JRRVF Page principale
Forum Forum - page principale Aller à la section
Membres Inscription Votre profil Recensement
Fuseaux Moteurs de recherche Les derniers fuseaux Archives
Section « Tolkien et la Littérature »
Fuseau « Colloque Tolkien près d'Amiens (juin 2008) »
Atteindre la fin du fuseau
Colloque Tolkien près d'Amiens (juin 2008)
- Les messages -
vincent
Click Here to See the Profile for vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 11-03-2007
à 14:31

Bonjour à tous,

Je crois ne pas avoir encore créé de fuseau. C'est donc avec un grand plaisir que je vous fais part du colloque que nous organisons l'année prochaine près d'Amiens (et de Paris) - Rambures est facile à localiser sur mappy, par exemple, et nous organiserons la partie logistique pour faciliter les déplacements en voiture depuis Paris, Lille, etc.
Voici l'annonce que j'ai postée sur fabula.org. Faites passer...

-----------------------------

Colloque international J.R.R. Tolkien, 13-15 juin 2008, Rambures

Le château de Rambures – situé à la limite entre la Picardie et la Normandie, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Abbeville – abrite, depuis plusieurs années maintenant, un colloque qui se tient vers la mi-juin et qui réunit, autour d’un thème commun ayant généralement un lien avec la littérature française du Moyen Age, des littéraires, des historiens, des héraldistes, des historiens de l’art, des philosophes ou des théologiens.
En juin 2008 sera organisé, par Charles Ridoux (université de Valenciennes, auteur de Tolkien, le Chant du Monde), Michaël Devaux (directeur de la revue La Feuille de la compagnie) et Vincent Ferré (université Paris 13), un colloque consacré à J.R.R. Tolkien. Dans l’esprit de ces colloques, qui consistent à réunir, trois jours durant, dans une ambiance à la fois studieuse et amicale, des spécialistes chevronnés et de jeunes chercheurs, seront invités d’une part un certain nombre d’intervenants (français et étrangers), d’autre part, des doctorants dont les travaux sont déjà suffisamment avancés pour qu’ils puissent faire part des résultats de leurs recherches.
Nous envisageons, à cette occasion, d’inviter quelques spécialistes étrangers de renom, ainsi que d’ouvrir une demi-journée du colloque (vraisemblablement le samedi après-midi) à un public plus large (éventuellement en association avec des universités du temps libre de la région Nord-Picardie). Les actes du colloque devraient être publiés aux Presses de Valenciennes et dans le numéro 5 de la Feuille de la Compagnie, qui traitera du conte de fées.

Nous vous invitons à répondre à cet appel à communications et à renvoyer à Charles Ridoux la fiche d’inscription jointe (vous pouvez la copier/coller dans un email) avant le 1er juillet 2007 en formulant votre proposition de communication par un titre accompagné d’un texte de 15 à 20 lignes. Nous serons ainsi heureux de pouvoir vous compter au nombre des participants de ce colloque consacré à J.R.R. Tolkien, si votre proposition est retenue par le comité d’organisation.
Dans la mesure où il s’agit du premier colloque international consacré en France à cet auteur, nous n’avons pas retenu de thématique ou de sujet précis. Tous les sujets sont donc ouverts, couvrant d’une part tous les champs d’études (artistique, historique, linguistique, littéraire, philosophique, théologique) et portant d'autre part sur toute l'oeuvre de Tolkien (The Hobbit, The Lord of the Rings, The History of Middle-earth et les autres textes, plus courts tels que Smith, Farmer Giles, etc.).
Il sera demandé aux inscrits de verser un droit d’inscription de 45 € (20 € pour les étudiants et les participants âgés de moins de 30 ans). Cette somme est destinée à financer les frais d’organisation du Colloque et à contribuer aux frais de publication. Nous vous prions donc de joindre à votre fiche d’inscription un acompte de 10 € . Quant aux repas et au logement, ils seront à charge des intervenants, et les renseignements pratiques à cet égard seront fournis en temps utile.
Charles Ridoux, Michaël Devaux, Vincent Ferré
----------------------------------------

En ce qui concerne le public, ce colloque est ouvert à tous et gratuit.
Si vous avez des questions (par ex. sur le droit d'inscription, qui nous est imposé), n'hésitez pas.

Vous trouverez la fiche d'inscription sur le site de Paris 13 :
http://www.univ-paris13.fr/cenel/coll-pub.htm

et vous pourrez la renvoyer à Charles Ridoux, 289, rue de l’Eglise 59144 AMFROIPRET.

amicalement,
Vincent

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 11-03-2007
à 14:38

Désolé pour le doublon, j'ai reçu un message d'erreur qui m'a fait penser que le message n'était pas passé ; aucune mise en forme (italiques) n'apparaissait non plus.
Vincent
lemminka
Voir le profil de lemminka   Cliquer ici pour écrire à lemminka  

le 12-03-2007
à 09:43

C'est tellement tentant, mais aussi tellement cher pour un pauvre étudiant comme moi (surtout en ce qui concerne le voyage (je vis près de Grenoble) et l'hébergement...).Tant pis.

Sinon je suis très heureux de constater que Tolkien commence à faire partie du paysage universitaire français, et a fortiori entame un certain changement de statut, glissant du stade de littérature enfantine et adolescente hérité de l'explosion de la fantasie après 1950 à celui d'objet d'étude et de recherches, source de questionnement multiples et féconds...

Sinon, je comprends mal la question de l'ouverture du samedi après midi : est-ce à ce moment là que les étudiants ("public plus large" ?) pourront assister aux conférences ?

Tilkalin
Voir le profil de Tilkalin   Cliquer ici pour écrire à Tilkalin  

le 12-03-2007
à 10:24

En fait, après m'être renseigné auprès de Vincent, tout le monde peut assister au colloque, gratuitement ; une demi-journée serait spécialement destinée à tous les publics, même les non lecteurs de Tolkien, mais en restant ouvert à tout le monde.

Pour les intervenants : l'appel à communications est ouvert à tout le monde, universitaires, étudiants et connaisseurs, du moment qu'ils font une proposition précise.

Cordialement,
T.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 12-03-2007
à 13:37

exactement, Tilkalin : les conférences sont ouvertes à tous ; mais nous ferons un effort particulier, lors de cette 1/2 journée (si elle se concrétise) à destination de tous les publics, y compris ceux qui ne connaissent pas Tolkien

amicalement,
Vincent

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 13-04-2008
à 11:45

Bon, c'est bientôt, mine de rien :)

Question alors : niveau logistique, y a t-il des choses de prévues (genre navettes depuis Paris, tarifs spéciaux pour les hôtels ou que sais-je ?).

Perso, ça me tente bien d'y aller, pour peu que je ne sois pas trop bloquée avec le boulot -- je crains que ce soit mort pour le vendredi de toute façon, je serai en clientèle.... J'ai jamais assisté à un colloque, alors en plus sur Tolkien, c'est un bon baptême :)

Qui d'autre de jrrvf pense pouvoir venir (désolée de retourner le couteau dans la plaie, Julien :s) ? Qu'on fasse semblant de s'organiser un minimum :D

S.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 13-04-2008
à 14:40

bonsoir à tous et à laegalad,

je suis en train de terminer la dernière version du programme (la première a été distribuée aux intervenants) et un document récapitulant le co-voiturage.
je vais mettre cela en ligne, le signaler ici, après quoi il sera possible aux personnes désirant assister au colloque de me contacter pour les questions d'hôtel, etc.

V

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 15-04-2008
à 22:11

Bonsoir,

Je viendrai sans doute à Rambures, c'est à 50km de chez moi.

A bientôt.

Alain.

jean
Voir le profil de jean   Cliquer ici pour écrire à jean  

le 16-04-2008
à 09:49

C’est tellement tentant Vincent, et bravo d’organiser de telles manifestations en France. Malheureusement toute mon énergie est consacrée actuellement à rechercher un nouveau job et je n’ai plus beaucoup de temps ou d’énergie pour Tolkien. Je ne pourrai donc pas assister à ta manifestation
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 17-04-2008
à 14:57

Laegalad a dit :
Qui d'autre de jrrvf pense pouvoir venir (désolée de retourner le couteau dans la plaie, Julien :s) ? Qu'on fasse semblant de s'organiser un minimum :D

Snurf :'(
J'avais déjà décidé de sécher les Médiévales de Provins pour assister au Colloque Tolkien... Avant de me faire inviter à un mariage dont je ne peux refuser l'invitation :o/

Pô juste à la fin!

E.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 17-04-2008
à 15:35

Aah... Wéwë et ses histoires de famille... ;p
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 17-04-2008
à 15:46

Le mariage de Beren et Lucienne, tu penses bien qu'il est un peu obligé de s'y rendre... raisons protocolaires, tout ça...
Mais toi, Isengar, plutôt que de te moquer ;) tu penses venir ?

S. -- I need some sleep... heu, c'est la chanson qui passe là ;)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 17-04-2008
à 18:14

C'est envisageable mais c'est toujours à confirmer...
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 18-04-2008
à 18:28

bonsoir à tous,

un mot rapide : j'ai mis le programme "brut" sur fabula

je précise que le colloque est ouvert aux auditeurs, à qui nous pouvons transmettre des informations logistiques (hôtels, transports), mais qu'il est important de se signaler, le nombre de places étant limité (25) : nous sommes dans un château !
(nous sommes intéressés par les possesseurs de voiture : logistiquement, ce colloque est très complexe à monter !)

amicalement,
v
ps : jean, tous mes encouragements t'accompagnent dans cette recherche

sosryko
Voir le profil de sosryko   Cliquer ici pour écrire à sosryko  

le 19-04-2008
à 10:13

Bonne chance et bon courage, cher Vincent, pour le reste de l'organisation de ce colloque ainsi que sa co-présidence. Je pense et penserai (amicalement mais aussi jalousement) à vous ;-)
S.
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 19-04-2008
à 18:04

Je vais essayer de venir. Je vais voir si je sais m'organiser pour venir avec Forfirith en voiture.
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 19-04-2008
à 19:18

oui sosryko, ta présence va nous manquer... comme je te le disais, nous bénéficions de l'hospitalité exceptionnelle des châtelains de rambures ; cela signifie que le colloque suit les conventions du lieu, et qu'en particulier il se déroule à un moment peu faste pour beaucoup de monde : le milieu du mois de juin !

zelph' et forfirith : tenez moi au courant, si votre hypothèse se confirme ; et n'oubliez pas la question de l'hébergement. plusieurs personnes ont opté pour le château des alleux, comme lieu, qui semble à la fois très bien et d'un prix raisonnable en comparaison d'autres poitns de chute

amicalement,
v

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 02-05-2008
à 09:24

Bonjour à tous,

J'ai reçu des demandes d'information (concernant la logistique) par mail, et je réponds par mail privé, ce qui est le plus pratique.
Il reste des places pour les auditeurs ! Ceux qui viennent avec une voiture sont bénis par les Valar sur plusieurs générations... :-)

amicalement,
Vincent

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 15-05-2008
à 22:07

Bonsoir à tous,

Je constate que certains se sont bien organisés pour le colloque. Moi, je n'ai pas de problème spécifique : j'habite Dieppe et Rambures est à 50 km.

Pour ceux et celles qui seront au camping de Blangy, les moustiques de l'étang sont redoutables, mais uniquement quand la température dépasse les 40° à l'ombre.

Comme je suis Normand, n'oubliez surtout pas quelques vêtements chauds : les nuits sont parfois fraîches. Et surtout n'oubliez pas un parapluie : un bon Normand a toujours un parapluie dans sa voiture ! Parfois c'est inutile de le sortir parce qu'il y a du vent à décorner les boeufs!

En principe au mois de juin, il fait beau. Et s'il fait beau en juin, l'été est pourri. Et s'il ne fait pas beau en juin, on ne voit pas le soleil avant septembre pour la rentrée des classes.

Enfin, moi je dis ça, mais c'est vous qui voyez !!!!!

Bienvenue en Normandie.

Alain.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 15-05-2008
à 22:30

:o)
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 16-05-2008
à 00:01

merci de l'avoir posté, alain :-)
v
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 20-05-2008
à 11:35

y'a des hotels pas chers dans le coin ? (nuit samedi-dimanche)
(je ronfle, et j'en ai honte ;) )
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 26-05-2008
à 00:37

La barbe n'atténue pas les ronflements? :P
Grumph, j'avais même pas vu la sortie de Isengar sur le magnifique message racontant un pan de ma vie dont personne n'a rien à faire :D

Pour en rajouter une couche, j'ai tenté de saboter l'enterrement de vie de jeune fille de la dite-future mariée, et ainsi faire annuler ce mariage si gênant dans mon calendrier... Echec complet, je ne serai pas des vôtres :(

E.

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 26-05-2008
à 18:15

Pour en rajouter une autre, faut croire que Wéwë, il est pas plus doué au Saboteur qu'au tarot :-)

Mééénon. j'rigole.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 27-05-2008
à 08:28

:D
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 31-05-2008
à 15:07

anglin, je t'invite à voir avec tilkalin la liste des hôtels transmise aux intervenants. en cas de problème, contacte moi par mon mail : je suis débordé, et vais avoir du mal à repasser sur jrrvf avant le 13

amicalement
v

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 02-06-2008
à 13:29

Merci Vincent ...
Hotel le Gobelet reservé ;) nuit du 14 au 15 Juin ...
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 07-06-2008
à 01:36

bonjour à tous,

j'envoie à l'instant un PDF avec une présentation des interventions ainsi que les 3 textes en anglais.
parmi les destinataires : zelphalya, forfirith , foradan , Alain , anglin turcam laegalad . si vous ne recevez pas le message, je vous laisse le faire circuler entre vous
idem lorsque vous recevrez le dernier message logisitque (co voiturage et plan d'accès)

amicalement
vincent

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 07-06-2008
à 20:55

Bien reçu, merci beaucoup... et ça donne faim !! :D De quoi regretter de ne pas pouvoir être là les trois jours.
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 07-06-2008
à 21:58

C'est sûr ;)
-râle- ahhhhh si je n'avais que Tolkien comme boulot ;)-fin du râle-

m'enfin un week-end comme ça c'est pô si mal.
même si je rate les interventions de Leo Carruthers et de Vincent et Thomas Honegger (J'aurais quand même une partie de celles de Michaël et d'Anne Besson et de moults autres encore inconus pour moi ...)

et puis cerise sur le gateau, un eminent, que dis-je un nain croyable ami, un nain discutable (à la limite de la loghorée d'ailleurs), un nain disponible et un nain discret de ma bande à moi, Mon nain-mi à moi de 30 ans ;) (enfin près de 25 !!)
le grand, le très grand, le fanuidhol à nous ... que je ne raterais pour rien au monde là bas.

est-ce-que quelqu'un va filmer ça ?
ou au moins tenter d'enregistrer les interventions ?

