JRRVF Page principale
Forum Forum - page principale Aller à la section
Membres Inscription Votre profil Recensement
Fuseaux Moteurs de recherche Les derniers fuseaux Archives
Section « Le Légendaire »
Fuseau « Nouvelle edition des "Enfants de Húrin" »
Atteindre la fin du fuseau
Nouvelle edition des "Enfants de Húrin"
- Les messages -
Noldoran
Click Here to See the Profile for Noldoran  

le 19-09-2006
à 16:14

Chers tolkiendili français et françaises,

Voici un court article que j'ai trouvé, mis à jour ce matin (heure CST américain) sur nytimes.com. Christopher Tolkien vient de reconstruire le "Narn i hin Hurin" en forme de roman, qu'il publiera dès printemps 2007 avec Houghton Mifflin.

"New Tolkien Epic Coming

By LAWRENCE VAN GELDER
Published: September 18, 2006
Fans of J. R. R. Tolkien, the author of "The Hobbit" and "The Lord of the Rings," have a new epic to look forward to. Houghton Mifflin announced yesterday that it had acquired the American rights to publish "The Children of Hurin." Begun in 1918, it was a tale that Tolkien, (1892- 1973), worked on throughout his life and will take his readers once more among elves and men and dragons and dwarfs. Houghton Mifflin said in an announcement that although it had long been assumed that "The Children of Hurin" would remain unfinished, it had been reconstructed and edited by Tolkien's son Christopher, working from Tolkien's many drafts. Publication is scheduled for spring."

Qu'en pensez-vous ? Moi, je suis très content; ce saga est un de mes favoris dans le Légendaire.

Gregory
Springfield, Missouri, USA

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 19-09-2006
à 20:22

Je me permets de t'indiquer le fuseau du forum où l'information a été communiqué dès ce matin : il s'agit du fuseau "Revue de Presse III" dans la section "Tolkien sur JRRVF et les médias (sites internets, presse écrite, ...)".

Cordialement, :-)

Hyarion.

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 19-09-2006
à 20:23

Correction : lire "communiquée"...

Cordialement, :-)

Hyarion.

Noldoran
Voir le profil de Noldoran  

le 19-09-2006
à 20:56

Excusez-moi... Moteur de recherche + Américain = fuseau superflu. -- Greg
sosryko
Voir le profil de sosryko   Cliquer ici pour écrire à sosryko  

le 19-09-2006
à 21:27

Tu es non seulement excusé (car il était bon que cette nouvelle apparaisse également dans le Légendaire) mais le bienvenu en ces lieux, cher Greg.
Au plaisir de te lire et relire :-)

Sosryko


Thomas Deniau
Voir le profil de Thomas Deniau   Cliquer ici pour écrire à Thomas Deniau  

le 22-09-2006
à 23:00

On peut lire sur le site de la Tolkien Estate :

As a culmination of thirty years' work on his father's papers, and having already published such fragmentary and condensed forms of the tale of Túrin as part of the development of « The History of Middle-earth », Christopher Tolkien has now succeeded in assembling the multiple variants, unfinished pieces, and outlines of the tale to produce a standalone and complete version, entirely in the author's original words.

L'emphase est mienne, et montre que si Christopher va nous proposer un ensemble cohérent, il n'y aura pas d'interpolation comme dans le Silmarillion.

J'ai de plus en plus hâte de mettre la main sur cet ouvrage !

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 04-10-2006
à 16:00

Sosryko : "Tu es non seulement excusé..." : tout-à-fait d'accord.

Dans le genre manuscrit perdu :
"Un livre inachevé de JRR Tolkien, l'auteur du Seigneur des anneaux, a été retrouvé et complété par son fils Christopher. Intitulé Les enfants de Hurin"... in Ouest-France (23.09.06)

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 14-10-2006
à 18:27

puisque ce fuseau est ouvert, c'est sans doute ici qu'il faut signaler la mise en ligne d'un bref entretien entre Adam Tolkien et un internaute espagnol, à lire ici
amicalement

V

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 14-10-2006
à 18:28

je veux dire ici : http://www.dor-lomin.org/noticias/noticias.php?pagina=0&anillotolkien=1504

V

Feartanel
Voir le profil de Feartanel   Cliquer ici pour écrire à Feartanel  

le 15-10-2006
à 19:00

Muchas gracias, Vincent, por ese articulo interesante. ;-))
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 16-10-2006
à 22:05

de nada, senor Feartanel...

V

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 18-10-2006
à 22:00

Bonjour à tous,

J'ai le feu vert de Christian Bourgois Editeur pour faire savoir que les droits des Children of Hurin ont été acquis. Le nom du traducteur et la date de la parution sont en train de se préciser.

amicalement
Vincent

jean
Voir le profil de jean   Cliquer ici pour écrire à jean  

le 18-10-2006
à 22:56

youpi!!!!!
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 18-10-2006
à 23:37

merci Jean :-)

amicalement
Vincent
(je rappelle à ceux qui ne le connaissent pas que, dans le genre pondéré et calme, Jean est un maître. alors cette réaction...)

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 18-10-2006
à 23:59

Bravo cher Vincent... :-)
J'avoue que je ne pensais pas que cela serait aussi rapide... ;-)

Amicalement, :-)

Hyarion.

Tharkun
Voir le profil de Tharkun  

le 19-10-2006
à 00:04

Bravo !
Je n'osais même pas l'espérer avant plusieurs années !
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 19-12-2007
à 22:28

Les Enfants de Húrin seront disponible à partir du 21 février 2008 pour 25€.


Etrangement, cette annonce semble faire moins d'effet que l'annonce de Bilbo en film :(

Tharkun
Voir le profil de Tharkun  

le 20-12-2007
à 11:30

En attendant, vous pouvez lire un extrait en ligne chez Christian Bourgois.
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 20-12-2007
à 13:59

Cette bataille fut perdue ; mais Húrin et Huor et ceux qui restaient de la Maison de Hador tenaient bon avec Turgon de Gondolin ; et les armées de Morgoth ne parvenaient toujours pas à gagner les Passes du Sirion. Alors Húrin s’adressa à Turgon : « Pars maintenant, seigneur, tant qu’il est encore temps ! Car tu es le dernier de la Maison de Fingolfin, et en toi réside le dernier espoir des Eldar. Tant que Gondolin résistera, Morgoth connaîtra la peur en son cœur. »
« A présent, Gondolin ne pourra demeurer longtemps cachée, et une fois découverte, elle finira forcément par tomber », répondit Turgon.
« Pourtant, si elle résiste encore un peu, dit Huor, alors de ta Maison viendra l’espoir pour les Elfes et les Hommes. Cela je te le dis, seigneur, avec la mort dans les yeux : même si nous nous séparons ici pour toujours, et que je ne pose plus jamais les yeux sur tes blanches murailles, de nos deux lignées une nouvelle étoile se lèvera. Adieu ! »
Les Enfants de Húrin, précédemment cités

Pas à dire, cet extrait me fait toujours chaud au coeur :)
Finalement, je les achèterai peut-être, les Children of Húrin, pour glaner tout ce que je peux sur la descendance de Huor ;)

