Accueil » Une Communauté » Forum
Apparence  

 

Les archives du Forum - L'origine de Beorn

Auteur : Mirage
Est-ce un Maia ?
Si vous avez des information à son sujet, j'aimerais bien que vous m'en fassiez part...

Auteur : Frédéric
C'est l'un des nombreux problèmes que soulève, d'ailleurs, le fait que le Hobbit n'ait pas été au départ pensé comme une chronique de la Terre du Milieu telle qu'elle a été créée dans le Silmarillion (dont les origines sont antérieures), mais qu'il n'en soit qu'inspiré. C'est donc l'explication "externe" de ce mystère. Du point de vue interne, j'ai peur qu'il n'y ait pas d'explication orthodoxe dans la mesure où je ne crois pas que Tolkien soit jamais revenu sur cette question. Libre à nous donc d'imaginer ce que nous voulons. Je ne pense pas personnellement que Beorn soit un Maia ; bien sûr c'est un type d'une puissance extraordinaire, et qui possède cette capacité de se changer en ours, mais en dehors de ça il me semble très "humain", au sens le moins elfique du terme. A comparer avec les rares exemples de Maiar que nous ayons à nous mettre sous la dent : Melian, Eönwë, Sauron, les Balrogs... il est quand même un cran en dessous. Une hypothèse sympathique lue sur un forum anglais : c'est Radagast qui aurait conféré à son peuple la capacité de changer de forme (voir le SdA : "master of shapes and hues"), d'ailleurs Rhosgobel n'est pas très loin au sud du Carrock dans le Val de l'Anduin. En y réfléchissant un peu plus je verrais bien Oromë être responsable d'une pareille chose, mais il faudrait qu'il soit revenu sur la TdM après l'exil des Noldor... pas très satisafaisant.
Dernières choses : dans le Hobbit Gandalf raconte que Beorn vient des montagnes d'où les Orcs l'ont chassé ; dans le SdA Gloin explique que les "Beornings" tiennent les passes des Monts Brumeux : il a donc donné son nom à son peuple, ce qui en ferait un fondateur... des Changeurs de Peau avant lui ??

Auteur : Glorfindel
Une remarque : dans le SDA, à aucun moment il n'est fait allusion aux dons qu'auraient les béornides de se changer en ours.
C'est pourquoi j'abonde dans ce que tu dis sur l'origine du Hobbit : Tolkien a créé un personnage, de toute évidence humain, mais doté de dons que sa mythologie des Terres du milieu n'explique pas.

Auteur : Loki
Petite remarque en passant qui explique que ce personnage se change en ours : Beorn signifie justement "ours" (cf le prénom Bjorn chez les anciens scandinaves). Beorn porte donc le nom de son attribut principal. Ce qui semblerait vouloir dire que les Beornides (qui continuent à porter le nom de leur fondateur) pourraient bien pouvoir eux-aussi se transformer en ours.

Dans un autre ordre d'idée, je ne peux m'empêcher de penser que Beorn et Bëor sont deux prénoms très proches. Et que la description de Beorn colle plus ou moins à celle des membres de la Maison de Bëor. Quant au fait que Beorn, ruminant sous la lune et regardant vers les Monts Brumeux, affirme qu'il se vengera de ceux qui l'ont chassé, je ne peux m'empêcher de le mettre en relation avec une affirmation issue des Contes & Légendes Inachevés où il est question de descendants d'Edain qui refusèrent d'aller à Numenor, qui habitèrent Eriador au Second Age, qui furent considérés comme des parents éloignés par les Numenoréens de Tharbad et Lond Daer, et qui furent plus tard chassés vers l'est... Alors, Beorn est-il un membre lointain de la Première Maison des Edain?

A une personne qui lui demandait si Beorn était un magicien, Tolkien répondit qu'en tant que changeur de peau, il devait certainement l'être un peu. De plus, à l'époque du Seigneur des Anneaux, les Bardides sont gouverné par un petit fils de Bard (âgé, qui plus est), alors que les Beornides sont dirigés par les fils de Beorn... Ce qui implique une durée de vie plus longue chez les descendants de notre ours préféré.
Je conclurais en précisant l'origine mythologique présumée du personnage. Chez les anciens scandinaves, l'esprit de certaines personnes dotées de pouvoirs magiques était capable de quitter leur corps et de prendre l'apparence d'un ours, tout cela de nuit bien sûr... A ce sujet (et bien d'autres), je vous conseille de lire "Le monde du Double" de Régis BOYER.