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-06-2008
à 09:57

Certes, certes, je ne vais bouder mon plaisir, mais je suis gourmande, moi :D

Anglin a dit :
et puis cerise sur le gateau, un eminent, que dis-je un nain croyable ami, un nain discutable (à la limite de la loghorée d'ailleurs), un nain disponible et un nain discret de ma bande à moi, Mon nain-mi à moi de 30 ans ;) (enfin près de 25 !!)
le grand, le très grand, le fanuidhol à nous ... que je ne raterais pour rien au monde là bas.

Je ne vois pas du tout de qui tu parles... :D :D

Caméscope et cie, je n'en ai point... Avec un peu de chances, j'aurai peut-être un apn flambant neuf (mais je me défie des délais de livraison), mais c'est tout. Et s'il fait vidéo, c'est sans le son je crois (ben oui, c'est un appareil photo, avant tout).

S. — impatiente ;)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 08-06-2008
à 15:42

Si les sus-nommés par Vincent veulent bien faire tourner le document à ceusses qui aimeraient bien y jeter un oeil gourmand, qu'ils n'hésitent pas :o)
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-06-2008
à 15:54

J'avais pas fait gaffe que tu n'étais pas dans la liste ! Gloups... je t'envoie le menu ;)
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 08-06-2008
à 19:49

Anglin a dit :
est-ce-que quelqu'un va filmer ça ?
ou au moins tenter d'enregistrer les interventions ?

En principe, je viens les trois jours, et je me déplace avec mon ordi et tout le matos pour couvrir l'événement. Donc, pas de souci pour les absents !!!!!!

Alain

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-06-2008
à 19:52

Génial ! :D
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 09-06-2008
à 10:00

isengar, désolé, terminer sa journée à 3h du matin depuis 3 mois conduit à des erreurs... ! tu étais dans l'envoi d'hier soir, n'est-ce pas ?

alain : c'est une bonne idée, surtout pour les échanges et discussions ; car les textes seront publiés. on fera le point le vendredi, pour savoir si tout le monde est d'accord pour que l'on enregistre.

amicalement,
vincent

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 09-06-2008
à 10:34

Courage Vincent ! Entre la famille et l'événement c'est sur que ça doit pas être facile à gérer :|

Si vous avez besoin d'espace Web pour stocker/diffuser sans limite faites moi signe.

Pour le fait de filmer, tant que vous filmez pas les auditeurs (dont moi...) en train de ronfler ou de faire des grimaces (ou de parler chiffons :P), ça me va :D

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 09-06-2008
à 10:36

attention à tous : il est indispensable que les personnes qui souhaitent venir écouter le colloque (les "auditeurs") se signalent, s'ils ne l'ont pas encore fait ; cela ne concerne pas les personnes avec qui j'ai échangé des emails, mais celles qui pensent venir au dernier moment.
non seulement la capacité de la salle (50 p.) limite le nombre à 25 auditeurs (et nous approchons la vingtaine), mais il est indispensable d'organiser le co-voiturage, sans quoi certains auditeurs sans voiture resteront à Abbeville ou dans les environs de Rambures !
avis aux distraits...

amicalement,
vincent (ferré)

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 09-06-2008
à 11:24

Zelph' a dit :
Pour le fait de filmer, tant que vous filmez pas les auditeurs (dont moi...) en train de ronfler ou de faire des grimaces (ou de parler chiffons :P), ça me va :D

Nous, faire des grimaces et parler chiffons ? Naaan, jamais.
A-t-on jamais vu une conf' en moot où les gens ne sont pas attentifs (ou alors dorment, pour certains... surtout si la conf' est Tar. Mais je ne dénonce personne :D) ? On est toujours sages comme des images... ou presque :D

Bon courage Vincent !

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 09-06-2008
à 00:34

Je partirais Samedi matin vers 7h30 de la région parisienne.
(j'ai des places dispo dans la voiture.)
Pour le retour, Eric, tu reviens comment ?
(si quelqu'un veut repartir vers paris vers 14h ??? pas plus tard ...)
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 09-06-2008
à 16:35

Le lien indiqué par Vincent du site du Château de Rambures ; y'a une roseraie et un jardin de simples !! Et c'est pile la saison idéale ! Madre, pourvu que j'ai reçu mon appareil photos d'ici là... si vous me perdez, inutile de me chercher des heures ;)

J'ai hâte, hâte, hâte...

S.

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 09-06-2008
à 20:44

Pour Vincent,ne t'en fais pas pour les enregistrements video ou audio, il est évident que je t'aurais demandé l'autorisation même pour un enregistrement privé. J'ai vu sur fabula qu'il y avait une publication prévue.

Pour Zelphalya, quand j'annonce que j'apporte du matos, c'est du mégamatos : non seulement je peux filmer les intervenants, mais aussi les coulisses du colloque et les auditeurs; quant à celles qui font des grimaces, je les prends en photo. Je ne vais pas venir au premier colloque mondial sur Tolkien avec une simple webcam, non je couvre l'événement avec trois caméras. LOL!!!!!

Bonne soirée à tous.

Au plaisir de vous voir en fin de semaine.

Alain.

Tar Palantir
Voir le profil de Tar Palantir   Cliquer ici pour écrire à Tar Palantir  

le 09-06-2008
à 23:33

Salut, je mets ça encore au conditionnel, mais je pense venir samedi. Je confirme tout ça vendredi.
S'il n'y a plus de place aux conférences, ce n'est pas trop grave pour moi, j'en profiterai pour rencontrer d'autres tolkiendili.
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 10-06-2008
à 02:46

non alain, je ne m'inquiète pas !

tar palantir : si tu viens, il sera trop tard pour me prévenir ; je te laisserai rejoindre le groupe d'"auditeurs", qui a toutes les informations utiles.

amicalement
vincent

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 10-06-2008
à 14:09

Je sens que certains vont arriver en reTAR 0:-)

E.

vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 11-06-2008
à 22:52

en urgence, un oubli :
la présentation des interventions se trouve sur le site de mon labo :
http://www.univ-paris13.fr/cenel/colloques/PresentationRambures.pdf

ce document va être mis à jour (complété) dans les prochaines semaines

amicalement,
v

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 13-06-2008
à 22:10

Bonsoir à tous.

Un cadre somptueux : la roseraie est magnifique. Un soleil présent toute la journée, un ciel bleu sans nuage, une chaleur très tempérée.

Restaurant digne de son image.

Ambiance conviviale et chaleureuse. Des interventions pointues. Des échanges fructueux et enrichissants.

Un colloque qui vaut le détour. Ceux et celles qui viennent samedi et/ou dimanche ne seront pas décu(e)s.

A bientôt.

Alain

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 15-06-2008
à 23:17

T'es un bon vendeur Alain ;)

Merci à tous, c'était un super Week-end !

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 16-06-2008
à 09:48

Je me joins à Anglin pour adresser des remerciements pour ce super colloque ! :)
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 16-06-2008
à 13:16


Dites, les heureux participants, vous nous racontez un peu?
Siouplait.
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 16-06-2008
à 13:36

J'essaye ce soir de faire un compte-rendu, si j'arrive à relire mes notes ;) Je n'ai manqué "que" le vendredi, pour ce jour-là il faudra demander à quelqu'un d'autre...
Suis aussi en train de traiter mes photos -- bon, je n'en n'ai pas fait non plus des 100aines, je n'ai pas le reflex encore ;)

S.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 16-06-2008
à 17:30

A part le Patrick Fiori anatolien qui résonne encore dans mes pauvres oreilles (private kebab joke), je ne garde que de très bons souvenirs et de très bonnes sensations de ce trop court week-end.

Curieusement, pour une fois, je ne suis pas soumis au marrissement post-moot. Il faut dire que je me suis replongé avec délice dans différents projets qui prolongent un peu tout ce que j'ai découvert (et re-découvert) à Rambures...

Mais pour faire écho à un fuseau voisin sur lequel je ne souhaite plus intervenir, que mes admirateurs se rassurent : j'ai rangé le chronomètre :D

I.

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 16-06-2008
à 18:36

Bonjour à tous. C'est mon premier post sur Jrrvf.

Je m'appelle Sébastien ou Séb et mon pseudo est le nom d'un raga indien qui me passionne.

J'étais l'un des intervenants du colloque et l'un de mes plus grands plaisirs a été d'y rencontrer quelques-unes des personnes de Jrrvf et des autres sites consacrés à Tolkien et, spécialement, de sympathiser avec Tilkalin qui y a fait une des interventions les plus remarquables.

Je serais vraiment heureux si je pouvais avoir ici des échanges sur quelques-unes des interventions du colloque, et aussi, plus spécifiquement, quelques retours à bâtons rompus sur mon intervention du samedi matin ("Echos et perspectives. Expérience de lecture sur les chemins de la Terre du Milieu"), puisque j'ai dans l'idée que ce genre d'échanges peut se faire librement sur un forum, alors qu'ils sont très peu praticables dans le format "académique" de l'université.


Je peux vous proposer un petit retour de la journée du vendredi, en attendant le "compte-rendu" de Laegalad, mais extrêmement subjectif. A savoir : je n'ai guère pris notes, et j'ai essentiellement écouté les interventions qui m'interpellaient spécialement (ce qui, en général en colloque, concerne rarement plus de 2 interventions sur 10, bien que ce colloque-ci, grâce au grand Tolkien, ait largement dépassé cette moyenne au total, en sachant que j'ai malheureusement manqué les interventions de fin de matinée et d'après-midi du samedi).

Donc, j'y vais pour le vendredi - et d'autres, peut-être, corrigeront ou complèteront :

1) Thomas Honegger (Université d'Iéna, en Allemagne) : les "bons" dragons

Thomas Honegger qui a l'air d'un homme exquis, que je n'ai pas encore lu, et qui est, selon Vincent Ferré, l'un des plus grands spécialistes de Tolkien, a présenté un sympathique panorama de l'image du dragon sous ses multiples avatars, via des dias illustratives en "Power Point" pour mieux évaluer les spécificités de ce qu'était pour Tolkien un "bon dragon" (et, comme le disait le titre annoncé : "good dragons are rare").

- Discussion :

J'ai surtout retenu la question de Vincent Ferré qui a suivi son exposé et qui demandait si l'on ne pouvait pas considérer le personnage de Gollum comme une "dragonisation" plus évoluée au sein du Seigneur des Anneaux mais, en admettant que je ne déforme pas son intervention par cette brevissime évocation, je n'ai toujours pas compris l'idée... que Vincent doit encore m'expliquer !

2) Michaël Devaux (Université de Caen) : "l'esprit de l'espoir"

C'est la deuxième intervention de Michaël Devaux que j'entends et je suis toujours frappé par sa rigueur, sa précision, et son solide argumentaire philosophique et aussi par un certain style qui correspond à poser une question qui sous-entend une réponse positive, surtout une fois que Michaël en a montré tout l'intérêt dans la première partie de son exposé, puis finalement à laquelle il répond de manière négative, en ayant patiemment et subtilement démonté la première proposition.

A Arras, il y a deux ans, il demandait ainsi "peut-on dire que le monde créé par Tolkien est un monde possible au sens leibnizien ?", pour montrer in fine que non...

Pour cet exposé-ci :

- La question :

"Doit-on faire correspondre la différence entre "Amdir" et "Estel", deux termes elfiques proposés dans un texte de Morgoth's Ring (page 320) pour distinguer, semble-t-il, entre deux formes d'"espoir" à la distinction qui existe en français, et qui est issue de la théologie chrétienne entre "espoir" (Amdir) et "espérance" (Estel) ?"

- L'extrait le plus significatif :

" 'What is hope ?' she said < = Andreth, a human woman >. 'An expectation of good, which though uncertain has some foundation in what is known ? Then we have none.'
'That is one thing that Men call "hope" ', said Finrod. 'Amdir we call it, "looking up". But there is another which is founded deeper. Estel we call it, that is "trust". It is not defeated by the ways of the world, for it does not come from experience, but from our nature and first being. If we are indeed the Eruhin, the Children of the One, then He will not suffer Himself to be deprived of His own, not by any Enemy, not even by ourselves. This is the last foundation of Estel, which we keep even when we contemplate the End : of all His designs the issue must be for His Children's joy. Amdir you have not, you say. Does no Estel at all abide ?' "


- Argumentaire du rejet, in fine, de la correspondance avec "espoir/espérance" :


On peut voir ici la distinction "espoir/espérance" en arrière-fond de cette discussion à caractère plus théologique entre Andreth et Finrod, mais, d'une part, y référer explicitement dans le texte (via sa traduction française), serait franchir une frontière entre le monde catholique de Tolkien et le légendaire, que Tolkien lui-même prend garde à ne pas franchir, même dans ses textes les plus théologiquement marqués, et, d'autre part, l' "espérance" chrétienne est liée à la venue du Christ dans le monde qui n'est pas survenue dans le monde habité par les Elfes et connu d'Andreth et de Finrod, de sorte que l'Estel est un concept elfique qui, en quelque sorte, préfigure et annonce l'espérance chrétienne mais qui ne peut pas en être le synonyme.

3) Sébastien Hoët (Lille) : les corps épuisés du Seigneur des Anneaux.

Avec un nombre frappant de formules lumineuses, Sébastien Hoët a exploré "l'effort et la fatigue dans "Le Seigneur des Anneaux" par un raisonnement aussi souple que subtil, dans une analyse interprétative très fine du roman.