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 20-12-2007
à 22:25

la mise en ligne a lieu le jour de la disparition de Christian Bourgois ; j'espère que cette coïncidence est le beau symbole que son oeuvre (le travail de sa maison d'édition) se poursuivra.

v

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 20-02-2008
à 10:17

Pour la sortie des Enfants de Hurin, vous trouverez sur jrrvf des informations sur la venue d'Alan Lee (si j'arrive à créer le fuseau, j'ai un message d'erreur) en France et sur des émissions de radio, tv et des journaux qui évoqueront cette parution

en résumé
- j'ai enregistré quelques minutes, qui devraient être diffusées ce soir sur la tnt
http://direct8.directmedia.fr/programmes/emissions/0/livres-8-21188.html
(en streaming sur leur site)
- Le Mouv' a enregistré une itw qui sera condensée et diffusée demain, toute la journée
- Libération, 20 minutes, L'Express et Le Nouvel Observateur, dans un premier temps, vont publier des papiers à partir de jeudi

amicalement,
Vincent

Tharkun
Voir le profil de Tharkun  

le 20-02-2008
à 23:16

Il est superbe !

Je n'avais vu que la couverture. Maintenant, je comprends pourquoi il y a des séances de dédicaces avec Alan Lee.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 21-02-2008
à 14:51

Je plussoie.
Je viens de l'acheter ce midi.

SPOILER : si vous ne voulez pas gâcher l'effet de surprise, inutile de lire les lignes suivantes :o)

C'est un superbe objet, eh bien que mon avis soit parfaitement subjectif, je tiens tout de même à dire qu'il est difficile de ne pas se sentir intrigué devant la sobriété mystérieuse de la couverture, comme il est difficile de ne pas décrocher des mots de Christopher Tolkien dans la Préface (et merci à Delphine Martin pour la fluidité de sa traduction - comme d'habitude).

Je ne suis pas un grand fan d'Alan Lee, mais certaines de ses aquarelles sont ici indéniablement superbes.
Celle de la page 48-49, par exemple, ou bien celle, terrible, de la page 228-229.
Le vision de Gondolin page 12-13 est aussi de toute beauté.

Il y a aussi quelques suprises (entendez par-là, des éléments auxquels je ne m'attendais pas, car j'ai évité à dessein jusque-là toutes les discussions sur le thème de la sortie du livre) en particulier en toute fin d'ouvrage. Et c'est une surprise à déplier ;o)
Tous ces éléments font des Enfants de Húrin un achat in-di-spen-sable, à mon sens, même si on s'imagine déjà tout savoir de Túrin Turambar, de Morwen, Nienor, Beleg, Mîm et des autres par les seules lectures du Silmarillion, du Livre des Contes Perdus, des HoMe III et XI, des Contes et Légendes Inachevés, voire de The Hoard dans Les Aventures de Tom Bombadil

Fin du spoiler :o)

I.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 21-02-2008
à 15:22

inutile de dire que ces mots font plaisir...
bon allez, encore un peu de pédagogie :-) : pour france inter, journal de 18h.

v

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 21-02-2008
à 21:14

Je me permet de reprendre ici les post-scriptum d'Hyarion et Isengar dans le fuseau Revue de presse III, je pense que ça aura plus sa place ici...

Hyarion a dit :
P.S. : Je suis tout de même un peu étonné que l'on accorde autant d'importance à la sortie de ce livre... Il faut croire que l'on continue de surfer sur l'effet de mode autour de Tolkien, né avec les films. Robert E. Howard n'a pas eu cette chance...

Et Isengar a répondu :
PS : Je pense au contraire que pour le public, l'intérêt du livre réside dans le fait qu'il n'a rien à voir avec l'effet "trilogie du siècle", un peu lourdingue à la longue.
Dans les différents commentaires de la campagne promotionnelle, les allusions à Peter Jackson sont plutôt - et heureusement - très limitées. D'ailleurs qu'a-t-il à voir avec cette publication, ce cher Peter, lui qui n'a même pas lu le Seigneur des Anneaux en entier, pas plus qu'il ne compte lire Bilbo le Hobbit ?...

Je ne sais pas si c'est lié au film -- de mon point de vue, c'est lui accorder plus d'importance qu'il n'en a, depuis le temps que le troisième tiers est sorti... Ceci dit, étant plutôt imperméable aux images-qui-bougent, je peux me tromper ;) -- mais ça m'étonne aussi...

Je ne dénigre pas l'œuvre, entendons-nous bien : toute traduction d'un ouvrage de Tolkien est une bonne chose :) Je ne crie pas au loup non plus : faire un battage médiatique autour d'un livre, sans le mettre en rapport avec les films, en plus autour d'une histoire pareille (mieux vaut ne pas être déprimé au moment de le lire, et aimer la tragédie...), faut un sacré culot, et j'apprécie (le culot, pas la tragédie... Je trouve toujours les tragédies exagérées ;)). Le porter au grand public, faire connaître un autre pan du Conte d'Arda, je ne peux qu'approuver. Si en plus ça peut montrer que Tolkien est encore rentable et perpétuer l'intérêt des éditions Bourgois pour la trado des bouquins, jackpot ;)

Ma question est purement de curiosité : pourquoi CE livre-là ? L'histoire, on la connait, il n'y a rien de nouveau : on la retrouve de partout (ou presque) (alors que des vrais inédits, il y en a : je pense par exemple à l'extended edition de Smith... Mais peut-être que c'est considéré, d'un point de vue éditorial, comme doublon avec Faerie ? Et puis, c'est vrai que c'est un peu plus pointu, comme domaine, ça ne se lit pas comme un roman ;)). Pourquoi ne pas avoir fait la même campagne autour du Livre des Contes Perdus, par exemple ? Est-ce parce qu'il est considéré comme plus ardu d'approche ? Qu'il n'est pas "fini", d'une certaine façon ?

Une autre question, intéressée celle-ci : est-ce qu'il est prévu de faire la même chose avec la descendance de Huor ? (oui, je reviens à mes amours :D) J'ai du mal à croire que l'on ai si peu de matériaux sur le sujet, vu l'importance et l'influence que sa lignée a dans le Conte... Quelqu'un sait quelque chose à ce sujet ?

S. -- contente qu'on parle de nouveau de Tolkien dans le vaste monde (hrem... bon, d'accord, juste en France), et pour ce qu'il a écrit, non pour de (très) (libres) adaptations de son histoire :)

Meneldur
Voir le profil de Meneldur   Cliquer ici pour écrire à Meneldur  

le 22-02-2008
à 07:31

Laegalad a dit :
Ma question est purement de curiosité : pourquoi CE livre-là ?

