JRRVF Page principale
Forum Forum - page principale Aller à la section
Membres Inscription Votre profil Recensement
Fuseaux Moteurs de recherche Les derniers fuseaux Archives
Section « Les adaptations »
Fuseau « Du rapport respect de l'Oeuvre/durée des films : on nous aurait menti ? »
Atteindre la fin du fuseau
Du rapport respect de l'Oeuvre/durée des films : on nous aurait menti ?
- Les messages -
ISENGAR
Click Here to See the Profile for ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 19:50

J’ai pu avoir l’occasion au cours de ces trois dernières années de lire beaucoup de choses à propos des trois machines à engranger Oscars et Dollars de Peter Jackson.
Ayant pris le parti –que je crois juste– de défendre une certaine vision –que je sais partagée– de l’oeuvre de Tolkien, je me suis constamment vu opposer toutes sortes d'arguments, des plus facilement démontables aux moins recevables, au milieu desquels trônaient en bonne position la masse des railleries, les inévitables insultes et –heureusement plus rares et toujours virtuelles – quelques sordides menaces de mort.
En fin de compte, en terme d’antithèses à ma modeste contribution à la critique anti-jacksonienne, vraiment rien de sérieusement solide.
En trois ans.
Pour trois films croulant sous toutes sortes de doucereuses et mièvres récompenses.
Trois films de presque trois heures chacun.
Quelle absolue misère.
Et quel continuel et délicieux ravissement pour mon ego ;o)

On lit ainsi souvent, au milieu des argumentaires à la petite semaine de mes amis les défenseurs des initiatives jacksoniennes –mais aussi, curieusement, dans les textes de certains détracteurs de la chose antipodale– qu’une adaptation réellement fidèle à l’œuvre de Tolkien aurait nécessité de nombreuses heures supplémentaires de pellicules.
Cette idée solidement établie dans les esprits remonte à l’époque lointaine des anxieuses veillées précédent la sortie de la version estropiée (c’est à dire la « version salle de cinéma » ou encore « version pour les pauvres », comme vous préférez) de la Communauté de l’AnneauTM.
Je vous propose un petit florilège de ce qui se disait alors à ce sujet, et de ce qui se dit encore aujourd’hui sur le thème du rapport fidélité/durée d’une adaptation de l’œuvre de JRR Tolkien. Ces extraits proviennent tous de la section Les films du forum de JRRVF. J’aurai pu en prendre des quantités d’autres du même acabit sur numenoreen.com et surtout sur elbakin.com où le simple avis critique à l’égard d’un des trois tiers-films est synonyme de bannissement et où les panégyristes de la jacksonnerie triomphante sont légion –voire légion étrangère vu le niveau et la qualité des argumentations– mais je souhaitais, me le reprochera-t-on, de rester en famille et de ne citer que certains de nos chers amis de JRRVF dont la simple présence sur les fora de ce site est déjà un gage de discernement, d’intelligence et de finesse d’esprit.
Ainsi lit-on :

--> Si j'en crois le(s) grognon(s) (pas le grogneur), il faudrait attendre qu'un linguiste-cineaste se jette à l'eau et nous sorte un film de 40 heures pour que l'on puisse aller le voir sans avoir honte ? Pour que le film mérite simplement d'être vu ?
(Greyelm – 02/12/2001)

--> Ne soyons pas non plus trop exigents, il est impossible de retranscrire toute l'ame du récit de Tolkien, même en 9 heures. Jackson a relevé le défi, et s'il n'est pas d'une excellence absolue, il gagne une mention très bien ! Bref, il ne s'est pas foutu du monde, et après tout, c'est tout ce qu'on demandait
(Grishnakh – 19/12/2001)

--> 6 films de 3 heures auraient été l'ultime version cinématographique, compte tenu de la richesse des livres. (ou au moins 2 films de 3 heures pour la Compagnie de l'Anneau, les 2 autres parties étant plus courtes).
(Le Yan – 21/12/2001)

--> Il est évident que P.Jackson ne pouvait inclure dans ce premier volet toutes les milles et une petites histoires du tome premier, le film aurait dure 8 heures....
(Kruger – 22/12/2001)

--> On ne pouvait pas attendre du film une adaptation totalement fidele du livre, notamment parce qu'il n'aurait pas fallu 3 mais 6 heures. Et allez trouver un producteur pour un film de 6 heures !!
(NasGul – 28/12/2001)

--> M'enfin on m'enlevera pas de l'esprit qu'il aurait fallu un film de 20 heures, pareil que les livres
(Ghorghor – 20/12/2002)

--> Un film ne dure que 3H et il est impensable de développer proprement la noria de personnages secondaires du livre. C’est ce qui explique notamment la disparition de Glorfindel au profit d’Arwen, et probablement d’Erkenbrand au profit d’Eomer : trop de noms et de visages différents pour le grand public, ça serait devenu imbittable
(Korsul – 03/01/2003)

--> Si PJ avait du mettre tous les éléments essentiels pour que tout se tienne, il aurait fallu des films de 6 ou 7 heures...
(Gawain – 28/04/2004)

Mais d’où peut donc bien provenir cette idée étrange et si généralement admise ?
Des vieux admirateurs de Tolkien ? Pas certain.

Des propagandistes de la New Line ? Du gang des auteurs de cette « triffouillogie » ? C’est nettement plus probable. Le mensonge étant, depuis les premières heures –qui remonteraient, nous dit-on, à 1995– le moyen de communication favori à destination des futurs clients.

Ainsi peut-on lire en janvier 2002 : « Le film aurait pu être nettement plus long si nous avions adapté le livre de Tolkien à la lettre. Il aurait fait dans les 5 ou 6 heures » (interview de P.Jackson, Ciné Live n°53 à propos de la Communauté de l’AnneauTM)

Ben voyons. Jolie démonstration de désinformation. Ou bien maladroite façon de justifier son incompétence en manoeuvrant avec de pathétiques explications mensongères.

Les décideurs de cette vaste entreprise savaient dés la première heure que l’adaptation serait biaisée et tronquée de certaines scènes et de certains personnages majeurs. Les raisons ont déjà été supposées ici.
Le seul réalisateur a avoir accepté le boulot, un néo-zélandais naïf et rustique qui n’avait lu le Seigneur des Anneaux qu’une seule fois à l’âge de dix-huit ans sans vraiment le comprendre, ne fut pas difficile à convaincre.

Seulement voilà, avant Jackson avait sévit un sympathique réalisateur avant-gardiste qui, produit par Saul Zaentz, avait pondu un étonnant film d’animation adapté du Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien : Ralph Bakshi.
Son film a certes ses défauts : pas de Tom Bombadil, des orques affreux, une vision originale et surprenante de Boromir (ah ! ce casque à cornes…), l’humeur surjouée de Gandalf (« vous êtes tous des déments ! Des déments ! »), les mimiques proches du trouble obsessionnel convulsif de maître Sam… et bien entendu une fin brutale et frustrante sur la sortie des armées de Saruman de l’Isengard…
Mais au moins, l’essentiel des thèmes du Livre étaient respecté. L’esprit sombre, mélancolique et poétique se retrouvait dans cette adaptation. Et le réalisateur n’en a pas rajouté des masses et des masses pour affrioler la clientèle.
En deux heures, deux tomes du Seigneur des Anneaux étaient bouclés sans que rien ne soit rendu absurde ou incompréhensible. Sans ajout (à part quelques dialogues sans prétentions). Avec une réelle considération pour la narration (même si Tom… ok, j’arrête.)
Les personnages se sont même permis de traîner un peu les pieds en Lorien. C’est dire s’ils avaient du temps devant eux…

Hélas, se fut un échec commercial. Et la suite du film de Bakshi ne vit jamais le jour au cinéma.

Les vieux admirateurs, les connaisseurs, ceux à qui-on-ne-la-fait-pas, qui –il faut le dire– étaient déjà à l’époque assez nombreux mais quelque peu dispersés et pas vraiment conscients de la force qu’ils pouvaient représenter, connaissaient le film de Bakshi, ses qualités, ses défauts. Et surtout sa durée...
Ces roublards n’étaient certes pas faciles à piéger. Et l’annonce de la préparation d’un film retraçant les aventures de leurs héros préférés les remplit d’espoir autant que de naturelle méfiance.
Pour les convaincre –étape délicate, voire épineuse– il a fallu par le biais d’une propagande savamment distillée, les persuader à la fois de l’immensité de la tâche en cours de réalisation et –ô subtile façon de caresser dans le sens du poil– les assurer de la correspondance des labeurs des équipes de montage, tournage, maquillage, etc… avec la grandeur, la puissance et la complexité inégalée dans la littérature planétaire de l’œuvre à adapter.
On peut sans doute trouver par cette explication une des raisons qui ont poussé des passionnés comme David Salo, Alan Lee, John Howe et bien d’autres, moins connus mais tout autant connaisseurs à s’engager en faveur de cette adaptation et à se rendre complice –en toute bonne foi– de la vaste forfaiture en cours.

Tous ces arguments mensongers, et suffisamment séduisants pour convaincre, sur la potentielle ingérable durée d’une adaptation cinématographique strictement fidèle à l’œuvre de Tolkien ne sont destinés qu’à couvrir et à justifier les choix douteux, erronés et stupides du scénario –enfin, de ce que les propagandistes de New Line, qui font les beaux dans les appendices des jolis DVD, osent appeler « scénario »–

En effet, un scénariste organisé et rigoureux, ayant une bonne maîtrise de l’œuvre à adapter, à savoir le Seigneur des Anneaux de Tolkien, aurait très facilement pu obtenir une bonne et fidèle adaptation du livre en deux films de trois heures ou bien trois films de deux heures. Par « fidèle », entendez « respectant les schémas et les thèmes du livre » et « évitant les écarts hasardeux et fantasques dignes d’apprenti-cinéastes… » ou « ne traitant pas que de thèmes de façade subjectivement choisis pour leurs fortes potentialités à ratisser les foules ». On aurait alors retrouvé Tom Bombadil et les siens, Glorfindel, mais aussi la vraie Arwen et plus loin, l’incontournable prince Imrahil. Et le tout sans que ça pèse sur le scénario et l’ensemble du ou des films, n’en déplaise aux menteurs de la jacksonnerie internationale et leurs nombreux complices, volontaires et involontaires…

Au lieu de ça, toutes les bêtises et bouffonneries –qu’on appellera « digressions » eut égard au long et fastidieux travail titanesque du ci-devant Jackson et de ses acolytes– du pseudo-scénario plombent mortellement le timing aléatoire de la « trilogie » et désunissent complètement l’ensemble de l’œuvre.

Un inventaire –non exhaustif, je suis pas maso, hein !– des scènes inutiles et absurdes de la pesante brochette de boulets du barbu de Wellington et un subtil chronométrage de tout cet indigeste mixture vont nous permettre de mesurer la quantité de temps idiotement perdu. Le critère de sélection est plutôt facile : la scène doit être en parfaite incohérence avec le reste de l’histoire et sans aucun rapport avec l’esprit du livre qu’on est censé adapter. Certaines scènes révèlent également une certaine incompétence dans le jeu d’acteur ainsi que dans la réalisation (mais ce critère n’est que secondaire car très subjectif…)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 19:53

Commençons par la version longuette de la Communauté de l’AnneauTM.

La bataille de Dagorlad et son Sauron Obélixo-goldorakien
Je passe sur les aberrations de certaines scènes de la bataille (les elfes tous propres, alignés en rang d’oignon guidés par un Elrond qui s’est roulé dans la boue et le sang, comme Bruce Willis pour le tournage de Piège de Cristal ; les orques qui balancent des flèchounettes du haut d’une falaise, c’est sur qu’ils vont gagner la bataille de cette façon !…)
Sauron à Dagorlad. Voilà une vision intéressante du grand méchant… celui par qui le mal arrive. Le cinéma hollywoodien (et son avatar néo-zélandais, ici coupable) ne peut guère, dans son manque chronique d’imagination, s’empêcher de personnifier le mal. Pour mettre de la pommade sur les angoisses et les névroses de sa principale clientèle, les jeunes adolescents de l’Amérique blanche et leurs beaufs de parents, sans doute… A moins que la suggestion soit WASPement parlant jugée dangereuse... Seulement voilà, cette apparition, qui a probablement coûté fort cher à la production, est en parfaite incohérence avec le reste du récit, puisque ce gros vilain Sauron disparaît définitivement du casting. Comme on ne le revoit plus à aucun moment dans l’histoire sous cette forme golgothoïde (à part sur la fresque de Fondcombe, réalisée par Alan Lee pour le film), quel intérêt de nous le présenter de façon si ridicule et si incongrue dans les scènes introductives ?
Combien de temps perdu, ici ? 3 minutes !

Pipo et Miro au feu d’artifice
Les scènes de la Comté dans la CommunautéTM version longue figurent parmi les plus réussies de l’ensemble de la navrante « trilogie ». C’est la seule fois où, en ce qui me concerne, Peter Jackson a réussi à me faire rentrer dans son film et à me convaincre –mais à me convaincre un tout petit peu, hein ! Faut pas exagérer non plus !– ce qui est un tour de force quant on sait l’attachement qui est le mien à la Comté de Tolkien.
Seulement voilà. Comme dans tout le reste de ce pesant brontosaure cinématographique, une scène tenant de la crétinerie prépubère incurable vient tout gâcher : l’arrivée des deux abrutis de service, qui se font passer pour deux honorables personnages d’un certain roman, à savoir Merry Brandebouc et Pippin Touque. Les deux clowns s’emparent d’un pétard de feu d’artifice et… je ne vais pas raconter l’affligeante scène pour ne pas salir mes petits doigts et déshonorer mon innocent clavier… je me contenterai de dire que c’est de la fiente et que ça gâche gravement le plaisir de la fête de Bilbon et le plaisir du spectateur normalement éveillé. Il y avait des milliers d’autres façons d’amener ces deux personnages pseudo-comiques… Jackson a choisi la pire qui soit.
Combien de temps perdu, ici ? 2 minutes et 30 secondes !

Les Elfounets de bois joli
Le mauvais cinéma numérique infligé au spectateur dans le pesant prologue avait laissé d’inquiétantes pistes quant à la perception du Légendaire par Peter Jackson et ses collaboratrices. Le court épisode complètement absurde de la procession fantomatique des elfes dans les bois (Je n’ose pas dire le Bout-des-Bois tant cette scène est loin de Tolkien…) enfonce le clou dans le bois mité de la charpente du récit jacksonien (si charpente il y a, auquel cas le clou tombe directement au sol…).
Des Elfes éthérés, pâlichons, irréels, si lointains qu’ils en sont presque spectraux… et cette musique insipide qui les accompagne… quelle plaie ! Des Eldar ? Rien à voir ! Des Elfounets jaxonoïdes, oui ! Rien de plus, rien de moins ! Et l’explication maladroite de Frodon sur les « Havres Gris au delà des Hauts Blancs » tombe comme un cheveu dans la soupe, tant le néophyte non-lecteur est perdu, à cet endroit… Tout ce qu’on arrive à percevoir ici, c’est la fascination de Sam… et encore.
Une scène sans aucun autre intérêt que de montrer l’étendue crasse du manque de culture tolkienienne du trio des scénaristes. Un pur loupé.
Combien de temps perdu, ici ? 50 secondes !

Tigre et Dragon en Isengard
Plus les minutes passent et plus le film s’écroule doucement vers le médiocre. Le faible espoir laissé par les scènes de la Comté est à ce moment du visionnage définitivement perdu. Mais au milieu des haut-le-cœur du découpage (merci monsieur John Guilbert !) et la putréfaction du scénario (l’échange absurde des secrets entre les deux magiciens), au milieu desquels les acteurs se débattent comme ils peuvent (pauvre Christopher Lee… et pauvre sir Mc Kellen…), arrivent des scènes d’une nullité affligeante.
Le combat des magiciens est une de ces aberrations monumentales. On en vient à se demander s’il ne s’agit pas ici de rush de films de Steven Seagal/JP Van Damme greffés par erreur au film de Jackson pendant le montage…
Inutile de décrire. C’est de la daube. A tous points de vue. Aucun argument sur terre ne pourra jamais réhabiliter cette scène qui fait honte à tout le travail des équipes de Jackson, certainement composées de vrais admirateurs de Tolkien, elles !
Combien de temps perdu, ici ? 2 minutes et 30 secondes !

Cocons !
A-t-on besoin de rajouter un commentaire avec ce titre ? L’incohérence avec les dialogues précédents (Les orques sont d’anciens elfes capturés par Morgoth ; les Uruk-Haï sont un croisement entre orques et gobelins…) est catastrophique. Toute cette comédie visqueuse ne semble être qu’un prétexte pour glisser un petit clin d’œil gore destiné aux fans de la première heure…
Combien de temps perdu ici ? 45 secondes !

L’arrivée d’Arwen et la poursuite à cheval
A ce moment du film, nous souffrons avec Frodon… Peut-être pas pour les mêmes raisons. Le personnage incarné par Elijah aux grands yeux tristes vient d’être blessé au mont Venteux. Le spectateur vient de se cogner une des scènes les plus ridicules du film : le Bal des Ardents des pseudo-Nazgûl. Après ça, on ne peut que souffrir. D’autant qu’elle a beau être complètement ratée, cette scène, elle n’en est pas moins très importante… d’où souffrance du spectateur : on ne peut pas la supprimer !
Pas grave, l’oscarisable génie de Peter Jackson nous offre très rapidement une nouvelle scène directement pour la poubelle à pelloches : L’arrivée d’Arwen.
C’est nul !
S’ensuivent d’inutiles et pathétiques scénettes : Arwen joue au docteur ; Arwen parle Elfik (heu… néo-sindarin) ; Arwen n’a peur de rien sur son cheval (Le célèbre Asfaloth, qui, sous des cieux moins glamours, moins confus et plus honnêtes avait pour cavalier un certain… Glorfindel)…
La poursuite à cheval. Voilà l’exemple même de la scène inutile. Uniquement tournée dans le but sordide de promouvoir les talents de cavalière de Dame Tyler (qui aurait mieux fait d’être jockey plutôt qu’actrice…). A moins que Peter Jackson, toujours obsédé par l’idée d’avoir son StarWars à lui, ait voulu calquer une fameuse scène de poursuite dans la forêt des Ewoks, que les amateurs retrouveront dans The Return of the Jedi.
On a également ici un gros problème dans la perception de l’espace et du temps. Quant aux paysages, ils sont en parfaite contradiction avec ceux évoqués avant (collines boisées, proximité des montagnes) et après (montagnes, rivière encaissé). Vous me direz : « oui, mais on peut pas faire de grande chevauchées en montagne, alors il faut une plaine… » certes, mais puisque cette chevauchée n’a aucun intérêt, quelle importance ? Supprimons donc cette chiure et surtout l’insupportable musak qui va avec ! Et passons !
Combien de temps perdu, ici ? 3 minutes et 40 secondes !


Le coup de hache
J’ai toujours pensé que le Gimli jaxonoïde était une tentative hollywoodienne –ou Jar-Jar Binguesque, au choix– ratée de personnage comique.
Mais, concernant ce Gimli, il existe un spasme pelliculaire halluciné qui invite à se poser une grave question : Peter Jackson a-t-il compris l’ensemble du scénario de Philippa Boyens ?
La scène incriminée est celle durant laquelle la caméra filme un pauvre bûcheron barbu et casqué, visiblement attardé mental, équipé d’une hache, et qui se met à frapper un anneau sur une enclume. Pourquoi ? pas de réponse satisfaisante à ce jour. On pourrait y voir d’un certain point de vue une occasion de montrer les premiers signes de l’attachement physique éprouvé par Frodon envers son anneau (cf. la réaction de Frodon après le coup de hache) mais rien n’est moins probable… et puis il y avait des tas d’autres manières de mettre cet attachement en valeur… De toute façon, ça ne sert à rien de chercher des réponses puisque notre devoir –dans le cadre de cet essai– est de supprimer d’urgence cette crasse cinématographique avec une lingette préalablement javellisée.
Combien de temps perdu, ici ? 15 secondes !