Partant d'une note de Barthes dans "Fragments d'un discours amoureux", selon laquelle il n'existait pour ainsi dire pas de texte d'amour en littérature qui parle de la fatigue, et qu'il n'y avait guère que Blanchot pour avoir mis en scène des personnages véritablement fatigués, Sébastien s'est efforcé de montrer que, selon lui, "Le Seigneur des Anneaux" est "le grand roman de la fatigue". Il a ainsi suivi de près l'influence de l'Anneau sur ses porteurs et sur leurs corps, montrant comment celui-ci épuisait non seulement le porteur mais aussi l'espace alentour, en transformant son champ perceptif. Il a alors fait le parallèle avec la distinction que Deleuze fait entre "épuisement" et "fatigue" à propos des récits de Samuel Beckett, selon laquelle la fatigue est l'incapacité à réaliser les possibles qui sont disponibles, alors que l'épuisement est l'annulation même de tous les possibles. Il a alors montré que toutefois une grande vitalité pouvait s'exprimer à travers la fatigue (et l'épuisement ?) comme l'incarne, emblématiquement, le "corps inégalable de Gollum", capable de descendre une falaise escarpée ou d'échapper à la vigilance des Elfes.

- Remarque :
Pour ma part, j'ai littéralement adoré cette intervention qui est celle qui m'a le plus touché avec celle de Tilkalin sur "la figure des Nains" et la dernière intervention, magistrale, d'Isabelle Pantin sur "l'aporie de l'histoire littéraire" par rapport au cas Tolkien.

4) Leo Carruthers (Université de Paris 4) : la comparaison entre "Aelfwine de Leithien" et la Chronique anglo-saxonne.

Ce Professeur de Littérature médiévale anglaise qui est, selon Vincent Ferré, l'un des pionniers de l'étude de Tolkien en France, a très finement analysé les proximités stylistiques entre le texte médiéval de la Chronique anglo-saxonne et certains textes des HoME, en allant jusqu'à montrer que Tolkien aurait d'abord parfois rédigé directement en anglo-saxon, avant de traduire son texte en anglais moderne, notamment pour rapporter des évènements dans un style très factuel au sein d'Annales de la Terre du Milieu, tout à fait comparables aux anciennes Chroniques.

5) Angela Braito (Université de Grenoble 3) : Wagner et Tolkien

Consciente de la délicatesse de sa problématique, Angela s'est efforcée de montrer qu'au-delà des déclarations de Tolkien, celui-ci avait bien dû, en exploitant le même fonds mythologique nordique que le grand compositeur dans "Der Ring des Niebelungen", se situer par rapport à celui-ci, vu l'étendue du "phénomène Wagner" et l'importance de son influence sur les écrivains de "l'après-Wagner". Elle a alors suivi pas à pas les similitudes entre les deux traitements du mythe, dans l'opéra de Wagner et dans "Le Seigneur des Anneaux".

4) Anne Besson : Tolkien et la fantasy

Anne a brillamment et largement montré l'effet Tolkien sur la fantasy et l'importance de ce que la fantasy a fait de Tolkien pour tous ceux qui veulent étudier, comme le proposait l'intitulé du colloque, "Tolkien aujourd'hui". Ainsi Tolkien est-il devenu une sorte "d'Everest" des auteurs de fantasy, continuellement réinstitué dans cette position par les politiques éditoriales et commerciales, et par les déclarations des écrivains qui s'en réclament, servant ainsi à la fois de socle et d'idéal inaccessible à un genre à peu près réinventé après lui. Elle a suivi les formes de cette évolution, et ses rebondissements successifs notamment au rythme des publications posthumes des oeuvres de Tolkien, des années soixante à nos jours.

- Remarque :
J'ai été assez convaincu par cette description de l'effet Tolkien sur la fantasy mais aussi de l'effet fantasy sur la réception de Tolkien, sans pour autant comprendre en quoi celui qui est devenu passionné de Tolkien, fût-ce en passant par la fantasy, devrait prendre en compte ce phénomène, en dehors d'une recherche sur la réception contemporaine de l'oeuvre. J'aurais voulu proposer deux questions/remarques, mais le temps des échanges étant toujours trop court en colloque, je les fais ici. 1° J'ai entendu un spécialiste (?) italien de Tolkien, via un enregistrement téléchargé sur le net, répondre ainsi à un journaliste qui lui demandait si Tolkien appartenait au genre "fantastique" : "Mais... oui, bien sûr, tout à fait. Il appartient même à un genre spécifique du fantastique, dont il est le fondateur et le seul et unique représentant" (attention, ce ne sont pas des "paroles rapportées", mais un souvenir). J'aurais voulu savoir ce qu'en aurait dit Anne Besson, sachant qu'en tant que passionné de Tolkien, j'adhère volontiers à ce point de vue.
2°) Même si l'on a grimpé l'Everest Tolkien en passant par les ouvrages de fantasy, il faut bien dire qu'une fois qu'on est au sommet de la montagne, ce n'est plus la montagne que l'on regarde... mais le monde auquel on a accès depuis son sommet...

7) Mirella Vadéan (Université Concordia, à Montréal) : l'entrée royale d'Aragorn II à Minas Tirith.

À partir de la cérémonie du couronnement étudié dans l'histoire française de la Renaissance par l'équipe de recherche à laquelle elle appartient, Mirella a voulu montrer les choix spécifiques de Tolkien pour le couronnement d'Aragorn et leur portée symbolique en résonnance avec la pratique historique du couronnement.

8) Aurélie Brémont (Université de Paris 4) et les Hobbits

Aurélie s'est attachée à montrer en quoi l'apparition et l'évolution des Hobbits dans la composition de Bilbon le Hobbit a été pour Tollkien une véritable formation et transformation pour son mode de narration des récits de la Terre du Milieu, ainsi que leur rôle par rapport à l'identification du lecteur à la figure des Hobbits, et spécialement de Bilbon puis de Frodon, son héritier, et de Sam.

- Discussion :

J'ai surtout été marqué par une question provocante et amusante de Vincent Ferré, demandant si le lecteur pouvait vraiment s'identifier à une figure aussi froide et apparemment dépourvue de passions et de désirs humains que celle de Frodon, à l'inverse de Sam.

9) Antoine Dauphragne (Université de Paris 13) : les jeux de rôles et l'héritage de la Terre du Milieu

Panorama beau, large et fin d'Antoine, présentant la multiplicité des influences tolkieniennes sur les jeux de rôles, avec de nombreuses illustrations d'époques via les dias Power Point, depuis l'inévitable "Dongeons & Dragons" jusqu'à "Midnight" qui imagine, sans le dire explicitement, un monde où Sauron aurait été victorieux et où demeure seule la résistance aux Ténèbres. Antoine a ainsi délimité subtilement le "plus petit dénominateur commun" qui reliait tous ces jeux au monde de la Terre du Milieu.

Voilà. Ouf. Heureusement que je ne parle que du vendredi et que mes réactions personnelles sont demeurées circonstanciées ;-)

Séb.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 16-06-2008
à 21:01

Hello Séb' ! Contente de te voir parmi nous, et soit le très-bienvenu !
(Je signale aussi que Séb' est Belge. Le peuple le plus valeureux d'après César. Ou il ne sait pas, finalement, d'entre les Gaulois et les Belges qui est le plus valeureux, mais en tout cas on est aussi fous les uns que les autres. Enfin, ceci pour dire que la Belgique compte un jrrvfiens de plus ;)).

Bon, concernant mon compte-rendu... je le fais version moot ou bien ? ça risque d'être long... Allons, je fais un mix.
Arrivée donc pour moi le vendredi soir au camping Les Etangs de Blangy-sur-Bresle (ça sent la France profonde ;)). Humidité absolue, chaleur relative. Plus que relative, même. Carrément absente, surtout. Donc réveil (si on peut appeler "réveil" ce qui suit une nuit à très peu dormir) tôt matin, pour aller aux conférences du samedi.
Chouette château, mais les conf' ont lieu dans un pavillon sous les arbres, à côté de la roseraie... ousqui fait froid (en réalité, j'ai passé les 3/4 du week-end à grelotter ;)), mais le cadre est beau. Tilkalin m'ayant lancé, voyant les poly distribué "Tiens, ça parle de Tuor", je me suis ruée dessus comme un Hobbit sur une omelette aux champignons / un Nain sur un monceau d'or / un Elfe sur des framboises (rayez les mentions inutiles) (heu, ruée sur les poly, je précise. Faut que je me méfie de vos doubles niveaux de lecture foireux ;)).

Nota : j'ai surtout écouté, moi aussi, ce qui me parlait, et à ça il faut ajouter que je ne suis pas universitaire du tout (en plus, mes études n'avaient rien à voir avec la littérature, ni les sciences humaines, ou pas trop du moins... donc, même si je me corrige, certaines notions étaient de trop haut vol pour moi).

C'était donc la conférence d'un certain Sébastien Marlair, "les chemins de la TdM". "Je te remercie beaucoup pour ta conférence très éclairante sur ce thème", dirait une universitaire. Bon, je n'en suis pas une, donc j'ai trouvé ça très bien. 20 minutes, c'est trop court, parce que c'est un thème qui mérite une symphonie (comme beaucoup d'autres, d'ailleurs ;)). En bref résumé, si j'ai bien compris : il y a deux modes de narration chez Tolkien, un basé sur le processus d'écho, et un autre sur la perspective. L'écho, c'est donc l'évocation d'évènement antérieurs, que le lecteur ne connait pas forcément (on retrouve ça dans Bilbo, où les "querelles" Nains/Elfes sont évoquées, alors qu'à l'époque, aucun lecteur ne pouvait savoir de quoi il parlait. C'est l'exemple qui m'était venu, mais Sébastien a beaucoup parlé de Tuor, donc j'étais contente :)). La perspective consiste, elle, à montrer les lieux/évènements/ce qui fut, ce qui est, et ce qui n'est pas encore arrivé, sous des angles différents. Les deux combinés donnent une très grande profondeur, et donne toute une dimension, une "sensation de possibles à l'intérieur du roman".
J'écourte vraiment, mais comme on a le conférencier sous la main : pourquoi ne pas ouvrir un fuseau dans le Légendaire, et lancer une discussion ? On y sera plus à l'aise pour discuter ;)
Enfin, en tout cas, j'ai bien aimé (y'avait du Tuor dedans en plus :)), et ta prestation était claire, bonne intonation, vivant.

Ensuite, c'était l'intervention, je crois, de madame Birks, Tolkien et Lewis, deux approches du thème de la tentation. Alors que Tolkien a élagué toute allusion au christianisme dans son oeuvre, Lewis fait carrément l'inverse (la dame était fan de Lewis. Moi pas des masses, j'ai été vite refroidie par les quelques lectures que j'ai pu faire, donc j'ai surtout prêté attention à la partie Tolkien, et beaucoup moins à la partie Lewis que j'avais plus de mal à suivre). Le Mal chez Tolkien (et Lewis) est une infection et défiguration, incapable de créer (j'ai noté là : cf. Yyr et Marrissement d'Arda pour pouvoir du Melkor. Mais j'ai souvent noté "cf jrrvf", alors que les universitaires ne nous connaissaient que rarement). Elle a fait mention de Saint Augustin et du désir "désordonné", contre la "marche du monde" qui serait voulue par Dieu (et là j'ai noté : cf. Tilkalin, Aule et création des Nains, contre Melko et pervertissement des Enfants) (du coup je ne sais plus vraiment ce qu'elle a dit à propos de ça, mais il y a à creuser dans la direction Sub-Création/Hommage à Dieu (dans la trame de la Grande Musique), et Marrissement (cacophonie). L'arme privilégiée du Mal est le désespoir, une ante-Espérance, qu'on retrouve chez Theoden quand il est sous la coupe de Grima, chez Saruman, et chez Boromir (mais pour lui il y a rédemption). Et Denethor, plus flagrant encore, mais je ne sais plus si elle l'a cité. Le mal agit donc en décourageant l'attente et la résignation. Mais la sollicitude bienveillante d'Eru qui qui pardonne et encourage s'oppose à la volonté d'asservissement du Melkor.

Ensuite, "Narcissisme et spiritualité dans la poétique du sujet Tolkien", de C. Chelebourg. Homme très sympathique, qui s'est intéressé aux mécanismes de l'imaginaire qui régissent l'oeuvre de Tolkien. Il a parlé de la théorie de l'imagination (cf. subcréation, Faerie. cf. aussi, c'est moi qui ai noté, l'essai sur Smith : "Faerie = Imagination" = "Love"). Il faut que le monde soit autonome MAIS différent du monde primaire, et surtout que ce soit VRAI. Cependant (re-cf Aule et la Création des Nains), l'acte de subcréation est une louange à la Création, non une moquerie : le Créateur a créé le Monde, le sub-créateur le qualifie. L'acte d'invention/d'écriture serait donc, pour Tolkien, une prière.
Le conférencier s'est aussi attaché au problème de l'allégorie, notant malicieusement que, lorsque le terme était employé dans une acception qui gênait Tolkien, il la mettait entre guillemets, ce qui n'était pas le cas quand le terme désignait l'allégorie au sens qui lui plaisait. Pour Tolkien, la meilleure allégorie (la seule), est la vie réelle ; par conséquent, une histoire ne peut être crédible que si elle est allégorique.
Citant la Lettre 306 où Tolk. utilise l'allégorie de l'Arbre comme image du développement naturel de l'homme/Faerie/Eglise, il vient à la question "Pourquoi écrire" : la littérature serait un constat serein du Mal, un rempart de la Foi, une façon de revenir au Bien initial sans se laisser perturber par le constat du Mal (c'est ce malaise qu'avouait Christopher, je crois, dans cette lettre, et qui a mené Tolk. à développer cette image).