C'est simplement la démarche de Christopher qui veut cela : il admet lui-même que Les Enfants de Húrin s'adresse au plus grand nombre, alors que les Contes Perdus (par exemple) sont beaucoup moins accessibles, ou en tout cas s'éloignent nettement plus du « roman » tel que le conçoit le pékin moyen : textes pas finis et au style déroutant, appareil critique très dense. J'avoue d'ailleurs ne pas m'expliquer leur parution chez Pocket :)
Laegalad a dit :
Une autre question, intéressée celle-ci : est-ce qu'il est prévu de faire la même chose avec la descendance de Huor ? (oui, je reviens à mes amours :D) J'ai du mal à croire que l'on ai si peu de matériaux sur le sujet, vu l'importance et l'influence que sa lignée a dans le Conte... Quelqu'un sait quelque chose à ce sujet ?

Cette question fait partie de la FAQ du site de l'Estate :
L'Estate a dit :
Are there any plans to produce similar editions of the other two « Great Tales » of JRR Tolkien's mythology ?
Sadly, neither The Fall of Gondolin nor Beren and Lúthien were ever developed extensively and sufficiently enough by J.R.R. Tolkien to publish them in similar form to The Children of Húrin. Even though - for instance - an illustrated edition of these tales might be possible, the existing texts have already been published, and would remain incomplete.

Il est vrai que pour l'histoire de Tuor, les seuls textes développés dont on dispose sont La Chute de Gondolin, le vénérable ancêtre, assez... daté, et le De Tuor et de sa venue à Gondolin, très beau mais cruellement inachevé :( La rupture est telle entre les deux qu'un mélange ne serait sans doute pas une bonne idée, pas plus qu'une « actualisation » du vieux Conte Perdu qui nécessiterait sans doute un investissement éditorial très (trop) élevé.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 22-02-2008
à 07:56

Meneldur a dit :
les Contes Perdus (...) j'avoue d'ailleurs ne pas m'expliquer leur parution chez Pocket :)

Hihi !
Eh bien, tout comme la bobine de jeune premier ahuri et décoloré d'Orlandolas Legobloom sur la couverture du Pocket du Seigneur des Anneaux en 2002, je pense que la présence de deux Hobbits sur la couverture des Contes Perdus est une forme de réponse en soi ;o)

I. Ok, je sors...

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 22-02-2008
à 09:20

Meneldur : merci :) Quant à Tuor ... * soupir * c'est frustrant à la fin ! Si seulement quelqu'un pouvait retrouver un carton oublié quelque part, avec l'histoire complète et harmonisé (mais surtout qu'on me laisse le baiser sur les remparts, so romantic, et Idril défendant son enfant comme une tigresse face à Maeglin, avant que Tuor n'arrive pour le jeter dans le vide :D)...

S. -- Tuor, Tuor for Gondolin !

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 22-02-2008
à 09:51

Je sais pas si tu as déjà vu Laegalad, ça devrait te plaire : ici.


J'ai commencé les Contes perdus, et je vous avoue que je suis très déroutée par le début déjà, alors j'ai du mal à penser que ce soit accessible comme textes :/

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 22-02-2008
à 10:22

Zelph' : ah non, je ne connaissais pas :) Il est magnifique, ce bouquin !
Mais arg ! Tirage limité à 50 exemplaires, donc prix nettement prohibitif... * snif *
* Calimero on * C'est trop injuste ! * Calimero off *
Tant pis, j'en resterai à naviguer entre les UT, Silm. et HoME2...

S.

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 22-02-2008
à 00:10

Bien, tâchons de clarifier les choses...

Votre serviteur >>> "Je suis tout de même un peu étonné que l'on accorde autant d'importance à la sortie de ce livre... Il faut croire que l'on continue de surfer sur l'effet de mode autour de Tolkien, né avec les films. Robert E. Howard n'a pas eu cette chance..."

Isengar >>>> "Je pense au contraire que pour le public, l'intérêt du livre réside dans le fait qu'il n'a rien à voir avec l'effet "trilogie du siècle", un peu lourdingue à la longue.
Dans les différents commentaires de la campagne promotionnelle, les allusions à Peter Jackson sont plutôt - et heureusement - très limitées. D'ailleurs qu'a-t-il à voir avec cette publication, ce cher Peter, lui qui n'a même pas lu le Seigneur des Anneaux en entier, pas plus qu'il ne compte lire Bilbo le Hobbit ?..."

Laegalad >>> "Je ne sais pas si c'est lié au film -- de mon point de vue, c'est lui accorder plus d'importance qu'il n'en a, depuis le temps que le troisième tiers est sorti... Ceci dit, étant plutôt imperméable aux images-qui-bougent, je peux me tromper ;) -- mais ça m'étonne aussi..."

Isengar s'est sans doute fait un plaisir de balancer une énième tarte à la crème à la tête de Peter Jackson, mais ce faisant il a, semble-t-il, mal interprété ce que j'ai écrit...

J'ai dit qu'apparemment, on continuait de surfer sur l'effet de mode autour de Tolkien, né avec les films. Je persiste. L'intérêt du public et des médias de masse pour l'oeuvre de Tolkien n'est pas né spontanément, comme ça, aux débuts des années 2000. Sans la sortie des films, avec force battage médiatique, la vente d'ouvrages de Tolkien en France n'aurait pas atteint l'importance qui a été la sienne. Il me semble que c'est un fait. Et les faits sont têtus. Plus que n'importe quelle "jacksonophobie", qu'on le veuille ou non. ;-)
Aujourd'hui, les médias n'ont pas forcément besoin de faire allusion aux films, car il y a déjà quelques années qu'ils sont sortis. Mais la médiatisation dont ils ont fait l'objet a fait son oeuvre : les ventes de livres de et sur Tolkien se sont accrus en parallèle du phénomène, et se sont poursuivis après... Tolkien est mieux connu du public français à présent, et l'impact médiatique des films n'y est pas pour rien, même s'ils ont sans doute simplement joué un rôle de déclencheur, le phénomène de mode s'étant poursuivi tout seul... Dans ce contexte, vouloir séparer à tout prix, pour des raisons de convenance personnelle, le phénomène médiatique lié aux films de Jackson et l'essor éditorial dont a bénéficié en France les livres de et sur Tolkien me parait... disons... peu raisonnable. :-)
Maintenant, j'aimerais que l'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit : je n'ai pas écrit que la couverture médiatique des Enfants de Húrin était due aux films. J'ai écrit que le phénomène de mode dont le livre semble bénéficier médiatiquement est, à mon avis, sans doute celui qui est né avec les films, et qui a singulièrement favorisé l'ensemble du marché éditorial des livres de fantasy en général (Harry Potter a sans doute joué un rôle dans ce phénomène de mode pro-fantasy, mais sans doute pas aussi directement sur Tolkien en particulier que les films de Jackson inspirés du Lord of the Rings). Nuance... :-)

Amicalement, :-)

Hyarion.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 22-02-2008
à 00:18

bonjour à tous,

merci à ceux qui étaient présents hier sur le chat organisé par tolkiendil.com
je crois que la discussion a permis de répondre à ta question, hyarion ("Je suis tout de même un peu étonné que l'on accorde autant d'importance à la sortie de ce livre...")

>Pourquoi ne pas avoir fait la même campagne autour du Livre des Contes Perdus, par exemple ?

