JRRVF Page principale
Forum Forum - page principale Aller à la section
Membres Inscription Votre profil Recensement
Fuseaux Moteurs de recherche Les derniers fuseaux Archives
Section « Les adaptations »
Fuseau « Le Tournage - Edito n°7 - Vos réponses »
Atteindre la fin du fuseau
Le Tournage - Edito n°7 - Vos réponses
- Les messages -
Cedric
Click Here to See the Profile for Cedric   Cliquer ici pour écrire à Cedric  

le 11-10-2001
à 13:05

Laissez ici vos commentaires concernant l'edito n°7 : Nature & Machine.

C.

Caledfwlch
Voir le profil de Caledfwlch  

le 11-10-2001
à 16:24

A l'ouverture du site officiel lordoftherings.net il y a quelques mois, je suis tombé en extase devant les miracles de la production et le travail phénoménal de l'artisanat néo-zélandais. Je me souviens clairement m'être dit en mon for intérieur que si la prestation des acteurs n'était pas à la hauteur, le film aurait au moins à son crédit une esthétique presque irréprochable.

Cependant, je conçois parfaitement la réserve de Semprini sur "l'envers" du décor, ou plus exactement sur les images que Jackson décide de matérialiser et qui ne sont que suggérées en filigrane par Tolkien. Peut-être peut-on aussi s'interroger sur la justesse de représentation de certaines scènes, dont l'ambiance semble a priori moins féérique que baba-cool (je pense au bateau-cygne aperçu sur une photo sensée représenter un embarcadère elfique en Lorien).

Et puis on ne mettra jamais assez en garde contre la vacuité d'une esthétique parfaite en comparaison d'un scénard crédible et d'un bon jeu d'acteurs. Je citerais l'exemple de Supernova, dont on peut dire qu'il s'agit d'une superbe coquille vide.

Bref, bravo Semprini et bonne continuation :)

Pat

pierre brrr
Voir le profil de pierre brrr   Cliquer ici pour écrire à pierre brrr  

le 16-10-2001
à 21:48

Ce Mail Sempirini, non pas pour t'agresser, parce que ton travail éditorial à le mérite de la pertinence et de l'érudition...
MAIS (évidemment...)
Doit-on lorsqu'on prétend aimer le Seigneur des Anneaux, et même si on peut ressentir après cette lecture de l'admiration pour Tolkien, acceuillir en bloc comme parole d'Evangile toute pensée de Tolkien.
Même si l passage de Conte de fées que tu cite est plein de "retenue" il me semble qu'il n'y a là aucune ambigüté: Tolkien est un anti progressiste certainement et la liste est longue des éléments du Seigneur des Anneaux qui pour moi le cataloguent directement à la case salopard de droite. Bien sûr j'éxagère. Mais enfin, a trop vouloir intérpréter, comprendre on finit par ne plus accepter des critiques tout à fait fondées sur le SdA
Oui, tu as entièrement raison à propos de Gollum, et son personnage est celui qui me boulverse le plus. Mais je ne peut m'empêcher d'avoir un haut le coeur à chaque fois que Tolkien décrit un personnage négatifs au teint "olivâtre, avec des yeux sournois,en oblique" (et pourtant je suis un grand lecteur de Fu-Manchu)où qu'on a droit dans toutes les batailles à des hommes du Sud, basanés et j'en passe...La grande qualité de l'oeuvre de Tolkien c'est d'avoir tout mis en oeuvre pour que son livre face figure de Mythilogie pour les populations contemporaines, et dans ce sens son oeuvre lui échappe. Mais le paradoxe e notre rapport aux produits culturels et qu'il est quasiment impossible aujourd'hui de les voir tomber dans l'anonymat. Il faut se coltiner avec l'idée de Tolkien en tant qu'auteur du SdA des anneaux. Ce qu'il n'est pas totalement bien sûr, pas plus que lucas n'est l'auteur de Star Wars. ALors peut-être faut-il arriver à mettre de coté complétement l'intention de son auteur...