Les doutes d’Aragorn
Il y a des scènes, comme ça, qui tombent comme un cheveu gras dans une soupe épaisse… Elles ne sont pourtant pas mal tournées ou pas mal jouées… mais elles ne servent à rien et donnent l’impression qu’elles viennent des bandes d’un autre film sans aucun rapport avec celui qui nous intéresse… La méditation bleutée et néo-sindarine d’Aragorn devant la tombe de maman en est une… Qui n’a pas lu ici les appendices du Seigneur des Anneaux (je veux dire les appendices du livre) ne peut pas comprendre de quoi on parle… et encore, l’histoire des doutes d’Aragorn devant Elrond est une invention jaxonienne sans intérêt, puisque non reprise par la suite autrement que par des bouts de rêves gnans-gnans et mal filmés…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute !

prise de vue rentable ?
La compagnie quitte Fondcombe. On la voit parcourir de jolis paysages néo-zélandais. Tout à coup, ô surprise ! Elle passe au pied des ruines du Mont Venteux !… Le spectateur attentif n’en croit pas ses yeux… D’autant que les appendices du DVD, dans le chapitre sur la « Terre du Milieu en Nouvelle-Zélande », nous expliquent avec force détails qu’il s’agit d’un célèbre rocher de calcaire situé sur les hauteurs de Port Waikato en Nouvelle Zélande…on ne peut donc pas ne pas le reconnaître !
Mais quel autre intérêt de filmer cette colline que de rentabiliser au maximum le kitchissime décors monté au sommet du rocher ? C’est en totale contradiction avec le trajet de la Communauté… les cartounettes de John Howe qu’on nous colle à l’écran à intervalle régulier le prouvent : passer par le Mont Venteux représentent un sacré détour vers l’ouest…
Vraiment n’importe quoi…
Combien de temps perdu, ici ? 4 secondes…

Une grosse voix dans la tempête
La tentative de traversée des montagnes par la compagnie offre une scène étrange dont intérêt, une fois de plus est fort contestable : la tempête et l’avalanche provoquées par Saruman. Le machin démarre par la remarque de Legolas qui « entend une voix » et se termine juste avant l’avalanche.
Pas grand chose, donc, juste le temps de noter un Saruman ridicule, perché en haut de sa tour comme un glaude au milieu du village, annonant des incantations incompréhensibles, et un Gandalf encore plus ridicule, qui lui répond dans une langue à peu près semblable… pour quel résultat ? Simplement l’ennui du spectateur…
Combien de temps perdu, ici ? 50 secondes !

Frodon suspendu
Le « gardien de la porte » dans l’étang devant l’entrée occidentale de la Moria, dans le Seigneur des Anneaux de Tolkien, est une créature vraiment terrifiante. Dans l’adaptation de Jackson, son intervention et la capture de Frodon la rend, au mieux, marrante… Quel intérêt de suspendre Frodon en l’air aussi longtemps ? Aucun. A part peut-être laisser le temps à la caméra de filmer la gueule grande ouverte du bestiau pour les amateurs du genre… mais dans le déroulement de l’histoire, on vogue encore dans l’inutile…
Combien de temps perdu, ici ? 27 secondes !

Le troll de la Moria
Aïe, aïe ! Celui là, c’est vraiment du gâchis… Il aurait pu être bien, ce bon vieux troll des cavernes. Mais non. Il n’est pas bien. Comme souvent, Jackson, ici en fait beaucoup beaucoup trop ! D’abord la scène est trop longue et visuellement désagréable (gestes trop brusques et pas assez fluides du troll, dimensions aléatoires de l’effet spécial selon les angles de vue), elle constitue une scène de combat inutile, en terme de rythme de l’action (le Balrog arrive juste après) et puis on ne comprend pas trop intérêt de faire durer aussi longtemps l’agonie du troll. La bébête est certes difficile à vaincre, mais y avait-il un intérêt particulier à s’éterniser sur les « coups pour rien » de nos valeureux compagnons de l’Anneau ?
Bref, suggérer la présence du troll derrière la porte de la chambre de Mazarbul aurait tellement été plus intelligent et plus économe en temps, argent, et patience des spectateurs…
Combien de temps perdu, ici ? 3 minutes et 45 secondes !!

Gobelins ? ou fourmis ?
Après le troll de la Moria suit une des scènes les plus ridicules du film… l’attaque des Gobelins… « Je voulais que ça grouille comme des insectes » aurait dit Peter Jackson dans une interview quelconque. Ben oui, ça grouille… mais c’est nul. Les compagnons de l’Anneau sont à la merci de milliers de gobs. Mais comme toujours, les forces du mal mettent une plombe à se décider à attaquer. Et du coup, personne n’attaque, et tout le monde recule parce que le Balrog approche… Pfff ! Aucun intérêt pour l’action ou le déroulement de l’histoire. Vraiment une scène pour rien !
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 15 secondes !

Les escaliers s’écroulent… le film aussi.
On continue dans le ridicule de bistrot… La descente des escaliers qui s’écroulent sous les pas des héros. Pas de chance, quand même… ça avait l’air si solide…
A croire que l’intégralité de cette scène a été tournée dans l’unique but de caser le désormais fameux « personne ne lancera jamais un nain » du Gimli jacksonoïde… notons au passage le ridicule tirage de barbe par Legolas, un grand classique de l’humour à la Walt Disney… Bref tout cela est aussi ridicule qu’inutile. Et l’escalier qui s’effondre entraîne avec lui les bonnes impressions que donnaient jusqu’alors les décors de la Moria…
Combien de temps perdu, ici ? 2 minutes et 10 secondes !

Electrocution…
D’aucuns se souviendront que, le jour de la sortie de la CommunautéTM au cinéma, je me suis endormi au milieu des scènes soporifiques de la Lorien aseptisée –merci Howard Shore et sa musique insipide, au passage– et comme beaucoup d’entre nous, c’est l’électrocution fantomatique de Galadriel qui m’a subitement sorti de ma torpeur…
J’ai beau avoir vu et revu la scène depuis, il n’en reste pas moins que je n’en comprends pas intérêt A moins qu’elle soit l’aveu implicite du réalisateur de l’ennui provoqué par sa Lorien…
Combien de temps perdu, ici ? 30 secondes.


Les doutes d’Aragorn 2
Au cas où on aurait pas compris, Jackson en rajoute une couche sur les doutes du futur roi pendant la remise du cadeau d’Aragorn par Galadriel.
Soyons logiques, et comme la précédente scène évoquant ces doutes, glissons le passage désigné vers la corbeille…
Combien de temps perdu, ici ? 40 secondes…

Aragorn retrouve Frodon sur Amon Hen
Frodon vient de se faire agresser par Boromir. Il est choqué. Mais il se cogne quand même un Aragorn qui l’assure de sa fidélité… Mais ça, on le savait déjà… mais au cas où aurait pas compris… c’est vrai que le scénario est confus mais quand même, on est pas des abrutis… A moins qu’ici, Peter Jackson s’adresse à la clientèle américaine prépubère, celle qu’il partage avec Britney et les 3T (tiens, tiens 3T=TTT ?)…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 20 secondes !

Le mort de Boromir
Qu’on soit bien d’accord. Il ne s’agit pas, pour cette scène, de suppression, mais de nécessaire raccourcissement. Cette scène essentielle, entre les mains de ce réalisateur moyen et maladroit de Peter Jackson, est un fiasco qui traîne péniblement en longueur et qui amène le spectateur à se demander : « bon bah il crève, oui ou non ?! ». Tout y es trop long, surjoué, trop ralenti, trop gros plans… S’il y a une seule scène décevante dans le film, c’est bien celle-ci ! (mais vous avez constaté qu’il n’y en a pas qu’une, hélas…)
Combien de temps économisable ? 2 minute et 20 secondes ! Là où 30 secondes bien menées auraient largement été suffisantes…

Aragorn vs Lurtz
Et on enchaîne ! Ca débite chez Jackson. Le médiocre de la scène précédente déboule sans crier gare sur une baston aussi ridicule qu’inutile entre le gentil (à savoir Aragorn) et le méchant (à savoir l’Uruk-Haï au nom très incertain de Lurtz). Ca cogne, ça coupe, ça tranche… mais ça sent fortement des bras. Et ça n’ajoute rien à l’histoire…
Combien de temps perdu, ici ? 55 secondes !

A-glou, a-glou : la noyade de Sam
On termine l’inventaire des scènes inutiles de la Communauté de l’AnneauTM par un sommet du genre usine-à-gaz. La noyade de Sam. C’est creux, c’est vide, c’est lent et ça ne sert absolument à rien ! Sinon à confirmer qu’il y aurait un sacré ménage à faire pour un bon monteur. Du genre qui ne reçoit pas d’oscars de complaisance sous prétexte qu’il travaille pour la bonne maison… n’est-ce pas M. John Gilbert...
Combien de temps perdu, ici ? 30 secondes !

Au total, la version longue en DVD de la CommunautéTM nous offre la démonstration que 29 minutes et 6 secondes auraient pu être économisées. Ce qui est énorme !

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 19:54

Mais ce n’est pas tout ! Les Deux ToursTM ont autant voire plus de matériel, dont l’existence après-montage est hautement contestable.
Je précise ici que je ne dispose que de la version salle de ce second tiers-film. Ce qui, vous en conviendrez, ne change pas grand-chose. A moins que les richesses contenues dans la VL-DVD apporte des trésors de contradiction à ma modeste démonstration… mais j’en doute. Enfin, comme d’hab’ je reste ouvert aux propositions en sachant à l’avance qu’elles ne viendront jamais…

Les Deux ToursTM est un film qui commençait pourtant bien. Et revisionner les premières minutes m’a conforté dans cette idée… Mais tout s’écroule très vite à partir du moment où les Uruk-Haï ravisseurs de Pippin et Merry surgissent au détour d’un rocher. Et en fin de compte, le chaos cinématographique qui s’enchaîne ici fait de ce second opus le plus mauvais de la « trilogie » : à la fois une très mauvaise adaptation et du très mauvais cinéma.

Uruk-Haï ou G-I ?
Certains détails idiots de ce film nous montrent à quel point Jackson, ce “plus grand fan de Tolkien au monde” n’en a pas grand’chose à faire de la Terre du Milieu, du Légendaire et de toute ces fadaises écrites autrefois par un anglais…
Le geste de la main (« stop ! ») du chef de la patrouille Uruk-Haï est une de ces sottes scories, une de ces bêtises hollywoodiennes qui durent 1 seconde mais qui vous gâche un film entier… Qu’est-ce que ce geste militaire totalement américain (communication gestuelle silencieuse élaborée par les forces spéciales durant la guerre du Viet-Nam, inspirée des signes manuels des Marines durant la Seconde Guerre Mondiale, eux mêmes inspirés par la communication par signes des Peaux-rouges durant les Guerres Indiennes au XIXème siècle…) vient donc faire dans le cadre de la Terre du Milieu ?…
Mais il n’y a pas que ce geste : La courte causerie entre les deux Uruk-Haï est d’une nullité affligeante. A croire que les dialogues ont été composés, ici, par Bernard Minet et ses Musclés ! Voyez vous-mêmes :
URUK 1 : « Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce que tu sens ? »
URUK 2 : « De la Chair Humaine ! »
PIPPIN (pour lui-même) : « Aragorn… »
On ne peut pas faire plus stupide. A supprimer absolument !
Combien de temps perdu, ici ? 11 secondes !

Clowneries du Gimli Jaxonoïde
Comme si l’avilissement des personnages de Merry et Pippin n’avait pas suffit, Jackson s’en prend, dans les Deux ToursTM, plus particulièrement à Gimli. Et ça démarre par le gag éculé de la chute, suivi par un pathétique « Nous les Nains, nous sommes des sprinters, imbattables sur courte distance !… » Personne ne lui a dit qu’on se la ferme quand on fait de l’endurance ?…
Combien de temps perdu, ici ? 13 secondes !

Agonie de Theodred
Et hop, un personnage inutilement filmé, un ! Cette scène est sans aucun intérêt Elle ne sert qu’à faire pleurer Eowyn par ici, Theoden par là… éventuellement à préparer le terrain pour la future scène, inutile elle aussi, des tertres des rois du Rohan… Mais on sait que Jackson aime filmer la mort sous toute ses formes… c’est son truc à lui, ça.
Enfin, je pose la question à tout hasard… dans l’espoir improbable qu’une âme charitable apporte une hypothétique réponse : Pourquoi donc supprimer Glorfindel, ou Himrahil, ou même Elladan et Elrohir, si c’est pour nous coller un Theodred agonisant ???
Combien de temps perdu, ici ? 20 secondes !

Ent ou ne pas Ent ?
Il est démontré depuis fort longtemps que Jackson n’a rien compris au Seigneur des Anneaux. Sa façon de traiter le personnage de Sylvebarbe ajoute un peu d’eau sale au moulin de cette fort triste évidence. Cette chose (un ent ? vraiment ?) se révèle complètement obtue, fermée à toute conversation… Le contraire exact de Sylvebarbe, quoi. Le vrai, celui du livre. Il ne s’agit pas d’adaptation, ici, mais à nouveau d’invention.
Un passage en particulier est à supprimer sans discussion : Celui où l’ent s’évertue à prendre Pippin et Merry pour des Orques malgré leurs caffouilleuses explications et leur jeu d’acteur à graver dans le marbre… Ca n’apporte rien à l’intrigue et tout le monde y est lourdement ridicule. Réalisateur compris.
Combien de temps perdu, ici ? 43 secondes !

La chute de Frodon dans le marécage
Bah oui, forcément. Après avoir vu la Communauté de l’AnneauTM en décembre 2001, j’ai eu la prescience que Jackson allait le faire pour le dernier opus de la « trilogie » : pousser Frodon dans la vase du marais des morts ! Bingo ! C’était si prévisible… Mais du coup, c’est encore plus mauvais que dans mes pires appréhensions… Et ça rejoint en écho la scène inutile et quasi-identique de la noyade de Sam dans la CommunautéTM, le vilain fantôme vaseux en moins…
Dehors la patauge en eaux troubles ! C’est du cinéma, ici ! C’est pas « Mimi Cra-cra » (les initiés comprendront…)
Combien de temps perdu, ici ? 50 secondes !

La chute de Sam devant les portes noires
Les trois coupables levez la main ! Boyens, Jackson, Walsh ! Vous me copierez cent fois “les plus courtes sont toujours les meilleures » ! Vous allez faire chuter combien de personnages encore comme ça ? Et pourquoi faire ? Apporter du suspens ? Mais punaise ! Vous avez rien trouvé d’autre ? Vous êtes trois et vous êtes pas capables d’avoir la moindre graine d’imagination ? Et quel est intérêt pour le récit ? C’est juste pour montrer le pouvoir des capes elfiques ? Ca aurait pu être fait ailleurs et avec plus d’intelligence ! Allez hop ! zéro pointé à tous les trois !
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 25 secondes !

Baston, exorcisme et autres stupidités
Ara le Gorn, Gan le Dalf, Lego le Las et Gimli l’abruti rentrent dans la grande maison du roi. Ils tabassent tout le monde. Et Gan le Dalf montre son beau manteau blanc a Theoden possédé par Satan-Saruman. Il l’exorcise, Eowyn verse une larme, le roi perd sa barbe et tout va mieux…
Ici, il ne manque vraiment plus que Chuck Norris et sa fine équipe des Texas Rangers pour compléter le tableau de la médiocrité cinématographique absolue… D’ailleurs, peut-on parler de cinéma dans cette scène qui ne dérogerait pas dans un mauvais épisode de l’Agence Tout Risque
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 55 secondes...

Les tertres
Et encore une tentative maladroite (ou hypocrite, selon les opinions) de se rattraper à tout prix aux branches du grand arbre du Légendaire… mais quel intérêt d’évoquer le « panthéon des ancêtres » et de glisser des p’tites phrases en Old English devant les tertres des rois du Rohan couverts de leurs fameuses Simbelmynë… C’est quoi ? un hommage à Tolkien, à son œuvre ? Pendant que le reste du film la massacre à coups de dollars et de bottes d’elfes décolorés…
Et puis de toute façon, la précédente et inutile scène de l’agonie de Theodred ayant été coupée par nos subtils et vigilants soins, ça ne sert à rien de conserver cette scène qui, aux yeux des néophytes participe à cette dramatique confusion qui consiste à considérer la « trilogie » de Jackson comme une évocation cinématographique du Légendaire. Ce qu’elle n’est surtout pas !
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 36 secondes...

Le rot du nain
C’est court. Mais ça vaut quatre Oscars…
Combien de temps perdu, ici ? 3 secondes...

Les clowneries du Gimli jacksonoïde 2
On va croire que je m’acharne… Mais l’anecdote sur les femmes naines (Jackson aurait feuilleté HoME ? Nooon ?) et la stupide chute de cheval (encore une chute…) n’ont absolument aucun intérêt… A part ridiculiser un peu plus qui vous savez… Au moins voit-on la jolie Miranda esquisser un sourire, puis un rire… Mais c’est pas suffisant pour repêcher la scène…
Combien de temps perdu, ici ? 46 secondes...

Les rêveries d’Aragorn
Dans ce passage, on s’égare douloureusement ! C’est d’une lenteur…et d’un pénible… Une preuve supplémentaire que Jackson n’est pas le génial réalisateur que certains de ses fans préformatés prétendent. Et m’expliquera-t-on enfin quel est intérêt d’alterner phrases en néo-sindarin et en anglais ? L’effet est ridicule et laisse le néophyte largement perplexe.
Combien de temps perdu, ici ? 4 minutes et 30 secondes... pour une scène qui aurait véritablement gagné à ne présenter que l’essentiel en une minute (estimation large)…

Une pirouette de Legolas
L’elfe préféré de ces demoiselles tir à l’arc sur les chevaucheurs de loups, ou plutôt des bêtes du Gévaudan, puisque telle est la vision des Wargs de Jackson…
Puis ses compagnons arrivent à cheval derrière lui pour combattre les ennemis. Et hop ! D’un pied aussi agile que léger, le décoloré nous offre une de ces pirouettes dont seuls les cosaques du Grand Cirque de Moscou avaient, en leur temps, le secret… Oui, mais quel intérêt dans ce contexte ?
Combien de temps perdu, ici ? 15 secondes...

La « mort » d’Aragorn
Un moment fort du film ! Malheureusement d’une convenance et d’une inconsistance époustouflantes ! Et absolument sans aucun intérêt… une véritable scorie de scénario ! Dans sa furie de découper le montage comme un George Bush mène sa politique étrangère, Jackson a éparpillé les scènes liées à la disparition de son héros à plusieurs endroits. Nous avons donc 2 minutes 25 secondes d’inutiles au moment du dernier combat d’Aragorn, de sa chute et de sa recherche par ses amis ; 30 secondes durant lesquelles Gimli annonce la mort d’Aragorn a Eowyn (pourquoi à Eowyn, d’ailleurs… ? Ils étaient déjà officiellement ensembles ? Gimli était le confident de l’un et de l’autre ? Et Arwen, dans tout ça ? Elle est cornue ? Qu’en dit la version longue ? Pas plus, bien entendu…) ; le réveil d’Aragorn par son cheval dure bien 1 minute et 33 secondes ; Enfin, le retour d’Aragorn, dans le plus pur style cow-boy solitaire, avec les retrouvailles viriles, le sourire de Miranda, bien contente, les portes de la grande salle élégamment mais virilement poussées… 2 minutes et 20 secondes à benner !
Au total, Combien de temps perdu, ici ? 6 minutes et 48 secondes...