ça, c'est aux médias qu'il faut poser la question. j'écris toujours de la même manière aux journalistes dont j'ai les coordonnées ; c'est la première fois qu'ils réagissent de manière globalement positive, depuis la sortie du film, où certains avaient manifesté un intérêt pour le livre...

amicalement
vincent

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 22-02-2008
à 00:56

Vincent >>> "je crois que la discussion a permis de répondre à ta question, Hyarion ("Je suis tout de même un peu étonné que l'on accorde autant d'importance à la sortie de ce livre...")"

Oui, dans le sens où ce livre - au delà d'un phénomène de mode - est bien plus qu'une simple compilation de textes déjà publiés, comme cela a bien été expliqué hier soir...

Merci à toi, et à tes collègues, d'avoir passé autant de temps à nous répondre, lors de ce chat... :-)

Amicalement, :-)

Hyarion.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 22-02-2008
à 13:27

Après l'exposé de tes nuances, Hyarion, je comprends mieux ce que tu voulais dire.
Un point, toutefois à éclaircir. Il n'y a pas de Jacksonophobie dans mes propos, juste de la Tolkienophilie élémentaire ;o)

Quoiqu'il en soit, c'est très bien qu'on parle enfin de Tolkien à ce point dans les médias, et avec si peu d'erreur ou de digression flagorneuses envers la "trilogie". Et franchement ce bouquin le mérite.

I.

lemminka
Voir le profil de lemminka   Cliquer ici pour écrire à lemminka  

le 23-02-2008
à 04:42

Je pense que l'on peut également supputer que l'engouement du public pour The children of Hurin tient à la nature même du récit qui en fait une saga familiale tragique, la bonne vieille recette qui trame les tragedies classiques... Il était plus à même de plaire au grand public, par sa thématique moins mythologique-fantastique et plutôt romantico-tragique.

Mais en amont, et qui a permis le pari d'une telle publication, je suis d'accord avec Hyarion pour voir comme catalyseur médiatique la trilogie jacksonnienne; c'est une évidence pour moi. Ce n'est pas donner trop d'importance à ces films que de constater le déferlement d'oeuvres de fantasy qui les a suivi.

Sinon l'édition du conte de Tuor est absolument magnifique ! Juste pour rire, j'ai demandé le prix ... En attendant la réponse (ou si quelqu'un l'a), on peut faire monter les enchères ^^

Un 10 000 euros me semble "raisonnable"...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-02-2008
à 07:58

C'est tout à fait ça, Lemminka. On a plutôt affaire à un effet de catalyse médiatique qu'à un surfage sur effet de mode autour de Tolkien, né avec les films.
Mais ça ne change rien à ma joie de plonger dans les lignes délicieuses de ce beau livre. Que du bonheur... :o)

I.

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 25-02-2008
à 13:27


Un exemplaire actuellement sur Abebooks pour la modique somme de 2750$US. Au cours actuel ça ne fait que ~1860 €... Une affaire!
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 26-02-2008
à 00:23

Bonjour à tous,

Pour répondre collectivement à des questions qui me sont adressées via mon site : le livre rencontre un vrai succès, et beaucoup de librairies demandent de nouveaux exemplaires à la fois ; une première réimpression a été faite, mais en cas de difficultés pour trouver le livre dans votre librairie préférée, n'oubliez pas les librairies en ligne : le livre est en rupture de stock sur amazon (il sera livré la semaine prochaine), mais toujours disponible sur alapage et fnac.com.

amicalement,
Vincent

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 27-02-2008
à 10:29

Isengar >>> "C'est tout à fait ça, Lemminka. On a plutôt affaire à un effet de catalyse médiatique qu'à un surfage sur effet de mode autour de Tolkien, né avec les films."

Inutile de chercher la petite bête à tout prix au niveau de la formule, cher Isengar... Lemminka a bien compris ce que je voulais dire...

Je sais que tu aimerais que Tolkien fasse depuis toujours l'objet d'une vénération qui va de soi, sans interférence d'aucune sorte. Mais comme je l'ai déjà écrit, les faits sont têtus... ;-)

Cela dit, le livre n'en est pas moins excellent, et mérite, bien entendu, que l'on parle de lui pour lui-même... :-)

Amicalement, :-)

Hyarion.

Airynn
Voir le profil de Airynn   Cliquer ici pour écrire à Airynn  

le 28-02-2008
à 14:43

Bonjour à tous,

Quelques commentaires tendres et vaches sur cet opus inattendu, et si vite traduit.

L'édition grand format (la seule disponible actuellement) est un objet très beau, Les illustrations de Alan Lee sont magnifiques. L'initiative est intéressante : est-ce pour séduire un grand public habitué à l'équation Tolkien = images ?

La carte en plusieurs volets n'est pas très pratique à manipuler. Il aurait été mieux d'insérer un encart couleur au centre, ou encore de faire une carte N&B dans les appendices, avec les arbres généalogiques. Cette carte a été simplifiée, dommage. Les montagnes bleues pouvaient faire le lien avec le SdA, pour un ouvrage qui se veut plus accessible au grand public.

Je me suis interrogé sur cette reprise du conte de Turin. Le projet s'annonçait mainstream, en sus de l'exhumation de vieux manuscrits, mais le texte reste coincé entre une introduction, des appendices, un index... Comme son illustre aîné, c'est vrai; et on ne change pas une recette qui gagne. Mais le dispositif est devenu classique dans ce genre très tendance qu'est la Fantasy et certaines choses sont peut-être superfétatoires (je pense à l'index par exemple). Christopher Tolkien semble vouloir se justifier de reprendre un conte déjà largement développé dans les CLI. Peut-être les réalités matérielles ont-elles rattrapé l'oeuvre : après HOME, que reste-t-il à faire pour maintenir Tolkien dans l'actualité ? Peut-être est-ce pour retarder la tombée de l'oeuvre dans le domaine public, je ne sais pas.

J'espère que Tolkien ne deviendra pas le premier auteur mort-vivant...

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 28-02-2008
à 18:26

Airynn >>> "J'espère que Tolkien ne deviendra pas le premier auteur mort-vivant..."

Tolkien mort-vivant ? Voila une idée originale... ;-)
Cela pourrait être intéressant d'en faire un film... à condition qu'il soit réalisé, bien entendu, par un cinéaste très apprécié d'Isengar, qui n'a plus rien à prouver en matière de films d'horreur (Non, cher Isengar, je ne parle pas de ta très chère "trilogie du siècle")... ;op

Amicalement, :-)

Hyarion.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 28-02-2008
à 18:56

Airynn : Ah non, les index, c'est pratique, faut les laisser ! :D Quand tu cherches UNE occurrence d'un personnage et que tu n'as pas envie de tout relire ou de chercher au hasard, c'est super utile :)

Sinon, pour faire tenir Tolkien dans l'actualité, je suis sûre qu'on peut trouver ;) Genre, faire enfin paraître Tolkien on fairy-stories, repoussé depuis des mois et des mois... Bon, certes, c'est moins grand public :D ça n'intéresse que les passionnés mordus, je pense. Mais y'a de vrais bouts d'inédits dedans !