En discussion a été lancé "Il faudrait étudier la figure de l'Arbre chez Tolkien"... ;)


Ensuite, F. Guglielmo Spirito, un religieux à la prestance incroyable (vous voyez Sean Connery jouer Guillaume de Baskerville dans le Nom de la Rose ? Ben voilà), a présenté "Gandalf the Wiser". Je n'ai pas pris de notes, puisqu'on avait le texte anglais (bonne idée, Vincent :)). Très intéressante étude de la figure du Sage, ce qui fait de lui un Sage, et sur l'aspect paternel de Gandalf. Et sur la cérémonie du couronnement (c'était en question, pas dans l'étude, à la réflexion...) : Gandalf couronnant Aragorn passe, en quelque sorte, le relai. D'ailleurs, il n'assumera plus la fonction du sage qui vient réparer, puisqu'il laissera les Hobbits nettoyer la Comté tout seul, pendant qu'il ira boire un pinte chez Bombadil ;)

Après... je n'ai pas du prendre de notes. Comme le programme était perturbé, je ne sais plus l'ordre... J'ai mes notes sur "l'Héroïsme chez Tolkien" de Cirdan qui se promènent, c'était ce jour-là... en tout début d'après-midi ? Une étude sur l'héroïsme dans le SdA et dans Farmer Gilles of Ham, qui tourne l'héroïsme en dérision. Les héros sont nobles : Gilles est fermier, par exemple. GoH (j'abrège son nom ;)) est un Picaro (mais il ne se déguise pas en Joyeux Turluron ;)) : il aime boire, est motivé par l'appât du gain et est soucieux de sa réputation.

J'ai un trou temporel, parce que on arrive au soir, je n'ai pas raconté la visite du château en début d'aprèm' (pendant laquelle Isengar et Tar Palantir sont arrivés... à l'heure ;)), et on repart déjà manger, toujours au Petit Belloy mais cette fois pour le banquet (foie gras à l'orange confite, sauce à l'orange, briochette tiède, cuillère de compote de rhubarbe rouge, sel cristal et cinq baies. Tournedos plus ou moins saignant avec un fagot de julienne de carottes, fromage et assortiments de bouchées pour le dessert. Le vin ne s'appelait pas Lance de Fer mais le nom ressemblait ;)). Fous rire à notre tablée, où nous avait rejoint Alain -- qui en a profité pour vendre trois exemplaires de son livre à trois malheureux convives :p :D L'ambiance était beaucoup plus sérieuse aux autres tables ;)
Rentrée très tard ou très tôt, c'est selon, on a réussi à se caser dans la tente sans craquer la toile, et à dormir un brin avant le lendemain.

Et la suite à demain, parce que j'ai du sommeil à rattraper, une lessive à étendre, une vaisselle à faire, etc, etc :D

S.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 16-06-2008
à 22:41

Veinarde !
Tar Palantir
Voir le profil de Tar Palantir   Cliquer ici pour écrire à Tar Palantir  

le 16-06-2008
à 23:11

Merci encore à Vincent et aux autres organisateurs de ce colloque dont les discours des orateurs furent très enrichissants pour l'esprit et pour la connaissance de l'œuvre de Tolkien.
Si mes cours de français et de philosophie avaient été comme ça, je n'aurais peut-être pas fait d'études scientifiques ;-)

Le cadre magnifique et l'excellence des participants ont encore rajouté à sa réussite.

PS : et si l'on fait bien le compte, ce colloque était majoritairement composé de Tolkiendili, dont la réunion était principalement motivée par l'hommage à l'Oeuvre de JRR Tolkien, il a été annoncé sur le site, il y avait des Suisses, des Belges, des Allemands, des Italiens, des Français et d'autres peut-être, il a été annoncé sur le site (et même ailleurs), il y a déjà un compte-rendu ci-dessus (en attendant le compte-rendu officiel sous forme d'actes qui paraîtra dans un délai thingolien).
Certes, la nuit sur place peut être sujette à caution, puisqu'on n'a pas exactement dormi sur place, mais à quelques kilomètres, mais notre présence lui a donné un esprit tout à fait mootique.

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 16-06-2008
à 23:59

Bon allez je m'y colle un peu moi aussi pour les absents ...

Le nain qui parle est donc arrivé tel Kad Merad le samedi matin sous la pluie (et tout juste à l'heure pour la pause de 10 heures et quelques ...).

Pour les interventions, en faisant trop bref, c'était assez solide pour beaucoup trop bref même pour certains appeurés par le chronomètre et les jugements du maitre de cérémonie (sous la baguette d'un vincent toujours attentif à tout).

Beaucoup de très bonnes interventions donc, en anglais, en anglo-allemand, en franco-italien ou anglo-italien :le frêre Guglielmo Spiri nous captivant même parfois sur la question de Gandalf ... un frêre parlant d'un père à la façon d'un expert. Un parallèle entre Stephen King et Tolkien excellent. Un sujet sur l'intertextualité prenant une hypothèse si interessante de prima lecte (première experience de lecture en pseudo latin anglinien ...) par le silmarillion avand le SdA ...


j'oublies un détail : Laurent Alibert à un aussi bon Anglais parlé que moi ;)
(pardon Laurent)

Personellement j'ai quelques chouchous et surtout beaucoup de regrêts de n'être pas venu dès le vendredi ... (Anne Besson Mr Ridaoux et Mr Honneger (plus jeune que je ne pensais !) et Michael ayant déjà cérémonié, sic...).

parenthèse sur la nuit du samedi au dimanche :
un excellent repas partagé entre forumeux (rejoints par Alain le bougre de vendeur de livre ... mais si drôle et aussi passionné que moi au final ;) ), je vous laisse lire les mets décrits par Stephanie plus haut, j'ai même pris un photo de mon assiette ! Le nain s'attache en général au fond de son assiette pas à la forme, mais là ... enfin bref ... on a bien mangé, pas trop bu (?!! c'est quoi d'ailleurs la quantité normale ??)et on s'est vraiment bien marré ... enfin ... après quelques dizaines de clopes fumées ... heureux comme un pape de tant d'empathie entre nous, on se rentre moi et foradan (d'elbakin.net qui conduit un voiture géniale, normalement disparue au 21ème siecle !! R17 de renault, un bijou ;) ), précédés par ... dans le desordre ou pas, deux voitures contenant un hobbit joyeux, une elfe (qui n'a pas arrêté de sourire pendant ce week-end, sauf à mes blagues misogynes ....) un Tar (un peu en retard) et notre fameuse Zelph' à nous ... bref, je ne sais pas combien de fois ils se sont planté de chemin, mais je crois que ni elfe ni hobbit devant n'avait pourtant trop bu (mais nous on a bien ri !) on les a même attendus devant notre hotel pour le plantage final.

au reveil après sympathique dejeuner à 5 euros à l'hotel le "gobelet" dont ne ferons certainement pas la pub ni nous ni Mr Chelebourg ou Michael Devaux ... racontage de nos nuits :
Nous (Cloisons de murs trop peu épaisses )bruits d'ébats nocturnes puis de courses de motos à 2 heures du mat'.
Eux au camping, un marcel bien bourru, bref une courte nuit !

Et dimanche cerise sur le gateau Eric/Tilkalin précédé par Marie Burkhard (dont je conserve l'ADN au cas où sur un mégot de cigarette qu'elle m'a confié écologiquement ...) nous on affolé les compteurs, fais jouir les oreilles, ravir les moustaches. Deux superbes interventions (encore une fois trop courtes !!!).
Dire qu'à cause du temps on a raté Rosie Cotton, le seul personnage feminin qui allait dans le bon sens ... j'ai adoré la discerte de cette dame Burkhard, d'autant qu'avant cela la précision et le profondeur de ses questions donnait envie de l'entendre nous parler de son avis sur les femmes de Jackson (que ce soit en français, en anglais, en allemand ou je ne sais quelle langue qu'elle parle courament ?!). Et Eric, dont je ne comprenait pas encore le titre de son sujet, nous explosait à peu près tous les clichés sur les nains mauvais de Tolkien aussi surement qu'un buldozer dans un champs de roses, mais un buldozer avec un vocabulaire de Professeur d'université ... cliché, histoire, dates ... je me demande comment (surtout lui) a pu faire ça, en 25 minutes chronométrées (toujours !!!). Et croyez moi je pense qu'il a du en garder beacoup sous le pied ... mais bon "quel pied" ces deux là à la suite.

Les deux dernières interventions, en aucun cas moins mauvaises furent comme par magie moins intenses, et me laissèrent enfin retourner sur Terre (non pas celle du milieu) ... sur terre et heureux, car je vous le dis aussi, la sauce avait agréablement prit entre tout ce beau monde ... universitaires, langues différentes, fumeurs non/fumeurs, forumeurs/non forumeurs et ces quelques heures/jours passés ensemble. Il doit y avoir au moins 12 bonnes centaines de photos reparties entre au moins douzes appareils photo-numériques quelque dizaines de verres à eau ou vin rouge ou blanc vides, quelques centaines d'assiettes avallés au moins une centaines de sourires ou fou rires donnés pour vous le prouver.

ensuite ... deux heures de bagnole à y penser ...
ensuite ... au moins deux heures pour en immerger ...
ensuite ... la vie reprend son cours ...

Merci Vincent (Indiana Ferré) merci Michaël, merci Mr Ridoux (que je prennais au début pour le chatelain de Rambures .. honte sur moi arrivé seulement samedi !).

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 17-06-2008
à 08:38

Eux au camping, un marcel bien bourru, bref une courte nuit !

Il s'appelait Martial, et il était pas "bien bourru" mais "fin bourré" :p

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 17-06-2008
à 14:20

Grand merci de nous avoir fait saliver (et je ne parle ici des nourritures terrestres :-) encore que Laegalad, même victime d'une faille temporelle, n'a pas omis le menu du resto :-)).

Vivement la publication des actes.

Silmo

PS: Certains ne manqueront pas de noter la subtile manœuvre de Gilles pour classer comme moot constitué une réunion à laquelle celui-ci était et pas ceux-là.
Hmmm... Va falloir recompter qui était où ;-)

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 17-06-2008
à 14:42

Merci à tous pour vos impressions :-)
Pour ne pas vous faire languir, je vais vous faire le compte-rendu du mariage auquel j'étais invité...
*déjà dehors*

E.
Citoyen Si(lm)eyès, je me suis fais la même remarque que vous.
Une tentative de détournement de la Moot Constitutio des plus méritoires mais qui ne résistera pas au passage devant le Conseil des Tar :D

Foradan
Voir le profil de Foradan   Cliquer ici pour écrire à Foradan  

le 17-06-2008
à 16:43

Pour mon premier message ici, je vais répondre à la question concernant la parution espérée des actes : de mémoire, M. Ridoux a annoncé juin 2009 au mieux, septembre sinon. Mais en tout état de cause, ça devrait être plus rapide que le colloque de 2002 qui attend sagement son éclosion ;)

ps pour Anglin : c'est pas R17, c'est R15...mais ça change si peu de choses finalement.
Et je confirme ce qui précéde, et j'admire d'ailleurs ceux qui ont réussi à résumer en si peu de mots (j'en suis à une page rien que sur la première demi-heure, ça tournera autour de 7 pages écrit petit si je ne me réfrène pas.

Ravi de voir que tout le monde est bien rentré :)

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 17-06-2008
à 17:01


Sept pages pour la première demi-heure? Fichtre.... [en aparté : il doit écrire en Entique, ou bien en runes naines gravées très gros :-))]

Bienvenue à toi Foradan, heureux propriétaire d'une R15 [en aparté : hmmm, finalement, peut-être un gent des chariots !? Ce ne serait donc ni un Ent, ni un Nain...? ].

Il y a longtemps qu'il n'y avait pas eu autant affluence. Puissions nous vous lire longtemps (copyright Cédric, le Ouebmaitre).

Silmo

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 17-06-2008
à 17:11

oui, je sais 7 pages EN TOUT :-) mais et mes apartés alors? comment je les casais, hein?

Silmo
PS : Elwe >> "Sieyès"... Un homme remarquable (la preuve, il fut régicide) et doté d'un grand sens pratique, surtout pour le découpage électoral :-)

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 17-06-2008
à 20:21

Lambertine a dit :
Veinarde !

Pour quoi, la vaisselle et la lessive ? :D

Anglin a dit :
bref, je ne sais pas combien de fois ils se sont planté de chemin, mais je crois que ni elfe ni hobbit devant n'avait pourtant trop bu (mais nous on a bien ri !) on les a même attendus devant notre hotel pour le plantage final.

Mwarf :D C'était Zelph' qui connaissait le chemin, et elle était derrière... A essayer de nous guider en faisant appels de phare et cligno qu'on ne comprenait pas ;) Et puis Isengar est un Hobbit... les Hobbits sont connus pour leurs "raccourcis" :D

Silmo a dit :
Laegalad, même victime d'une faille temporelle, n'a pas omis le menu du resto

ça t'étonnes ? :D Le clou du repas était l'entrée... Je n'aurais jamais pensé à ces associations (je connaissais la groseille, le pain d'épice... mais rhubarbe et orange, non).

Bien, la suite alors...
5h29... pff... encore deux heures à attendre...
"Zut, il n'est que 6h30 !" marmonna le Loinvoyant...
7heures : "je vais chercher le petit déj'" annonça Isengar à voix basse à l'Elfe qui avait les yeux ouverts.
7h29 : plus que une minute... 7h30 : allez hop, debout les morts ! Isengar était déjà revenu mais attendait sagement dans la voiture... Pendant que les autres dormaient encore, le temps de prendre une douche fissa (temps toujours glacial)...
Regretter le café chaud, mais pas les croissants offerts par notre Hobbit, promptement avalés. Puis, une fois tout le monde sorti, ranger les affaires et faire sécher la tente avant de la replier laborieusement.
Direction le château, de nouveau, et un café en ligne de mire pour commencer ;)
Tilk', pas du tout stressé (ou n'en donnant pas l'impression tout du moins), s'installe à la table des orateurs. Le temps d'immortaliser ce moment depuis le balcon et de photographier les autres aussi, je rejoins Isengar et Tar Palantir au dernier rang.

Et commence donc la conférence de M.Burkhard, sur l'évolution des figures féminines entre le livre et le film. Gros soulagement, elle est d'accord avec nous : elles ont perdues autant que les Nains et les Elfes à être adaptées. La temps manquant, comme le signale d'ailleurs Anglin un peu plus haut, elle a dû zapper le personnage de Rosie Cotton, apparemment la seule à avoir gagné au change.

