13-05-2010
à 23:50

Or, il advint que Laegalad, tout en vaquant à ses propres affaires autrement plus intéressantes que de combattre un crétin miteux (et mytho), gardait quand même un oeil sur les passes d'armes de ses mistoudins. Et elle ne put résister à l'envie de les soutenir dans l'épreuve, bien qu'elle soit convaincue de l'inanité des élucubresques et pitoyables insanités déversée par le crétin miteux cité plus haut... (non mais sans blague).
Sachant pertinemment que cela n'endiguerait pas le flot d'huluberluades métastasées, elle revint donc sur la pointe des pieds donner quelques notions de psychologie qui pourraient être utiles à comprendre le phénomène... : http://www.youtube.com/watch?v=klBLJlrqJVg
Puis elle retourna potasser la philosophie shadokienne.
op. cit., note apocryphe écrite au style bille bleu au dos d'un prospectus publicitaire sans intérêt.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 14-05-2010
à 10:28

L'espace vital de l'espèce humaine est l'univers de matière tout entier.

Le foyer de l'espèce humaine, là où elle aime vivre, sont les planètes habitables de ce même univers de matière.

L'univers de matière est éternel parce qu'il vit en symbiose avec un univers de métamatière dans lequel la mort n'existe pas.

L'espèce humaine est aussi éternelle parce que c'est elle pour partie qui transfère les énergies nécessaire à la super symbiose de deux univers éternels.

Une espèce humaine éternelle peuplant un environnement universel éternel.

Les espèces animales et végétales de l'univers de matière ne sont pas éternelles. Seule l'espèce humaine est éternelle parce quelle possède l'intelligence. Grâce à elle, les humains peuvent reproduire de nouvelles fratries humaines sur de nouvelles planètes habitables afin d'éterniser indispensable espèce humaine.

Pas "d'avant-espèce humaine". Pas "d'avant-univers de matière". Le notion d'avant-éternité est inconcevable.

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 14-05-2010
à 12:04


CdB prêt à se laisser crucifier pour la nature de métamatière.... "Le must en qualité de métons".

Matthias: "Hm...could be worse."
Centurion: "What do you mean, 'Could be worse' "?"
Matthias: "Well, you could be stabbed."
Centurion: "Stabbed? Takes a second! Crucifixion lasts hours. It's a slow, horrible death."
Matthias: "Well, at least you get you out in the open air!!".
Centurion: "Have you ever seen anyone crucified?"
Matthias: "Crucifixion's a doddle."

Pontius Pilate : "Guard, do we have any crucifixions today?"
Guard : "139 sir. Special celebration, Passover sir."
Pontius Pilate: "Right! Now, we have 140! Nice vound number, eh, Biggus?"

Supervisor : "Crucifixion?
Prisoner I: "Yes. Crucifixion"
Supervisor: "Good. Out of the door, line on the left, one cross each. Next! Crucifixion?"
Prisoner II: "Yes. Crucifixion"
Supervisor: "Good. Out of the door, line on the left, one cross each. Next! Crucifixion?"
[...]
Supervisor: "Ehm...how many have come through?"
Jailor : "Ninety-six, sir."
Supervisor: "Oh. It's such a senseless waste of human life, isn't it?"
Jailor : "No, sir! Not with these bastards, sir! Crucifixion's too good for 'em, sir."
Supervisor: "I don't think you could say it's too good for them, it's...it's very nasty!"
Jailor : "Oh, it's not as not as nasty as something I just thought of, sir."

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 15-05-2010
à 10:25

Deux univers adjacents vivent en symbiose.
Un univers fait de matière avec comme énergie, l'instinct.
Un univers fait de métamatière avec comme énergie, l'intelligence.

Les univers vivent en symbiose. Ils ont un besoin de l'énergie du partenaire.
L'univers de matière a un besoin vital d'intelligence métamatérielle.
L'univers de métamatière a un besoin vital d'instinct matériel.