Et au fait : Bienvenue ! Puisse-tu te plaire en ces lieux et revenir souvent :)

Hyarion : ah non pitié, pas encore un énième débat filmique ! ça va venir tout polluer encore :( on est obligé d'y revenir à chaque fois ?

S. -- Et voilà, à cette heure, certains fichus veinards que je ne nommerai pas ont trouvé un coin de Divan pour papoter... :p

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 29-02-2008
à 02:30

Laegalad >>> "Hyarion : ah non pitié, pas encore un énième débat filmique ! ça va venir tout polluer encore :( on est obligé d'y revenir à chaque fois ?"

Pfff... Sans commentaire... :-/

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 29-02-2008
à 02:59

PS: le précédent message aurait dû apparaitre en taille réduite. Désolé.

Cordialement,

Hyarion.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-02-2008
à 10:55

Hyarion, tu sais bien que j'apprécie sincèrement le cinéaste auquel tu fais subtilement allusion pour l'ensemble de tous ses bons films... ce n'est pas de ma faute s'ils n'ont pas encore été réalisés.

PS : moi j'ai fait marrer Alan Lee, et toi ? :o)

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 29-02-2008
à 00:27

Isengar >>> "... ce n'est pas de ma faute s'ils n'ont pas encore été réalisés."

Effectivement, vu sous cet angle... ;o)

Du reste, pas facile d'être toujours subtil, où d'être simplement perçu comme tel... Enfin, passons... :-)

Concernant Alan Lee, non, je ne l'ai pas fait marrer, mais d'autres s'en sont chargés à ma place, en apportant des livres à signer plein leurs bras et en voulant le filmer en pleine action avec leurs camescopes... Il s'est gentiment prêté au jeu... Pour ma part, je l'ai simplement félicité pour ses travaux... De façon générale, il a été accueillant et agréable avec tous les visiteurs.
Quelle blague as-tu bien pu lui raconter ? Elle était en rapport avec le livre, j'espère ? ;o)

Amicalement, :-)

Hyarion.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-02-2008
à 00:37

Nous avons juste disserté en quelques phrases courtes sur le symbole que représentaient les 9 derniers candidats à la signature dont 1/3 représentaient brillament (bruyament ?) le ci-devant site de Maître Fockeu.
"Nine ? It's a good number" fit l'artiste avec un rire bref et sincère.
"Et pourtant, devant la caméra, ils n'étaient que huit" ajouta le Hobbit avec un sourire carnassier.
Et l'artiste opina du chef répondant avec un sourire complice, conscient de la vérité des propos de son interlocuteur... Puis il se replongea dans son énième dessin d'un Legolas blond, contraint et forcé.
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 29-02-2008
à 00:38

bonjour à tous,

je suis ravi d'avoir (brièvement) vu Isengar, revu Gilles et Tilkalin - mais visiblement, je suis passé à côté de Hyarion !

amicalement,
vincent

Hyarion
Voir le profil de Hyarion   Cliquer ici pour écrire à Hyarion  

le 29-02-2008
à 13:24

Vincent >>> "je suis ravi d'avoir (brièvement) vu Isengar, revu Gilles et Tilkalin - mais visiblement, je suis passé à côté de Hyarion !"

C'est bien normal, cher Vincent, puisque je n'étais pas à Paris, hier... ;-) Mais l'avant-veille, par contre, je suis allé au rendez-vous de Toulouse ! ;-)
Même si cela fait un moment que nous ne nous sommes pas vus (la dernière fois, c'était à Rennes), tu pense bien que si je t'avais croisé, je t'aurais au moins salué ! ;-)

Bien amicalement, :-)

Hyarion.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 29-02-2008
à 13:44

Bienvenue Airynn !

Je te trouve bien dure dans tes propos, exprimerais-tu une frustration de n'avoir rien de neuf à te mettre sous la dent ?

Airynn a dit :
L'édition grand format (la seule disponible actuellement) est un objet très beau, Les illustrations de Alan Lee sont magnifiques. L'initiative est intéressante : est-ce pour séduire un grand public habitué à l'équation Tolkien = images ?

Une volonté de Christopher, je pense que c'est plus pour aider à l'immersion dans le texte et facilité l'imagination. Je ne crois pas que l'on puisse dire que les lecteurs de Tolkien soient habitué aux illustrations. De manière générale, il est plus facile d'entrer dans un texte quand on sait à quoi ressemblent les choses.

Airynn a dit :
La carte en plusieurs volets n'est pas très pratique à manipuler. Il aurait été mieux d'insérer un encart couleur au centre, ou encore de faire une carte N&B dans les appendices, avec les arbres généalogiques. Cette carte a été simplifiée, dommage. Les montagnes bleues pouvaient faire le lien avec le SdA, pour un ouvrage qui se veut plus accessible au grand public.

Justement, elle est très pratique, car pas besoin de tenir le bouquin avec un doigt pour ouvrir le livre à la carte. Tu gardes la carte ouverte et tu peux lire facilement en même temps. Je trouve ça super justement, beaucoup plus pratique que de jongler entre deux pages. Et si vraiment, ça va pas, tu peux même découper la page sans bousiller tout le livre ! :P
On reproche souvent l'aspect complexe de Tolkien, simplifier la carte ne me semble pas injustifié. De toute façon il en existe d'autres dans les autres ouvrages plus approprié si l'on souhaite approfondir, ça n'aurait fait que doublon et aurait perdu ceux qui ne connaissent pas le Silmarillion.
Pour les montagnes bleues, c'est intéressant comme remarque. Il est vrai que cela aurait pu faire le pont entre les cartes du Premier Âge et celles du Troisième, mais d'un côté, il est difficile de comprendre le rapprochement entre les deux, le livre ne faisant justement pas la liaison expliquant pourtant il manque une partie.

Airynn a dit :
Je me suis interrogé sur cette reprise du conte de Turin. Le projet s'annonçait mainstream, en sus de l'exhumation de vieux manuscrits, mais le texte reste coincé entre une introduction, des appendices, un index... Comme son illustre aîné, c'est vrai; et on ne change pas une recette qui gagne. Mais le dispositif est devenu classique dans ce genre très tendance qu'est la Fantasy et certaines choses sont peut-être superfétatoires (je pense à l'index par exemple). Christopher Tolkien semble vouloir se justifier de reprendre un conte déjà largement développé dans les CLI. Peut-être les réalités matérielles ont-elles rattrapé l'oeuvre : après HOME, que reste-t-il à faire pour maintenir Tolkien dans l'actualité ? Peut-être est-ce pour retarder la tombée de l'oeuvre dans le domaine public, je ne sais pas.