Arwen doute…Elrond doute…le spectateur doute…
Vous me pardonnerez d’être aussi lapidaire, mais là, c’est du caca !
Rien à récupérer, dans cette loooongue et pénible scène… les couleurs sont moches, les acteurs sont chiants, les dialogues sont d’une platitude affligeante… et puis tous ces ralentis bleutés sont exaspérants. Et puis cette conversation à distance entre Galadriel et Elrond « Saruman se déchaîne… ». Aïe, aïe ! Et je ne parle pas du désormais traditionnel dialogue anglais/pseudo-sindarin/anglais… visiblement es-sen-tiel pour la compréhension et la fluidité du récit…
C’est donc ça les Elfes ? Non, ça ce sont les « nénelfes »…
Combien de temps perdu, ici ? 5 minutes et 11 secondes !!!

Faramir fait joujou avec l’Anneau…
C’est une très pénible constante dans cette pitoyable « trilogie »… L’anneau est sans arrêt dévoilé aux quatre vents ! Rarement caché. Il aurait donc coûté si cher pour qu’on cherche à rentabiliser à ce point son image, quitte à imposer des incohérences idiotes à un scénario déjà fragilisé par l’incompétence crasse de ses auteurs ? Bref, Fara le Mir fait joujou avec l’anneau de la pointe de son épée, Frodon est mal, Sam est pas content. Et hop ! à la corbeille ! Et ça ne manquera pas au film !
Combien de temps perdu, ici ? 1 minutes et 36 secondes !!!

Une dispute en elfik…
Dans toute amitié virile, il y a de bonnes disputes… Mais là, la sauce ne prend pas… et on est mal à l’aise pour mister Bloom de le voir obligé de se démener dans une langue qui lui est superbement inconnue devant tous ces figurants déguisés en vieux et jeunes rohirrim fatigués… c’est bête, c’est son plus long dialogue dans la « trilogie »… et il n’apporte que du vent à l’histoire.
A nouveau on retrouve la ridicule alternance anglais/néo-sindarin/anglais. Sans plus intérêt que les autres fois. Donc exit la scène inutile.
Combien de temps perdu, ici ? 38 secondes !!!

Le fils de Hama.
Quel fumier ce Aragorn ! Il se dispute avec son copain, et aussitôt, il va en chercher un autre. Plus jeune et moins grande gueule, forcément ! Pas de risque de se prendre la tête avec le gamin et son épée deux fois trop lourde pour lui. On fait le grand frère rassurant, on lui montre qu’on sait se servir d’une épée… tout cela est bien superflu ! Même si, maladroitement, Jackson essaie de se raccrocher au Légendaire en donnant une filiation très académique au moutard.
Fais gaffe Jackson ! dans cette scène paternaliste, tu marches sur les plates-bandes de Chuck Norris…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minutes et 03 secondes !!!

Rambo se prépare
Après Chuck Norris, c’est Sylvester Stallone.
La scène de la préparation de l’équipement d’Aragorn est à comparer avec la scène identique du film Rambo, First Blood (de Ted Kotcheff, 1982). Vous verrez, c’est savoureux… Mais dans le contexte du Seigneur des AnneauxTM, c’est ridiculement accessoire !
Combien de temps perdu, ici ? 3 secondes !!!

réconciliation en elfik…
Aragorn et Legolas ne sont plus fâchés...
A supprimer, sans plus de commentaires.
Combien de temps perdu, ici ? 34 secondes !!!

Les « Nénelfes » à Helm.
Mmmmh… d’aucuns savent que nous disposons ici d’une scène clé des mensonges et des bêtises de la jaxonerie triomphante. A vite décrasser d’un coup souple et solide de balayette à chiottes.
Je ne m’étendrais guère plus sur ce que je pense de intérêt de la scène ou sur le sinistre deuxième niveau de lecture que j’ai soupçonné dés la première vision.
En tout cas, dans le contexte du film, et pour la cohérence de l’histoire et la logique interne du scénario, les Elfes, qu’ils viennent de Lorien (Haldir commande la patrouille) ou de Fondcombe (« j’apporte le message d’Elrond ») ou de Nuremberg (Ok, je sors juste après…) n’ont absolument rien à faire dans ce gouffre ! Surtout pour se faire tous zigouiller sans apporter le moindre secours efficace aux assiégés… C’est de l’authentique n’importe-quoi !
La scène de l’arrivée des elfes et de Haldir-le-coincé dure 1 minute et 30 secondes. On peut y ajouter de nombreuses scènes et prises de vue uniquement consacrées à ces nénelfes casqués qui sont parfaitement superfétatoires : 2 secondes par ici, 4 secondes par là, 3 secondes ailleurs… auxquelles s’ajoutent les 15 secondes au ralenti d’une scène de combat durant laquelle Aragornounet beugle un incompréhensible néo-sindarin…
Avec l’arrivée des nénelfes à Helm, le scénario s’enfonce en plein... brouillard...
Combien de temps perdu, pour toutes ces scènes totalement contestables ? environ 2 minutes !

Les femmes et les enfants d’abord !
A plusieurs pathétiques reprises, Jackson nous filme en gros plan les malheurs du peuple de Rohan. Ils souffrent, on a compris. Etait-il utile de nous imposer ces fatigantes scénettes quasiment à chaque assaut des Uruk-Haï ? Tout enlever serait exagérer. Néanmoins, un grand nombre de plans n’ont pas leur place dans le déroulement fluide du récit : 10 secondes de pleurs par ici, 2 secondes de gémissements par là, 6 secondes, 10 secondes…
On s’arrêtera à 28 secondes de temps perdu.

Olympûk-Haï
On l’a reconnu. Le porteur masqué de la flamme olympique. Il court, il court, deux flèchounettes de Legolas –habituellement impeccablement infaillible, c’est dire l’incongruité de la scène– plantées dans l’épaule, comme deux radars de TélétubbiesTM. Et il se jette tout droit –au ralenti, hein, pas pressé de partir le gars– vers la sortie.
L’explosion toute seule aurait largement comblé les amateurs d’actions fortes. Pas besoin d’allumer la mèche aussi grossièrement.
Combien de temps perdu, ici ? 22 secondes !

surfing Legolas
Après la nullité de ces deux derniers tirs à l’arc, évoqués juste ci-dessus, le super-héros jaxonien se rattrape dans une scène absolument vaine et vide de sens. Inutile de la décrire, vous la connaissez déjà, toutes et tous, par cœur. Et vous savez ce qu’elle vaut.
Combien de temps perdu, ici ? 12 secondes…

La pathétique gueulante de Merry Brandebouc
Les Ents jaxonoïdes sont des idiots obtus. On l’a très vite compris. Le film perd son temps avec eux. Puisque Jaxon et ses commanditaires ont exigé la suppression de Tom Bombadil, on ne comprends vraiment pas pourquoi ils ont conservé Sylvebarbe pour en faire CA !…
Et Merry se rend vite compte qu’il faut les secouer, ces lourds-du-cul ! Mais après avoir fait le clown pendant de longues heures devant la caméra, il est un peu tard pour faire de l’autorité.
C’est donc pas crédible du tout, c’est mal filmé (objectif collé sous le pif de l’acteur, pas évident aussi…) et ça tombe complètement à plat d’autant que notre ent gâteux n’en à rien à faire… C’est ce qui s’appelle « se prendre un vent »…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minutes et 45 secondes !

Jackson aime beaucoup filmer les gens dans leur agonie... Les gros blockbusters hollywoodiens seraient-ils le moyen pour lui d’assouvir une passion secrète pour les snuff-movies tout en s’accordant avec le politiquement correct en vigueur au pays de l’Oncle Sam ?…
On a droit ici à la totale : ralentis insupportables, cris étouffés et lointains, une petite gerbe de salive, un regard humide de Haldir qui semble dire « c’est donc ça la mort ? »… Bref, encore de la pelloche parfaitement inutile. D’autant que je vous le rappelle : les elfes n’ont rien à faire au gouffre de Helm…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minutes et 07 secondes !

Lancer de nain…
Est-ce le « lancer de nain » en lui-même qui est affligeant ? Ou bien le fait que Jackson s’attarde ad nauseam sur la pseudo-mort d’Aragorn et son retour triomphal pour l’envoyer quelques instants plus tard dans une attaque suicide que seul un scénario à destination d’un public prépubère peut mener vers une issue favorable.
(soupir) Allez hop ! A la corbeille ! De toute façon, une fois de plus, c’est si creux que le film ne pourra sortir que grandi de la suppression de telles scènes.
Combien de temps perdu, ici ? 1 minutes.

Theoden est un con ?
Bien entendu, comme évoqué ci-dessus, l’attaque suicide du Gimli jaxonoïde et d’Aragorn échappe de justesse à la catastrophe. Grâce à Legolas, entre autres. Mais ça a failli très mal finir ! A cause de Theoden en personne ! Le roi de Rohan, derrière un trou dans la porte, se met à beugler : « Gimli ! Aragorn ! Ne restez pas là ! » et cache aussitôt le trou avec une planche. Bien sûr, un Uruk costaud comme un Maciste poisseux attrape les deux héros à l’attention détournée par cet appel. Mais comme on l’a dit, ils échappent de justesse à la mort grâce à un habile coup de coude d’Ara et grâce à la corde que leur envoie Legolas…
On reste perplexe devant l’inutilité de cette scène et devant les intentions de Jackson… Aurait-elle été négligée au montage ? Pas grave, avec ma paire de ciseaux argentés, je me charge de réparer l’oubli.
Combien de temps perdu, ici ? 6 secondes !

Osgiliath 1
Autant les Elfes et Haldir n’avaient absolument rien à faire à Helm, autant Frodon et Sam n’ont rien à faire à Osgiliath. L’arrivée en vue de la cité entame la valse de ces abcès scénaristiques. Non pas que ça pose un problème d’adaptation, ou de cohésion avec l’œuvre de Tolkien ou encore de respect et d’orthodoxie… en effet, il y a très longtemps que le film a quitté tout lien avec Tolkien… on s’en fout, ces personnages ne sont plus des personnages de Tolkien, mais des noms déposés qui appartiennent à Saul Zaentz. Alors, en fin de compte, si le scénario décide, dans sa grande stupidité, de les emmener à Osgiliath sans que ça n’apporte rien au récit, c’est pas un problème, on le fait quand même !
Combien de temps perdu, ici ? 35 secondes.

Osgiliath 2
Bah voui… la magie du découpage jaxonoïde fait que les deux scènes sont séparées par un rapide retour chez Sylvebarbe l’aphone. Mais bon, passons !
Donc, la visite de la cité ruinée soulève quelques questions… On voit des archers du Gondor tirer des flèches au hasard, à l’aveuglette, on voit des Nazgûl volant survoler les ruines sans vraiment effrayer les hommes en dessous d’eux, on voit un Faramir pathétique crier au vent un « Laissez-nous en paix » qui laisse le spectateur sans bras devant tant de puérile bêtise…
Mais, je reviens aux archers… sur quelle rive se trouvent-ils exactement ? Et sur qui tirent-ils ? Et s’ils sont sur la rive de l’Anorien, comment Faramir et Frodon ont-ils pu passer le fleuve alors que la rive opposée est visiblement occupée par les ennemis ?… et s’ils sont restés sur la rive de l’Ithilien, comme le suggère la scène précédente où on voit un panorama sur l’ensemble de la cité, ça veut donc dire que les ennemis sont déjà sur la rive occidentale, près à se ruer sur Minas Tirith ?…
Ouh la-la ! Pas très clair votre scénario messieurs-dames ! Faudrait me r’voir la copie… En attendant, vaut mieux effacer tout ça !
Combien de temps perdu, ici ? 2 minutes et 34 secondes !!!

Une charge dans le vide
Certains plans de l’héroïque charge menée par Gandalf et Eomer pour sauver Helm sont affligeants… La pente est absolument trop forte pour laisser des chevaux debout ! Ce n’est pas grand chose de supprimer les deux plans incriminés, et ça n’enlève absolument rien à la potentielle grandeur de la charge. Mais il faut le faire, sinon ça gâche tout.
Combien de temps perdu, ici ? 2 secondes + 4 secondes.

Osgiliath 3
Nous voilà sans doute face à une des scènes les plus absurdes de la « trilogie du siècle ».
Frodon seul face à un Nazgûl impassible, l’anneau bien en vue. C’est n’importe quoi et ça n’a aucun lien logique avec le reste du récit. La seule constante : l’incroyable incompétence et la nullité endémique des Nazgûl.
S’ensuit un pathétique monologue de Sam sur l’espoir, un thème de façade pas trop compliqué à comprendre pour Jackson et sa clientèle mais qui aurait pu être développé ailleurs dans le film. Puis le revirement un peu rapide de Faramir…
Bref, inutile de s’étendre. Ca se passe à Osgiliath, c’est donc hors sujet. Poubelle !
Combien de temps perdu, ici ? 4 minutes et 48 secondes !!!


La version salle (j’allais écrire « sale ») des Deux Tours est donc parsemée d’un tas de courtes scories qui, ajoutées au catastrophique découpage, ajoutent à la confusion et à l’ennui. Dans ce film raté et désuni, on a au total un cumul de 43 minutes et 45 secondes environ, parfaitement inutiles. Ce commence sérieusement à donner le vertige. D’autant qu’il y a sans doute plus de scènes jaxoniennes inventées dans ce film que de passages du livre supprimés. Qui ose encore parler d’adaptation ?

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 19:56

Et ce n’est pas fini ! Le retour du Roi dans sa version pour les pauvres (la version pour les riches étant celle figurant sur les DVD version longue, la version pour les pigeons étant celle des DVD reprenant la version salle…) présente également un certain nombre de scènes parfaitement inutiles. Complétons donc cette triste liste des boursouflures superflues de la « meilleure trilogie du siècle »…

Le meurtre de Deagol
Comme la scène de la mort de Boromir, ce passage qui ouvre le troisième opus du Seigneur des Anneaux n’est pas totalement inutile, puisqu’il permet de comprendre comment Gollum a pu s’emparer de l’Anneau et de saisir le lien qui existe entre la créature et l’Unique. Seulement voilà. C’est beaucoup trop long.
Une fois de plus, Jackson le malsain attarde sa caméra sur l’agonie de Deagol et sur la lente et répugnante transformation de Gollum… Quel en est intérêt ? Nous dégoûter à l’avance de l’ignoble traître qu’est le Gollum du film ? Nous enlever à l’avance toute pitié et tout apitoiement sur son sort ?… La scène dure 5 minutes et 17 secondes… 3 minutes environ auraient largement pu suffire. En arrondissant, on peut considérer que 1 minute et 15 secondes sont inutiles dans cette longue scène introductive.

Electrocution de Pippin
Le coup du Palantir dan la flotte, je me suis longtemps demandé si ça valait le coup de le garder… puisqu’on ne sait pas ce que devient Saruman, est-ce qu’il est utile de conserver cet objet sans intérêt réel pour la suite de l’histoire… bof ! Laissons à Jackson son petit palantir. Et puis ça pourrait resservir comme une pièce à charge, non ?
Bref. On connaît l’histoire : Pippin s’empare du Palantir, poussé par la curiosité et rentre par inadvertance en contact avec Sauron… Mais pourquoi s’éléctrocute-t-il ? Pourquoi cette stupide danse de Saint-guy ? Absolument inutile pour le fil de l’histoire, je vous invite à considérer ces plans sponsorisés par EDF comme nuls et non avenus.
Combien de temps perdu, ici ? 20 secondes + 1 seconde

Etats d’âme de dame Arwen
Mais qu’est-ce qu’il est pénible le Jackson avec ses nénelfes et son Arwen triste…
Ca représente un véritable poids mort sur la fluidité et la logique du film. L’explication tient probablement du fait que cette scène a été tournée après le reste de la « trilogie », suite à la pression de fans américains qui exigeaient l’approfondissement du thème de la mortalité, passablement survolé lors des précédents tiers-films… Mais tout de même, comment oser dire que Jackson a respecté Tolkien quand on entend « La vie des Eldar t’abandonne » de la bouche même d’un personnage censé représenter Elrond de Fondcombe en personne !…
Le forgeage d’Anduril –effectué ici par deux robustes figurants– accompagne les gémissements d’Arwen à la corbeille. J’y reviendrai un peu plus loin.
Combien de temps perdu, ici ? 4 minutes et 43 secondes !!!

feux d’alarme : problème de comptabilité
Jackson a lu le Seigneur des Anneaux une seule fois à l’âge de 18 ans. Depuis, il n’en a lu que les résumés et les scripts que faisaient pour lui d’autres personnes. Je ne vois que cette explication pour comprendre le cafouillage risible dans le nombre de feux d’alarmes entre Minas Tirith et Edoras. Nous pouvons les citer, pour mémoire. Amon Dîn, Eilenach, Nardol, Erelas, Min-Rimmon, Calenhad et Halifirien. Peut-être y en avait-il un à Minas Tirith, bien que ce ne soit pas indiqué. Nous avons donc un total de 8 feux d’alarme. Le film nous en présente 13. Il y a donc 5 feux de trop.
On se permet le luxe de détail d’évoquer les Simbelmynë, mais on nous colle 13 feux au lieu de 8… tout cela est fort logique. Tout comme filmer l’agonie de Theodred en supprimant Glorfindel… ça se tient, c’est sûr !…
Bref. Supprimons les 5 feux nocturnes, fort inutiles, et nous gagnons 20 secondes.

Un monologue idiot et sans intérêt…
Qu’il est beau le gros chef orque qui commande l’attaque à Osgiliath. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à ces affreux extra-terrestres de Bad Taste qui nous salue poliment sur l’affiche du film… Comme quoi, les vieux costumes peuvent toujours resservir…
Le problème c’est que son monologue est d’une débilité affligeante : « L’âge des Hommes est terminé. Le temps des Orques est arrivé ! » Certes. Et tous ses braves soldats venus du sud dont nous avons apprécié le défilé en Ithilien et devant les portes noires ? Et les fameux corsaires sur leurs beaux navires ? Ils ne comptent donc plus dans le scénario ? Etrange… Ils avaient pourtant l’air si nombreux.
Peu importe, c’est nul ! Poubelle !
Combien de temps perdu, ici ? 30 secondes !

Denethor s’empiffre
Alors qu’il a envoyé son fils dans une attaque sans espoir, Denethor le vilain pas beau s’envoie un monstrueux festin pour lui tout seul. Les spectateurs qui avaient lu le livre avant la sortie du film pouvaient, seuls, comprendre le sens de cette scène d’autant que la cité assiégée, implicitement, était soumise à un sévère rationnement de la nourriture.
Seulement voilà, Jackson en fait à nouveau beaucoup trop. Et cette scène poignante, qui voit l’avancée des cavaliers de Faramir vers une mort certaine –pour une fois, le ralenti s’imposait !– sous la voix fragile et tremblante d’un Pippin qui ne fait –enfin– plus le clown de service, est gâchée par les immondes gros plans de l’intendant qui se baffre comme c’est pas permis… Trop, c’est trop ! On peut sans aucun regret faire un peu de ménage, juste pour fluidifier la scène et atténuer l’écoeurement du spectateur.
On gagnerait ainsi 2 secondes + 1 + 2. Soit 5 secondes.

Elrond à Dunharrow
Et paf ! Tout comme Haldir et ses phalangistes à Helm, tout comme Frodon, Smeagol et Sam à Osgiliath, Elrond n’a absolument rien à faire à Dunharrow !
Et d’abord deux questions viennent immédiatement à l’esprit. Deux questions que Jackson, dans sa grande maladresse a bien évidemment oublié de se poser : Comment Elrond peut-il connaître le refuge secret des Rohirrim ? Comment a-t-il fait pour parcourir la distance Fondcombe-Dunharrow aussi rapidement ?… Ne cherchez pas : il n’y aura jamais de réponse… Ne posez plus de questions, c’est tout. Consommez sans réfléchir, c’est mieux.
Seulement nous sommes dans le hors-sujet absolu, ici… Du rêve d’Aragorn, jusqu’à la fin de l’entrevue en passant par les dialogues creux et abscons et les incontournables formules en néo-sindarin, tout est déphasé, mal tricoté, pénible à saisir. On sent ici que le scénario peine terriblement à se raccrocher à toutes les subtiles modifications imposées par Jackson : les pseudo doutes d’Aragorn, les pseudo réticences de beau-papa, Anduril oubliée au moment du départ de la Communauté…
C’est donc une scène fourre-tout. Maladroite et bancale. Et qui se permet le luxe de perturber le cours du récit… A supprimer de toute urgence. Anduril aurait du être évoquée ailleurs et beaucoup plus tôt. Le passage par la Montagne Hantée aurait du être mieux amené dans les scènes précédentes… Et Elrond n’aurait jamais du quitter Fondcombe !
Combien de temps perdu, ici ? 4 minutes et 31 secondes !