Ensuite, notre non-universitaire à nous, de nos forums à nous, Tilkalin Vif-Argent, bref, celui qu'on attendait, quoi... Anglin a tout filmé, et on l'a dûment applaudi ensuite (je n'ai pas osé lancer une standing ovation ;)). C'est vrai enfin, nous aussi on a des gens tout à fait capables d'écrire des choses intéressantes et bien ficelées ;) L'exposé était clair comme de l'eau de roche, les réactions nombreuses, bref, que du bonheur :D Réhabiliter la figure du Nain en 20 minutes, fallait le faire ! (il avait bien essayé de grappiller un quart d'heure de rab', mais ç'a pas marché...)

Après... Mmm... deux autres interventions... la dernière était, je crois, sur la place laissée à Tolkien dans l'histoire littéraire (à savoir aucune), et celle d'avant... "Tolkien, ancêtre de lui-même ?". J'avoue avoir été moins attentive... :-/

Après celà donc, tout le monde est reparti chacun dans son coin. Tout le monde ? Non. Car un petit groupe de forumeux était bien décidé à résister encore un peu au Marrissement des fins de moots. Du coup, nous sommes partis en quête d'un resto qui pourrait nous accueillir... La Brouette (dont le nom apparemment est doté d'un double niveau de lecture) étant remplie de vieux, les autres restos fermés, et nos porte-feuilles aussi souffrant que nos estomacs criaient famine, nous nous sommes décider à finir dans un kebab, désert à part nous, pour combler notre estomac... Le croque-monsieur étant la seule chose à être accompagné par autre chose que des frites, à savoir une pauvre salade pas très fraîche, je dû me résoudre à ça... Enfin, l'essentiel étant dans la compagnie, et nous étions ensembles. Les proprios ont bien essayés de nous extorquer 14€ qu'on n'aurait soit-disant pas payé (sic !), mais l'affaire fut réglée fissa (les Nains ayant sorti leurs haches, le Hobbit son couteau, le Numénoréen son épée, les Elfes leurs arcs...).

Puis vint l'heure de se séparer... je rentrai avec Isengar qui me mena jusqu'à Paris-Gare-de-Lyon, et, sur le point de nous quitter, m'offrit un exemplaire des Promenades dans la Comté (imprimé et relié grâce aux bons soins de ... ;)) dédicacé, rien qu'à moi :)

Retour tristouille et complètement crevée dans ma ville, où la pluie m'attendait (et mon parapluie aussi, mais lui m'attendait à l'appart', bien au sec).
Personnellement, je fus touchée par le Marrissement, manque de sommeil et boulot dès le lendemain n'étant pas propice à de joyeuses considérations.

Reste que ce fut un très bon we.
Merci Vincent, d'avoir permis la rencontre des forumeux avec les universitaires, de nous avoir permis de participer à ces échanges, et d'avoir organisé ça comme un chef avec Charles Ridoux et Michael Devaux.

Même, dans la voiture, on se disais, Isengar et moi, qu'on voulait bien se dévouer pour participer au prochain en temps qu'orateurs ;)

Oh ! Et scoop : La Feuille de la Compagnie #3 devrait sortir à l'automne ! On en a discuté avec Michael Devaux, c'est une très bonne nouvelle ! :)

Voilà, il me reste à mettre en ligne les quelques photos que j'ai prises...

S. — contente d'avoir été là :)

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 18-06-2008
à 09:52

Laegalad a dit :
Mwarf :D C'était Zelph' qui connaissait le chemin, et elle était derrière... A essayer de nous guider en faisant appels de phare et cligno qu'on ne comprenait pas ;) Et puis Isengar est un Hobbit... les Hobbits sont connus pour leurs "raccourcis" :D

Je proteste ! Mon pseudo est un faux-ami, je ne suis point elfe mais hobbite et mes raccourcits sont très bien, la preuve, on vous a doublé le lendemain matin ;)
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-06-2008
à 10:06

Ah oui, c'est vrai ! On s'était encore plantés avec Isengar :D
Mes excuses, Dame Hobbit * salue bien bas * plus ne me tromperai, c'est juré ! :)
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 18-06-2008
à 11:08

Vous ne vous étiez pas trompé, vous n'aviez juste pas remarqué le panneau "Château de Rambures" qui n'était que dans le sens inverse et que j'avais repéré dès le vendredi soir ;) (mais pas expérimenté le samedi matin faute d'être assez réveillée pour m'en souvenir :P)
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 18-06-2008
à 11:12

Remarque que le chemin du camping était pas si compliqué, suffisait de suivre le nom du patelin où il se trouvait "Blangy sur Bresle" et le dernier détail à savoir était qu'il fallait aller dans la zone industrielle. Je sais pas pourquoi vous teniez à aller sur la droite alors que le panneau Blangy bien visible pointait tout droit :P. Je vous accorde juste qu'il fallait savoir pour la ZI et qu'une fois au centre de Blangy, c'était loin d'être évident à retrouver :D.
C'est ça d'être trop pressé :)
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-06-2008
à 11:29

Ne me demande pas, je ne sais pas non plus :) Quand je dis que je suis une bille en orientation, c'est pas pour rire... et Isengar est expert en détours :D
Rien que pour retourner sur Paris, dès la première entrée sur l'autoroute, on n'allait pas dans le bon sens ^^
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 18-06-2008
à 14:45

Ca promet pour l'orientation en forêt :D
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 18-06-2008
à 15:24

Bhâ tu sais pourquoi les Elfes de Mirkwood se sont installés principalement dans le Nord de la forêt?
Parce que la seule façon qu'ils connaissent pour trouver leur chemin, c'est la mousse sur les écorces d'arbre :D

E.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-06-2008
à 15:27

Sauf que tous les Elfes Sylvains savent qu'il ne faut pas se fier à la mousse sur les arbres pour trouver le Nord, puisqu'elle pousse d'abord sur le côté humide, pas forcément le nord... Mais évidemment, un Elfe des cavernes ne le sait pas, ça :p
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 18-06-2008
à 21:29

Bonsoir à tous.

Laegalad a dit :
Ensuite, F. Guglielmo Spirito, un religieux à la prestance incroyable (vous voyez Sean Connery jouer Guillaume de Baskerville dans le Nom de la Rose ? Ben voilà), a présenté "Gandalf the Wiser".

J'ai eu la même impression !

Anglin a dit :
on a bien mangé, pas trop bu (?!! c'est quoi d'ailleurs la quantité normale ??)et on s'est vraiment bien marré ... enfin ... après quelques dizaines de clopes fumées ... heureux comme un pape de tant d'empathie entre nous

Je confirme : une sacrée ambiance !!!!

Moi aussi, je voudrais remercier les organisateurs d'avoir ouvert ce colloque à des non universitaires. Les interventions, même si je n'ai pas tout compris, étaient excellentes. Quant à la convialité dégagée par les repas et le banquet au restaurant, que du bonheur !
Un week-end inoubliable.

Je viens de passer la journée à faire du montage video : l'intervention de Thomas Honegger sur les dragons dure 45 minutes !

J'ai aussi mis sur le web quelques photos : je donnerai l'adresse quand j'aurai tout terminé.

Bonsoir à tous !

Alain.


Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 18-06-2008
à 22:24

mince vient de m'apercevoir que la simple vidéo d'Eric dure avec les questions plus de 41 minutes soit ... 1,3 Giga Octet !
(va falloir graver ça sur un dvd, l'avantage c'est que c'est en fichier .avi lisible sur n'importe quel lecteur recent de salon ...)


je mettrais les photos que tu pourras utiliser pour promouvoir (encore) ton bouquin sur l'email des co-auditeurs ;)

Alain, tu as mon adresse (mail ou postale) hein ?! je suis content que tu ai l'intervention de Thomas Honegger de vendredi, je me disais qu'avec ça et surement d'autres bricoles j'aurais encore plus l'impression d'y avoir été.

(comment je jubile toujours quant j'entends Isengar m'interpeler sur une question collégialle après le sujet d'Eric ;) )

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 18-06-2008
à 23:41

Hop, voilà mon "album photo" :
Rambures 15/06/2008

(accessible sur la toile, mais "non répertorié"... Google ne saura pas retrouver nos têtes normalement ;)). J'ai fait le tri, mais il y a quand même beaucoup de roses :)

S. — contente de son appareil photo :)

Anachorete
Voir le profil de Anachorete   Cliquer ici pour écrire à Anachorete  

le 19-06-2008
à 00:43

Quel dommage!!
Je viens de décider enfin à m'inscrire et je découvre qu'il y a eu un colloque passionnant avec vous tous il y a à peine trois jours...
Y aurait t'il des extraits des conférences quelque part?
Peut être quelqu'un peut il m'envoyer quelque chose à me mettre sous la dent en format mp3...?

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 19-06-2008
à 09:56

Pour l'instant, tu as la présentation des interventions ici :
http://www.univ-paris13.fr/cenel/colloques/PresentationRambures.pdf

Sinon il faut remonter dans le sujet en attendant plus de matière croustillante :P

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 19-06-2008
à 16:12

J'ai mis quelques photos en ligne. Bientôt une video. Voilà l'adresse :

http://chassenth.over-blog.com/

Cordialement.

Alain.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 19-06-2008
à 16:33

Lien corrigé (en théorie :P)
http://chassenth.over-blog.com/
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 19-06-2008
à 16:58

Merci Zelphalya. Oui le lien fonctionne correctement.

A +

Alain.

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 19-06-2008
à 17:13

Sympa tes photos Stéphanie ;)

Alain, je croyais voir tout le film d'Honneger, là ça fait un peu Teaser ta vidéo ...

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 19-06-2008
à 18:43

Bonsoir,

La video, c'est pour donner envie, oui "teaser" in english.
Moi, je veux bien mettre la video de Thomas Honegger en ligne, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des droits. Mettre la communication de Honegger sur le web avant sa publication, ce ne serait pas très élégant. Je peux en revanche mettre les discussions qui suivent son intervention si Vincent est d'accord.

A +

Alain.

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 19-06-2008
à 19:49

Tu as parfaitement raison, en fait moi mon film n'a aussi qu'un seul propriétaire (en fait trois avec Anne et Marie) Eric et donc il ne sera évidement pas diffusé non plus ;) d'autant que comme le dit Alain
1 ce ne serait pas élégant.
2 ce ne serait pas non plus intelligent de ma part.
(Pardon si j'avais fait la bêtise de faire croire le contraire ?!)

Par contre les questions suivant les interventions ont-elles été enregistrée quelque part ? si il y a parution un jour, j'aurais bien aimé aussi connaitre celles qui ont suivi les interventions du vendredi que j'ai raté ?

Anachorete
Voir le profil de Anachorete   Cliquer ici pour écrire à Anachorete  

le 19-06-2008
à 23:11

Merci Zelphalya pour le doc de présentation.
J'éspère que quelque chose soit publié ou mis en ligne quant au contenu de certaines conférences..Je remarque qu'Irène Fernandez n'était pas présente, ses essais sont passionnants, c'est vrai qu'elle est plus une spécialiste de Lewis...
eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 19-06-2008
à 23:44

Bravo aux organisateurs et merci pour ce que les participants nous laissent entr'apercevoir.
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 20-06-2008
à 09:40


Alain a dit :
Mettre la communication de Honegger sur le web avant sa publication, ce ne serait pas très élégant.


Il me semble qu'il y a deux aspects par rapport à la publication à venir :

- le côté de la maison d'éditions (ce sera, en principe, les Presses universitaires de Valencienne) ;
- le côté de l'auteur.

Pour la maison d'éditions, je sais que Vincent va voir s'il est possible que les participants qui le souhaitent publient une version longue sur le net avant la publication des actes. On pourrait donc poser aussi la question pour des vidéos. Du côté de l'intervenant, là, c'est à chacun de voir, mais pour ma part, je trouve que ça peut-être mille fois mieux pour un intervenant de ne pas attendre un an et plus pour une publication d'universitaire entre universitaires, et de pouvoir étendre un peu, grâce à Internet et aux généreuses mains d'Alain, ou d'Anglin (c'est juste ?), le public qui a pu être présent, notamment du côté des tolkiendili experts ou non. Puisqu'on est bien intervenu devant ceux qui étaient là, pourquoi ne voudrait-on pas que d'autres puissent voir l'intervention, surtout si ce sont des personnes demandeuses ?

Quant aux autres qui tomberaient dessus sans le faire exprès, si ça arrive, elles prendront leur jambes à leur cou et retourneront vite voir les tribulations d'un quidam-qui-me-ressemble-et-qui-est-fun sur Youtube.

En ce qui me concerne, en tout cas, s'il pouvait y avoir mon intervention écrite en version longue sur le net, et/ou une vidéo de mon intervention, et qu'une ou deux personne(s) bien intentionnées pouvaient les voir et m'en dire un mot, je trouverais que ceux qui ont permis ça m'ont rendu un immense service !

Séb.

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 20-06-2008
à 10:04

Tu poses la question essentielle, shudhakalyan.
Il y a d'un côté les droits d'auteur et il ne serait pas élégant de mettre en ligne les communications sans autorisations.
D'autre part, il y a le droit à l'image et il faut le respecter tant que l'on n'a pas d'autorisations.
Toi tu viens de donner une autorisation, mais il faudrait que l'on sache ce que chacun pense.
Je crois qu'il faut laisser du temps à Vincent pour gérer l'après colloque et ses tracasseries administratives. On pourra lui poser ce genre de questions plus tard.
Je crois que Vincent n'a pas d'objections pour diffuser les débats à la suite des communications. Pour la diffusion des communications, j'attends. Il semble évident que je mettrai en ligne des extraits des interventions que j'ai : cela peut servir à la fois de "teaser", mais aussi d'illustrations pédagogiques.


Je viens de mettre en ligne une video de l'intervention de Marie à ma façon puisque je ne disposais que de quelques photos floues prises sans flash. C'est une video qui séduira bien évidemment Isengard.