Je crains qu'il ne s'agisse là d'un cas typique de données qui veulent dire quelque chose, sans que l'on puisse dire avec assurance quoi. A chacun de se faire une idée...

Auteur : Frédéric
Pourrais-tu tenter de retrouver la référence que tu mentionnes dans le SdA, petits-fils de Bard contre fils de Beorn (je me souviens d'un vague Grimbeorn...) ?
Ceci dit, ça me paraît louche : Bilbo=2941 et Bard n'est déjà plus tout jeune (un prototype d'Aragorn, si vous voulez mon avis...), disons 35 ; il faudrait donc des générations de 40 ans pour obtenir un Brand (??) de 33 ans en 3019. Mais si on s'en tient a une moyenne de 25 ans Brand a déjà... 64 ans en 3019 (2931->2956...). D'ailleurs c'est agréable de considérer les vieux Rois Brand et Dain (253 ans) tombant ensemble tous les deux :)
La parenté avec la maison de Bëor m'a toujours semblé plausible (d'ailleurs les Rohirrim eux-mêmes descendent des Trois Maisons, non? (ou plutot des deux blondes???))

Auteur : Loki
En ce qui concerne la mention de descendants d'Edain ayant occupé l'Eriador au 2nd Age, cela se trouve soit dans les notes à l'histoire d'Aldarion, soit dans les appendices concernant Lond Daer et Tharbad. Je donnerai plus de précisions la semaine prochaine (si je repasse...).

Au fait, les Beornides posent eux aussi un petit problème. Existait-il d'autres gens de la même race que Beorn à l'époque de Bilbo ? Ou Beorn devint-il le chef des Forestiers installés à la lisière ouest de Mirkwood, fondant ainsi les Beornides?
Et d'ailleurs, ces Forestiers mentionnés dans Bilbo (et sur la carte qui l'accompagne), qui sont-ils? Des descendants d'Eotheod qui refusèrent de suivre Eorl et qui retournèrent à l'exploitation de la forêt, comme leurs ancêtres (voir ci-dessous)? Des descendants des Nortmen dirigés par Vidugavia (dont le nom, d'après Tolkien, signifie quelque chose comme 'Roi des Bois' !), que l'on dit responsable de la brèche au sud est de Mirkwood ?
Et les gens de Dale et d'Esgaroth alors ?

Les Eorlingas sont les descendants des Eothéod du Rhovanion qui s'installèrent dans le Val d'Anduin, eux-mêmes descendants des "Nortmen" du Rhovanion qui étaient dirigés par Vidugavia (le beau-père d'Eldacar). Ces derniers, d'après les Contes & Légendes Inachevés, étaient des descendants d'humains de la Troisième Maison, celle de Hador Tête-Blonde. En ce qui concerne la Seconde Lignée des Hommes, les Haladins de Brethil, je me les suis toujours représentés avec des cheveux bruns ou châtains. Bien sûr, c'est complétement arbitraire, mais j'étais parti du principe que si les gens de Hador Lorindol étaient réputés pour leurs cheveux blonds, c'est que les autres humains devaient avoir les cheveux bruns ou noirs...

Auteur : Cédric
Dans SdA, Tome I, Livre II, Chapitre I. NOMBREUSES RENCONTRES, on peut lire à propos de la descendance de Beorn et Bard :

"Ils conversèrent durant tout le reste du repas mais Frodon écoutait plus qu'il ne parlait ; car les nouvelles de la Comté, à part celles de l'Anneau, semblaient menues, lointaines et insignifiantes, tandis que Gloin avait à raconter beaucoup d'événements des régions septentrionales du Pays Sauvage. Frodon apprit que Grimbeorn l'Ancien, fils de Beorn, était à présent le seigneur de nombreux hommes forts et que dans leur pays, situé entre les Montagnes et la Forêt Noire, ni orque ni loup n'osait pénétrer.
- En vérité, dit Gloin, n'étaient les Beornides, le passage du Val à Fondcombe serait depuis longtemps devenu impossible. Ce sont de vaillants hommes, et ils maintiennent ouverts le Haut Col et le Gué de Carrock. Mais leurs péages sont élevés, ajouta-t-il avec un hochement de tête, et comme le Beorn de jadis ils n'aiment pas trop les Nains. Ils sont toutefois sûrs, et c'est beaucoup de nos jours. Nulle part il n'y a d'hommes aussi bienveillants à notre égard que ceux du Val. Ce sont de bonnes gens que les Bardides. Ils sont gouvernés par les petits-fils de Bard l'Archer : Brand, fils de Bain fils de Bard. C'est un roi puissant, et son royaume s'étend maintenant loin au sud et à l'est d'Esgaroth".