Je doute que le but soit de maintenir Tolkien dans l'actualité. Je pense que Christopher a probablement regretté que l'oeuvre ne touche pas plus de monde. Il y a un net fossé entre les lecteurs du Seigneur des Anneaux et ceux du Silmarillion et encore pire avec ceux qui ont lu les HoMes. Tolkien a demandé à son fils de terminer et publier ses histoires, je pense qu'il essaye juste de respecter au mieux cette volonté.
Par contre pour ce qui est du domaine public, rien à voir, puisqu'une oeuvre tombe dans le domaine public 70ans après la mort de l'auteur, et publier posthume ne retarde pas sa mort... Après il faut voir si on considère pas aussi la date de mort de Christopher.
L'index (A Laegalad, je ne suis pas sure car j'avoue que je ne m'en sers pas, mais en feuilletant rapidement, l'index dont il est question n'est pas un index de pages mais un index de type lexique comme celui du Silmarillion) est très pratique pour les personnes ayant des difficultés à retenir qui est qui. Ca n'est pas utile pour ceux accoutumés à l'univers de Tolkien, mais il l'est pour ceux qui ne le sont pas.
Enfin, peut-être ne se sentirait pas obligé de se justifier si on ne l'attaquait pas de la sorte en lui prêtant des intentions malhonnêtes ;)

Je vois les Enfants de Húrin comme une transition entre le Seigneur des Anneaux et le Silmarillion, car énormément de personnes ont lu le Seigneur des Anneaux mais très peu se sont attaqués avec succès au Silmarillion rebuté par les quelques premières pages trop chargées d'informations, de noms, etc. (Déjà là l'index était très utile, mais en français il était bourré de fautes ce qui annulait son utilité.) Et je pense qu'à cause de cet échec de lecture, ils décrochent de l'univers et n'arrivent pas découvrir sa richesse et comprendre à quel point il est étendu.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 01-03-2008
à 15:14

Hyarion : je comprends mieux !

Zelphalya : quelle avocate :-).
j'ajouterai simplement, pour répondre à Ayrinn (amusant, ce pseudo, et j'ai l'impression que l'écriture me dit quelque chose), que cette carte noir/blanc/rouge dessinée par Christopher Tolkien est un rappel direct de la carte du Seigneur des Anneaux en 1954-55

amicalement,
Vincent

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 02-03-2008
à 17:55

Vincent, il faut dire que je suis assez ravie d'avoir un nouvel ouvrage à conseiller aux lecteurs du Seigneur des Anneaux, car bien souvent la prononciation du nom Silmarillion trouve comme écho un soupir de découragement relatif à la complexité de l'ouvrage impliquant malheureusement de nombreux abandons.
Donc je ne me prive pas d'en profiter :)
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 03-03-2008
à 00:55


Avec trop de lectures simultanément en cours, je m'interdis d'ouvrir la bête pour l'instant. Je me réserve pour un moment plus calme.

Néanmoins, l'ouvrage étant posé là, sur la table du salon, je le regarde avec gourmandise et, ne considérant pour le moment que l'aspect extérieur des choses, j'aimerais te poser deux petites questions, cher Vincent:

1ère question (fondamentale, tu vas voir): A ta connaissance, y a-t-il chez Christian Bourgois une règle - ou pas de - concernant la présence du bandeau doré en haut et en bas des couvertures des ouvrages de et sur Tolkien ?

2ème question (tout aussi grave): Pourquoi cette fois-ci un titre en gras, tous les précédents ayant été en maigre...

Tu vois qu'avant même de rentrer dans le vif, on peut s'interroger :-)

Airynn s'est demandé :
Peut-être est-ce pour retarder la tombée de l'oeuvre dans le domaine public, je ne sais pas.

Je ne me prononcerai pas non plus sur le lien de cause à effet, ne connaissant pas les intentions de Christopher Tolkien mais du coup, je n'ai pas résisté malgré l'interdit que je m'étais fixé... j'ai entrouvert "les Enfants de Hurin" pour jeter un oeil rapide au copyright.

Christopher Tolkien a son copyright perso pour l'intro et les appendices et Alan Lee a le sien pour les illustrations.

Curieusement, le récit a un copyright partagé entre la Tolkien Estate(TE) et Christopher Tolkien (CT). or, j'avais cru comprendre que le récit était à 100% JRRT ce qui relève uniquement de la TE, non? Le partage avec CT tient-il au fait que des morceaux du récit sont extraits d'ouvrages qu'il a eu la charge de publier?

Silmo

PS: Vincent, te verra-t-on au Salon du Livre?

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 03-03-2008
à 17:39

*n'aime pas cette manie d'écrire petit quand cela ne semble pas nécessaire* :P

Petite note concernant le copyright : en français, il faut penser également au copyright du traducteur, il me semble ;).

Je te souhaite bonne lecture Silmo, je n'ai pas encore achevée la mienne (je pensais lire dans l'avion Lille<->Nice mais j'ai dormi comme une souche :D)

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 03-03-2008
à 18:10


Bien sûr, Zelph', il y a les droits du traducteur, mais ici je ne mentionnais que ceux ayant rapport avec l'interrogation d'Airynn :-)

*moi,ce que j'aime pas du tout, c'est que les droits d'auteur et tout ce qui relève de la propriété intélectuelle (droit de suite, droit de reproduction et Cie) - qui sont certes des droits légitimes et mérités - se prolongent 70 ans après le décès d'un artiste ou d'un auteur. Ca devrait s'éteindre avec eux ou bien, selon les cas, avec leur veuf/veuve ou à la majorité des orphelins. Mais ce n'est pas le lieu pour s'énerver de ce genre de choses. Oublions ça*

Silmo, qui se fait tout petit :-)

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 03-03-2008
à 22:04

Silmo: *moi,ce que j'aime pas du tout, c'est que les droits d'auteur et tout ce qui relève de la propriété intélectuelle (droit de suite, droit de reproduction et Cie) - qui sont certes des droits légitimes et mérités - se prolongent 70 ans après le décès d'un artiste ou d'un auteur. Ca devrait s'éteindre avec eux ou bien, selon les cas, avec leur veuf/veuve ou à la majorité des orphelins. Mais ce n'est pas le lieu pour s'énerver de ce genre de choses. Oublions ça*

Je ne peux pas être d'accord, alors allons pour un peu de hors sujet (qu'on a déjà évoqué dans le passé d'ailleurs):

S'éteindre avec l'auteur, c'est dur s'il meurt juste après avoir publié... Tu achètes une maison (un patrimoine), tu meurs sec, pouf, elle appartiendrait à tout le monde... Pareil pour le veuf/veuve ou pour les orphelins, avec toute la complexité des contrats de mariage, le fait que tu peux ne pas avoir de descendant direct mais un tas de petits neveux et nièces, etc... Du coup, ce que tu critiques n'est en fait pas tant un problème de propriété intellectuelle que de droit d'héritage... On peut être contre (après tout, est-ce qu'il est normal que tu hérites de la maison ou de l'argent de tes parents, leur dur labeur mais pas le tiens pour autant ?), mais c'est une question bien plus vaste.

Le coup des 70 ans (grosso modo, cf. plus bas), c'est l'idée de reconnaître l'écrit comme un patrimoine (qu'un ayant-droit peut hériter etc. comme une maison), mais tout en le limitant, c'est à dire en reconnaissant aussi en même temps (contrairement à la maison!) que ce patrimoine est d'ordre culturel et donc qu'au bout d'un moment il peut être partagé. A bien y réflechir, je ne trouve pas cela injuste. On peut discuter de la durée, mais dans le fond, l'idée me paraît plutôt juste. C'est un héritage limité, quoi.