Pour moi il n'y a pas de contresens possible dans l'intérprétation du Seigneur des Anneaux...J'ai par exemple toujours voulu croire que Gollum se jetait volontairement dans la fournaise...Je ne suis pas persuadé que Tolkien partagerait cet avis,mis la magie de son texte est telle que rien à mes yeux ne viens vraiment me contredire...
Quant aux hommes noirs, j'aime à croire que c'est leur âmes qui l'est.
(bon sur le teint olvâtre, c'est plus dur...!)
Et les idées politiques navrantes de Tolkien n'y changeront rien.

P.S: ceci dit je suis ravi de lire un argumentaire a propos des dejà fameuses scènes à Orthanc qui vole un peu plus haut que ce "Salaud de réalisateur de films d'horreur est venu péter à la table du professeur Tolkien."voila qui nous change de beaucoup de Forums Tolkienistes...et pour ça, merci.

Semprini
Voir le profil de Semprini   Cliquer ici pour écrire à Semprini  

le 04-09-2002
à 11:58

Le thème tolkienien de l'opposition entre la nature et la machine tel qu'il est interprété dans le film
MELKOR The Dark Lord
Voir le profil de MELKOR The Dark Lord   Cliquer ici pour écrire à MELKOR The Dark Lord  

le 28-12-2002
à 08:16

Ce qui est à regretter, sur ce thème nature/machine, c'est que Tolkien nous fasse croire (même si c'est un procédé littéraire, mais on sait assez comment l'imaginaire s'engouffre dans les procédés littéraires pour en faire des réalités) qu'il peut y avoir des états "industriels" et d'autres, de même niveau (en population et en savoir), qui soient "écologiques". Mordor et Isengard contre Rohan, Gondor et les elfes. Mais par essence, les gouvernements recherchent le pouvoir, tout le pouvoir. Il est impossible que des Etats d'égale importance n'aient pas une idéologie semblable. Tous les peuples qui ont respecté la nature étaient inférieurs en nombre, et sans doute en savoir. Certes les grecs n'ont pas développé l'industrie, mais si les Perses en face l'avaient fait, alors les grecs l'auraient fait.
Je crois en réalité que l'industrialisation est une question de nombre. Les hommes sont comme les termites. Mettez ensemble 10 termites, rien ne se passe. Mettez-en 100, elles se mettent à bâtir. L'augmentation de la population commande l'expression de nouveaux gènes et de nouveaux comportements, dont la destruction de la nature. Si l'idée de tout dévastée est apparue en Mordor, elle doit apparaître partout ailleurs, il semble difficile de scinder en deux l'unité que forme la conscience humaine.
Owina
Voir le profil de Owina   Cliquer ici pour écrire à Owina  

le 28-12-2002
à 09:48

Melkor , tu as une vision assez particulière du monde et de l'histoire et nombre de tes arguments ne sont pas fondés , ce sont juste des spéculays douteux :
-"par essence les gouvernements recherchent le pouvoir tout le pouvoir ": très douteux dans le monde de Tolkien ( les elfes ne cherchent qu'à préserver ce qu'ils ont et encore ....) douteux aussi dans notre monde ( tous les gouvernements n'agissent pas ainsi , sinon ce serait la guerre permanente )
-"il est impossible que deux d'états de la même importance n'aient pas ue idéologie semblable ":mais c'est grave ce que tu dis et en plus cela ne veut rien dire ... Importance en quoi? en population ? ( prenons ex de notre monde : il ya bien des pays plus peuplés que les Etats Unis qui n'ont pas leur idéologies ) en savoir? ( mais c'est quoi le savoir ? les connaissances scientifique , ou la sagesse : ce sont deux choses différentes ! en influence ? ( tu oublies vite tes cours d'histoire : c'est quoi la guerre froide sinon l'opposition de deux bloques n'ayant pas la même idéologie ? )Oui tu parles de l'écologie ,mais il n'y a pas que l'industrialisation qui fait l'influence d'un pays ( regardes le rayonnement spirituel du Tibet dans notre monde occidental ...)
Bref , il y a encore de quoi dire et là je prends beaucpoup d'exemples de chez nous ...Alors dans l'absolu des possibles , un monde tel que l'envisage Tolkien n'est pas du tout inenvisageable sur ce point !!
Je suis désolée pour la digression qui ne devrait pas figurer dans le fuseau "film " mais c'était pour répondre à un commentaire ...
shudhakalyan
Voir le profil de shudhakalyan   Cliquer ici pour écrire à shudhakalyan  

le 24-06-2008
à 00:05

Je découvre encore la magie fascinante du forum ou : peut-on répondre à un message 6 ans plus tard ? En tout cas, moi je lis ces messages 6 ans plus tard, et je suppose que quand