Dans un petit ouvrage nommé "Tolkien de A à Z" de David Day, j'ai extrait ceci :
Beorn
Northman, Beorning chieftain, Beorn's people inhabited the northen Anduin valley between the Misty Moutains and Mirkwood during the last centuries of the Third Age. He and his woodsmen guarded the Ford of Carrock and the High Pass from Orcs and Wargs. Beorn was a huge, black-bearded Man who wore a coarse wool tunic and was armed with a woodsman's axe. He was a berserker warrior who had the gift of the "skin changer" : that is, transforming into the form of a bear. In year 2941, Beorn gave shelter and protection to Thorin and Company, and later fought with them in the Battle of Five Armies. In that battle Beorn took on his bear shape and slew scores of Orcs.


Beornings
In the Third Age of the Sun there was a race of solitary Northmen who guarded the Ford of Carrock and the High Passes in Rhovanion from the Orcs and Wargs. These people were the Beornings, and they were black-haired, black-bearded Men clothed in coarse wool garments. They carried the woodman's axe and were gruff, huge-muscled, but honourable. They were named after a fierce warrior called Beorn, who was a mighty man and a skin-changer. By some spell he could shift form and become a great bear. In terror of this bear-man the Orcs and Wargs of the Misty Mountains kept from his road.
Where Beorn learned the trick of form-shifting is not known, but he was a distant blood relation of the Edain of the First Age, and the "Quenta Silmarillon" relates how some of that race were skin-changers. Greatest of them was Beren, who, like Beorn, lived long alone in the forest and ate no flesh. As with Beorn, the beats and birds came to Beren and aided him in his war with the Orcs and Wolves. In the Quest of the Silmaril it is told how Beren learned from the Eldar the art of form-shifting : presenting himself first in the shape of an Orc, and then as a great Wolf. So perhaps some of that magic was inherited by Beorn and his people, or perhaps it was as a result of living with bears for so long that Beorn learned this skill. Whatever the source, it is said that this trick of skin-changing was passed on to the heirs of Beorn through many generations. In the War of the Ring the Beornings leds by Grimbeorn, son of Beorn, advanced fiercely with the Woodmen and the Elfes of Mirkwood, and drove evil from that place for ever. Because of the terrible strength and the berserk rage of the Beornings in battle, the legend of the bear-skin warriors lived long in the memory of Men.

A propos de the "Quenta Silmarillon" relates how some of that race were skin-changers, quelqu'un a-t-il la référence précise où on mentionne ce fait ??

Auteur : Loki
Les Nordiques En ce qui concerne les "Nordiques" (descendants des 3 maisons d'Edain qui n'allèrent pas à Numenor), la principale source est "les Contes et Légendes inachevés" (abrégé CLI). Beaucoup de renseignements dans "Cirion et Eorl..."

En ce qui concerne les Nordiques au Deuxième Age, la note 3 à l'histoire d'Aldarion et Erendis est particulièrement intéressante. On y apprend notement que, lorsque les Numenoréens accostèrent en TdM, vers l'an 600 du Deuxième Age, ils rencontrèrent en Eriador des Hommes qui étaient "de même souche que le Peuple de Beor et d'Hador, mais qui n'avaient pas franchi les Montagnes Bleues pour gagner le Beleriand au Premier Age". Il y est dit aussi que "ces Hommes habitaient les environs du Lac Evendim, sur les Landes du Nord et les Collines du Temps, et les terres de l'entredeux jusqu'au Brandywine, à l'ouest duquel ils erraient souvent mais sans y séjourner". Cette note particulièrement riche donne d'autres renseignements sur leur langue, leurs rapports avec les Elfes, et ce qu'ils croyaient qu'il était arrivé à leurs parents du Beleriand lors de sa destruction à la fin du Premier Age.
J'ai lu quelque part (mais je ne retrouve plus la citation exacte), que ces Hommes d'Eriador (ou une partie d'entre eux) partirent plus tard à l'est des Monts Brumeux.
Enfin, dans le SdA, au début du chapitre "A l'enseigne du Poney Fringant", une description des Hommes de Bree est donnée. "Les Hommes de Bree étaient bruns, de large carrure et plutôt courts, gais et indépendants ; ils ne relevaient que d'eux-mêmes ; mais ils se montraient plus amicaux envers les Hobbits, les Nains, les Elfes et les autres habitants du monde environnant que ne l'étaient (ou le sont) d'ordinaire les Grandes Gens. A en croire leurs propres histoires, ils étaient les habitants originaux et ils descendaient des Premiers Hommes qui, de la Terre du Milieu, s'étaient rendus dans l'ouest. Peu avaient survécus aux troubles des temps anciens; mais quand les rois avaient retraversé la Grande Mer, ils avaient trouvé les Hommes de Bree toujours là, et ils y étaient encore à présent que le souvenir des anciens rois avait disparu dans l'herbe". Plus loin, il est dit des Rôdeurs qu'ils étaient "plus bruns que les Hommes de Bree". Il semble donc que l'adjectif "brun" ne s'applique qu'à la pilosité.
Or, il est dit dans l'Appendice F Iere Partie que les Hommes de Bree et les Dunelendings avaient les mêmes ancêtres. Ce qui laisse deux possibilités :
1° les Dunelendings sont eux-mêmes des descendants (lointains) des Edain.
2° les Hommes de Bree ont une ascendance double : des descendants d'Edain restés en Eriador mélés avec des immigrés pré-Dunelendings.

