Accueil » Une Communauté » Forum
Apparence  

 

Les archives du Forum - Le Poids de l'Anneau

Auteur : Cédric
Concernant le poids de l'Anneau. Je me demandai si le poids qu'accable Frodon tout au long de la quête est réél ou imaginé.
Est-ce que l'Anneau agit sur l'esprit de Frodon et celui-ci sent la fatigue ?? Ou est-ce que l'Anneau dispose de propriétés physiques qui, entre autres, l'alourdissent. On sait que l'Anneau dispose d'au moins une propriété qui fait qu'il reste froid en le jettant au feu (cf. l'épisode où Gandalf jette l'anneau dans la cheminée).

Est-ce que c'est l'Anneau qui sent que Frodon le mène à sa perte pour le jeter dans le Feu du Destin et par ce moyen se défend en quelque sorte. Où l'Anneau sent l'approche et le pouvoir de Sauron ? Peut-être également que Frodon, inconsciemment refuse sa mission ?

Auteur : Mirage
D'après ce que j'ai lu (seulement la traduction française) ce serait un peu des deux car l'Anneau a plusieurs propriétés dont celle de s'alourdir et celle d'affecter le porteur.
(autres propriétés : reste froid, s'aggrandi ou se rappetisse, rend invisible, rend maléfique et d'autres que je ne connait pas.)

Auteur : Frédéric
Vaste sujet !
Il est vrai qu'on peut se demander quels sont les pouvoirs de l'Anneau qui rendent si désirable son utilisation... Un indice qui revient a plusieurs reprises tout au long du SdA : la puissance de l'Anneau est proportionnelle à celle de son porteur. Je crois que Tolkien discute de ça dans l'une de ses Lettres... en résumé, Frodo n'est pas un véritable danger pour Sauron, même dans les derniers instants au bord de l'abime, quand il revendique l'Unique pour lui-meme, au sens ou par exemple les Servants de l'Anneau (Ringwraiths) n'auraient pas été dupes s'ils étaient arrivés a temps pour surprendre Frodo (sans l'intervention de Gollum); Tolkien émet malgré tout la possibilité qu'ils n'eussent (???) pas pu le lui prendre de force, et re-eussent du s'en remettre à la ruse en feignant de lui obéir dans un premier temps... ce qui nous ramène au pouvoir principal de la chose : celui qu'elle confère d'asservir les volontés par la terreur qu'inspire son porteur. Mais pourquoi les Sages semblent-ils si certains que Sauron pense que l'un d'entre eux tente de l'utiliser ? Quel avantage aurait-il représenté dans la guerre si Gandalf ou Galadriel, Aragorn ou Boromir s'en etaient emparé?? Peut-être les armées de Suderons et autres Easterlings auraient-ils alors pris peur et n'auraient-ils pas osé franchir l'Anduin?? Peut-etre les Nazgul auraient-ils retourné leur veste?? (manteau noir??). La question du poids, en revanche, semble être quelque chose d'intrinsèque à l'Anneau lui-meme, et indépendant de son porteur. Le fait que Sam quand il prend Frodo sur son dos ne sente pas de poids supplémentaire semble indiquer que la sensation n'est qu'une illusion, et en gros on doit pouvoir la rapprocher de celle de desir que l'Anneau est capable d'inspirer aux plus forts (seuls Gandalf+Galadriel+...Sam!! passent vraiment le test, Boromir et Frodo échouent, sans parler de Gollum): l'Anneau a une volonté propre tendue vers son maître, et sème la discorde sur son passage dans l'espoir d'attirer l'attention de celui-ci???
Un dernier point: il me semble que de longues pages sont consacrées à ce genre de question dans Morgoth's Ring, l'un des 12 tomes de History of Middle-Earth (en anglais uniquement:().

Auteur : Mirage
On peut se poser la question : pourquoi l'anneau n'a pas vraiment d'effet sur Sam (dès ma première lecture je me posais cette question intrigante...
Mes spéculations : L'anneau juge que Sam n'a aucun intérêt et il ne désire pas être sa propriété (étrange et peu plausible) ou le dévouement de Sam pour Frodon est tel qu'il ne pense même pas au pouvoir de l'anneau étant lui même dénudé de ce sentiment (j'opterais plus en ce sens)

Auteur : Glorfindel
Peut-être Sam ne porte-t-il pas l'anneau assez longtemps pour qu'il ait le temps de contaminer son âme ? D'un autre côté, il me semble que Tolkien ne détaille pas les sentiments de Sam lorsqu'il rend l'anneau : c'est la colère de Frodo qui précipite les choses, et Sam est alors trop choqué par l'attitude de son maître pour s'inquiéter de l'anneau !

Auteur : Frédéric
Il me semble quand même qu'à un moment où il est en charge de l'Anneau Sam révasse un instant à quelque chose comme Sam le Grand, et comment il détrônerait Sauron et rétablirait la paix et ferait refleurir toutes ses terres (ca serait peut-être en Mordor?) et serait Bon et Bienveillant... Mais je pense que Tolkien a vraiment voulu faire de lui l'archétype de ce que nous appellerions le bon sens paysan, les pieds sur terre peut-être par manque d'imagination, et qu'en outre le dévouement qu'il porte à son maitre fortifie incroyablement son ame comme vous l'avez dit : ses pensées entierement tournées vers un autre, il n'est que peu sensible aux propositions que l'Anneau lui souffle, qui ne le concernent que lui-meme. Il me semble aussi que dans la tour de Cirith Ungol la proposition de Sam d'aider Frodo a supporter le fardeau (soit le porter lui-même un peu plus longtemps) n'est pas tout a fait innocente, et ce n'est que la réaction horrible de Frodo qui le distrait de cette réticence à se séparer de l'Anneau.