Owina dit :
désolée pour la digression qui ne devrait pas figurer dans le fuseau "film "

c'est sans doute ce qui explique que l'on puisse encore lire ici des absurdités que personne n'a discutées...

Je fais référence aux propos de "pierre brrr" d'un simplisme qui fait mal aux yeux. Encore faudrait-il que ces positions soient étayées par quelques arguments... Donc si je comprends bien, le problème vient de ce que les Hommes du Sud sont noirs et Gollum olivâtre ? C'est sans doute que Tolkien a voulu faire une mythologie nordique, et non une mythologie du sud, et je ne suis pas sûr que cela implique noirs = noirs aujourd'hui = africains = mauvais... mais bon, c'est encore un point que je connais mal et qui est, je pense, largement discuté ailleurs. Toutefois, il est bon de dire, là où le message a été posté, que ce n'est que par une courte vue que l'on peut si aisément mettre les gens dans la case gauche ou droite par des éléments stéréotypés qu'on isole et qu'on absolutise. Car quoi qu'il en soit, précisément, les Hommes du Sud sont noirs parce qu'ils sont du Sud, mais jamais il n'y a la moindre inférence qui permette de penser qu'ils sont mauvais parce qu'ils sont du Sud ou parce qu'ils sont noirs... ou bien c'est sur un tout autre plan, justement dans la mesure où tous les Hommes viennent du Sud et même du Sud-Est, dans le Légendaire, et qu'ils se sont mis en marche avec le Soleil. Du coup, ce n'est pas le noir de leur peau donné par le Soleil qui fait sens dans l'univers tolkienien, mais le fait que, dans cet univers, l'Homme du Sud est surtout celui qui est resté à l'écart de la Lumière symbolique des Valar de l'Ouest, qui n'a pas voulu se mettre en route vers elle, qui du coup s'en est séparé, y est resté étranger, et est alors devenu plus vulnérable à l'expansion irrésistible du mal.

Ainsi, le "noir" des Elfes noirs, les Moriquendi :
"The Moriquendi, those Elves who refused the summons of the Valar to Valinor, or fell away on the Great Journey, and never saw the light of the Two Trees."


www.glyphweb.com/arda/d/darkelves.html

Il fallait, alors, dans la logique mythologique de Tolkien, un lieu qui incarne la Lumière et c'était nécessairement le Nord-Ouest puisque c'est cette mythologie-là que Tolkien construit.

Par contre, savoir si le film est parvenu à rendre ces différences subtiles et délicates, malgré leurs échos d'autant plus problématiques aujourd'hui, reste une bonne question. A laquelle on pourrait d'ailleurs commencer par répondre en avançant, en première analyse, que les Hommes du Sud et ceux qui conduisent les Mûmakil ont été avec suffisamment de prudence distingué des images stéréotypées de l'Afrique noire ou du monde arabomusulman qui n'auraient pas manqué de s'y surimposer, mais que c'est plutôt précisément les caractéristiques de l'homme blanc du Nord-Ouest qui risqueraient de poser problème, comme les visages et les attitudes de certains elfes (notamment ceux de la compagnie qui rejoint le Gouffre de Helm dans le film), ou le fait que les "bons" ont quasi exclusivement les yeux "bleus", au contraire des "mauvais", ce qui pourrait produire certains effets de mauvais goûts...

Séb.


Haut de page

Section « Les adaptations »
Fuseau « Le Tournage - Edito n°7 - Vos réponses »

Aller à la section