Leur symbiose fonctionne grâce à un flux d'énergie. Des particules de métamatière migrent d'un univers à l'autre.
Des particules de métamatière chargées d'instinct, en provenance de l'univers de matière, migrent dans l'univers de métamatière.
Des particules de métamatière chargées d'intelligence, en provenance de l'univers de métamatière, migrent dans l'univers de matière.

Cette migration de particules métamatérielles est opérée par des transmetteurs d'énergie :
L'espèce humaine est transmettrice d'énergie pour le coté univers de matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergie pour le coté univers de métamatière.

Les humains sont exceptionnels dans l'univers de matière. Ils sont hautement instinctifs parce qu'ils vivent dans un monde dominé exclusivement par l'instinct. Ils ont aussi l'intelligence. Leur intelligence est évolutive. Ils ont besoin d'évoluer en intelligence. Cette carence en intelligence est une pompe aspirante à particules de métamatière chargées d'intelligence provenant de la nature de métamatière.

Les esprits sont exceptionnels dans l'univers de métamatière. Ils sont hautement intelligents parce qu'ils vivent dans un monde dominé exclusivement par l'intelligence. Ils ont aussi l'instinct. Leur instinct est évolutif. ils ont besoin d'évoluer en instinct. Cette carence en instinct est une pompe aspirante à particules de métamatière chargées d'instinct provenant de la nature de matière.

La symbiose des humains et des esprits est le passage des flux de particules nécessaire à la super symbiose des univers matériel et métamatériel.

Les humains sont producteurs de particules de métamatière chargées d'instinct et récepteur de particules de mtamatière chargées d'intelligence. Grâce à ces particules chargées d'intelligence, ils vont évoluer en comportements intelligents et améliorer son environnement matériel.

En aspirant les particules de métamatière chargées d'intelligence, les humains évoluent en comportements intelligents et diffuse l'intelligence dans leur environnement matériel.
En aspirant les particules de métamatière chargées d'instinct, les esprits évoluent en comportements instinctifs et diffuse l'instinct dans leur environnement métamatériel.

L'espèce humaine et l'espèce esprit sont très impliquées dans la mécanique des flux de particules de métamatière qui migrent d'un univers à l'autre.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 15-05-2010
à 18:40

Ô Gourou, toi qui sais tout, les tectons, sont-ils à l'origine de la tectonik ?
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 16-05-2010
à 09:58

Ne pas confondre intelligence pure et instruction !!

Instruction et technique vont ensembles.

La technique est une énergie en contact avec la matière.

Deux énergies donc deux techniques :
- Une technique issue de l'instinct. Exemple la fabrication d'un nid par des oiseaux. C'est une technique qui' n'évolue pas ou très peu.
- Une technique issue de l'intelligence. Exemple la fabrication d'un ordinateur. C'est une technique en perpétuelle évolution.

La matière étant une constante on peut en déduire que :
- L'instinct n'évolue pas (ou très peu)
- l'intelligence est en perpétuelle évolution.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 16-05-2010
à 10:54

Bon et sinon, pour changer de sujet, qu'est ce que tu manges de bon ce midi ?

Druss
Voir le profil de Druss  

le 16-05-2010
à 14:04

Moi je vais finir par manger du brocolis, s'il continue...
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 16-05-2010
à 14:09

La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
Il y a un rapport avec l'apprentissage de la conduite?
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 16-05-2010
à 14:24

Claude, ton discours ne nous intéresse pas, il est hors sujet et on s'en fout royalement. Merci d'aller prêcher ailleurs et d'arrêter de polluer le forum.


Adieu (j'espère...)

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 17-05-2010
à 06:35

Rebeca a dit :
Hé bé, j'suis bien contente qu'il y ait pas de modération qui aurait effacé tout ça avant mon passage ici, j'aurais raté le méta-rire qui me fait encore mal aux côtes :D

Bien d'accord avec toi, Rebeca !