Le putsch
Je suis resté sans voix devant cette scène minable au cinéma. Et les mots me manquent toujours aujourd’hui pour en parler.
Denethor qui maudit Theoden pour son retard (alors qu’il refusait d’appeler à l’aide avec les feux d’alarme… où est la cohérence ?) et qui appelle ses hommes à abandonner leur poste. Puis Gandalf qui se permet de le bastonner devant les gardes de la citadelle… Beurk !
Oser dire que Jackson a respecté Tolkien en connaissant l’existence de cette trahison morale et intellectuelle est simplement malhonnête. Et en plus c’est d’un ridicule et d’une absurdité scénaristique rarement atteints jusqu’alors dans cette adaptation ratée.
A effacer. Et à oublier d’urgence… si c’est possible.
Combien de temps stupidement perdu, ici ? 19 secondes !

Bave verte pour Frodon
Il y a des vieux réflexes de réalisateur de films gores qu’on ne peut pas perdre aussi facilement… Le gros plan de Frodon qui se fait piquer par Arachne en est une hideuse démonstration… Inutile, répugnante, mal filmée (toujours ces gros plans pénibles), et fort mal coloriée, les quelques secondes de cette scène méritent une place d’honneur au fond des poubelles de l’histoire du cinéma.
Bave, Frodon, bave tant que tu veux… on va vite nettoyer tout ça !
Combien de temps perdu, ici ? 13 secondes !

Le meurtre de Denethor
C’est pas Pinochet qui a assassiné Salvador Allende en 1971. Non, non… On raconte que le président chilien s’est suicidé, ou bien que l’éclat d’une roquette tirée sur le palais présidentiel lui a été fatal… mais c’est pas Pinochet qui a assassiné Allende.
C’est pas Gandalf non plus qui a assassiné Denethor dans le tiers-navet de Peter Jackson. Non, non… On raconte que c’est Gripoil (ou plutôt Crin Blanc, vu la robe de l’animal…) qui a poussé l’intendant dans les flammes du bûcher pour sauver Pippin…
Il y a meurtre. Et c’est Gandalf le putschiste qui est l’auteur de ce crime. Point barre.
… Il paraît que Sir Ian Mac Kellen regrette le montage de cette scène qui ne serait pas conforme au script qu’on lui avait donné à l’origine. Mais c’est trop tard, mon vieux… tu t’es fait avoir toi aussi !
Combien de temps perdu, ici ? 20 secondes !

Le 200m plat de la torche Humaine
Une petite scénette conservée entre deux juste pour constater que le corps de Denethor s’enflamme bien, puis on repart dans le nettoyage des conneries jaxoniennes.
Les vêtements en feu, l’ex-intendant du Gondor se précipite hors du bûcher (où il fait plus frais, certainement) et se précipite vers la sortie (pour voir une dernière fois le soleil ?). On sait grâce aux prises de vue plongeantes sur la cité que l’esplanade du palais est vaste et longue, mais c’est pas grave, la torche humaine fait son long sprint flamboyantjusqu’à l’extrémité de la corniche –à vue de nez, environ 200-250 mètres !– et puis se jette dans le vide. Vraiment très fine comme scène. Et le « ainsi finit Denethor, fils d’Echtelion » de son assassin est d’une bêtise tellement puante que ça vous ficherait la nausée !
Jamais on ne s’est retrouvé aussi loin de l’œuvre adaptée, de l’esprit de cette œuvre et de la philosophie de Tolkien, dans ces quelques atroces secondes de très mauvais cinéma…
Combien de temps perdu, ici ? 15 secondes !

Gandalf gourou d’une secte apocalyptique ?
Pendant la conversation avec Pippin, le meurtrier de Denethor nous sort un dialogue bizarre évoquant plus ou moins une vie après la mort. Pippin nous gobe les élucubrations du gourou barbu, le sourire niais et les esgourdes grandes ouvertes. En gros la mort c’est pas grave, ce n’est qu’une étape pour un truc meilleur qui nous attend après… mwarf !
Que voulait prouver Jackson ? Qu’il n’a pas lu le Silmarillion, mais qu’il a bien compris le résumé que lui en a fait madame Boyens ? Ou bien qu’il a aussi lu un peu plus attentivement la Dianétique de Ron Hubbard –mais sans avoir tout compris non plus, visiblement –?
Le résultat est là, c’est encore un hors sujet et un véritable déchet dans le fil de l’histoire…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 4 secondes !

Legolas super-héros
Je passe vite cette énormité. Aragorn appelle Legolas comme un valet, Legolas grimpe sur l’Oliphant comme autrefois Luke Skywalker sur le quadripode impérial, il tue tout le monde et compte ses victimes tel le psychopathe moyen, il descend l’immense animal avec deux flèches, et il revient au sol en se laissant glisser sur la trompe. La scène se termine par la pointe d’humour de Gimli qui lui sort, évoquant leur morbide compétition visant à comptabiliser toutes leurs victimes : « Ca ne compte quand même que pour un ! »
Non, ça ne compte pour rien ! Dommage, maître Gimli, pour une fois que le scénario vous accordait un peu d’esprit…
Combien de temps perdu, ici ? 1 minute et 13 secondes !

Les enzymes
Voilà une façon bien sordide de terminer une bataille dont, en supprimant certains moments-clés du roman adapté, on n’arrive plus à se dépatouiller… Et hop ! Un coup d’enzymes gloutons ! Preuve supplémentaire qu’à trois mains pour écrire un scénario, on s’emmêle forcément les pinceaux.
A supprimer ici, essentiellement les plans larges sur Minas Tirith couverte de cette gelée verdâtre et les prises de vues absurdes sur les fantômes qui investissent les murs de la cité.
Combien de temps perdu, ici ? 8 secondes !

Une diversion
Orlando n’a pas brillé dans ces trois films. Loin de là. C’est à dire que le scénario ne lui laissait pas de chances. En gros c’était « sois beau et ferme-la ! » Ce qu’il fit de bonnes grâces… après tout : cette « trilogie », c’était la chance de sa vie, n’est-ce pas…
Et donc, mieux vaut, par charité chrétienne, supprimer ce « une diversion », même si ça fait bien rigoler dans les familles. Histoire aussi de rendre service à un jeune acteur qui débute…
Combien de temps perdu, ici ? 2 secondes !

Roule la galoche !
Z’ont pas honte les jouvenceaux ? Se rouler une galoche goulue comme ça, devant tout le monde ? Et c’est que ça dure en plus ! Et le papa qui nous coltine un sourire niais et une larmoyante moue de fierté et de bonheur paternel…
Alors quoi ? La meilleure « trilogie » du siècle de tous les temps ne serait qu’un vulgaire nanard hollywoodien de plus ? Un blockbuster minable avec une happy-end pleine de salive ?… ben oui.
Mais peut-être qu’en supprimant cette stupide scène… nan ! ça relève pas le niveau, mais on coupe quand même !
Combien de temps perdu, ici ? 44 secondes !

Les Havres jaxonoïdes
Qu’ils sont kitchs ces havres gris du Seigneur des AnneauxTM… qu’ils sont tristes, aussi. Mais tristes de pauvreté imaginative, et aucunement dans le sens d’une tristesse mélancolique telle qu’on aurait pu en attendre d’un tel lieu chargé d’émotions…
Et la scène est trop longue. J’ai lu quelque part que ce tiers-film n’en finit pas de finir… Arf ! c’est exactement ça ! Les acteurs et le réalisateur ont vraisemblablement beaucoup de mal à coller le mot « fin » en bas de la pellicule. Du coup, ça parle, ça nous afflige des dialogues absolument creux, ça pleurniche, ça veut pas qu’on parte mais il faut partir quand même…
Bref ! Il y a matière à nettoyage, dans ces pénibles adieux jaxoniens qui s’éternisent durant 6 longues minutes et 10 interminables secondes… 2 minutesenviron de dialogues vides de sens des personnages nénelfiks et de regards larmoyants d’Elijah Wood peuvent être économisés sans aucun regret !

Le Retour du RoiTM (dans sa version courte) présente donc lui aussi, comme ses frères triplés, une accumulation de déchets, de maladresses et de pure trahison. Nous obtenons un total de 18 minutes et 3 secondes environ d’absolue inutilité…

Ainsi l’ensemble de la laborieuse « trilogie » de Peter Jackson entasse 1 heure 30 minutes et 54 secondes totalement superfétatoires !

Ces longues minutes gâchées sont un authentique scandale intellectuel, quant on sait que le barbu de Wellington et ses équipiers se sont longtemps plaint de ne pas avoir assez en trois films de trois heurs pour tout adapter et que le choix de sacrifier des pans essentiels de l’œuvre était présenté comme une cruelle mais absolue nécessité !

Tout ce temps gâché aurait suffit à inclure éventuellement Tom Bombadil et son petit monde poétique –mais on a démontré ici que ce n’était en fin de compte absolument pas souhaitable– mais aussi le véritable propriétaire du cheval Asfaloth, à savoir, pour les néophytes, le blond Glorfindel.
La compagnie Grise aurait pu jouer un rôle et s’occuper –pour rester conforme au scénario jaxonien– d’Anduril, malencontreusement oubliée à Fondcombe.
On aurait pu voir Imrahil et la fin de la bataille pour Minas Tirith un peu moins bâclée…
On aurait pu comprendre comment Eowyn, tellement amoureuse de son Aragorn chéri au point de faire n’importe quoi avec son épée, a pu si vite tourner son affection vers Faramir qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam et qu’elle n’a jamais rencontré dans le film !...
On aurait pu savoir et comprendre ce que devenaient Langue de Serpent et surtout Saruman (il paraît que les riches qui peuvent se payer des DVD le sauront en novembre prochain dans la version entière du film... Mais comme vous le savez, je ne souscrit pas à cette arnaque commerciale.)
On aurait pu avoir un Conseil d’Elrond un peu moins bâclé et un départ aux Havres moins ridicule et moins hollywoodien...
Et puis des explications un peu plus claires sur des détails comme les Aigles, qui semblent si importants mais dont on ne parle jamais... et sur le pouvoir de rendre invisible de l’Anneau qu’on découvre sans aucune explication avec la mort d’Isildur... et sur les grandes et subites connaissances de Sam, qui n’avait jamais quitté la Comté auparavant et qui sait tout à coup à quelle exacte distance se trouve Fondcombe...
Et pourquoi pas le Nettoyage de la Comté ...
Mais bon, là je crois que je rêve...

Avec cette vaste mystification visant à convaincre qu’il n’y avait « pas assez de temps pour mettre dans les films toute la richesse du Seigneur des Anneaux », nous voguons une fois de plus en pleine hypocrisie et en plein mensonge.
Mais bon, comme on dit à la campagne : « c’est comme ça, et c’est pas autrement ! »

Ca aurait pu être autrement.
Avec les énormes moyens dont il disposait, Peter Jackson aurait pu faire du Seigneur des AnneauxTM le plus beau et le plus grand film de l’histoire du cinéma.
Il lui suffisait de mieux gérer le temps dont il disposait, de rester fidèle à l’œuvre qu’il souhaitait adapter et à l’esprit de cette œuvre.

Mais ce ne fut pas le cas.


Je vous remercie chaleureusement d’avoir tout lu jusqu’au bout...

I.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 02-08-2004
à 21:14

Isengar, il n'y aurait pas un problème dans ton texte? Si si, réfléchis bien...

Tu propose un SdA raccourcis de 1h30 : !! Whao !! C'est génial !! 1H30 en moins???? Merci Mr.Isengar de nous avoir enlever ces 1H30 ! On va pouvoir caser toute les scènes manquante que vous citez en bas de votre texte maintenant. On revient avec le film pour vous le montrer !

Et là, c'est le drame, lors du visionnage, Isengar se rend compte qu'il a fait une bourde : "Mince alors, j'ai supprimer 1H30 de scène que je trouvais pourries, mais je n'ai pas calculer qu'il fallait bien les remplacer par des scènes fidèle, donc ce n'est plus 1H30, mais au mieux, une vingtaine de minutes qu’on économise ! J’aurais du y penser avant, ah bah mince alors, c’est balaud !"

Bah oui, c'est bien beau de dire que par exemple la fuite vers le gué fait 3 minutes et 40 secondes et que et que c'est 3 minutes et 40 secondes de perdues qui aurait permis de blablablablabla... ou encore que l'électrocution fait perdre 30 secondes etc... mais on ne peut pas les supprimer sans les remplacer, donc il n'y a pas gain de temps de 1H30, donc tu as taper un texte pour rien...

Sans animosité ;) Vysserk.

PS : Mais c’est quoi cette obsession qui revient tout le temps sur l’Amérique blanche et les WASP ? On dirais un militant de la LCR croisé avec Malcom X ;o)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 21:34

Vysserk : "donc il n'y a pas gain de temps de 1H30, donc tu as taper un texte pour rien..."

M'aurait pas étonné que t'es flanché avant la fin du texte...
Trop long pour toi, mmmh ?
Du coup, tu n'as pas bien compris où je voulais en venir, n'est-ce pas ? Ne dis pas non, ton post te trahis.

Sans animosité non plus (y'a longtemps qu'il n'y en a plus d'ailleurs...)

I.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 02-08-2004
à 21:58

Lol, en fait j'ai tout lu et je pense avoir compris où tu veux en venir, mais corrige moi si je me trompe :

Tu veux supprimer certaines scènes que tu trouve inutiles au profit de scènes absentes (TB, Compagnie Grise etc..), mais ce que je trouve étrange, c'est que tu inclu dans le "temps perdu" des scènes qui restent quand même indispensables, qu'elles soient traitée fidèlement ou non : j'ai cité la fuite vers le gué et la tentation de Galadriel, mais il peut y avoir aussi Pippin et le Palantir : Ces 20 + 1 secondes aurait pû être mieux faites, mais en aucun cas ce n'est du temps gâché au détriment du reste.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 02-08-2004
à 22:05

La fuite vers les gués : il s'agit juste de l'inutile chevauchée d'Arwen à travers un paysage qui n'a rien avoir avec les scènes précédentes et suivantes.

Pippin et le Palantir : il s'agit juste de l'"éléctrocution" de Pippin. Inutile également.

Je ne cherche pas à proposer de tout supprimer non plus. Ce serait absurde. Autant ne pas faire de film.
Mais toutes ces scènes sont, après plusieurs re-visionnages (si, si... j'ai été très attentif à tout, en plus... je suis même incollable sur la "trilogie" maintenant ;o)) parfaitement superficielles.
Quelques autres (je l'ai souligné au moment d'en parler) gagneraient à être sérieusement écourtées, tant elles sont épuisantes d'inutile longueur (mort de Boromir, par exemple...)

I.

Tirno
Voir le profil de Tirno  

le 02-08-2004
à 22:53

Merci Isengar pour ce travail. En lisant ton premier post je me suis dit: surement qu'il va pas avoir tout visionné chronomètre en moins?!!!

Et tu ne comptes que les scènes inutiles. Si on regardait l'équilibre des scènes, qu'on regardait chaque fois qu'on nous sert une moralité à deux balles, chaque fois que PJ évite de faire dans le discret et prend ses spectateurs pour des imbéciles incapables de comprendre que Sauron il est méchant et Gandalf gentil... les minutes s'accumuleraient encore plus.

Je ne pense pas que ce soit une histoire de temps, mais de scénario. Si PJ avait songé à faire un film, un vrai film, au lieu d'une adaptation, on aurait pu arriver a quelquechose. A la place, on a des costumes, des décors et des effets spéciaux. Tout ca pour déguiser le fait que ce film n'est pas solidement écrit et qu'il est a classer dans la vague de nullité que nous offre Hollywood. Bref: que dira l'histoire du SdA en trois tiers? rien. Ca a gagné des oscars et a continué dans la vague de médiocrité qui sert a divertir le grand public.

Bou!

Greg

Tirno
Voir le profil de Tirno  

le 02-08-2004
à 22:57

euh exercice au lecteur: remplacer un 'o' par un 'a' et supprimer un 's' quelquepart dans mon post ;)
Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 03-08-2004
à 12:52

Ah ! Enfin ce texte dont on entendait tant parler... !

Malgré la longueur et les petits caractères, je me suis enfilé le tout d'un traite avec plaisir et, bien entendu, avec brumisations à la clé. ;-)

PJ n'a pas inclu le nettoyage de la Comté, Isengar se venge avec le nettoyage de la trilogieTM... :D

Dans les scènes à supprimer, tu peux ajouter les plans larges sur le Mordorire pour montrer le mirador sauronnesque. Non que ça prenne beaucoup de temps, mais c'est une tâche tellement ignoble qu'on peut s'en séparer sans trop de regrets... !

Et, quant à supprimer des feux d'alarme dans le Return of The Katastrofe, autant se charger de ceux où il n'y a manifestement personne pour pouvoir les allumer, au sommet de pics par-delà les nuages, par exemple... ! :-P

Par contre, une fois le ménage fait, je garderais assez volontiers la scène des tertres du Rohan (qui succède d'ailleurs à l'enterrement de Théodred sous un chant Eowynien plus que délectable), puisqu'elle ne me semble pas être contraire à l'esprit du livre, et qu'elle ne sera alors plus un risque pour les spectateurs de mélanger légendaire Totoesque et invention Jaxonienne, puisque cette dernière aura alors disparu. Non... ? ;-)

E. toujours pas remis du putsch et de l'assassinat de Grandpaf.

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 03-08-2004
à 10:42

A Isengard
M E R C I
merci pour cette expression 'Gimli Jaxonoïde', et tout ce que tu as pu dire sur la pauvre interpretation du texte par ces 'connoisseurs'. Vraiment ceux qui me connaissent savent combien je me suis lassé de defendre cette opinion face au raz de marée pro-humoristico-holywoodien qui l'appréciait ainsi !

merci pour Bakshi et ce que tu en dis beaucoup plus haut, je pense très exactement pareil, et la descente critique qui la entourée à l'approche du phénomène Jackson et de sa trilogie.

merci pour les critiques sur Arwen et sur legolas qui peut etre renverrons les simples 'fans' de ces acteurs et leur debarquement sur nos forums plus calmes et plus en rapport avec le gachis de ces personnages.

merci pour ton avis sur les combats 'tigre et dragons 'qui parsemment le peu de respect du film d'une chienlit des plus honteuses et inutile.

merci pour ces pseudo-flashback santabarbaresques entre Aragorn et arwen complétement indescents.

merci pour rendre a césar ce qui est à cesar a savoir des elfes insipides et mal faits (Cf le bisou de galadriel à frodon ou l'on peut apercevoir que ces oreilles sont rougies par le froid - tiens donc le froid et les elfes ?!) ou le haldir moche au possible et baraqué comme un bon videur de boite de nuit !

je pense qu'un film de deux heures (voir deux heures trentes) pour chaque volume est réalisable si on veut respecter l'oeuvre et ne pas imposer de scène soporifiques au spectateur.

MAIS les décors et la nouvelle zélande conviennent de mon sens bien au film (il me semble avoir dit de la première heure que ces décors devaient d'ailleurs etre vus comme le meilleur acteur de cette adaptation de mon sens ....)
MAIS on ne peut s'empecher de noter l'introduction de gandalf dans la comtée et le jeu de l'acteur ici assez fidèle (peut etre un des meilleurs mon sens si on lui otes les scènes de combat....)
MAIS ce frodon à part les remarques que tu fais est malgrès tout un bon choix dans la forme comme son fidèle Sam ....