De la durée, donc... Déjà, cela dépend des pays. En France, le droit d'auteur se décompose en droit moral et droit d'exploitation. Le droit moral est inaliénable, imprescriptible et perpétuel (t'es toujours reconnu comme l'auteur). Ce qui est protégé jusque 70 ans après le décès de l'auteur, c'est le droit exclusif d'exploitation par l'auteur et ses ayant-droits (L. 123-1). Pour les oeuvres posthumes, c'est aussi 70 ans après le décès de l'auteur, sauf si les oeuvres sont publiées après cette période, auquel cas on dispose de 25 ans après la publication. Il y a une clause spéciale au cas où la divulgation a lieu exactement à l'expiration des 70 ans (on relance de 70 ans après le décès du propriétaire - pas nécessairement ayant-droit - qui fait effectuer la publication, L. 123-4 encore) et pour les morts pour la France, et je vous passe le détail des droits de suite car c'est encore plus compliqué...

A ma compréhension du texte, si Tolkien avait été publié en France, le SdA serait couvert jusqu'en 2043 (=1973+70), de même que le Silmarillion de 1977 (et probablement aussi tous les HoME sans les commentaires de Christopher (qui sont de sa propre propriété intellectuelle), etc. Si un texte posthume devait être publié après 2043, il serait protégé pendant 25 ans après sa publication en droit français (ce qui est, je crois comprendre, donc une protection pour celui qui publie, octroyée puisque personne d'autre ne l'a fait alors qu'il le pouvait dorénavant, mais Romaine lit ça autrement... Bon, c'est compliqué, ok)...

C'est un peu différent en droit anglais (où la propriété intellectuelle n'est pas inaliénable, elle est cessible à autrui, si je me souviens bien), mais je connais moins...

Mais sur le principe général, ça me semble sain... Après, est-ce que 70 ans c'est trop ou pas assez... Il faut bien fixer quelque chose, sauf à nier toute idée de droit. Plutôt qu'un héritage, c'est comme une sorte de location (pendant 70 ans après ton décès, tes ayant-droits peuvent vivre du droit d'exploitation, comme s'ils louaient ta maison) limitée dans le temps.

Si on veut nier ça, ok. Alors il faut en revenir à une cession de la propriété intellectuelle. Soit : l'auteur doit pouvoir vendre tout son droit, mais au juste prix. Vous y croyez, dans ce monde ? Je gage que le SdA n'aurait jamais été publié dans un tel monde. Simplement trop cher pour un public à l'époque incertain. C'est finalement *rire* une question marxiste : l'auteur ne possède pas le moyen de production dont il est prolétaire... ;)

Didier.

letittroll
Voir le profil de letittroll   Cliquer ici pour écrire à letittroll  

le 03-03-2008
à 22:47

bonsoir à tous, Je pense que de toute façon, cette version est utile pour tous ces (pauvres) gens qui ne connaisse pas l'histoire des enfants de hùrin. Mais je voudrais savoir ce qu'apporte cette nouvelle édition comparée à celle présente dans les CLI du premier age? Car il me semble qu'il n'y a rien de nouveau dans le contenu. La traduction est-elle bien meilleure? les appendices ou index ont-ils été refait ou bien sont-ce ceux que l'ont trouve dans le silmarillion?
Une dernière questions concerne ces mêmes appendices du silmarilion que Zelphalya a qualifiés de "bourré de fautes" les dernières édition de christian bourgois les corrige-tils? merci.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-03-2008
à 08:38

Petit troll, avant de demander à ce qu'on corrige les fautes d'un livre, il faut d'abord veiller à corriger les siennes, non ? ;o)

Pour répondre à tes questions, la version qui vient d'être publiée est bien plus complète que celle des Contes et Légendes Inachevés. Et la traduction est en effet révisée par Delphine Martin (mais certains passages sont des traductions inédites).
Il est vrai que certains paragraphes traduits dans les deux ouvrages sont très ressemblants, mais il ne faut pas s'y arrêter, et de toute façon, elle est inévitable - Tina Jolas et Delphine Martin sont en effet parties du même texte de JRR Tolkien, difficile alors de trouver des super grandes différences, sauf dans l'utilisation d'un vocabulaire qui tient compte des dernières recherches sur l'oeuvre de Tolkien (cf la notion du Marrissement d'Arda, qui n'était pas étudiée du temps de Tina Jolas)...
Il faut plutôt songer à tous ces autres paragraphes inédits que C. Tolkien avait d'abord écarté pour x raisons et qu'il a finalement réinjecté pour les Enfants de Húrin.
Le tout donne une cohérence et une facilité de lecture que les Contes et Légendes Inachevés ne pouvaient pas avoir.
Et pour ma part, je suis rentré dans ce livre d'abord avec une certaine curiosité. Mais à présent que j'arrive doucement à la fin, je suis pris par le languir de la Terre du Milieu comme lors de mes premières lectures du Seigneur des Anneaux... et dame ! Je crois que c'est là que se trouve la différence fondamentale avec les Contes et Légendes Inachevés.

Les appendices de la fin de l'ouvrage sont spécifiques au conte des Enfants de Húrin. Ils sont donc différents de ceux du Silmarillion qui sont plus généralistes. Et effectivement, je n'ai pas repéré de fautes ou d'erreurs, ce qui ne m'étonne pas :o)

Cordialement

I.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-03-2008
à 08:41

Heu... après relecture : " elle est inévitable", cette ressemblance entre les traductions, bien entendu...

I. A vouloir aller trop vite, on rallonge les délais... (proverbe administratif)

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 04-03-2008
à 09:55

Pour l'index du Silmarillion, je ne saurais être affirmative, je n'ai pas mis le nez dedans depuis longtemps, je tâcherai de vérifier (il me semble que bien qu'il y ait moins d'erreurs, il en subsiste, je vous dis quoi une fois que j'aurais vérifié, si j'oublie pas :P).
letittroll
Voir le profil de letittroll   Cliquer ici pour écrire à letittroll  

le 04-03-2008
à 10:12

milles excuses isengard...
Merci pour vos réponses, j'irais donc acheter cet ouvrage et (re)voyagerai en terre du milieu.
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 04-03-2008
à 13:27

Cher Didier,
j'ai commencé à répondre dans un fuseau intitulé "propriété intellectuelle" dans l'Espace libre afin que la discussion puisse s'y poursuivre plus confortablement que dans le Légendaire :-)

Silmo

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-03-2008
à 13:40

Letittroll >> Aaargh ! C'est Isengar-sans-le-"D"-à-la-fin... Ca va parceque tu es nouveau :o)
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 04-03-2008
à 19:08

bonsoir à tous,

je vais essayer de répondre aux questions en suspens, mais je peux me tromper, car les questions tendent à vite trouver des réponses sur ce fuseau :-)

je suis épaté (une fois de plus)par le savoir d'hisweloke, concernant cette fois les questions de droits. je ne m'en suis jamais occupé, dans le cas des éditions bourgois - cela relevait du domaine de christian bourgois puis de dominique bourgois ; je n'avais donc pas remarqué ce partage de copyright.

belle réponse d'isengar concernant l'effet produit par le texte, le "languir" :-). c'est cela que j'ai retenu de mes premières lectures du seigneur des anneaux, il y a bien longtemps ; et les enfants de hurin nous permettent de prolonger un peu ce voyage, ce qui est inestimable, à mes yeux de lecteur (ce que je suis aussi).

amicalement,
vincent

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 04-03-2008
à 20:50

Vincent: "je suis épaté (une fois de plus)par le savoir d'hisweloke, concernant cette fois les questions de droits."