Dites : vous ne croyez pas qu'il n'y pas de Claude ici (et qu'il est sans doute avec Berthe au lit), mais qu'il s'agit d'une manoeuvre informatique - déversoir d'un texte programmé automatique, à la limite d'autant plus découpé et d'autant plus long que le fuseau dans lequel il se trouve reste actif. Chaque réponse l'encourage - oups, qu'ai-je encore fait ! Allez, Claudy, on t'attend, ça faisait longtemps !

- Il y a peut-être même une loi métamatique à découvrir dans la régularité de ses fréquences ??

s.

Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 17-05-2010
à 10:05

Rien est caché aux humains pas même l'invisible et l'impalpable nature de métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains. Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une nature différente de la nature de matière. c'est la nature de métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnambulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir avec les rêves !

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 17-05-2010
à 10:52

C'est alors que Hyarion, après quelques jours de chevauchée à travers la pleine balayée par l'aquilon, se trouva à nouveau, un matin, sur le champ de bataille où il avait laissé ses compagnons méritants continuer à affronter, fut-ce bien en vain, le fléau gonflé d'inepties comme autant de ventosités fétides qu'il avait jugé tantôt particulièrement indigne d'être combattu. Sans prendre la peine, cette fois-ci, de descendre de cheval, constatant que la situation n'avait nullement changé depuis son départ, et que l'ennemi était toujours là, aussi sot et buté qu'à l'accoutumée, le barbu, qui avait décidément bien d'autres choses à faire que de jouer les brétailleurs face à une baudruche, déclara à ses camarades qui persistaient à vouloir batailler contre un tel phénomène gonflé de bêtise : "Amis, faites comme il vous plaira, mais en vérité, je vous le dis : vous perdez votre temps ! L'ennemi qui revient ainsi vous voir tous les matins n'a que l'importance que vous lui donnez, ladite importance fusse-t-elle marquée du sceau de la raillerie. Ce gourdiflot ne mérite pas d'être combattu, car il n'a pas d'existence propre, dépendant qu'il est du regard d'autrui, tout en étant par ailleurs incapable de se remettre en cause. Face à une telle calamité chaque jour plus intumescente de stupidité, il y a pas de combat possible, faute d'adversaire digne de ce nom. Si le sot avait conscience de sa sottise, il cesserait d'être un sot. Et s'il y a dans tout la contrée une créature incapable d'avoir conscience de sa sottise, c'est bien l'ennemi présent tous les matins sur ce champ de bataille ! A quoi bon donc vouloir lui donner une importance qu'il n'a pas et n'aura jamais ? Nous n'avez pas encore eu droit à toute l'étendue de son délire, mais si vous êtes prêts à continuer de respirer l'odeur faisandé que ce fléau consternant apporte ici avec lui chaque matin, libre à vous. Par ma part, je ne fais que passer, et ne puis que vous encourager à ne point trop vous attarder ici. Par tous les dieux et par ma barbe, il y a quelque chose de pourri en ces lieux !" Et après avoir ainsi parlé, Hyarion salua ses compagnons, leur offrit un présent pour les soutenir, puis guida par la bride son palefroi hors du théâtre des combats, chevauchant vers d'autres aventures autrement plus palpitantes...

HoME XIII, "Of the peregrination of Hyarion", op. cit., trad. de votre serviteur.

Note marginale : "Le présent offert était un jeu destiné à divertir tout en faisant réfléchir..."

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 17-05-2010
à 10:56

<< "Qui veut gagner du Méta-Pognon ?" (ou "Qui veut passer pour un Méta-Couillon" ?) :

Question : Qu'est-ce qui gravite autour de la Terre ?

A - La Lune ?

B - Le Soleil ?

C - Mars ?

D - Venus ?

E - Jupiter ?

F - Pluton ?

G - Sirius ?

H - Hoth ?

I - Tatooine ?

J - Dagobah ?

K - L'Etoile Noire ?

L - Paco Rabanne ?

M - Un brocoli ?

(Attention : il y a un méta-piège !)