Si je devais garder une simple scène ce serait :
La conversation entre Eowyn et Gimli sur les femmes naines avant que jackson ne le fasse encore et encore chuter au sol (ou sous un warg pendant que Super Legolas Bloom lui décoche des milliers de flèches qui font toutes mouches ....)

En tout cas merci Isengard

Stéphane Grignon

rohan
Voir le profil de rohan  

le 03-08-2004
à 11:20

Isengar qui en remet une couche, en obsédé permanent de la trilogie du sieur Jackson. Comme d'hab, c'est plaisant à lire (normal monsieur est journaliste et depuis le temps il a eu le loisir de peaufiner ses phrases et formules à l'emporte-pièce).
Pour les 2 premiers opus, je trouve certains choix de PJ que tu dénigres, tout à fait justifiables, mais je ne m'étendrais point car manque de temps (plus tard p/e). :)

Je m'intéresserais ici seulement au Return of the King. Non seulement il a en effet pas mal de scènes qui souffrent d'un montage malheureux et c'est aussi le plus frais dans ma mémoire. En outre, pour une fois tes arguments ne sont pas trop enduits de la couche de mauvaise foi qui te caractérise d'ordinaire et m'empêche d'habitude de te répondre.

Le meurtre de Deagol
Tout comme toi, je pense que cette scène est utile à la compréhension de l'histoire, mais un peu longue. Sur la forme, j'ai également l'impression qu'elle a été filmé par une autre personne et fait l'effet d'un décalage important avec le reste.
Sur le fond en revanche, la métamorphose de Gollum en raison de l'anneau illustre bien la corruption du "precious". N'oublie pas en effet que le film est destiné aussi aux spectateurs qui n'ont pas eu la chance de lire des livres et parfois il faut enfoncer le clou pour faire passer un message.
Tu parles aussi de pitié, justement, cette scène a pour but justement de nous faire éprouver de la pitié (tu dis l'inverse toi ;-) ).
On nous présente bien un personnage sckyzophrène, qui marche tout le temsp sur le fil du remords et de la soumission à l'anneau. Ni blanc, ni noir.

Electrocution de Pippin
Rien à ajouter, je partage totalement ton opinion : pour moi de loin la scène ratée des 3 films, je la déteste ;-) .

Etats d’âme de dame Arwen
Trop d'Arwenn tue l'Arwenn, c'est clair. Moi qui aurais tellement voulu voir Glorfindel au Gué de Bruinen, je lui en veut depuis le début ;-)
Par contre Le forgeage d’Anduril –effectué ici par deux robustes figurants , qu'est ce qui te gêne ici? Moi j'imagine Feänor, robuste et puissant, donc j'imagine que ses semblables puissent lui ressembler un peu...bref


Feux d’alarme :-)
Au contraire, je trouve cette séquence très réussie, une vraie trouvaille de scénario pour ryhtmer l'histoire. On accompagne la caméra dans les hauteurs des cimes jusqu'au Rohan, plongée vertigineuses et magnifiques. La propagtion des feux est comme un souffle épique porteur d'espoir. (Au passage, qui se soucie du nombre exact des feux en question,il n'y a bien toi pour le faire Isengar-sans-le-d-on sait). D'autant que ces feux sont repris dans le récir de Tolkien, il y fait allusion et PJ l'adapte à merveille.
Pas d'accord donc, ici avec tes dires.

Les orques
D'accord avec toi, c'est mal rendu. PJ se perd dans le 'manichéen', je n'ai pas de solution, mais c'est bof quoi.

Le festin de Dénéthor
Contrairement à toi, je ne fais partie du fan club de Dénéthor (ni du film et ni du bouquin d'ailleurs). Pour moi même après la lecture du ROTK, mon affection n'allais certes pas à ce père indigne qui envoie aveuglément son fils à la mort (en cela la scène dans la salle du trône entre Faramir et son couillon de père est très fidèle à celle imaginée par Toto). C'est vrai que PJ a accentué qqpeu ses défauts mais moi je ne vois vraiment rien qui puisse le racheter. Sur le sujet de sa mort, Edrahil m'a exposé sa vision du rôle de Gandalf et du thème de la pitié, selon lui oublié par Gandalf made-in-PJ, mais je n'y adhère pas. Sa vie liu appartien, il prévoit de se suicider, après avoir tenté de le dissuader (Pippin, puis Gandalf), on le laisse à son sort = bon débarras, il est coupable de double tentative de meurtre sur son propre fils (parricide à l'envers?) et en plus il est corrompu par un usage abusif du palantir, bref.
La scène parallèle du très beau chant de Pippin et de la marche vers la mort de Faramir et de ses cavaliers est très rèussi et fonctionne très bien, le festin du father fait tâche et insiste sur l'horreur de la condamnation prononcée par Dénéthor sur son fils....;)


Elrond à Dunharrow
Scène fourre-tout absolument voui, on se demande là si les réalisateurs, s'apercevant soudain qu'on n'a pas parlé d'Anduril dans FOTR, n'ont pas décidé de nous faire un tour de passe-passe, bof,

Le putsch ou prise en main du sieur Gandalf
Denethor qui maudit Theoden pour son retard (alors qu’il refusait d’appeler à l’aide avec les feux d’alarme… où est la cohérence ?) on te dit qu'il n'est pas sain d'esprit donc la cohérence il ne connait pas. Ne m'a pas dérangée outre mesure, je l'aime pas Dénéthor moi, n'ai jamais aimé cet être fourbe et égoîste, un piètre dirigeant et un mauvais père.


Bave verte pour Frodo
scène pas très heureuse je te l'accorde et lourde. Personnellement les gros plans, ne me gênent pas (ils sont un outil du réalisateur et il a tout à fait le droit et parfois le devoir de s'en servir), mais là scène trop lourde, en effet.


Le meurtre de Denethor
voir ma remarque concernant la pitié, je sais que ça révulse certains (coucou Edrahil) mais personnellement je ne pense pas qu'il faille aller chercher si loin. Scène nécessaire : sauvetage de Faramir et mort d'un personnage important Dénéthor..quand à sa chute sur le champs de bataille, pour moi c'est une transition pour la suite, la caméra le suit et hop on arrive sur les champs de Pélennor (procédé cinématographique)..


Legolas super-héros
Mouais, c'est pas dans le ton ses prouesses acrobatiques c'est clair. Bien que je ne trouve pas qu'il joue si mal que ça (c'est pas Ben Affleck quand même qui lui non-joue). On aurait pu éviter.
Par contre les oliphants sont très bien restitués, majestueux et imposants, on tremble sur son siège de spectateur :-) .

Ariel anti-redéposition
Ce passage m'irait très bien s'ils étaient gris comme dans le texte original. Pour l'aspect nettoyage, c'est une ellipse mes chéris, on va pas nous refaire les bagarres sans les morts et avec les morts, la bataille de Pélennor étant déjà très longue (voire intermitable dans le bouquin)...


Une diversion
C'est sur qu'on avait compris, mais bon en VO c'est pas si catastrophique quand même. J'ai revu tout récemment The Return of the King en vf et franchement si le doublage d'Aragorn est réussi (faut que le sieur Mortensen n'articule pas) celui de Bloom et de Wood est calamiteux, donc je pige maintenant pourquoi les Francophones hurlent de rire à cette réplique.


Roule la galoche !
bof on sait que Tolkien était prude mais bon faut pas pousser, surtout quand on lit les appendices : pensez que dans ce baiser fougueux est concentrée toute la frustration d'années et d'années de séparation, d'éloignement. Ne me choque point.


Les Hâvres
Tu les imagines comment toi dis donc les hâvres? Cette scène ne m'a pas choquée, elle est trop longue c'est tout. On notera au passage la fin à rallonge peu heureuse de ce 3e opus.
Quant à Elijah Wood, contrairement à toi, je trouve qu'il fait un Frodo tout à fait brillant (je l'avais déjà remarqué dans l'excellent The Ice Storm d'Ang Lee) et il n'a certainement pas à rougir de sa prestation.


Comme toi, je regrette la rencontre d'Eowyn et Faramir, les maison de guérison qui auraient montré le côté "guérisseur" d'Elessar, l'épisode avec la Bouche de Sauron. Je ne regrette pas Le Nettoyage de la Comté, franchement c'est un épisode bcp trop long dans le bouquin. Le traitement par Tolkien nous rend ce chapitre long, prévisible et très manichéen. Toutefois, bien que je ne l'aime pas, je trouve que PJ aurait du en effet par fidélité, mentionner ce passage. ;-)
Moi aussi j'aurais souhaité qu'on en sache davantage sur les aigles, mais je m'interroge car je n'ai pas souvenir que Tolkien soit très dissert là dessus non plus(à ce propos j'irais faire un tour sur les forums pour voir ce que ce que vous en dîtes ;-) ).

Sinon j'aurais toujours un rictus navré à la lecture des propos soit-disant du 25e degré (on en doute vu le nombre de fois que tu les rabâches LOURDEMENT) sur les les WASP et l'unique neurones des américains, ces attardés et aussi du côté 'paysan mal dégrossi' de PJ et de ses concitoyens en généralk , des bouseux finis et incapables de part leur origine de faire autre chose qu'un travail salopé ;-(
Ca c'est vraiment navrant et je le répète, fait perdre en crédibilité une grand partie de ton propos, pourtant fort bien exposé.

Merci d'avoir eu la patience de me lire jusqu'au bout (TM Isengar 2004)

Rohan

rohan
Voir le profil de rohan  

le 03-08-2004
à 11:54

Et pour parler des moments vraiment réussis du Return of the King

Dans le désordre....

La montée des niveaux de Minas Thirith par Gandalf monté sur Shadowfax
Rien à dire, superbe scène, qui remplace toutes les descriptions. La magnifique cité des Rois dans toute sa splendeur. La séquence à l'avantage de nous montrer :
1- que la cité possède plusieurs niveaux dotés de portes, ce qui sera utile pour comprendre le repli stratégique ultérieur
2- que la cité est immense
3- la puissance de la cité, forteresse adossée à la montagne.
Une de mes scènes préferrées avec l'allumage des Feux d'alarme (n'en déplaisent à Iz').

La mort du Roi-Sorcier d'Angmar
Par le bras d'Eowyn. Encore une fois scène épique, qui libère une tension contenue depuis des jours et des jours. Très fidèle au livre : c'est d'abord Merry qui blesse le roi au mollet, puis c'est Eowyn , jouant sur l'effet de surprise 'But I am noooooooOOO man!' qui terrasse son adversaire. Magnifique, épique, bouleversifiant , tout ce que vous voulez. Miranda Otto continue d'incarner Eowyn à merveille.
J'aurais aimé toutefois qu'on réserve la surprise préparée par Tolkien à savoir : le chevallier Derhelm prend Merry en croupe et le lecteur ne se rend pas compte qu'il s'agit d'Eowyn. La surprise face au monstre d'Angmar est démultiplié chez Tolkien car nous aussi sommes stupéfaits de la voir sur le champs de bataille (heu oui lambertine tu vas encore dire que c'est une pitite garnemente car elle aurait mieux fait d'obéir tout sagement aux voeux de son oncle et rester faire des crapettes à Edoras, mais je reste persuadée que l'intention de Tolkien était bien de lui faire jouer un rôle capital);-).

La mort de Theoden
Superbe séquence, bien filmée (gros plans utilisés judicieusement, jeu des acteurs impeccable, bravo à Bernard Hill et Miranda Otto). Emouvant, dramatique, le ton juste.

La montée du Mont Doom par Sam et Frodo
Pour le jeu des acteurs, à voir absolument en VO car à un certain moment la voix française de Frodo est ridicule et escamote le moment dramatique rendu par les acteurs "en vrai".
L'action dramatique est bien construite et va crescendo, le tout couronné par l'intervention de Sam, magnifique, qui finit par porter son compagnon cuit dans son jus et au bout du rouleau. Epique!!!


La fin de l'Anneau
La lutte Frodo-Gollum est bien rendue je trouve et l'effet final de l'anneau qui se reste encore un peu sur sa croute de lave - même si politiquement pas correcte - est efficace. ;-)


L'antre de Shelob
Cette séquence est très bien filmée. PJ réexploite et amplifie la terreur inspirée par le monstre imagniné par Toto. La progression à tâtons de Frodo est heureusement accompagnée du morceaux réussi de Shore, inquiétant à souhaits. Un brin trop lumineux toutefois car le spectateur non averti ne se rend que moyennement compte que Shelob déteste la lumière aveuglante de la fiole donnée par Galadriel. Avec le chant perfide de Gollum en filigranes....;-)

La tour de Minas Morgul
Cette porte/tour monumentale est très bien rendue, n'oublions pas qu'elle était la pendantte de Minas Tirith et donc on doit voir qu'elle est imposante. L'ascension des escaliers est vertigineux. Les décors, l'éclairage, la tension libérées lors de la sortie des nazgûls renforce la malaise du spectateur. A mettre en parallèle avec la quiétude d'avant la bataille de la scène du balcon entre Gandalf et Pippin, scène que j'affectionne tout particulièrement.

Les feux d'alarme
Déjà mentionnés plus hauts, une de mes préferrées.....:-)

J'ai déjà mentionné, la scène Faramir-Dénéthor. Je parlerais de Merry , s'il est un peu 'gamin' dans FOTR, dans ce 3e volet il est fidèle au Merry de Tolkien, raisonnable, courageux etc...
Un grand absent quand même ce cher Imrahil, qui lui découvre que Eowyn n'est pas mourrante en percevant la buée produite par le faible souffle de la belle sur son armure de métal (passage que j'aime bcp)...pour ses talents de négociateur et de diplomate, de grand guerrier, et son esprit fin...dommage


;-)

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 12:39

Oserai-je contredire Messire Took, grand seigneur de la Comté devant l'Eternel - euh - Illuvatar ?

Ben ... pourquoi pas ?

Alors :

Dagorlad : on peut ne pas aimer la FORME de Sauron. Ou ne pas montrer la bataille en guise de prologue. mais si on montre Dagorlad, on montre Sauron. C'est tout. Ce n'est pas à un mal suggéré q'Isildur a ôté l'anneau ( euh... qu'est-ce que les WASP viennent faire ici ??? )

Les Elfes : oui ils son pâlichons. mais l'allusion aux Havres n'est pas malvenue, vu qu'on les reverra, les Havres.

Le mont venteux : Aragorn fait fuir les nazgul avec du feu. Comme dans le bouquin, il me semble. On peut dire qu'elle est mal réalisée, j'attends toujours qu'on me démontre pourquoi.

La poursuite : euh... pas compris. Bien sûr qu'il aurait mieux valu Glorfindel ! Mais je ne vois pas non plus en quoi cette poursuite est ridicule (au passage, miss Tyler ne monte pas à cheval)

Aragorn sur la tombe : m'en fous qu'elle soit inutile, la scène. Elle est BELLE.

Le gardien de la Moria : ne m'a pas particulièrement terrifiée dans le livre, et n'était pas drôle dans le film.

L'escalier : euh... je ne trouve pas la scène mal faite. Je la trouve illogique (un gandalf censé aurait fait passer le Porteur de l'Anneau et l'héritier du trône avant tout le monde. Je me répète, je sais...)

Electro-galadriel : mal foutu, mais tout sauf inutile, de voir Galadriel renoncer à la tentation.

Les cadeaux : encore une fois, je me fiche que la scène soit inutile. Elle est belle.

Les adieux d'Aragorn à Frodon : J'avais compris, mais j'aime la scène aussi. je dois être une ado prépubère aimant ( euh... qui ???)

La mort de Boromir : ??????? je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher

Le geste "G.I." : et on faisait comment, avant, en Europe, pour dire "stop" en silence ?

L'agonie de Theodred : Cà te dérange tant que çà de voir Eowyn pleurer ? va vite la consoler, cher Hobbit (après tout, en tant que Took, tu es un PRINCE hobbit...)

La chute de Frodon dans le marécage : a pour but de montrer un Gollum qui sauve Frodon. Ce qui n'est pas rien.

Les tertres : suivent l'enterrement. Encore une fois, ce n'est pas "essentiel" mais c'est prenant.

la pirouette de Legolas : je ne l'ai remarquée qu'à la troisième vision, parce que j'étais prévenue.

La disparition d'Aragorn : a au moins pour intérêt d'introduire la mort - la vraie - du Roi.

le fils de hama : et quoi ? faut peut-être pas introduire le gamin, mais qu'est-ce que tu voulais qu'il fasse, Aragornichou ?

les nénelfes à Helm : on va pas encore se disputer là dessus, dis ?

Le Nazgul : effraie VRAIMENT les soldats d'Osgiliath

Le nazgul et Frodon : le Nazgul étant aveugle, il n'y a aucune raison pour qu'il remarque plus Frodon là que sur la racine ou dans le Marais des Morts. Sauf si Frodon met l'anneau (en fait, la seule scène qui me gêne avec les Nazgul, c'est celle du Poney Fringant, où ils se laissent abuser par le "coup du traversin" )

La suite plus tard, maître Took !!!.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 12:43

Encore une chose (pour l'instant) : louer la VL en VHS coûte 2,50 Euros. Alors qu'une place de cinéma coûte (chez vous) plus de 8 Euros. Alors, parler de "version pour les riches"....

OK, OK, je sors...

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 03-08-2004
à 13:50

Juste un truc :

Sur le meurtre de Deagol :

Rohan >>On nous présente bien un personnage sckyzophrène, qui marche tout le temsp sur le fil du remords et de la soumission à l'anneau. Ni blanc, ni noir.

Le problème, c'est que pendant cette séquence on n'a pas une once d'humanité avec ce Smeagol. Rien que le fait de commencer le film sur un Smeagol qui jubile en empalant un ver sur son hameçon, ça fait plutôt penser qu'on a affaire à un dangereux psychopathe sadique...
Quant à la transformation, ni excuse, ni remord, simplement de la haine. On a plutôt l'impression que l'anneau n'a affecté que le physique de Smeagol, son âme étant déjà complètement pourrie.
Même dans TTT, et après un certain temps de soumission à l'anneau, il a l'air plus humain que dans ce prologue, le Smeagol.
Bin la pitié que je pouvais éprouver pour lui dans TTT, je lui retire... !

Par ailleurs, concernant le barbecue de Denethor, je ne vais pas chercher "si loin". C'est un aspect qui m'a immédiatement sauté aux yeux et fait bondir de mon siège (peut-être que lambertine s'en souvient d'ailleurs, vu qu'elle était à côté. Mais elle m'a vu sursauter tellement de fois au cours du film que c'est pas sûr... ;-P).

Ah et au fait, monsieur le journaliste Isengar, n'aurais-tu pas oublié cette scène du RoTK où shnogul met des miettes de lembas sur Sam pour le faire renvoyer par Frodo (wow ! une amitié sacrément tenace entre les 2... !) et pour que celui-ci tombe, ô miracle et providence, sur le lembas que Gollum a jeté en sa cassant la figure des escaliers sans rien se casser... On peut très bien s'en passer aussi, je pense... ! ;-)

E.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 13:53

Je me souviens davantage t'avoir vu sursauter (non... bondir ... non... défoncer le plafond de l'UGC ) lors de la bastonnade, mais bon...
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 03-08-2004
à 14:01

Rien qu'à lire le titre du fuseau je me doutais de qui en était l'auteur ;)
Juste quelques désaccords, sur un ou deux points, mais je suppose que c'est normal :)

Mon coeur balance pour la Mort de Boromir : en fait, elle semblerait moins longue, à mon avis, si la chose en face de lui n'était pas si ridicule... Le même temps avec un Uruk qui ne serait pas une pâle copie de golem (faut d'ailleurs que je me documente sur ce genre de créature...) grimaçante et tartinée de crème solaire (ben tiens, voilà pourquoi y craignenet pas le jour, main'ant ! :)) aurait été très bien... Mais la scène m'a plu quand même.