A+

Alain.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 20-06-2008
à 00:15

Qui est cet Isengard don tu parles ??? :p
Foradan
Voir le profil de Foradan   Cliquer ici pour écrire à Foradan  

le 20-06-2008
à 15:03

Pour reprendre la discussion avant qu'elle ne s'enlise dans les tranchées de la Vallée du Magicien, j'ai déjà eu plusieurs avis de forumeux impatients d'en lire plus et à défaut d'avoir pu assister, d'avoir sous les yeux des précisions sur les interventions, mais aussi un mot venant de l'organisation ne souhaitant pas que le web gâche le plaisir d'attendre la publication papier.

Mais comme le fait remarquer Sébastien, un an avant de commencer les discussions, c'est bien long, et pour discuter, c'est bien d'avoir la matière pour ne pas se limiter à un petit comité (d'autant plus petit pour le vendredi).

Je crois avoir lu que Vincent ne serait pas totalement libre de répondre à ces questions avant le 7 juillet; en attendant, qu'est-ce qui empêche nos conférenciers d'ouvrir un fuseau sur leur intervention (avec un résumé qui sera agrémenté petit à petit par exemple) ?

C'est parfois dommage de ne pouvoir éditer son message pour récupérer une consonne muette mais lourde de sens ;)

Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 20-06-2008
à 19:15

Toutes mes excuses Isengare.

DAlain

merlin
Voir le profil de merlin   Cliquer ici pour écrire à merlin  

le 21-06-2008
à 08:31

Foradan a raison. Je fais partie de ces nombreux impatients qui n'ont pas assisté à ce colloque et qui veulent en savoir plus! Attendons la mise en ordre de tout cela et la publication papier. Le problème à venir sera (je pense) le nombre d'exemplaire par rapport à une demande potentielle. Continuez à nous mettre l'eau à la bouche!
Yyr
Voir le profil de Yyr   Cliquer ici pour écrire à Yyr  

le 21-06-2008
à 09:22


Grand merci à ces nombreux et riches retours !
Même impatience quant à la publication des actes ...
Et grand plaisir d'accueillir en ces lieux Anachorete & shudhakalyan. Puissions-nous vous lire souvent ! ©Cédric

Et heu ... il y a moyen de voir à quoi ressemble le T-shirt des Chroniques Chant-de-Fer :) ? Et s'il y a moyen éventuellement de s'en procurer ? là le site des amis-des-nains ne passe pas ...

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 21-06-2008
à 09:39

Yyr a dit :
il y a moyen de voir à quoi ressemble le T-shirt des Chroniques Chant-de-Fer :)

Tu peux voir le dos du t-shirt sur cette photo, mais pour le reste, je laisse la parole à l'intéressé :)
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 21-06-2008
à 11:46

Hello,

Je viens de mettre en ligne la première question ( d'Angela, je crois ) à la suite de la communication de Thomas Honegger. Je prépare maintenant la deuxième question, celle de Vincent sur la dragonisation de Gollum ou la gollunisation du dragon. C'est juste pour vous faire saliver un peu.

A bientôt.

Dalaïn.

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 22-06-2008
à 00:22

"la dragonisation de Gollum ou la gollumisation du dragon"
Nous "faire saliver un peu" certes, mais attendre un petit peu Alain, s'il te plaît. Et "à bientôt" donc.
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 22-06-2008
à 00:49

Je ne vais pas tarder. Hier j'ai eu un problème dans la compression de la video.
A bientôt.

Alain

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 22-06-2008
à 00:54

Nous "faire saliver un peu" certes, mais nous faire attendre petit peu.
Pour 'compléter' Laegalad : Yyr a dit : il y a moyen de voir à quoi ressemble le T-shirt des Chroniques Chant-de-Fer :)? : n'est-ce pas le T-shirt que l'on voit sur la troisième photo (sous les vidéos) du lien Alain(/Zelphalya) du 19-06-2008 ?

eric
Voir le profil de eric   Cliquer ici pour écrire à eric  

le 22-06-2008
à 00:58

Merci. Nous nous sommes croisés, le temps que je jongle manuellement entre 'petit' et 'gras' car j'ai encore un peu de mal avec 'Réf.' (pour référence ?).
Tar Palantir
Voir le profil de Tar Palantir   Cliquer ici pour écrire à Tar Palantir  

le 22-06-2008
à 22:38

Pour ceux qui n'étaient pas présent, vou trouverez également quelques photos ici.
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 23-06-2008
à 09:48

J'ai aussi quelques photos, faut juste que je trouve le temps et le courage de les mettre en ligne :P

Pour le tshirt CCF, je suis pas sure qu'il puisse être refait, c'est un cadeau du frère d'Anglin, donc il est peut-être exclusif :P

Forfirith
Voir le profil de Forfirith   Cliquer ici pour écrire à Forfirith  

le 23-06-2008
à 23:56

Bonsoir tout le monde :)
Je voudrais d'abord remercier tous les organisateurs pour le merveilleux travail qu'ils ont fait, avant et pendant le colloque :).
C'était vraiment très bien (ahem, particulièrement plat comme mot celui-là, il n'exprime plus rien du tout :p), j'ai appris beaucoup de choses et j'ai eu l'occasion de voir des "grands". Et puis cela fait plaisir d'entendre des conférences enfin sur un sujet qui tient à coeur !
Du reste j'étais aussi ravie de revoir certains énergumènes de par ici ;) et de rencontrer Foradan. (Au passage, ayant été sous-admissible au concours, je refais une année de prépa finalement :p).
Sinon, après deux jours de travail acharné, je vous propose de lire mon compte-rendu du colloque qui je l'espère vous plaira :).

Forfirith

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 24-06-2008
à 00:34

Je profite du compte-rendu proposé par Forfirith (que je n'ai pas encore lu) pour démystifier un mythe étrange... qui n'a pas encore été, je crois, formellement démenti, surtout auprès de ceux qui n'étaient pas présents au colloque...

Quand Forfirith présente le contexte du colloque, elle dit : "Organisé par Charles Ridoux, Michaël Devaux et Vincent Ferré, il s'est passé dans le cadre plus que propice du château d'origine médiévale de Rambures (sur les photos)."

http://www.lovelotr.com/tolkien/dossiers/d_colloquerambures.php

Or tout le monde semble bien d'accord là-dessus. Et il faut bien dire que ce cadre était tellement propice qu'il a pu être l'un des éléments moteurs pour que certains auditeurs/intervenants se déplacent de l'étranger (parfois même de la lointaine Belgique... ;-) ), certains même s'imaginant déjà en train de fumer la pipe et de jouer au billard dans les salles du château, au coin d'un feu de cheminée...

Mais il faut enfin faire jour sur cette vérité de l'habile promotion académique du colloque : le colloque avait bien lieu au lieu-dit "Château de Rambures" et même dans le parc du Château, que nous admirions, chacun des trois matins, en entrant par son portail grillagé, mais il n'avait nullement lieu dans le Château, mais au contraire dans une petite salle adjacente, dont la seule caractéristique châtelaine était de n'être pas ou mal chauffée, et qui était très conviviale pour une vingtaine d'intervenants, mais tout à fait quelconque, et même d'autant plus quelconque qu'un vague tableau ancien et un piètre piano droit essayait de rappeler qu'on était toujours bien dans le domaine des Châtelains...

Bien sûr, je révère les organisateurs, mais il fallait qu'enfin quelqu'un dise qu'on a été, sur ce point précis, gentiment bercé d'illusions. Surtout que les photos du Château ont beaucoup circulé et circulent encore beaucoup. Surtout que les Châtelains et Monsieur Ridoux (par ailleurs éminemment sympathique) s'efforcent, semble-t-il, de créer un véritable pôle de rencontre académique dans ce nouvel Haut-lieu de la culture... qui parait vouloir concurrencer Cerisy-la-Salle, de sorte que l'annonce du colloque signalait même un colloque en Normandie... mais c'est le Courrier Picard qui a couvert l'évènement et non le Courrier Normand, et j'ai quand même dû me justifier auprès d'une dizaine d'amis et de proches auxquels j'avais claironné tant et plus que j'allais à un colloque sur Tolkien, dans un Château, en Normandie (Farpaitement, Môssieu !) :

à dire vrai, c'était plutôt à côté d'un Château, et à côté de la Normandie, mais heureusement, et cela reste l'essentiel... pas trop à côté de Tolkien...

Je serais très déçu d'apprendre que les fameux "Colloques de Cerisy" ont aussi lieu en Normandie à côté du Château...

http://www.ccic-cerisy.asso.fr/

(mais c'est peut-être le cas... ô disgrâce...)

Toutefois, si je m'amuse à cette "démystification" qui me semble bien salutaire (surtout pour des tolkienniens !), ce n'est pas seulement pour ceux qui n'étaient pas là et qui ne pouvaient pas tout à fait s'en rendre compte, à force de belles photos du Château... c'est aussi pour ceux qui étaient là et qui, étrangement, ont voulu perpétuer la fantasmagorie...

Combien d'intervenants ont mentionné qu'ils étaient heureux d'être accueilli dans un "pareil cadre" et de prendre la parole sur Tolkien dans un "si beau lieu"... autant de fois où mon grand ami Arnaud et moi, en Nains que nous sommes, pas si vite impressionnés par de fausses Aglarond, nous levions les yeux vers les lattes en bois ikéa de la pièce avec un regard complice et perplexe...

c'est donc à cela que ressemble un Château... "aujourd'hui"...

séb.

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 24-06-2008
à 00:46

J'ai juste commencé la lecture du compte-rendu, mais là je suis trop fatigué pour poursuivre... mais quel travail ! Félicitations, Forfirith !

Je pense toujours à la question des fuseaux consacrés aux interventions. Pourrait-on imaginer de reprendre tel quel l'un ou l'autre de tes résumés, quitte à les compléter/modifier en fonction de ses propres notes, puis de les proposer à la discussion ? Foradan avait suggéré que les conférenciers lancent un fuseau... mais ça ne permettra pas de discuter un grand nombre d'exposés... Par exemple, j'aimerais beaucoup proposer les interventions de Sébastien Hoët et d'Isabelle Pantin à la discussion, mais je ne pense pas qu'ils soient présents sur le site... On pourrait, le cas échéant, les en avertir... enfin, voilà, moi j'ai ces désirs, mais ce n'est pas très clair, d'autant que je suis novice sur JRRVF et sur un forum de manière générale.

Shudha.

Forfirith
Voir le profil de Forfirith   Cliquer ici pour écrire à Forfirith  

le 24-06-2008
à 09:46

Pour répondre à ta remarque très pertinente sur le "cadre" des interventions, il est vrai que je n'ai pas précisé le lieu exact, mais ce n'était pas par volonté de "perpétuer la fantasmagorie" mais plutôt par réelle impression, je veux dire par là que j'ai vraiment apprécié la localisation du lieu, et à vrai dire la salle aussi (à part peut-être la température :D); mais il est vrai que pour toute personne qui n'y était pas présente ce n'est pas clair. Je vais modifier légèrement le texte ;) (surtout que la 3° photo montre bien de l'extérieur la salle en question, mes photos intérieures étant malheureusement floues :p).
Et merci pour de prendre en compte mon humble travail, ça fait toujours plaisir :)
Cleindori
Voir le profil de Cleindori   Cliquer ici pour écrire à Cleindori  

le 24-06-2008
à 11:00

Bonjour à tous,

et merci pour tous ces commentaires! Les auditeurs n'étaient pas seulement présents, ils étaient aussi extrêmement attentifs et sérieux vue la rigueur des comptes rendus...

Et les photos sont très réussies!

Alain, j'aime beaucoup la vidéo que tu as faite au sujet de mon intervention! ^^
Mais je n'ai pas parlé du baiser d'Aragorn à Arwen, moi... ça, c'était plutôt Mirella ;)

(oui, c'est "Marie" dans le civil)

shudhakalyan / Seb j'ai bien apprécié ton approche, qui m'a permis d'approfondir un point concernant Arwen dans ma com.

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 24-06-2008
à 13:12


Oublions donc château et salle du colloque, vos photos montrent aussi qu'il y avait encore une agréable roseraie (peu-être encore trop tôt pour les pivoines dans ces froides régions du Septentrion :-)).
D'aussi belles roses, c'est déjà pas mal :-)

Merci pour ces photos et qu'importe le lieu !
On vous envierait MÊME si ça avait été en plein hiver sous le toit percé d'un préau d'école savoyarde ou durant une tempête sur le pont avant d'un grand chalutier voguant vers Terre-neuve :-)
Quoique... Tout bien réfléchi...heu...

Bref, dans tous les cas, on serait bien reconnaissants pour votre compte rendu :-)
Merci du tien, Forfirith.

Silmo

et puis, n'ayez aucun regret pour la bâtisse: le château n'a plus grand chose de médiéval sinon sa forme générale, des fondations du 15ème et quelques restes de fortification. Le parement de brique est très restauré, le corps principal a été complètement remanié au 18ème (les machicoulis ne s'en sont pas remis) et encore au 19ème (fenêtres diverses et décor intérieur), le parc est 19ème, la chapelle néo-gothique aussi.
NB: Ca ne veut pas dire qu'il n'est pas intéressant... au contraire. C'est un bon témoin du goût Troubadour.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 24-06-2008
à 14:29

Je n'ai pas vu de pivoines, ni arbustives, ni herbacées, ni en bouton ni rien du tout :( Et il faut compter bien... trois semaines de décalage dans les floraisons par rapport à chez moi (les tilleuls commençaient juste à poudrer d'or... Mais le tilleul n'est pas très bon indicateur, car deux tilleuls côte à côte peuvent fleurir à deux semaines d'intervalle) (les seringats par contre étaient en pleine floraison, même les simples qui sont fanés depuis des semaines chez moi) (du coup j'en ai profité pour faire double ration de parfum, j'adore l'odeur des seringats :)).