Vous avez droit, comme d'habitude, aux trois jockers du jeu qui sont à votre disposition : le 50/50, le coup de fil à un ami, ou l'avis du public (toujours très éclairé)... ;-)

Bonne chance, Terriens... ;op >>

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 17-05-2010
à 14:11


shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 17-05-2010
à 22:44

Peut-être qu'il apparait à chaque fois qu'on a dit au moins trois fois méta. Méta ? Méta ?.. Claude ? Non ? Bah, on peut pas gagner à tous les coups. Pas que j'insiste, mais il faut qu'on sache le métasecret de toute l'affaire !
Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 01:21

Erm... C'est surprenant de voir quel genre de regain d'activité occupe aujourd'hui JRRVF.
(Quand bien même serait-on en "section libre"... Ah, mais comme nul n'a pressé le bouton rouge, je suppose que le laisser-faire est de rigueur?)

Ho Antilegôn

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-05-2010
à 09:09

Touché, Dragon. On n'a pas les clés pour fermer la porte à l'intru... Un bon vieux blocage d'IP serait le bienvenu, comme suggéré (bien) plus haut -_-'
Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 18-05-2010
à 09:47

Je confirme, à la suite de Laegalad, que nous n'avons pas les clés, cher Didier... et qu'un judicieux blocage de la méta-machine du méta-olibrius a effectivement déjà été suggéré ici, par plusieurs intervenants, il y a déjà un bon moment...
Si tu as une solution pour nous sortir de cette impasse, je suis preneur... :-)
Claude De Bortoli
Voir le profil de Claude De Bortoli   Cliquer ici pour écrire à Claude De Bortoli  

le 18-05-2010
à 10:07

Les idoles entreprises que nous avons mis en place pour nous protéger, pour protéger nos vies et celles de nos enfants, sont devenues trop puissantes. Elles ont le pouvoir de vie et de mort sociale sur nous. Elles se sont emballées dans la matérialité. Elles ont produit les vecteurs du dérèglement climatique. Elles les ont mis à disposition des humains avec obligation de s'en servir. Elles se nourrissent des bénéfices.

Ces idoles ont figure humaine parce que se sont des humains qui les ont mise en place et qui les font vivre mais elles n'ont rien d'humain.
Elles ne respirent pas : la qualité de l'air que respirent les êtres vivants n'est pas important pour elles.
Elles ne boivent pas : la qualité de l'eau les importe peu.
Elles ne mangent pas les mêmes aliments que les êtres vivants : Elles se nourrissent seulement d'argent.
Elles ne sont pas humaines : les humains sont secondaires pour elles.

Nous avons rompu unilatéralement la communication avec la nature de métamatière qui guidait notre évolution. Sans guide, nous avons eu peur des lendemains. Nous avons donc mis en place des idoles sensées nous protéger et protéger nos familles : les entreprises. Nous avons mis nos vies sociales entre leurs griffes. Le piège s'est refermé sur nous ! Au lieu de nous protéger, les idoles nous détruisent. Elles détruisent notre environnement. Elles détruisent la nature. Elles détruisent la biodiversité. Elle envoient à nos lointains descendants le cadeau empoisonné des déchets nucléaires : le comble du désastre !!

L'individu ou le groupe d'individus ne peuvent plus rien faire. Les idoles serons toujours plus fortes qu'eux. C'est la nature de métamatière elle même qui va régler le problème. Elle est entrée en conflit avec les terriens fautifs. La phase finale sera très douloureuse pour eux.

Concrètement, tu ne peux rien faire. Un individu ou un groupe d'individus ne peuvent rien faire. Ils sont trop faibles par rapport aux lobbies de la matérialité. Le PDG De Total par exemple, entreprise grande pollueuse de la planète, ne peut rien faire. Ses employés non plus. Beaucoup sont surement écologiques mais ils sont totalement impuissants. L'entreprise qui les font vivre leurs demande de prospecter, d'extraire et de distiller encore plus de pétrole, ils s'exécutent sans broncher. Même s'ils sont écologiques. Ils savent pourtant que leur action pollura encore plus la planète. Ils n'ont pas le choix. L'entreprise a le pouvoir de vie ou de mort sociale sur eux.