Auteur : Fangorn
Dans la lettre à Naomi Mitchison du 25 avril 1954 (citée plus haut), Tolkien revient brièvement sur son cas : Beorn, à l'époque du SdA, est mort et "bien qu'il puisse changer de peau et qu'il soit donc un peu magicien, Beorn est un Homme" (Letter 144, p. 178). Il faut noter que Tolkien parle de "magician" et non de Wisard (terme réservé aux Istari).
Beorn prend la forme d'un ours, mais il ne fut pas le seul humain à pouvoir changer d'apparence. Beren prit l'apparence de Draugluin (seigneur des loups-garous d'Angband) grâce aux pouvoirs de Luthien (qui, elle-même, changea d'apparence en prenant la forme de la chauve-souris géante Thuringwethil). Autre exemple : Elwing, en partie humaine par son grand-père paternel Beren, fut transformée par Ulmo en grand oiseau blanc lorsqu'elle se jeta à la mer avec un Silmaril au cou.
La différence de Beorn avec ces deux cas précédents est que son pouvoir fut transmis à certains de ses descendants, et que l'on ignore d'où il lui vient.

Auteur : Beorn
Pour beaucoup, le nom Béorn est rattaché au mot Bjorn (guerrier ou ours), qui en évoluant a donné Bäre (ours en allemand, cf Berlin). J'ai pour ma part une explication plus osée à vous proposer et qui, pour être confirmée, demande une connaissance parfaite de la vie de Tolkien (connaissance que je n'ai pas , il faut l'avouer !). La voici donc : Il existe dans les Pyrénées une vieille forêt (très vieille) connue localement sous le nom de Béornides elle s'étend à l'ouest de la Haute-Garonne dans la région de Lanmezan (Hautes Pyrénées).
Cette région connue pour sa forêt est aussi réputée pour ses fêtes de l'ours durant lesquelles il est de coutume de se déguiser en ours pour certains des villageois .
Pour moi, Tolkien s'est inspiré de cette tradition plus que de la mythologie d'Europe du nord pour cette partie de son œuvre (s'il avait voulu utiliser un racine venant du vieil anglais, il se serait servi d'un dérivé d'artus pour évoquer un ours). De plus les scandinaves n'ont pas, dans leur folklore, gardé à ce point la capacité de certaines personne à devenir des ours. Car dans les Pyrénées, il ne s'agit pas d'un déguisement de carnaval mais bien de DEVENIR un ours ; le comportement y est plus important que le costume.
Il traîne en plus plusieurs histoires de femmes (plus ou moins sorcières) qui se seraient accouplées avec des ours afin d'avoir des enfants. Et ces derniers avaient (dit-on) la possibilité de se transformer en ours.
Voilà, ce que j'attend de votre part maintenant, c'est de confirmer ou non cette théorie en répondant à une question : Tolkien avait-il connaissance de ces faits ?

Auteur : Ikkya
Je suis née et j'ai grandi à 15 km de Lannemezan, mais je n'ai jamais entendu parler d'une forêt des Beornides. Après rapide enquête ce week-end, personne dans mon entourage non plus. En outre, mon dictionnaire du patois local ne mentionne absolument rien à Beorn, etc. Y aurait-il des renseignements plus précis sur la localisation de cette forêt ? Je continue les recherches, quoi qu'il en soit.