Mais les roses, effectivement, était magnifiques :) Ma préférence va à Églantine, dont elle a le parfum (je ne la connaissais pas encore), et à la délicate "Maiden Blush", de son nom anglais (devenue plus friponne en traversant la Manche, et portant le nom de "Cuisse de Nymphe" ;)), qui évoque les tableaux de nymphes dodues et ventripotentes (mais juste pour la couleur de la chair). Marcel Pagnol, hélas, n'était pas fleuri (ce qui m'a permis d'évaluer le retard de la floraison, celui de ma mère étant fané depuis belle lurette)... même pas une ébauche de son rouge profond, encore moins de son parfum enivrant (non, pas à l'anis !). Le Cardinal de Richelieu, dont j'aurai aimé capturer la robe cramoisie en clin d'œil à notre Empereur, était fané... Mais les rosiers lianes s'en donnaient à cœur joie !
Un vrai bonheur :) Quand je serai grande, j'aurai un jardin et plein de rosiers :)

Shudha : c'est justement ce que je te proposais, concernant ta propre conférence ;) Mais on peut tout à fait faire ça pour les autres :D

Et bienvenue, Cleindori :) Les problèmes d'inscription ont donc disparu ;)

S.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 24-06-2008
à 14:50

Pour les problèmes d'inscriptions, je crains malheureusement que ce soit un peu aléatoire. :(
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-06-2008
à 17:27

Forfi, bravo pour ton travail :o)

Je voudrais juste revenir sur un point qui n'est pas clair... dans le compte-rendu sur l'Aporie du contexte, la communication de Mme Isabelle Pantin. La dernière phrase indique que "le film a au moins le mérite de prendre Tolkien au sérieux, ce qu'il craignait de ne pas être".
La conclusion n'était-elle pas orientée plutôt sur un sentiment différent, c'est-à-dire que Tolkien n'a pas été pris au sérieux par les films, mais que les films ont permis en fin de compte que Tolkien soit enfin pris au sérieux ?

I.

Forfirith
Voir le profil de Forfirith   Cliquer ici pour écrire à Forfirith  

le 24-06-2008
à 17:57

Problème de compréhension pour ce point peut-être, enfin ce que j'ai écrit correspond bien à ce que je pense/crois avoir entendu. Si d'autres personnes pouvaient confirmer ou infirmer, parce qu'il s'agirait en effet d'un sacré contresens de ma part si je me suis trompée :p
Merci de me lire ;).
Foradan
Voir le profil de Foradan   Cliquer ici pour écrire à Foradan  

le 24-06-2008
à 19:32

j'avais compris que les films avaient participé à attirer un nouveau regard sur le livre (sans qu'il soit fait mention du traitement des films sur le livre).
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 27-06-2008
à 06:14

Bonjour à tous !

Je suis resté quelques jours sans jrrvf, et vous m'avez manqué ;-)


Je vois que mon soi-disant "démenti" sur le Château n'a pas fait sensation... éh éh... tant mieux ! N'empêche, quand

Silmo dit :
On vous envierait MÊME si ça avait été en plein hiver sous le toit percé d'un préau d'école savoyarde ou durant une tempête sur le pont avant d'un grand chalutier voguant vers Terre-neuve :-)

... moi je pense que ça aurait été moins confortable mais beaucoup plus excitant !

Par ailleurs, je n'en reviens pas de la connaissance des plantes de Laegalad... je suis baba ! Il faudra que tu m'apprennes un jour... car mon ignorance en ce domaine est une perpétuelle frustration... :D

Bonjour à Cleindori/Marie ! Ça m'intéresserait de savoir à quoi tu fais allusion pour Arwen, parce que là, j'ai dû manquer le coche... et puis ça permettrait de s'échauffer un peu jusqu'à ce qu'on se sente apte à lancer des fuseaux sur les interventions...

Pour la question d'Isengar et de Forfirith, à propos de la phrase "le film a au moins le mérite de prendre Tolkien au sérieux, ce qu'il craignait de ne pas être", je crois pouvoir vous aider, en rappelant d'abord qu'il s'agissait d'une intervention et non pas de l'exposé d'Isabelle Pantin lui-même (comme on le voit dans le compte-rendu), et que l'intervention était de moi si je ne me trompe... Dans le compte-rendu, c'est la syntaxe de la deuxième partie de la phrase qui peut perturber (mais on ne peut pas tout faire dans un compte-rendu déjà si admirable ;-) ) !

L'idée était toute simple... Je recadre d'abord en rappelant que, pour ma part, j'ai d'abord découvert les films avant l'oeuvre de Tolkien elle-même, que le premier volet est pour moi un chef d'oeuvre, ne serait-ce que cinématographique, malgré son côté franchement néo(zélandais-)holywoodien, que je suis d'abord entré en contact avec la Terre du Milieu de cette façon-là (et ça ne veut pas simplement dire "grâce au film, j'ai lu le livre") et que j'ai été assez surpris de découvrir que, outre un esprit critique toujours en éveil et très sain, les spécialistes de Tolkien, qu'ils soient forumeux tolkiendili ou universitaires, se positionnaient très largement contre le film, et ne lui concédaient généralement que ce que lui concède son succès populaire. Je m'arrête là, je sais que c'est un autre sujet, et je suis d'ailleurs en train d'explorer, patiemment, les longs échanges qui existent sur ce thème sur jrrvf depuis de nombreuses années !

Toutefois, j'ai été très intéressé par l'argument d'Isabelle Pantin par rapport au film, pour laquelle, d'une part, ce qui frappait en premier lieu est que "le film aurait pu être bien pire" ; et par ailleurs, que le problème était plutôt une trop grande volonté de fidélité au livre (ce n'est pas, me semble-t-il, ce qu'on dit d'habitude), qui avait pour effet de correspondre à une "poétique du collage" chez Jackson (&Walsh & Boyens), relevant d'une logique cinématographique mécaniste très ingénieuse, alors que la poétique de Tolkien n'était pas, fondamentalement, mécaniste mais organique, avec cette manière géniale de se laisser guider par l'intuition et par ce qui pousse de soi-même dans le récit ("The tale grew in the telling..." par exemple).

Or, s'en est suivi, notamment du côté des excellents forumeux présents, une critique en règle du film qui semblait mettre tout le monde d'accord, alors même que, selon moi, Isabelle Pantin avait eu l'élégance d'être au-dessus de ce débat. Du coup, voyant qu'on retombait plutôt dans l'argument "le film aurait surtout pu être meilleur !", j'ai voulu ajouter un argument simple, mais basique, à l'idée que "le film aurait pu être bien pire"... et je m'explique enfin sur la phrase "le film a au moins le mérite de prendre Tolkien au sérieux, ce qu'il craignait de ne pas être" :


J'ai souligné que Tolkien, au fond, ne s'était jamais opposé aux adaptations, théâtrales, radiophoniques, cinématographiques (à titre de scripts), en tant que telles, pas plus qu'aux traductions, et il savait que celles-ci entrainaient nécessairement des réductions et des infidélités, mais par contre, il a toujours discuté et suivi vigoureusement toutes les adaptations, avec comme principe que le minimum était que ces adaptations le prennent au sérieux, fassent preuve d'un véritable travail, et respectent les choix de l'auteur, en tout cas tant qu'il n'y a pas de nécessité à faire autrement. Or cela est vrai dans le détail comme pour l'entreprise globale. Et si, en ce qui concerne le détail, je pense que le film est plus que discutable, et c'est là que l'esprit critique en éveil des tolkiendili est précieux, par contre, l'entreprise générale me parait avoir largement "pris Tolkien au sérieux", "pris le Seigneur des Anneaux au sérieux" et fait preuve d'un véritable travail.


Voilà, j'ai triché et me suis permis de développer largement plus ;-)


Donc, une réécriture de mon intervention donnerait :

"Le film a au moins le mérite de ne pas prendre l'oeuvre de Tolkien à la légère, et c'est le minimum que Tolkien demandait à toutes les adaptations : qu'elles le prennent au sérieux".

Séb.


ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 27-06-2008
à 08:30

A ceci, cher shudhakalyan, je me permettrai un bémol, puisque j'étais à l'initiative des interventions sur/contre/pour le film après la communication de Mme Pantin. Si Tolkien a probablement été pris au sérieux par l'équipe de Jackson - mais à mon sens pas compris - l'Oeuvre en tant que telle ne l'a pas été.
Je parle ici au global, étant entendu que la Communauté de l'Anneau est le moins raté des trois films et sans doute la partie du roman la mieux respectée.

Mais l'équipe, c'est une chose. Le réalisateur et les producteurs, c'en est une autre.
Je reste intimement persuadé que Peter Jackson n'avait que faire de Tolkien et de son imbuvable roman. Il a fait le boulot pour lequel on l'avait commandité. Ca a été long et fatigant, mais il l'a fait. Puis, comme tous les yes-men de la planète Hollywood, il est passé à d'autres projets (King-Kong, qui était sur le feu depuis 1995)
Ce qui s'est passé par la suite m'a donné raison : le procès contre New-Line, son refus poli de tourner Bilbo lui-même, le procès de Christopher Tolkien...

Quoiqu'il en soit, pour le pactole que ça lui a rapporté, on peut en effet dire que Jackson n'a pas pris l'oeuvre de Tolkien à la légère. Le mieux aurait été qu'il la lise avant de la soupeser...

Amicalement :o)

I.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 27-06-2008
à 14:48

Mes photos du colloque.
Alain
Voir le profil de Alain   Cliquer ici pour écrire à Alain  

le 28-06-2008
à 16:03

De nouvelles vidéos sur http://balrok.over-blog.com/
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 30-06-2008
à 00:56

en attendant mes quelques 100 photos (je reviens d'une semaine en Tunisie ... 500 photos en plus à trier), à trier pour en avoir surtout la crème ... quelques apperçus de ce fameux T-shirt (effectivement un cadeau unique fait par mon frangin infographiste) : Piochez au hasard sur cette liste ... qui fait couler tant d'encre ;)
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 30-06-2008
à 00:57

-Anglin le nain terne hôte qui fait souvent des fautes de frappe quand il est pressé !!!-
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 01-07-2008
à 23:44

bonsoir à tous,

désolé, je suis depuis dimanche 22 pris par les oraux d'un concours, qui occupent toute la journée et une partie des soirées. je lirai vos posts et tâcherai de vous répondre dès la semaine prochaine.

amicalement,
vincent

Cleindori
Voir le profil de Cleindori   Cliquer ici pour écrire à Cleindori  

le 07-07-2008
à 11:19

Merci pour votre accueil, vos photos, et je suis aussi ébahie par les connaissances de Laegalad sur les roses!

Shudhakalyan : Si Arwen apparaît peu de façon active dans le texte et n'est que peu mentionnée, en fait, le texte réfère par "un jeu d'écho" à l'Elfe. A Rivendell, lors de la chanson que Bilbo chante à Frodo, il précise qu'Aragorn a absolument tenu à ce qu'il ajoute un passage concernant une pierre verte. Et en Lorien ce motif réapparaît lorsque Galadriel lui remet le pendentif qu'Arwen a laissé pour lui, sans la citer explicitement. De même avec l'étendard remis par les Rôdeurs. On ne parle pas explicitement d'elle, mais elle apparaît en filigrane, à écarts plus ou moins réguliers comme pour qu'on ne l'oublie pas...

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 07-07-2008
à 00:10

Cleindori et Shudakhalyan : hé hé, je suis une Elfe, aussi ;) non, sans rire, tout ce qui est plantes... j'aime beaucoup, mais je ne suis pas botaniste :( Pour les noms des roses, j'avais consciencieusement photographié les étiquettes de chaque rose photographiée ;) (souvenir d'un rosier du Parc de la Tête d'Or, à Lyon, magnifique et surtout à l'odeur d'abricot, dont j'ai perdu le nom car je ne l'avais PAS photographié. Idem d'un autre qui sentait le sorbet au citron. J'ai juré de ne plus me faire avoir ;)). J'en connais quelques unes, je sais quelles sont mes préférées, mais ça s'arrête là — hélas.
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 07-07-2008
à 00:33

je suis intrigué par l'odeur du "sorbet au citron"... Ca sent le froid, l'eau ou le citron? ... Ha, ha, Ha !

The Mad Punter :-)

Dragon Sacquet
Voir le profil de Dragon Sacquet   Cliquer ici pour écrire à Dragon Sacquet  

le 07-07-2008
à 13:18

Ça doit sentir l'eau de citron froide, sans doute...

P.
Monoligne

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 07-07-2008
à 14:14

The Mad Punter et Dragon : gnagnagna :p la même odeur qu'un sorbet au citron, qui ne sent ni le froid, ni l'eau, ni le citron, mais un mélange de jus de citron et sirop baumé ;)
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 08-07-2008
à 18:53

- Cleindori : merci pour l'explication complémentaire ; c'est maintenant très clair et je vois tout l'intérêt de la remarque.

- Pour tous : Par contre, je relance la question (à commencer par moi-même) : va-t-on ouvrir des fuseaux sur les interventions et peut-on ouvrir des fuseaux sur les interventions sans la présence dans le forum de leurs intervenants, ne serait-ce qu'à partir des beaux compte-rendus que nous avons reçus ?


- Laegalad : ça m'épate quand même ;-)

- Isengar : réponse près de dix jours plus tard (sorry).

2 réactions tout d'abord :


Tu connais mieux le sujet que moi, et il y a donc des éléments qui m'échappent : notamment, je ne connais pas l'histoire du procès Christopher Tolkien qui m'intéresse éminemment.


Pour le reste, ce sont des positions de conviction que tu martèles et je reste sceptique devant celles-ci.