Mi-Mi Cra-Cra (hi hi, toi aussi ils lisent les Pomme d'Api ;)): le pire n'est pas tant la chute de Frodo que le réveil du mort dans la flotte... On verse dans le déjà-vu, déjà-vu, déjà-vu... Comme disait mon prof de sémio, c'est le genre de chose qui fait sursauter parce que ça surprend (zioup, un coup de violon en dents de scie par dessus pour rajouter l'intensité sonore), mais pas parce que ça fait peur...

Les Tertres : ah, là, ce fut au contraire l'une des rares scènes où je ne me suis pas araché les cheveux... L'image est très belle, ces symbelminë blancs sur l'herbe verdoyante, et les larmes d'un père qui enterre son fils... ça rattraperait presque l'exorcisme, sauf que là, j'ai plutôt l'impression que ce n'était pas la même personne derrière la caméra... (par contre, j'ai dû fermer les yeux trop longtemps de désespoir, me souviens plus du tout de l'agonie de Theodred).

Lancer de nain : il y a aussi juste avant, quand ils sortent la tête par la petite porte sur le côté du décor... J'ai eu la curieuse impression de me retrouver au théâtre, d'un coup... (non pas que je n'aime pas le théâtre, oh, si ! mais au niveau des décors, on ne peut pas mélanger les deux, la super-production et les décors-cartons).
L'électrocution : EDF n'a rien à voir avec ça :) Mais c'est d'un ridicule consommé.

Bave verte pour Frodo : réflexion de l'amie qui me soutenait : "Qu'est-ce qu'il vient fiche là, Mickael Jackson ?"...

Pour le reste, j'approuve... et à quand le troisième volet sur les Elfes massacrés ? :)

rohan
Voir le profil de rohan  

le 03-08-2004
à 14:07

lambertine : malheureusement, 'chez nous' aussi ça devient exorbitant le cinoche, 8.10 euros pour aller voir Harry Potter tout récemment à Bruxelles, ç'en est bien fini cette fois de l'exception belge ..;-(

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 03-08-2004
à 14:14

>Ah et au fait, monsieur le journaliste Isengar, n'aurais-tu pas oublié cette scène du RoTK où shnogul met des miettes de lembas sur Sam pour le faire renvoyer par Frodo

J'ai déjà précisé ailleurs que je faisais une overdose de Numenor. La chose se confirme... !
On prendra donc soin de remplacer Shno le Gul qui n'a rien à faire ici (encore que...!), par Gollum. Décidément, après le lapsus oral, v'là que ça me poursuit même à l'écrit... !

Pour Michèle : oui, la bastonnade est certainement le moment où j'ai le plus réagi. Pour le bûcher, j'ai du sursauter au début, puis j'ai sans doute sombré dans un desespoir qui s'est manifesté par un fou rire conjointement avec le père Gurth... ;-)

E.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 14:27

Je continue :
je peux ?

Au sujet du RdR : j'ai déjà dit que je réservais mon jugement final pour décembre, vu que j'aime pas juger les BA, même VL...

Le meurtre de Deagol : c'est un meurtre, et un meurtre, c'est pas beau. Doit-il pour autant nous empêcher de trouver Gollum pitoyable ? Devrait-on, pour qu'il soit pitoyable, gommer son passé d'assassin ? Non. Gollum est un assassin. Point barre. Et celà ne doit pas empêcher la pitié. Re-point-barre.

L'électrocution de Pippin : ce qui m'a le plus gêné dans cette scène, c'est l'effet du Palantir sur Aragorn...

Arwen triste : z'allaient quand même pas mettre une Arwen gaie...
Les "robustes" forgerons : ben, oui. ne viens pas me dire que tu es un adepte des elfes androgynes.

Les feux d'alarme : m'en fous, de combien il y en a. J'ai beau avoir lu le SdA plus d'une fois, m'en souvenais plus. Et les ai pas comptés dans le film.
Sinon, Ed' : les feux d'alarme se trouvent rarement au fonds des vallées...

Denethor : a été massacré dans le film. je ne vois pas l'intérêt de le voir se bâfrer. mais la scène est à garder pour le reste ( si le Thain Peregrin est victime d'un coup d'Etat, il pourra se reconvertir ménestrel )

Le Putch : dans la lignée de ce que je viens de dire : Denethor est raté. Est fou trop tôt (et parfois, on fout une baffe à quelqu'un pour lui faire reprendre ses esprits... ). Question : peut-on virer un chef d'Etat cinglé ?

Le "meurtre" de Denethor : es-tu pinochiste pour comparer Allende à l'intendant cinglé de PJ ? le Chili n'était pas en guerre ( et même si Pinochet a - ce dont je doute - ordonné la mort d'Allende, le transformant illico en martyr, il ne l'a certainement pas tué lui-même. je trouve donc cette comparaison malvenue. Au demeursnt, Allende n'a jamais tenté de tuer son enfant. Et la version de suicide du président grandissait sa légende. Fin du HS ). Il n'y a pas meurtre. Il y a action en "état de nécessité" : c'était, ou Denethor le suicidaire, ou Pippin.

Gandalf gourou : s'il n'est pas conforme au légendaire ( description de Valinor... ) le discours de Gandalf sur le fait que la mort n'est qu'un passage est parfaitement conforme à la foi de Toto. Il n'y a rien de "Dianétique"là dedans.
"par delà les cercles du monde, il y a plus que le souvenir" isn't it ?

Une diversion : ben... beaucoup de gens, effectivement, n'avaient pas compris...

Le bisou : il est déplacé "en public". Pas conforme à la discrétion d'Aragorn. Pas "royal", et psychologiquement peu vraisemblable (quand on a été séparé longtemps de quelqu'un , on ne réagit pas ainsi ).
N'empêche : je ne suis pas ceux qui y voient un baiser de soudard : ni Aragorn, ni Arwen n'étaient de purs esprits...

Les Havres : conformes à l'idée que je m'en faisais...

Voilà.
Qu'on ne vienne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. le film a des défauts - et m'a fait bondir plusieurs fois moi aussi. Seulement, certains arguments me semblent tomber à plat.

Sans rancune, j'espère ?

Dior
Voir le profil de Dior  

le 03-08-2004
à 14:42

>Lambertine : Question : peut-on virer un chef d'Etat cinglé ?
Oui, cela s'appelle l'incapacité de règner dans certains pays ;-)

Il n'y a pas meurtre. Il y a action en "état de nécessité"
Tatata !! Légalement parlant, ça reste un meurtre.

>Laegalad : et à quand le troisième volet sur les Elfes massacrés ? :)
Je me joins à la supplique !!!!!!!!!!

Vinchmor
Voir le profil de Vinchmor   Cliquer ici pour écrire à Vinchmor  

le 03-08-2004
à 14:46

Bon, c’est presque les vacances donc je ne résiste pas à la tentation et je me joins à la cacophonie ambiante ;-)

Lambertine : Le nazgul et Frodon : le Nazgul étant aveugle, il n'y a aucune raison pour qu'il remarque plus Frodon là que sur la racine ou dans le Marais des Morts.

En ce cas, comment fait-il pour poursuivre nos 4 lascars juste avant le Bac de Châteaubouc ? Hum ?
D’ailleurs à ce propos, une partie de cette scène est également à virer : il est pour le moins curieux qu’un cheval n’arrive pas à sauter un espace qui s’est à peine élargi depuis qu’un hobbit l’a passé.

Vinch'

babel
Voir le profil de babel   Cliquer ici pour écrire à babel  

le 03-08-2004
à 14:50

Cher Maître Took,

Loin de moi l'idée de contrer tes arguments un par un... En plus, je suis d'accord avec une bonne partie d'entre eux (quoique, la Galadriel verte, moi je l'aime bien... si, si. Allez-y, étripez moi ! ;-) ).

Non, je voudrais me repencher sur le soi-disant chef-d'oeuvre de Bakshi. Parce que là, désolée, et malgré toute mon affection pour tes écrits enflammés ô combien réjouissants, JE NE SUIS PAS D'ACCORD !

M'enfin, revois-la, cette horreur. Et surtout, re-jette un oeil sur ce rapport au temps, catastrophique, traduisant une tromperie tout aussi immonde que celle que tu dénonces. Alors oui, Bakshi va jusqu'à la moitié du récit à peu près. Mais à quel prix ? J'ai vu son film deux fois. Assez pour en garder un souvenir hilare. Mes compagnons de visionnage n'ont pas tenu, pour la plupart, après le Balrog. Fautes de goût, certes, mais aussi fautes de construction abominables.

Le souvenir qui reste imprimé en moi, ce n'est ni le Balrog, justement, ni les orques affreux, ni même la Galadriel-Barbie qui bat des cils au milieu de voix angéliques complètement hors de propos. Non. C'est ce sentiment que tout le métrage a été monté sur un tapis roulant qui accélère, accélère, accélère, jusqu'à ce qu tout le monde se retrouve le cul par terre. Les novices tolkieniens qui m'accompagnaient dans cette soirée haute en couleur devant la télé n'ont strictement rien compris, ni à l'enjeu, ni à l'atmosphère, ni au scénario dans son expression la plus simple. C'est bien simple... Je me suis entendu dire: "C'est CA, le SDA ?". Où est cette soi-disant cohérence, cette soi-disant mélancolie, cette poésie ? Si le livre m'en submerge, Bakshi ne m'en a offert qu'une triste parodie.

Relis-toi, Maître Took:
"Mais au moins, l’essentiel des thèmes du Livre étaient respecté. L’esprit sombre, mélancolique et poétique se retrouvait dans cette adaptation. Et le réalisateur n’en a pas rajouté des masses et des masses pour affrioler la clientèle.
En deux heures, deux tomes du Seigneur des Anneaux étaient bouclés sans que rien ne soit rendu absurde ou incompréhensible. Sans ajout (à part quelques dialogues sans prétentions). Avec une réelle considération pour la narration (même si Tom… ok, j’arrête.)
Les personnages se sont même permis de traîner un peu les pieds en Lorien. C’est dire s’ils avaient du temps devant eux…"

Je ne suis pas fan (ô combien !) du tiers-film jaxonoïde. Mais prendre pour exemple ce "truc" suranimé, décousu, laid et impigeable pour qui débarque, c'est un peu tiré par les cheveux, non ? J'ai peur que tu ne places la chose sur un piédestal en pardonnant toutes ses horreurs juste parce que le manque de fonds sonne comme un gage d'authenticité, d'honnêteté. Personnellement, je ne vois pas le rapport. Pire: je persiste à croire que Bakshi s'est très bien rendu compte que l'entreprise était vouée à l'échec, et qu'il a sabordé le récit pour pouvoir tout de même sortir quelque-chose, même si c'était une merde. C'est plus honorable que mal adapter un récit qu'on ne comprend qu'à moitié ? J'en suis pas si sûre... Mais bon... On pardonne l'échec commercial comme on condamne une notoriété surfaite.

Sur ce, je vais relire tes coupes sombres. Je me ressers un café, et je prends garde à la brumisation...

b. :-D

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 14:51

Absolument pas. Quelqu'un qui agit en légitime défebse ou en état de nécessité n'est pas coupable de meurtre. le procès ne peut aboutir qu'au non-lieu (c'est même l'inverse : une non-intervension est punissable. Cà s'appelle non assistance à personne en danger )
Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 03-08-2004
à 15:08

Euh... On n'est pas obligé de s'engager sur un terrain anachronique tel qu'un procès en TdM...
En ce qui me concerne, je trouve _incohérent_ et _affreux_ de voir Gandalf envoyer Denethor dans les flammes. Etat de nécessité ou pas, ce n'est pas Gandalf. Ce n'est pas possible. Et surtout quand ce dernier le regarde tranquillement flamber puis prononcer son "So ends Denethor, son of Ecthelion" alors que l'autre n'est même pas mort, mais en train de flamber... !
Je reste toujours sur l'idée qu'il aurait pu l'envoyer à côté du bûcher. Et j'ai hâte d'entendre les commentaires du réalisateur à ce sujet...

E.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 15:19

On aurait dû (vu l'angle ???????????????)voir Gandalf balancer Denethor ailleurs et ensuite voir Denethor grimper sur le bûcher quand même, c'est çà ?

Remettons quand même les choses en place : dans le livre non plus, Gandalf n'éteint pas le bûcher. Et dans le film, Denethor fait flamber ce foutu bûcher lui-même, et s'imbibe lui-même d'huile. Gripoil ou pas gripoil, il se serait fait cramer.

Dior
Voir le profil de Dior  

le 03-08-2004
à 15:38

Lambertine, tout dépendra de l'appréciation du juge : s'il estime qu'il y avait "nécessité actuelle de légitime défense", alors il n'y aura pas crime légalement parlant, et il y aura non-lieu (mais les juges sont assez restrictifs en la matière). Par contre, si l'on est en situation d'"état de nécessité", alors les règles sont différentes, et la qualification de "crime" subsiste. (cf. art. 413 et svts du Code pénal).

Notons aussi que la victime est un chef d'Etat. Dans ce domaine, je ne sais pas si les règles ne sont pas plus sévères.

Enfin, il se pourrait très bien que la résolution du cas selon le droit international privé de l'époque soit tout à fait différente ;-)))

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 17:17

J'avoue que mes cours de droit pénal sont relativement lointains. Cependant, c'est clairement ici le premier cas qui s'applique.

Mon cher Vinch',

Si les Nazgul sont aveugles, leurs montures ne le sont pas. De plus, ils "sentent" les hobbits qui fuient, et quelqu'un qui fuit, c'est quelqu'un qui a une bonne raison pour çà, non ?

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 03-08-2004
à 17:46

Michèle > On aurait dû (vu l'angle ???????????????)voir Gandalf balancer Denethor ailleurs et ensuite voir Denethor grimper sur le bûcher quand même, c'est çà ?

C'est pas le problème. PJ n'était pas obligé de tourner cette scène de cette manière. Ce qu'on n'aurait pas dû voir, tout simplement, c'est Gandalf qui aide Denethor à se suicider.

> Remettons quand même les choses en place : dans le livre non plus, Gandalf n'éteint pas le bûcher. Et dans le film, Denethor fait flamber ce foutu bûcher lui-même, et s'imbibe lui-même d'huile. Gripoil ou pas gripoil, il se serait fait cramer.

Dans le livre, Gandalf laisse Denethor libre de ses actes (bien qu'il ait essayé de l'en dissuader). Ici, Gandalf lui force la main. c'est limite du "Tu veux crever ? Bin crève, mais vite !"
Et, toujours dans le livre, Gandalf est "saisi de chagrin et d'horreur" à la mort de ce dernier. Dans le film, il serait bien en peine de resentir de telles émotions, étant le bourreau d'un Denethor qui, de toute façon, méritait la mort.

E.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 03-08-2004
à 17:49

Pour le (manque de )chagrin et l'horreur, je suis d'accord avec toi. Pour le reste... je crois que tu le sais déjà...
Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 03-08-2004
à 19:56

Rohan:
"La mort du Roi-Sorcier d'Angmar
Par le bras d'Eowyn. Encore une fois scène épique, qui libère une tension contenue depuis des jours et des jours. Très fidèle au livre : c'est d'abord Merry qui blesse le roi au mollet, puis c'est Eowyn , jouant sur l'effet de surprise 'But I am noooooooOOO man!' qui terrasse son adversaire. Magnifique, épique, bouleversifiant , tout ce que vous voulez. Miranda Otto continue d'incarner Eowyn à merveille."

Raaah! Ah non, j'dis! Que Miranda fasse une Eowyn plus qu'honorable, c'est bigrement vrai, lorsque le scenario lui en laisse l'occasion...

Mais ladite scène de la mort du Roi Sorcier dure, allez, trois dixièmes de seconde au bas mot. Pendant lesquelles on voit... essentiellement... hmmm... un étrange quidam tout aussi étrangement casqué (avec un mauvais goût évident pour les coiffes ridicules -- pincée d'imperfection dans la cosmétique par ailleurs plutôt réussie du film).

Lequel quidam, donc, nous a présenté à la hâte au début de l'opus(avec une flèche sur la tête: "lui, c'est un terrible méchant, Sauron l'a gardé en rechange" -- pitoyable explication en voix off).

Que dis-je, pas besoin de s'embarasser à l'introduire, on voit bien que c'est un Terminator, vu sa tronche de cake en conserve. Euh... Merdum, gouré de film! Bref... Et donc, l'olibrius en boîte, on le voit... euh... se cabosser tout seul sous nos yeux (Chrouic, vis et boulon implosent, blong) et finalement exploser (ou imploser? ma foi! Boum, en tout cas, pas bien solide le bâtard du Terminator...). Tout ça en deux dixième de secondes, vu qu'il a aussi fallu trancher la tête à son vilain bestiau.

La scène du livre m'arrache encore une larme, malgré moultes relectures. Elle est forte, quoi! Celle du film fait pleurer à chaudes larmes... de rage et de dépit, tellement elle est bâclée. Certes, PJ se rattrappe honnêtement (?) avec Eowyn et Theoden ensuite. Un brin mélodramatique, l'ancêtre à l'agonie, mais ça pouvait fonctionner. Ce n'est pas parce que ça joue sur la corde sensible que c'est en mauvais pour autant. Ca aurait pu vachement bien fonctionner, même, si ladite scène précédente avait été un brin mieux traitée (en piquant en quart de dixième de secondes à Legolas le surfeur d'Oliphant, par exemple). L'Eowyn de RoTK est pâle, sans teneur. Très pâle en comparaison de celle de T2T (la scène "ajoutée" avec Aragorn pour caser le dialogue sur la cage dorée était une bonne trouvaille)... Et Miranda Otto n'y est pour rien, elle reste dans le juste ton, malgré le cadre déplorable imposé à son personnage dans RotK (on parle d'effet de surprise? "regarde, vilain, comme j'ai de beaux cheveux blonds... donc je suis une femme parce que je le vaux bien"... Doit être puceau, le Nazgul, pour s'y laisser prendre... *gniark* -- Bref, répliques surjouées et stupides).

A ce prix-là... Beh, vu qu'on te l'introduit mal et à la va-vite au début du film, pour le flinguer tout aussi mal et à la va-vite... Le Roi Sorcier aurait tout aussi bien pu être supprimé...

Cette scène aurait pu être un moment fort de la bataille, et n'en déplaise à certains, avec pour un fois un méchant "palpable"... Ca n'aurait pas été bien compliqué à réussir. On se retrouve pourtant avec un bidule anecdotique et indigne d'un réalisateur tant soit peu méticuleux.

D.

Vinchmor
Voir le profil de Vinchmor   Cliquer ici pour écrire à Vinchmor  

le 04-08-2004
à 11:40

Voilà un fuseau qui va vite partir en vrille compte tenu de l'ensemble des hors-sujets...

Lambertine : Si les Nazgul sont aveugles, leurs montures ne le sont pas. De plus, ils "sentent" les hobbits qui fuient, et quelqu'un qui fuit, c'est quelqu'un qui a une bonne raison pour çà, non ?

M’ouich…Une bonne raison de fuir ? Quoi de plus naturel que de fuir devant un Nazgûl ? Fuir est au contraire ce que le bon sens dicte. Mais je te l’accorde, croiser un groupe de 4 hobbits dans la Comté au milieu de la nuit, voilà de quoi mettre la puce à l’oreille.

Cependant et pour en revenir à la fameuse scène d’Osgiliath tournée par Peter Jackson: le Nazgûl qui s’y trouve déploie toute son horreur et les hommes du Gondor sont terrifiés à sa vue. Et voilà qu’il y en a un qui reste droit comme un "i" fasse au spectre et à sa monture. Y-a quand même aussi de quoi mettre la puce à l’oreille. Et puis je crois me rappeler que Sam s’évertue à hurler "FRODON!!!". Donc si un Nazgûl est aveugle, il faut croire aussi qu’il est sourd (et sa monture pareillement).

