Accueil » Une Communauté » Forum
Apparence  

 

Les archives du Forum - Le mal chez Tolkien est masculin

Auteur :

Auteur Sujet:   [TdM] Le mal chez Tolkien est masculin
Cedric Ecrit le 08-10-99 16:18 FR        
Le 22 juillet 1999

Cédric

Ma question est pratiquement contenue dans le sujet :
Dans l'oeuvre Tolkien, le Mal est-il uniquement le fait des êtres de sexe masculin ?
J'ai beau me retourner les méninges, je ne trouve pas de femmes qui ait apporté le Mal intentionnellement, qui ait été corrompue.

Je me trompe ? Il y en a ?


Frédéric

Et la reine Beruthiel? Ah! Je ne pense pas que ce soit intentionnellement que l'impression ait ete donnee d'un mal masculin. Je dirais plutot que les femmes en general sont qd meme au second plan! Evidemment, Luthien constitue un reequilibrage tres fort (ou Galadriel dans le SdA) mais sinon... Tolkien! Sexiste!


Gandalf

Tu sembles conclure que Tolkien est quelque peu sexiste. En effet, les quelques femmes que l'on trouve dans ses oeuvres (et elles ne sont pas nombreuses en comparaison avec les hommes), sont toutes magnifiques, elles illuminent le monde de leur beauté, mais elles ne sont bonnes qu'à rester chez elles, faire des enfants et attendre, en larmes, l'éventuel retour de leur époux.
Mais attention, il faut replacer les choses dans leur contexte historique... à l'époque où Tolkien écrit, les femmes sont souvent cantonnées au rôle de femme au foyer qui redoute de voir apparaître un jour devant sa porte une personne tenant un télégramme dans sa main... Car pendant la guerre de 14-18 c'est un peu ce qui se passe.
En ce qui concerne la période avant guerre, le rôle des femmes n'est guère glorieux non plus... c'est tout juste si elles ont le droit de s'asseoir avec leur mari à table (et encore pas dans toutes les familles!)
Aussi le rôle que leur réserve Tolkien est assez étonnant tout de même dans sa modernité, si l'on considère l'époque... (De notre point de vue, il est vrai qu'il apparaît un poil sexiste..)
Les femmes chez Tolkien sont toutes magnifiques, mais les rares fois où elles ont un rôle à jouer, elles le font magnifiquement...
En effet, que dire de cette Luthien Tinuviel qui quitte son palais doré, affronte Sauron seule à seule, rencontre et triomphe de Morgoth avec sa magie pour l'Amour d'un simple Homme? Ou de cette Eowyn, vierge guerrière, qui tranche la tête d'un coursier ailé avec facilité pour affronter ensuite sans broncher le Seigneur des Nazguls ? Ou encore de Melian, qui gouvernera (plus que son mari Elu Thingol) son royaume avec justice pendant des siècles ?
Elles sont belles et le savent bien, mais elles sont aussi impitoyables envers ceux qui se mettent en travers de leur Amour !


Cédric

Je crois également qu'il ne faut pas oublier les Valier. Ce sont tout de même des femmes.
A la décharge de Tolkien, il les a fait à l'égal des Valar (du moins en nombre si ce n'est en pouvoir) et Yavanna a un rôle de première importance au premier âge d'Arda avec pour ne citer que cet exemple la création des Arbres : Telperion et Laurelin.

C'est vrai Gandalf que si l'on place dans le contexte de l'époque, il n'est pas très étonnant que l'on voit peu de femmes.

Tiens, d'ailleurs ca me donne l'occasion de poser une nouvelle question : cf. post "Quel public pour Tolkien ?"


Loki

Si l'on considère que les Valier sont des femmes (ce qui est discutable, la notion de sexe chez les Valar étant plus affaire de sensibilité et de caractère que de biologie), alors il faut considérer une autre figure maléfique féminine: Thuringwethil ("femme de l'ombre secrête"), qui était la messagère de Sauron au Premier Age (peut-être une Maïa). Elle prenait la forme d'une grande chauve-souris ("un vampire" d'après le Silmarillon). Luthien utilisa sa dépouille comme déguisement pour entrer à Angband.