Nous ne pouvons plus rien faire contre les idoles matérielles que nous avons installé de toutes pièces pour nous protéger. Elles sont devenues trop puissantes. Elles concentrent la majeure partie de la richesse.

Le conflit s'est déplacé. Ce n'est plus l'individu ou le groupe d'individus contre la matérialité, ses dérivés et ses lobbies. C'est la nature de métamatière contre la matérialité, ses dérivés et ses lobbies.

Tout ce que tu peux faire concrètement, pour l'heure, c'est rentrer chez toi, te barricader, fermer tes volets et entendre que ça se passe. Le conflit qui se prépare est hors de ta portée. Quand l'ouragan métamatériel sera passé, si tu es toujours en vie, tu pourras ressortir de chez toi et tu auras l'agréable surprise de voir un jour nouveau, un jour chargé d'espoirs. La nature de métamatière aura fait reculer le Terrien. Elle l'aura dégagé de l'impasse funeste dans laquelle il s'était engagé. Le Terrien aura fait un virage significatif puis serra reparti en marche avant dans un plus durable et plus serein. Pour la première fois depuis longtemps, tu seras heureux !! Heureux d'être humain et fier de l'espèce humaine !

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 14:55

M. Bortoli, merci de bien vouloir cesser de poster de la sorte toutes les pages de votre blog sur ce forum, dont ce n'est pas l'objet.

Ho Antilegôn
Lock attempt follows...


...still unlocked? Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 14:55

(test) Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 14:59

Grrrr...Grrrr! Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-05-2010
à 15:58

tu cherches à tout casser ? ^_^ Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 18-05-2010
à 16:49

Merci, Didier... :-) Il faut bien tenter quelque-chose pour arrêter ce cirque... Au point où nous en sommes, la solution proposée par Didier/Hiswelókë/Ho Antilegôn en vaut bien une autre ! Par tous les dieux de l'Olympe et par ma barbe ! Que les flammes du dragon ébranlent donc cette montagne de bêtise qu'est le présent fuseau depuis le commencement ! ;-) Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 18-05-2010
à 16:51

Merci, Didier... :-) Il faut bien tenter quelque-chose pour arrêter ce cirque... Au point où nous en sommes, la solution proposée par Didier/Hiswelókë/Ho Antilegôn en vaut bien une autre ! Par tous les dieux de l'Olympe et par ma barbe ! Que les flammes du dragon ébranlent donc cette montagne de bêtise qu'est le présent fuseau depuis le commencement ! ;-) (signé : Hyarion) Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 18-05-2010
à 18:11

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:40

Oui-da, Dragon tout casser !
Hmm ce qui marche en prévisualisation ne marche plus en page réelle, ou alors je ne me souviens plus de l'ancienne méthode... La structure HTML du bidule est vicieuse. Essayons un peu plus violent...
Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:41

I should be invisible here ! Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:45

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:46

Thread locked. Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:55

Thread locked.

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 18-05-2010
à 19:57

Thread locked.

Benilbo
Voir le profil de Benilbo   Cliquer ici pour écrire à Benilbo  

le 19-05-2010
à 15:21

Ouah le dragon! Benilbo
Voir le profil de Benilbo   Cliquer ici pour écrire à Benilbo  

le 19-05-2010
à 16:33

Benilbo
Voir le profil de Benilbo   Cliquer ici pour écrire à Benilbo  

le 19-05-2010
à 16:37


Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 19-05-2010
à 18:40

Ça, c'est de la belle ouvrage ! ;-) Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 19-05-2010
à 18:42

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 19-05-2010
à 18:43

Haut de page
Section « Espace libre »
Fuseau « La nature de métamatière et la manoeuvre de recul »

Aller à la section