Enfin, on pourrait me rétorquer que Sauron croit que l’Unique est détenu par Pippin suite à l’incident du palantir ("une diversion" comme dirait Legolas;-) ). Ouaip, mais même en ce cas, c’est un hobbit qui se trouve juste sous le nez du Nazgûl et de sa monture et sa capture pourrait permettre d’avoir des renseignements très précieux sur les agissements et les motivations du supposé détenteur de l’Anneau.

Moralité, aussi belle soit-elle, cette scène est celle qui mérite le plus, à mon sens, de finir à la poubelle.

Vinch’

PS : sur la mort du Roi-Sorcier, je rejoins entièrement Didier ;-)

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 04-08-2004
à 11:55

Forcément, Vinch', puisque Maître Took y aborde des tas de sujets...

Et je n'ai pas dit que la scène d'Osgiliath était bonne. Juste que le Nazgul ne voyait pas Frodon ( par contre, il sent bien qu'il y a un type pas normal sur les remparts ).

Euh... les Nazgul savent il que le prénom de Mr Sacquet/Baggins est Frodon ? ( parce qu'effectivement, il n'est pas sourd, le spectre... )

Vinchmor
Voir le profil de Vinchmor   Cliquer ici pour écrire à Vinchmor  

le 04-08-2004
à 12:01

Les Nazgul savent-ils que le prénom de Mr Sacquet/Baggins est Frodon ?

Entre les recherches dans la Comté, le passage à Bree, l'épisode du bac, du Mont Venteux et des Gués du Bruinen, si les Nazgûls n'ont pas entendu le prénom de Frodon, c'est qu'effectivement ils sont sourds ;-)

Vinch'

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-08-2004
à 12:19

Anglin >> de rien ;o)

Rohan >> Je ne suis pas un journaliste...
Pour les feux d'alarme, je ne conteste pas le souffle épique. Je dis simplement que supprimer 5 feux et donc 20 secondes inutiles n'enlève rien à la scène. Puisque Jackson met autant de soin à représenter les Simbelmynë, à faire parler ses nénelfes en néo-sindarin, à faire parler les rohirrim en Viel anglais... Pourquoi donc nous coler 13 feux d'alarme ? Surtout ceux, comme le précise Edrahil, qui se trouvent sur des pics inaccessibles et pour lesquels on se demande bien quel extraordinnaires alpnistes peuvent, en un temps défiant tous les records humains existants, grimper les saillies presque verticales et allumer un bucher qui tiendrait en équilibre sur un rocher pentu...

Lambertine >> Sans rancune, bien entendu :o)

I.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 04-08-2004
à 12:22

D'accord.
rohan
Voir le profil de rohan  

le 04-08-2004
à 12:26

Isengar>>> toutes mes confuses, j'ai du te confondre avec un autre internaute ;-)

les feux d'alarme. Quant à la faisabilité de l'allumage des feux en altitude, il n'en est pas question car on parle de Fantasy et de choses qui n'obéissent pas aux règles de physiques que l'on connait. On pourrait aussi dire que vu la raréfaction de l'oxègene en altitude, il y aurait peu de chance que les feux prennent d'un seul coup comme on nous le montre. Ca n'est pas important et ne nuit pas au récit.
Cela fait partie de l'inexplicable et des incohérences que tout esprit cartésien doit accepter pour pouvoir s'ouvrir aux mondes de la féérie (Les magiciens n'existent pas, à plus forte raison ne reviennent pas de la mort)....

Salinoc
Voir le profil de Salinoc   Cliquer ici pour écrire à Salinoc  

le 04-08-2004
à 15:03

Rohan, une oeuvre de féérie peut et doit comporter des entorses à notre monde réel, c'est un fait. Mais des incohérences, non. Ce qui est irréaliste contredit la réalité, ce qui est incohérent se contredit lui-même.

Tiens, je suis content de voir quelqu'un de mon avis sur la scène de la mort du Roi Sorcier, en la personne d'Hisweloke. Au milieu de l'intensité visuelle de la bataille, cette scène ridiculement courte manque singulièrement d'intensité. J'ajouterais que même la phrase choc d'Eowyn, que d'aucun ont apprécié de retrouver dans le film, y est devenue ridicule de par son déplacement après qu'elle soit blessée : elle devient la "phrase de fin de baston" que tout bon film d'action hollywoodien (pléonasme ?) se doit de posséder.

Eowyn - "Raaaah, mon bras, que je souffre... courage, il faut pourtant que je trouve la force d'achever ce spectre... mais avant de le tuer, tiens, si je faisais flotter mes cheuveux aux vent ? Et mieux, tiens, je vais trouver une réplique fracassante à lui sortir. Hum... réfléchissons."

...
Nico

PS : Bravo et merci, Isengar. C'est du très beau travail !

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 04-08-2004
à 18:00

Je ne vois pas d "incohérences" aux feux d'alarmes : des soldats doivent être cantonnés sur les montagnes en question ( euh... oui, c'est inconfortable )et l'huile est efficace pour allumer toute sortes de bûchers...
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-08-2004
à 20:12

De rien Salinoc ;o)

Ouïe ! ouïe ! Cher Rohan...
"Cela fait partie de l'inexplicable et des incohérences que tout esprit cartésien doit accepter pour pouvoir s'ouvrir aux mondes de la féérie"
Peter Jackson fait très certainement dans ce qu'il conviendrait d'appeler de la fantasy. Je ne le conteste pas.
Mais parler de féerie pour Peter Jackson, là, je suis obligé de m'insurger !
Les trois blockbusters qu'il a réalisé sont à l'opposé même de la féerie ! Il n'y a rien de féerique chez Jackson -en tout cas dans ces trois films en question- et je te défie de me citer un seul passage qui présenterait un semblant de féerie...

I. Grmbl... encore un qui mélange Tolkien et Jackson !

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 04-08-2004
à 20:17

Et puis, être fan de Fantasy ne signifie pas qu'on doit être fermé à la reflexion et la cohérence. Un fan de Fantasy n'est pas un mouton sans cervelle.
Jackson semble avoir négligé ce principe...

I.

romaine
Voir le profil de romaine   Cliquer ici pour écrire à romaine  

le 04-08-2004
à 22:11

Dans le région de mes parents (les pyrénées orientales, pour tout dire), il y a de très nombreux vestiges de tours de guet. On raconte qu'elles pouvaient se faire des signaux lumineux entre elles, de la mer vers la montagne, et vice versa, en cas d'attaque.

La plupart sont situées sur de vrais nids d'aigle (et ça parait normal vu que le signal devait se voir de loin). Voir une photo sur ce site:

photo

C'est peut être pour ça que je ne trouve rien d'incohérent dans la scène de transmission des feux d'alarme telle que filmée par PJ.

C'est peut être pour ça aussi, qu'elle m'a beaucoup plu ...dommage que la musique soit un peu pompeuse...

Findariel
Voir le profil de Findariel   Cliquer ici pour écrire à Findariel  

le 04-08-2004
à 23:19

Personnellement, j'ai bien aimé la scène des feux d'alarme... jusqu'à ce que je remarque qu'il n'y avait aucun abri visible pour les gardes aux alentours.
Voila donc des gardes contraints de passer des semaines et des semaines au sommet de montagnes enneigées, sans aucun endroit pour s'abriter du froid... C'est à se demander comment ils survivent. Pauvres sentinelles, qui gèlent presque à mort à côté d'un gros tas de bois !
Sylvae
Voir le profil de Sylvae   Cliquer ici pour écrire à Sylvae  

le 04-08-2004
à 23:40

Vous ne vous êtes jamais demandé comment la Compagnie de l'Anneau a pu voyager en plein hiver au pied des Monts-Brumeux, et même traverser la chaine, sans tente, sans équipement à part ce que pouvait porter un seul poney pour neuf personnes ? "Elrond les avait tous pourvus d'épais et chauds vêtements, et ils avaient des vestes et des manteaux fourrés. Des provisions, des couvertures et vêtements de rechange et autres nécessités furent chargés sur un poney..." Pas de Decathlon sur le chemin pour trouver des duvets "montagne", pas de vêtements en polaire ou en duvet pour les pauvres voyageurs, pas de... , ni de... ! Pas grand chose, quoi !
Pour avoir marché plusieurs jours en hiver par temps neigeux, je vous assure qu'il y a là une incohérence... que personne ne reproche à Tolkien !
Alors n'allons pas reprocher à PJ ce que nous acceptons comme "faisant partie de la magie du conte" chez Tolkien !
Sylvie
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 05-08-2004
à 12:57

Isengard : Pour les feux d'alarme, je ne conteste pas le souffle épique. Je dis simplement que supprimer 5 feux et donc 20 secondes inutiles n'enlève rien à la scène.
7 est un chiffre important dans le monde de Tolkien, on peut au moins se pencher là dessus avant d'en coller 13 et se pretendre 'connaisseur':
7 valar et sept reines des Valar
7 étoiles dans la constellation des Valar
7 heures pour que les arbres de Valinor atteignent leur plus bel éclat.
Les sept fils de Fëanor.
Les sept blessures de Fingolfin dans son combat contre Morgoth.
Les sept murailles e Gondolin.
Les sept années d'attente de Morgoth avant sa contre attaque après la quatrième bataille.
Les sept noms de Gondolin.
Les sept années de siège de Barad Dûr par Elendil et Gil Galad.
Les sept palantiri.
Les sept cercles de la cité de Minas Tirith.
Les sept feux d'alarme du Gondor.
Les sept Pères des Nains

oui quand je pense respect je ne pense pas 'hollywoodien' ou 'oaklandien' je pense Tolkien

Sylvae : "Pour avoir marché plusieurs jours en hiver par temps neigeux, je vous assure qu'il y a là une incohérence... que personne ne reproche à Tolkien

Pour vivre tous les jours avec une vessie, je t'assures que j'ai besoin de faire pipi quotidiennement, et Tolkien ne dit jamais Aragorn va derriere un arbre pour faire ses besoins, ça fait partie de la dimension de ce genre de romans ....
(ne le prend pas mal, c'est juste un exemple)

quand à ce Frodon en face du Nazgul, là je dois dire que j'ai pensé très fort "MERDE,il a tout bousillé !" en pensant à la cohérence de la suite du roman. COMMENT des servants de l'anneau (même aveugles et sourds ) ne peuvent pas 'sentir' si près du Mordor l'ANNEAU. Il n'y a aucune possibilité possible ou immaginable d'excuse à cela. Pour moi cela met fin à l'histoire.

Tiens j'ajouterais encore une chose QUID des applaudissements dans la salle quand ce genre d'absurdité apparaissent. Quand on pense que la salle est pretendue contenir (je parle des raid 1 - co-organisé par mon frangin au Max Linder et du raid 2 -tragiiiique) des fans ou 'connaisseurs' de tolkien. Et quand ceux ci m'interpèlent en me disant après le film que ce dont parle Isengard (naneries jaxonoïdes entre autre) PASSENT QUAND MEME .... Oui là je reviens à mon DvD de Bakshi ou l'humour est moins obligatoirement présent.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 05-08-2004
à 13:00

Je rajouterai une chose quant au "manque d'oxygène" : ils ne sont quand même pas au sommet de l'Everest, ces feux !

Des civilisations entières se sont développées à l'altitude de ces montagnes ( en amérique du Sud, entre autres ). Et ces gens faisaient du feu...

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 05-08-2004
à 13:58

Anglin: "je parle des raid 1 - co-organisé par mon frangin au Max Linder et du raid 2 -tragiiiique"

Tragique? Ahem... Je ne peux pas laisser passer sans réagir, camarade Anglin. Je ne vais guère en dire plus ici (les dessous de l'organisation des 3 raids n'ont rien à faire en ce lieu -- encore que ce ne soit guère un secret que l'organisation du 1 a été passablement conflictuelle, chaotique et relevant du gouffre financier pour ceux qui l'on soutenu jusqu'au bout). Mais ayant apporté une petite pierre aux 3, je défendrai le 2 comme ayant été le meilleur, tant pour les spectateurs que pour les organisateurs. Na!

Mais on est hors-sujet par rapport à ce fuseau. Je te demanderai juste un peu de respect pour les organisateurs et leur effort, en évitant à l'avenir de lancer des piques indirectes. Si tu n'as pas aimé le 2, c'est ton droit, mais 'tragique' n'est certainement pas le terme à employer.

Amicalement.

Didier.

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 05-08-2004
à 14:22

Pour Hisweloke : Pardon de donner ma vision, s'il elle a pu te choquer - fin de ce hors-sujet
lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 06-08-2004
à 08:30

Je m'attends encore à me faire descendre en flèche, Anglin, mais bon...

Oui, sept est un chiffre redondant chez Tolkien. Seulement, si je peux comprendre qu'on crie à la trahison devant le soi-disant meurtre de Denethor ou les Elfes à Helm's Deep, en parler pour le NOMBRE de feux d'alarme me parraît quand même tiré par les cheveux (Isengar étant en ce domaine un capillotracteur avéré et assumant son rôle, ce qui fait que, à ce niveau-là, son article m'a fait plus que sourire). Sérieusement, combien d'entre nous les ont comptés, ces feux ? Surtout lors de leur vision cinéma.

Et, pour en revenir à Eowyn vs Roi sorcier : la scène m'a semblé pareille à celle du livre. Mais je n'y ai jamais vibré comme les garçons qui ont parlé avant moi, dans le livre, alors... ( au passage, il est normal que PJ n'ait pas montré Eowyn comme Dernhelm mais comme une femme dès le départ. Si le travestissement passe à l'écrit - et est même un thème classique de la littérature - il ne passe clairement pas à l'écran. Il ne suffirait pas à Miranda Otto, qui n'est ni hommasse ni androgyne, de rentrer ses cheveux dans un heaume - même intégral - pour passer pour un garçon )

rohan
Voir le profil de rohan  

le 06-08-2004
à 09:36

lambertine au passage, il est normal que PJ n'ait pas montré Eowyn comme Dernhelm mais comme une femme dès le départ. Si le travestissement passe à l'écrit - et est même un thème classique de la littérature - il ne passe clairement pas à l'écran. Il ne suffirait pas à Miranda Otto, qui n'est ni hommasse ni androgyne, de rentrer ses cheveux dans un heaume - même intégral - pour passer pour un garçon )

ouiche, je crains que tu aies raison......;-)

Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 06-08-2004
à 09:57

j'ai compté lors de ma première vision cinéma ...

le fait n'est pas l'importance entre deux discordances c'est à mon sens dans le propos d'isengard le NOMBRE de ces même discordances...

(descendre en flèche non ... je tiens à ce forum moi aussi ;) )

Forfirith
Voir le profil de Forfirith   Cliquer ici pour écrire à Forfirith  

le 06-08-2004
à 13:51

Après avoir lu en intégralité ton article Isengar ainsi que le sujet (pour une fois), je me permets de donner mon petit commentaire....

Comme l'a dit plus haut quelqu'un d'autre, je trouve que tu exagères un peu trop les catastrophes ou évènements, de sorte que cela enlève parfois (souvent?) de la crédibilité..Malgré tout la plupart de tes arguments sont justes et je suis d'accord avec toi sur beaucoup de points (bien que je continue d'apprécier autant ces films...)

Ensuite, j'aurais simplement une question de "néphyte" probablement..Quelque chose m'a particulièrement touchée en lisant ton article : PJ n'aurait lu qu'une fois le SDA ?? Cela me paraît tellement aberrant que j'ai du mal à y croire....Tu pourrais confirmer ceci, ou j'ai tout simplement mal lu ?

Forfi

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 06-08-2004
à 19:54

Peter Jackson a lu le SdA pour la première fois vers 1978, après avoir vu le dessin animé de Bakshi. Il ne l'a jamais relu jusqu'à ce que Miramax lui propose de faire une adaptation du SdA en 1995, alors qu'il venait leur proposer un énième remake de King-Kong.
Après avoir accepté, il l'a peut-être lu une deuxième fois, pour se remémorrer de quoi ça causait. Mais il a surtout sous traité en commandant un résumé détaillé à Philippa Boyens, qui elle, connait bien l'oeuvre.
C'est à partir du résumé que furent rédigés scripts et scénarios.
Toutes les jolies images et photos de Peter Jackson en train de feuilleter le SdA avant de tourner ses squetchs ne sont que de l'intox pour journalistes et fans crédules.

Nos menteurs maquillent et transforment la vérité depuis des années, en bons commerciaux qu'ils sont. Mais à force de recoupements et d'observations, on arrive en fin de compte à rétablir une partie de la vérité...
Tout est vérifiable dans les appendices des DVD et dans les dizaines d'interviews en français ou en VO disponibles sur les sites propagandistes comme Madmovies, Elbakin ou Allociné et dans divers journaux de cinéma (Studio...).

Z'avez qu'à chercher.

I.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 06-08-2004
à 20:07

Entre les versions ou c'est Peter Jackson et Fran Walsh qui propose l'adaptation du SdA et celle qui dise que c'est Miramax qui l'a commandée, on s'en sortira jamais, chaque camps accusant l'autre de propagande : En tout cas, pour quelqu'un qui a fait un film "uniquement sur commande" (si c'est la vérité) je le trouve un peu trop tenace, quand il a envoyé paître Miramax il aurait pu retourner tranquillement à la rédaction de son King Kong, puisque la "commande" ne tenait plus, mais il a continué et insisté ailleurs, ce qui me laisse plutôt à penser que l'adaptation est de son fait. (Isengar va sûrement dire que j'ai cédé à la propagande, mais bon, la propagande est des deux cotés =), alors j'essaye de trouver un juste milieu moi)
Eol
Voir le profil de Eol   Cliquer ici pour écrire à Eol  

le 07-08-2004
à 13:43

Ta vision quasi bourdieuso-marxienne du monde est épatante d'héroïsme Isengar!
;-)
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 07-08-2004
à 16:04

:op
Salinoc
Voir le profil de Salinoc   Cliquer ici pour écrire à Salinoc  

le 09-08-2004
à 11:33

Il est d'ailleurs amusant de constater que Jackson ne connait toujours que peu le bouquin : si vous avez le temps d'écouter ses commentaires sur les DVD, vous l'entendrez à plusieurs reprises se tromper en évoquant une scène du livre, et se faire reprendre par Philippa...

Il ressort de tout ce que j'ai vu dans ces DVD que Jackson a su s'entourer d'une équipe formidable, qui, dans bien des cas, essayaient d'insuffler un esprit le plus proche possible de la vision de Tolkien dans leurs créations. Mais on constate que la plupart des éloignements de cet "esprit Tolkienien" sont de son fait à lui, Jackson -quand ils ne sont pas dus à ses producteurs.

Nico

Forfirith
Voir le profil de Forfirith   Cliquer ici pour écrire à Forfirith  

le 09-08-2004
à 13:02

A ce propos d'ailleurs (comme je voulais pas ouvrir un sujet spécifique pour ce détail), y a un réplique totalement fausse par rapport à l'oeuvre de Tolkien dans le RdR, et j'éspère bien que c'est notre "cas Jackson" qui l'a composé :
en route pour le Chemin des Morts, Legolas qui en parle, dit "Isildur, dernier roi du Gondor", alors là :
??????????!!!!!!!!!!!!!!

Bon, euh, sur ce message totalement inutile et hors-sujet, je vous laisse,

Forfi, qui se demande pourquoi elle a écrit ça

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 09-08-2004
à 13:22

L'erreur est apparemment un parti-pris des scénaristes (pour qui la lignée d'Isildur perd sa couronne au champ des Iris - et qui ne font jamais mention de l'Arnor, ni d'Anarion, d'ailleurs)
Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 09-08-2004
à 15:15

Exact, à noter aussi que Elrond mentionne aussi que "la lignée des rois fût brisée" en parlant d'Isildur emportant avec lui l'anneau.