Je m'explique. Il est évident que Peter Jackson est un "homme d'Hollywood". Soit, prenons-le comme ça. Mais est-ce que ça suffit pour discréditer l'ensemble du film ? Ne peut-on pas faire la part des choses entre ce que l'entreprise a de détestable et ce qu'elle a de fort, que Tolkien lui-même aurait peut-être pu ne pas désavouer. Est-ce que ça en vaut la peine ? On sait que Tolkien était toujours critique et qu'il l'aurait donc été dans ce cas-ci aussi. Mais ce qui m'a toujours frappé avec Tolkien, c'est sa capacité à souligner tel ou tel élément réussi dans l'adaptation. Or même quand il parle de Disney, ce n'est pas "l'américanisation commerciale" en tant que telle qu'il critique, mais le sort réservé à la faërie. Or j'ai l'impression, à te lire Isengar, que de toute façon PJ, c'est pourri, puisqu'il fait partie de ce monde hollywoodien largement problématique. Mais dans ce cas-ci, ça me paraît plus complexe. En tout cas, pour ma part, je constate que le premier film, qui m'a paru un chef d'oeuvre, m'a fait faire mon premier pas en Terre du Milieu, et qu'au moment même où j'ai fait ce pas, j'ai su que j'avais attendu ce moment depuis des dizaines d'années... Or quand j'ai commencé à lire le livre, je ne l'ai pas d'abord trouvé meilleur que le film, parce que je le découvrais en français. C'est seulement quand j'ai découvert l'oeuvre de Tolkien en anglais, que j'ai su pleinement ce que c'était que la "patte Tolkien". Pourtant, les illustrations du monde de Tolkien (très inégales) et la traduction française, me semblent mille fois moins critiquées que l'adaptation cinématographique, du moins dans les critiques "intellectuelles", alors même qu'elles me paraissent tout aussi discutables du point de vue de la "compréhension" de l'oeuvre en tant que telle. It is not fair. N'y a-t-il pas là une posture intellectuelle, typiquement française d'ailleurs, qui est prompte à se révolter contre le joug de l'impérialisme américain, sans chercher ce qu'il en resterait, de travail et de qualité, si l'on en suspendait l'impérialisme ? To be continued...

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 08-07-2008
à 19:18

Les conférences de Léo Carruthers et, d'un de mes plus grands coups de coeur, Sébastien Hoët : merci Alain !

Séb.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-07-2008
à 20:17

Shudakalyan a dit :
va-t-on ouvrir des fuseaux sur les interventions et peut-on ouvrir des fuseaux sur les interventions sans la présence dans le forum de leurs intervenants, ne serait-ce qu'à partir des beaux compte-rendus que nous avons reçus ?

Tu peux tout à fait ! On est prêt à discuter, nous, et ça permettra aux autres qui n'y étaient pas de découvrir aussi, et de participer s'ils ont envie :)

Concernant Isengar / les films / Jackson : je ne vois que pondération dans le message d'Isengar :)
J'écris en petit parce que ce n'est pas le sujet, mais on en a discuté souvent : il y a eu des réussites, des moments forts et de belles choses. Je dirai même que c'est justement ça le problème : il y en a (trop) peu par rapport au reste ! Juste pour faire sentir quelle belle adaptation ç'aurait pu être, s'ils n'avaient pas massacré l'histoire... Je me souviens que la chevauchée des Rohirrims m'avait transportée (même si elle a été longue à venir), de même que les décors (avec quelques bémols) et les costumes (quelques bémols aussi); et j'ai tellement apprécié le premier film que j'ai été le voir deux fois au ciné. Voire trois. Seulement voilà : le reste a été pour moi une descente en Enfer...
Que les illustrations soient moins critiquées, ça me semble logique : elles sont plus discrètes. Les tiers-films ont fait beaucoup plus de bruit, et les images animés s'imposent plus dans les esprits (combien d'entre nous ont maintenant les images-du-film en tête plutôt que les images qu'ils s'étaient faites avant, avec le seul roman ? A contrario, combien ont les images de Lee en tête ?)... ça s'apparente plus à une violation d'imaginaire, et je sais que pour moi, c'est la seconde raison pour laquelle je refuse de regarder de nouveau les films (la première, c'est que je ne suis pas masochiste ;)).
Quant au procès de la traduction française : c'est complètement différent. Au moment où l'œuvre a été traduite, Ledoux n'avait pas le tiers de toutes les informations que l'on a à présent. Mais des aberrations telles que celles qu'on peut voir dans les films, il n'y a pas d'excuses. On peut les faire si on ne clame pas être fidèle à l'œuvre, mais pas si on s'entoure d'"experts", et qu'on prétend être respectueux de l'original. Je crois qu'une "libre adaptation" nous aurait beaucoup moins choqués.
Maintenant, je pense qu'on est nombreux à reconnaître que le principal effet positif des films, ç'a été d'emmener des gens à lire les livres, et sans doute de permettre de mieux faire connaître/publier des choses sur Tolkien (quelques déchets dedans, mais beaucoup de bonnes choses surtout). On passe moins pour des demeurés, du coup :)

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 08-07-2008
à 20:19

Arg, parti trop vite, j'ai écorché ton epessë :( Mes excuses, Shudhakalyan !
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 09-07-2008
à 08:39

Camarade shudhakalyan, en décembre 2001, il n'y avait pas de meilleur allié dans le camp de Peter Jackson que moi, même si je n'avais pas gardé de bons souvenirs de Bad Taste et Créatures célestes et si j'avais déjà émis quelques réserves sur les cocons des orques et la disparition de Tom Bombadil...

Et puis, un soir de décembre 2001, j'ai vu la Communauté de l'Anneau au cinéma. C'est cette expérience malheureuse qui m'a radicalement fait changer d'avis, et à raison.

Ceci-dit, la Communauté est le moins pire des trois films (cinématographiquement parlant) et le plus fidèle à l'oeuvre de Ralph Bakshi.

Pour le reste, je n'ai rien contre ce monsieur Jackson, malgré le fait qu'il soit un menteur.

Amicalement

I.

PS : je ne suis pas français, je suis de la Comté... :o)
PPS : je ne souhaite plus intervenir sur ce sujet, camarade. Je crois bien que tout a été dit, écrit, vociféré, en quantité suffisante sur ce forum et sur d'autres :o)
Mais il va de soi que contrairement à ma réputation largement surfaite, je respecte ton opinion, et je suis très heureux - comme je te l'avais dit à Rambures - que tu aies pu accéder à l'oeuvre de Tolkien, même par le truchement du pathétique blockbuster de Peter Jackson. Sois le toujours-bienvenu sur JRRVF :o)

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 09-07-2008
à 09:34

Pour la traduction, il faut penser aussi que pour beaucoup de non-anglophones le choix entre VO et VF n'est pas possible, tandis que le choix entre livre et film est plus à la portée de chacun.
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 09-07-2008
à 16:34

éh éh vous êtes trop bons de me répondre en expliquant qu'au fond, on en a assez parlé... j'irai me documenter & surtout vous lire. & quand je serai enfin prêt (j'espère !), vous aurez de mes nouvelles plus sérieuses sur ce point, et jugerez si effectivement, on en a assez parlé.

Je ne peux m'empêcher un petit relevé en tous petits caractères...


Isengar a dit :
Je reste intimement persuadé que Peter Jackson n'avait que faire de Tolkien et de son imbuvable roman. (...) Le mieux aurait été qu'il la lise avant de la soupeser... (...)

Laegalad a dit :
s'ils n'avaient pas massacré l'histoire... (...) le reste a été pour moi une descente en Enfer... (...) une violation d'imaginaire (...)


Isengar a également dit :
du pathétique blockbuster de Peter Jackson.


Pondération ? En effet ;-)

Shudha, le toujours-bien-venu-qui-espère-un-jour-être-bien-arrivé :p


shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 09-07-2008
à 17:03

Zelphalya a dit :
Pour la traduction, il faut penser aussi que pour beaucoup de non-anglophones le choix entre VO et VF n'est pas possible, tandis que le choix entre livre et film est plus à la portée de chacun.

"Pas possible" me paraît un peu fort ; personnellement, j'ai appris à lire en anglais, en lisant Tolkien. Mais surtout, je pense que l'argument que tu avances, Zelphalya, va précisément dans mon sens : le film n'est jamais qu'une adaptation de l'oeuvre de Tolkien, et même si beaucoup, parmi les jeunes, ignorent qu'il y a un livre à l'origine, personne ne peut confondre une grosse production américaine avec un roman ; alors que pour beaucoup qui le lisent en français, Tolkien en français, c'est Tolkien tout court... or c'est loin d'être le cas, et pour des raisons beaucoup plus profondes que quelques erreurs de langue ou de traduction, ou pour un manque d'informations. Comme l'a montré l'entretien que Vincent a fait avec Christian Bourgois, Francis Ledoux a été choisi un peu "par défaut" et, par la suite, ne voulait plus traduire Tolkien... Et je ne dis rien du fait (puisque j'ai dépassé mon quota de "hors-sujet") qu'il n'a pas l'air d'avoir compris à quel point Tolkien était un écrivain, doté d'un grand style, et pas seulement un narrateur.

s.

Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 10-07-2008
à 08:28

Hmm, je suis pas tout à fait d'accord sur le choix de Ledoux : il a été choisi parce qu'il avait déjà travaillé sur Bilbo. Et je ne suis plus non plus certaine qu'il ne voulait plus traduire Tolkien, de toute façon il n'aurait pas pu, vu qu'il est mort avant le Silmarillion si je me souviens bien. Par contre en effet, Pierre Alien, Tina Jolas et Adam Tolkien n'ont pas voulu continuer. Personnellement je préfère me fier à l'avis des gens qui travaille dessus : la traduction de Ledoux est en cours de correction depuis quelques années, elle est en stand by pour privilégier les textes inédits, il s'agit bien de correction et non de retraduction.
Sinon au sujet de traduction, ton avis sur la traduction des Enfants de Húrin m'intéresse du coup :)
Swing Kid
Voir le profil de Swing Kid   Cliquer ici pour écrire à Swing Kid  

le 10-07-2008
à 10:15

Zelphalya a dit:
"Pour la traduction, il faut penser aussi que pour beaucoup de non-anglophones le choix entre VO et VF n'est pas possible ..."

Shudhakalyan a dit:
""Pas possible" me paraît un peu fort ..."

Swing Kid répond :
Je maintiens l'affirmation de Zelphalya en la précisant : Lorsque comme moi on n'a aucun goût pour l'apprentissage des langues étrangères, qu'on y est même rétif, allergique, et que sais-je encore; on est bien content qu'existe une version en VF, et tout ce qui est en VO non traduit reste du domaine de l'inaccessible.
[ Swing Kid qui aurait préféré naître dans un monde où tous les êtres humains parlent une et une seule langue universelle - Enfin quoi, qu'est ce que c'est que tous ces gens qui ne parlent pas français ?! (Humour) ; o)) ]

shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 11-07-2008
à 00:05

Bonjour Zelphayla & Swing Kid, et merci pour vos réponses !

Comme le sujet est très large, et que je risque d'être le champion du "hors-sujet", j'ai choisi de m'automodérer... et d'ouvrir un fuseau là où il fallait. Je vous y renvoie donc et espère avoir vos réactions :

http://www.jrrvf.com/forum/noncgi/Forum11/HTML/001174.html

Mais pour tout de même vous donner quelques indications brèves : pour Zelphalya, j'ai notamment cité dans ces fuseaux les extraits de l'entretien avec Bourgois sur lesquels je m'appuyais pour présenter ainsi le choix de F. Ledoux ; et pour Swing Kid, j'ai surtout fait la différence entre ce qu'on ne peut pas faire et ce qu'on ne veut pas faire ;-)

Ah oui, j'oubliais pour Zelphalya : je n'ai pas encore lu Les Enfants de Hurin, parce que je voudrais d'abord avoir lu les HoME et je ne suis pas encore loin ; de plus, maintenant que je lis Tolkien directement en anglais, je ne recours plus nécessairement aux traductions françaises, même si je suis avec intérêt la suite des publications françaises de l'oeuvre de Tolkien.

s.


vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 30-07-2008
à 13:38

bonjour à tous,

parmi les choses en suspens : la question de Sébastien Marlair relative à Gollum et à ses liens avec le dragon. Je pensais à une analyse de V. Flieger, dans "Frodo et Aragorn, le concept du héros", publié dans Tolkien, 30 ans après. Voici un extrait du passage que j'ai retrouvé ; il y a d'autres éléments, mais je dois passer à une autre question en suspens.

amicalement,
vincent

-------------------
Les traits que Gollum tient des dragons ne sont pas aussi apparents. Sa caractéristique la plus évidente est son avidité pour un trésor. Les dragons sont traditionnellement associés à l’or qu’ils amassent, tandis que Gollum ne désire que l’anneau unique, mais la différence est quantitative, non qualitative. Le plus fameux dragon de la littérature nordique, Fafnir, s’est transformé d’homme en dragon afin de garder son or, dont l’élément crucial est un anneau. De même, Gollum, autrefois hobbit, a été transformé, par son désir de l’anneau, en une chose rampante. Son nom, Sméagol, est lié à plusieurs mots anglo-saxons signifiant ramper ou s’insinuer, termes utilisés pour décrire les dragons. Le nom même qu’il donne à l’anneau, « précieux », est un mot anglo-saxon expliqué par Klaeber dans son édition de Beowulf sous sa forme maðum. C’est un terme utilisé dans Beowulf pour désigner un trésor, et spécifiquement le trésor du dragon. (p 273)

Foradan
Voir le profil de Foradan   Cliquer ici pour écrire à Foradan  

le 30-07-2008
à 16:09

Hihi, j'ai bien cru lire "mathom" ; quelle distance cela fait avec un trésor couvé par un dragon (ou un draconitas en l'occurrence).
jean
Voir le profil de jean   Cliquer ici pour écrire à jean  

le 30-07-2008
à 22:17

Pour compléter la citation de Vincent, je me souviens avoir entendu à Birmingham (je ne sais plus par qui) que Smeagol et Smaug était de la même racine. Ce qui renforce un peu le lien entre Gollume et les dragons, surtout si on prend en compte le soin que Tolkien prenait pour choisir ses noms
vincent
Voir le profil de vincent   Cliquer ici pour écrire à vincent  

le 31-07-2008
à 21:39

absolument, jean : tolkien le précise dans une lettre

"Le dragon porte un nom (un pseudonyme), le parfait du verbe germanique primitif Smugan : « se glisser dans un trou » ; c’est une mauvaise blague de philologue. "
(lettre n ° 25, reproduite dans l’Observer le 20 février 1938)

amicalement,
v

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 03-08-2008
à 09:43

Le mot "smial" a lui aussi été composé par JRR Tolkien sur la même racine que Smaug et Smeagol.
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 26-08-2008
à 10:05

Merci pour ces éclaircissements sur la "dragonisation de Gollum" ;-)

Sébastien.

Haut de page

Section « Tolkien et la Littérature »
Fuseau « Colloque Tolkien près d'Amiens (juin 2008) »

Aller à la section