Je suis loin d'être spécialiste, hein, mais c'est juste un sujet qui m'intéresse beaucoup -- à l'origine très indirectement, par rapport au domaine qui est le mien, c-à-d. le logiciel informatique, qui est traité dans le Code de la propriété intellectuelle dans l'esprit de la lettre, mais relève aussi de la question du droit industriel dans la pratique. Et là, alors, les choses sont vraiment loin d'être jolies jolies... Outre le fait qu'un développeur / programmeur n'est pas vraiment reconnu comme propriétaire de son code logiciel (qui appartient, avec force clauses restrictives pour le développeur, à la société qui l'emploie ou achète son code), il y a, sous-jacente, la terrible question de la brevetabilité du logiciel (que défendent évidemment les "gros" éditeurs pour vérouiller leur marché à grand renfort d'arguties légales -- En ce comportant pour moi d'une manière honteuse qui n'est pas sans rappeler celle des "majors" dans la musique et des intermédiaires, SACEM ou autres, qui ne défendent plus depuis longtemps l'auteur-compositeur et s'arrogent des revenus qui ne devraient, à mon sens, pas leur revenir). Evidemment, à l'extrème inverser, il faut peut-être être informaticien pour considérer que le code d'un programme peut relever d'un art et non seulement d'une technique industrielle, j'en conviens...

Didier.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 05-03-2008
à 09:36

ça me rappelle l'histoire du découvreur de l'aspartame, c'est tellement injuste :(
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 06-03-2008
à 20:33

c'est édifiant, Didier ; mais je suis sûr que nous sommes nombreux à considérer le programmeur comme un créateur !

Aujourd'hui dans Le Monde des livres un très bon article de Jacques Baudou et une interview d'Adam Tolkien : http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/03/06/tolkien-mythologie-des-anneaux_1019382_3260.html#ens_id=1016691
et http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/03/06/adam-tolkien-plus-qu-un-inedit-il-s-agit-d-une-recomposition_1019385_3260.html#ens_id=1016691
amicalement
vincent

Naraneth
Voir le profil de Naraneth   Cliquer ici pour écrire à Naraneth  

le 07-03-2008
à 15:08

bonjour à toutes et à tous, je suis un ptit nouveau sur le fofo, j'ai 15 ans, race humaine -_- homme, et j'aime comme vous tous à mon avis Tolkien. J'ai lu énorméement de bouquin de lui, que j'ai tous adorés, et j'ai lu il y a peu les enfants de hurin version en anglais, puis francais, et j'ai vraiment adoré. cepadandant, le début est pas très accrocheur, trop de noms^^ mais la suite, la bataille des larmes inombrables et vraiment un chapitre manifique. voila, je vais faire un ptti tour sur le forum !
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 07-03-2008
à 16:11

Et bien, bienvenue à toi, Naraneth ! ça fait plaisir de voir de jeunes recrues dans les parages, si enthousiastes :D
N'hésite pas à poser des questions, on se fera un plaisir de répondre si l'on peut :)

Bonne exploration de la maison ;)

S.

Yyr
Voir le profil de Yyr   Cliquer ici pour écrire à Yyr  

le 07-03-2008
à 18:14

Hiswelókë a dit :
Evidemment, à l'extrème inverser, il faut peut-être être informaticien pour considérer que le code d'un programme peut relever d'un art et non seulement d'une technique industrielle, j'en conviens
Je me souviens avoir été vraiment très heureux la fois où un collègue, compulsant mon code, a déclaré : « c'est beau » :)

Je ne me suis pas encore procuré l'édition française, ce qui se fera sous peu, et à plus d'un exemplaire — parce qu'effectivement ce livre pourra être facilement offert à des lecteurs du seul SdA ou un peu plus. J'ai, quoiqu'il en soit, beaucoup aimé le travail de Christopher Tolkien ; si j'avais une (petite) appréhension (sans doute proche de celle, si je me souviens bien, qu'avait exprimé Didier à l'annonce de l'ouvrage), celle-ci s'est envolée, j'ai retrouvé les mêmes pas que j'avais souvent empruntés à la poursuite de la famille de Húrin, sans le moindre chausse-trape. L'enchantement aussi puissant, et les rares détails inédits de véritables gorgées de miruvor. Par avance bien des remerciements à la traductrice, à Vincent, et tous ceux qui se sont consacrés à, je n'en doute pas, une belle traduction, qui ouvrira le chemin d'un vrai trésor à bien des amoureux de la Terre du Milieu peu coutumiers des sentes anciennes.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 16-10-2008
à 09:22

Hier se tenait sur The Tolkien Library un chat avec Alan Lee, à l'occasion de la sortie en poche des CoH (uniquement chez les Anglo-Saxons, je précise). La transcription est ici : http://www.tolkienlibrary.com/press/849-Chat_with_Alan_Lee_transcript.php (toujours en anglais, of course).

C'est toujours intéressant d'apprendre comment travaille un artiste :)

Yyr
Voir le profil de Yyr   Cliquer ici pour écrire à Yyr  

le 17-10-2008
à 23:07


J'avais quelques commentaires en matière de traduction sur Les Enfants de Húrin. J'ouvre pour cela un fuseau dédié (rassure-toi Vincent, il n'y a pas quinze pages word, cette fois :)).

Yyr

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 01-09-2010
à 13:59

Demain jeudi 2 septembre, les éditions Christian Bourgois proposeront "Les Enfants de Húrin" de J.R.R. Tolkien, traduit de l'anglais par Delphine Martin, au format numérique (PDF et E-Pub) au prix de 20 euros.
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 02-09-2010
à 10:11

C'est cher, non, pour un format numérique ? Combien coutait-il "en vrai" ? Pour moi, l'intérêt du fichier numérique serait justement d'être beaucoup moins cher (pas de cout de fabrication, etc.) Évidemment, si l'on part du principe - réaliste - qu'un fichier numérique risque fort d'être un investissement collectif, on peut comprendre l'éditeur...

s.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 02-09-2010
à 11:09

Oui, on fait tous le même constat du point de vue du consommateur, c'est trop cher.
C'est 20% de moins que l'édition papier chez le même éditeur (25€ si on considère le plein tarif), mais près de 3 fois le prix du format poche...
Haut de page

Section « Le Légendaire »
Fuseau « Nouvelle edition des "Enfants de Húrin" »

Aller à la section