En regardant les films avec les commentaires des réalisateurs (ce que je ne conseille pas à moins que vous vouliez entendre parler technique, maquette, caméra ainsi qu'un bon nombre de choses assommantes) je n'ai retenu que deux erreurs de Jackson : La première étant la durée du voyage de Boromir : 5 jours, vu le temps ridiculement cours que cela représente, je pense que c'est sa langue qui a fourché (non je ne cherche pas des excuses à tout mais n'importe qui - sans avoir lu le livre - ayant vu les films peux conclure qu'il fallait énormément plus de temps pour faire Minas Tirith - Fondcombe, même à cheval).
Et la durée de vie des Numénorien ; Jackson dit "Les Numénoriens vivent quoi? 150 ans? Ou peut-être plus?" (S'adressant à Phillipa Boyens).

Evidemment que Jackson ne connais pas aussi bien l’œuvre que les érudits de Tolkien d'ici...On pourrais le classer dans la catégorie des lecteurs du SdA "de base" : Ceux qui l’ont lu, l'ont compris, en gardent un bon souvenir, mais ne le relisent pas sans cesse et oublient de temps en temps (j'en connais plein des gens comme ça). Mais j’ai l’impression, à la vue des DVD, que l’équipe à dû se répartir le travail : Boyens et Walsh pour le scenario – dialogue, et Jackson pour la trame et les description (chacun son job, après tout).

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 10-08-2004
à 09:16

je crois d'ailleurs que les deux "versions" de l'affaire ne s'excluent pas l'une l'autre : PJ a pu être un lecteur "basique" du SdA et l'avoir relu au moment du tournage. Comme il a pu être convoqué pour un film de commande et ensuite envoyer le commanditaire aux orties...
Earendil le Navigateur
Voir le profil de Earendil le Navigateur   Cliquer ici pour écrire à Earendil le Navigateur  

le 10-08-2004
à 19:57

Une autre erreur grossière me fait sursauter à chaque fois que je revois le premier épisode de la trilogie: peu après la scène de la Galadriel "survoltée", nos amis de la communauté reçoivent leurs cadeaux. Là où ça fait mal, c'est quand Galadriel s'adresse à Frodon en disant (de mémoire, quelque chose comme) "Je vous offre la lumière d'Elendil, notre étoile bien-aimée". En fait, c'est pas très clair au niveau de la diction de Cate Blanchett mais j'ai écouté ce passage moult fois (pensez donc, il me concerne directement, vu que c'est la seule fois du film où je suis cité :-)) et j'en conclus à la lumière d'Elendil. Et ça, pour des gens qui prétendent s'attaquer au moindre détail à l'attention des fans, ça fout tout en l'air.

Notez finalement que sur le sous-titre du DVD, on lit bien la "lumière d'Eärendil", ce qui me fait penser que 1) soit le "sous-titreur" connaît mieux le SdA que les acteurs-réalisateurs-usurpateurs-et j'en passe, 2)soit c'est juste Mademoiselle Blanchett qui a mal lu-compris-appris sa réplique et que personne ne l'a corrigée, ce qui est impardonnable quand on tourne la plus grande trilogie de tous les temps, passé et futur réunis.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 10-08-2004
à 20:36

Ca doit probablement être une faute d'articulation.
Feartanel
Voir le profil de Feartanel   Cliquer ici pour écrire à Feartanel  

le 11-08-2004
à 02:06

>>> Ca doit probablement être une faute d'articulation.

Précisément ;-)
Pour plus de détails : par ici ;-)

M.
Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 12-08-2004
à 12:55

Je rentre de quelques jours de vaccance et je reconnais ne pas encore avoir eu le temps de lire tout ce fuseau (ni même une réelle envie) mais étant con comme une enclume et têtue comme une brique je m'en vais souligner diverses choses.

Isengar>> Ayant pris le parti –que je crois juste– de défendre une certaine vision –que je sais partagée– de l’oeuvre de Tolkien, je me suis constamment vu opposer toutes sortes d'arguments, des plus facilement démontables aux moins recevables, au milieu desquels trônaient en bonne position la masse des railleries, les inévitables insultes et –heureusement plus rares et toujours virtuelles – quelques sordides menaces de mort.
En fin de compte, en terme d’antithèses à ma modeste contribution à la critique anti-jacksonienne, vraiment rien de sérieusement solide.>>


Tout d'abord, que comme d'habitude quoi que ce soit que l'on puisse dire pour défendre ou non le travail réalisé sur cette série de film, que les arguments soient ou non juste ou en tout cas réfléchis, Sieur Isengar, vous n'avez jamais prios la peine de vous poser la question du bien fondé de la réflexion de ces personnes, car après tout vous possédez sans conteste la seule vrai vision de l'oeuvre de Tolkien.

Je pense par exemple aux arguments très souvent énoncé par un certains Smeagol-Gollum qui ne t'en déplaisent, étaient loin, mais alors très loin d'être facilement démontable ou non recevable et n'étaient ni railleur ni insultant (au contraire de moi qui clairement ai parfois tendance à sortir de mes gonds et à appeller les choses par leur nom, à savoir un con un con. Mais c'est un autre débat et en général j'essaye de me maîtriser sur ce forum pour que ca arrive le moins souvent possible, après tout on est pas sur numénor ici n'est ce pas ?).


Isengar>> On lit ainsi souvent, au milieu des argumentaires à la petite semaine de mes amis les défenseurs des initiatives jacksoniennes –mais aussi, curieusement, dans les textes de certains détracteurs de la chose antipodale– qu’une adaptation réellement fidèle à l’œuvre de Tolkien aurait nécessité de nombreuses heures supplémentaires de pellicules.>>

Je passe maintenant aux argument de type capillotracté et possédant la lourdeur d'une enclume en plomb retenue prisonières des racines d'un emontagne (et qui sait à quoi peut servir les racines d'une montagne sait à quel point ca peut être vraiment solidement lourd... Enfin façon de parler.)

Tu t'es fendu pour le coup de chercher sur le forum des citations de gens qui ont certes avancé des durées peut être un peu rapidement pour une adaptation à la lettre du SDA, et tu n'hésites pas à ridiculiser ces messages et leurs auteur à grand renfort de pure propagande Jacksonienne etc (je note que je ne me suis pas vu cité, est ce un ounlis de ta part ? Ou juste que tu as pensé que l'enclume que je suis aurait répondu ?)... Mais il faut bien avouer que tout ceci n'est qu'un post humouristique ayant pour but autant d'instruire que de divertir...

Enfin bref, certes il est évident que ces durées ont été énoncés sans réel fondement, et je subbodore (j'adore ce mot, surement une réminescence de ma fan attitude Star Warsienne, ce qui est encore un point en ma défaveur...) que c'était très souvent une simple façon de parler.

Donc votre sertviteur ici présent, con comme un balai a décidé de tapper la page 13 des deux tours édition poche sous word en times New Roman taille 12.
Il en ressort qu'en tappant le texte tel qu'il est dans le livre une page word équivaut environ à deux pages du livre version poche.

Si on mets un peu en forme pour que ce soit lisible en scénario (mettre des saut de ligne pour séparer les dialogues en tre eux et du texte...) on arrive en gros à une page word pour une page et demie du livre.

Sachant que le livre fait environ 470 pages, ca fait pour le premier cas un livre tappé sous word de 235 pages et pour le deuxièmes cas environ 310 pages.


Sachant qu'en scéanrio il est communément admis qu'une page de scénario équivaut environ à une minute de film nous avons donc dans le premier cas un film d'environ 235mn (soit env 4h) et dans le deuxième cas un film d'environ 310mn (environ 5h).
Certes, il faut bien reconnaitre que des durées de 6h avaient été avancés, mais là j'aipas sous la main le nombre de page du premier et du deuxième, donc je peux pas voir ce qu'il en est avec eux...

Ah et au fait, reste à noter que dans un scénario, une page de dialogue fait en général bien plus d'une minute et qu'une page de description peut avoir une durée variable de quelques secondes à la minutes. Mais enfin c'est qu'un détail.

Edoras, qui espère avoir gagné l'oscar de la plus belle enclume.

P.S. Au fait mon post ai humouristique, si si cherchez bien je vous jure !

Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 12-08-2004
à 01:03

Désolé pour les quelques fautes de frappes, mais tapper vite et bien à 1h du mat est au delà des capacités du systèmes d'exploitations de l'enclume.

Notez que je voulais dire le premier et troisième livre, pas premier et deuxième... (ouin j'aime la fonction editer !!!)

Tan Seiken Cjin
Voir le profil de Tan Seiken Cjin   Cliquer ici pour écrire à Tan Seiken Cjin  

le 13-08-2004
à 14:40

waou j'ai mis plus de 40 minutes à tout lire...
Vos critiques sont super mais on le savait déjà que c'était de la déjection canine ce que Jackson a pondu...
J'ai bien aimé les références d'Isengar sur les côtés "Walt Disney" (de merde) des personnages, en particulier Gimli.
De toute façon, il faut toujours un beubeu dans les grandes aventures avec plusieurs persos au cinéma, ça rassure les spectateurs : la théorie des WASP est vrai, je m'explique :

- l'américain moyen débile (pléonasme) va s'identifier bêtement au héros d'Aragorn ou de Legolas et sera heureux d'avoir un crétin de Gimli à côté pour se sentir supérieur. Il y a toujours un mégahérosquin'apeurderien et le débile qui suit... C'est mathématique : le domineur et le dominé, qui fait rire parce qu'il est bête.
Le WASP fonctionne sur cette théorie : écraser l'autre : pourquoi y a-t-il autant de procès? Pourquoi autant d'armes à feu? (je vulgarise, bien sûr, mais ça fait du bien).
En contrepartie, ils vont tous à l'église faire semblant de s'occuper de son prochain et se faire tout pardonner : ils ont donc bonne conscience.
Le beubeu, surtout au cinéma, remplit donc un double rôle :
- il est bête, on se moque de lui, donc on est supérieurs!!!
- il est bête, on se moque de lui, mais pas méchamment alors on n'ira pas en enfer, ouf, parce qu'on s'occupe de lui quand même!!!

C'est super les beubeus au cinéma, et Peter Jackson est une larve gluante qui ne se différencie pas des autres.

Aaaaaaaaaaaaaah, ça fait du bien. :)

N'empêche qu'on aura perdu un max de temps à écrire nos commentaires sur un truc qui nous fait vomir, c'est fou!

Salutations à vous tous!

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 13-08-2004
à 18:22

Y'a-t-il encore des simples d'esprits pour me qualifier d'"intégristes" après ça ? :o)
Sylvae
Voir le profil de Sylvae   Cliquer ici pour écrire à Sylvae  

le 13-08-2004
à 18:26

On est toujours l'intégriste de quelqu'un, cher Isengar ! tout est une question de point de vue ;o)
Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 14-08-2004
à 01:36

Répugnant....
Dans le messagede Tan Seiken Cjin, changez "Americains" par "arabe" et "WASP" par "BAM" (Brown Arab Muslim)...On ne parlera plus d'"intégriste", mais de "bête immonde" (Qu'on assimilera tout naturellement aux affreux WASP)
Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 14-08-2004
à 01:51

Ajoutons au passage que le raisonnement est complètement foireux :


Les affreuse hordes fascistes WASP sont si prompt à vouloir "écraser l'autre" donc ils ne choisirons pas celui qui se fait battre à la compétition de celui qui bute le plus d'Orc...logique.
Ils s'identifierons à Gimli le tueur d'Uruk basané parce que ce sont tous des crétins décérébrés bouseux et racistes qui s'identifient à celui qui tue ceux qui ressemble le plus aux arabes ! CQFD ! (Et parce que Gimli est aussi bête que tous ces horrrrrible WASP!)

C'est beau...j'aurais pu rentrer au Politburo avec une prose comme celle là si j'était né en URSS.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 14-08-2004
à 01:55

(Et le pire, c'est que certains ici vont trouver cette théorie crédible...!)
Cemoi Cepaluis
Voir le profil de Cemoi Cepaluis   Cliquer ici pour écrire à Cemoi Cepaluis  

le 14-08-2004
à 10:36

Je crois -ou plutot j'espere- que le message de Tan Seiken Cjin etait a prendre au 36eme degre :)

Sinon, juste pour dire que mis à part "Les Deux Tours" que j'ai trouve pitoyablement rate (et le mot est faible) pour des tas de raisons traites par Isengar (mais il en a rajoute quelques dizaines en plus :o) ) je trouve l'adaptation assez réussi -comprenez s'eut pu etre bien pire ;)-...

Salinoc
Voir le profil de Salinoc   Cliquer ici pour écrire à Salinoc  

le 14-08-2004
à 14:23

Mon cher Edoras, tu n'as pas du lire assez attentivement le premier post d'Isengar pour avancer une fois de plus cet argument. Au risque de se répeter, personne ne demande une adaptation page par page de l'oeuvre, dont la durée pourrait effectivement se mesurer avec la fameuse formule, bien que bien peu présise, que tu proposes.

Le problème est justement que, ayant une durée limitée, il y a un choix de scènes du roman à intégrer aux films à faire. Certaines scènes sont indispensables, d'autres importantes, d'autres anecdotiques. En plus de ces pseudo-copier/coller plus ou moins fidèles, on peut ajouter des scènes qui appronfondiront certains points.

Ce que nous démontre ici Isengar avec brio, c'est que Jacksoninou a bien souvent écarté des scènes importantes voire indispensables au profit de passages ajoutés mais n'approfondissant aucun aspect du livre.

Tout ce qu'on aurait aimé voir, c'est un meilleur équillibre dans l'importance et la fidélité scénaristique de l'ensemble des scènes, et non pas une mise en images de la moindre page.

Nico

Tan Seiken Cjin
Voir le profil de Tan Seiken Cjin   Cliquer ici pour écrire à Tan Seiken Cjin  

le 14-08-2004
à 17:55

Bien sûr que mon message est à prendre au 36e degré!!!
Non non ne vous inquiétez pas, "ma thèse" est non seulement fausse, mais en plus c'est un délire anti-américain de base totalement gratuit! :D
Remarque, je comprends Vysserk, ça aurait pu être tendancieux... (tendEncieux??)

Mes plus plates excuses pour ceux que j'ai choqués.
Tan Seiken Cjin

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 14-08-2004
à 18:18

C'est moi, d'avoir pris ça au serieux :) .

Le fait est que j'ai pris ça au serieux car je suis certain que certains le pensent vraiment (sinon, à quoi serviraient toute les allusions aux WASP de Iz' si se n'est pour un raisonnement comme celui-çi ?)

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 14-08-2004
à 18:37

Surtout qu'Hollywood est bien la branche de l'économie américaine la moins dirigée par les WASP.
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 14-08-2004
à 22:00

Lambertine : Mais les WASP sont le principal fond de commerce de la belle Amérique hollywoodienne... Crois-tu que LOTR soit destiné à la communauté hispanique de San Diego ou aux Sioux des reserves du Dakota ? Crois tu que Gimli fasse rigoler le public du cinéma de Calcutta ? Ou que les jeunes filles de Dakar se pament devant les posters de Legolas ? Un Kir Chataigne gratos à celui qui réussit à me démontrer le contraire.

Dis-moi, Vysserk, toi qui sait tout, as-tu déjà fréquenté des ploucs de base de l'Amérique profonde, des rednecks pur-jus ? En as-tu des échantillons dans ta famille ? As-tu la moindre idée de ce que la TV américaine inculque quotidiennement à son public bovin ?
Il faut croire que non.

I.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 14-08-2004
à 22:41

J'ai conscience qu'il existes des débiles partout (autant dans le Middle-West Américain que dans le fin fond de la Creuse), mais que c'est bien vu (voir obligatoire !) par certaines personnes d'inventer que les USA sont l'exception mondiale, là où les gens sont tous cons (à part les minorités, qui sont oppressés par les WASP).
L'obsession sur les WASP, Américain avec trois "K", on te vois venir de loin (mais de loin…mais loin…..), c'est gros comme une maison et dépassé. Voir du fascisme partout (et particulièrement chez les Américains), c’est en 1er dans le top ten du cahiers des charges du Révolutionnaire en pantoufle de nos jours…(enfin tant que ça reste en pantoufle et que ça gesticule contre les USA chez soi, c’est pas dangereux…mais ça mord ;) ).

Le WASP reste le fond de commerce tout simplement car il est le plus nombreux aux Etats-Unis…et je ne pense pas que les rednecks pur-jus soit attirés par le Seigneur des Anneaux, que ce soit le livre, le film, ou tout ce qui s’en approche…Un Américain noir ou hispanique « normal » aura plus apprécier le film qu’un crétin bouseux blanc qui vit au fin fond de rien, et un Américain blanc « normal » aura mieux compris le film qu’un vendeur de came du Bronx issu d’une minorité ! Le public visé est l’Américain (incluant noir et hispanique) ou l’Européen Moyen , qui a suffisamment de Q.I pour apprécier totalement un tel film : (Voir dans ton post sur les Nazgûl, les djeunz qui n’ont sans doute pas compris les thème essentiel où il faut un tant soit peu réfléchir). Dans le cas des ploucs de l’Amérique profonde, il ne s’agit pas d’un américain de base , mais d’un plouc, ni plus ni moins.

Quant à l’influence de la télé, pas besoin d’aller chercher le public bovin des USA, on a de quoi faire chez nous.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 14-08-2004
à 23:53

"Quant à l’influence de la télé, pas besoin d’aller chercher le public bovin des USA, on a de quoi faire chez nous.

Effectivement, y'a qu'à voir le succès de la "trilogie" dans nos contrées...

Tan Seiken Cjin
Voir le profil de Tan Seiken Cjin   Cliquer ici pour écrire à Tan Seiken Cjin  

le 15-08-2004
à 14:59

Merci Vysserk :)
Mais peut-on dŽbattre sur un film qui ne pourra jamais tre fidle au livre? Amoins de crŽer une suite de 25 films de chacun 4h30...
Je me demandais, au fait, personne ne parle de Tom Bombadil, alors que ce personnage est d'une importance extrme, car il reprŽsente ˆ lui seul ce que tout les tres vivants voudraient (et devraient) tre : une neutralitŽ parfaite, insensible au "Mal" et ˆ ses consŽquences.
Je suis sžr que mme une scne de 20 minutes aurait pu tre introduite pour le prŽsenter, mais peut-tre aurait-il fait de l'ombre ˆ Gandalf, qui est sensŽ reprŽsenter la sagesse du "Bien" dans le film. D'ailleurs, dans le livre, Gandalf dit, ˆ la fin de la trilogie, qu'il va avoir une conversation avec Tom Bombadil, une conversation "comme il n'en a pas eu depuis longtemps avec lui" (je crois que c'est ˆ peu prs a, je n'ai pas le livre sous la main, et je laisse mes camarades de forum me corriger s'il y a lieu), aussi Gandalf ne peut-il que prendre modle sur Tom Bombadil? ne pourra-t-il jamais tre comme lui?
Que pensez-vous de Tom Bombadil? Que pensez-vous de Baie d'Or? (et quel est son nom en anglais?).
Que de questions! J'ai mal ˆ la tte... :D

Merci pour vos rŽponses!
Tan

Findariel
Voir le profil de Findariel   Cliquer ici pour écrire à Findariel  

le 15-08-2004
à 15:05

Le nom anglais de Baie d'or... tout bêtement Goldberry.

Personnellement, je ne porte pas grand intérêt au couple Tom Bombadil/Baie d'or. D'accord, les poèmes écrits pour l'occasion par Tolkien sont de véritables chefs d'oeuvre; d'accord, Tom est un personnage étonnant par bien des points...
Mais il n'en reste pas moins que j'ai toujours tendance à "sauter" ces chapitres, impatiente que je suis de passer à la suite de l'aventure.
Ces chapitres sont d'un aspect assez "enfantin", mais ça n'empêche pas certaines parties (le Vieil Homme Saule, les GalsGals) d'être fort impressionnantes

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 15-08-2004
à 15:30

... *soupir*...
Au sujet d'un film fidèle au livre qui ne durerait pas aussi longtemps que tu sembles le penser : voir ici

Au sujet de Tom Bombadil, voir par là et par ici.

Sinon tu trouveras un truc interessant par là, pour avoir toutes sortes de réponses utiles à tes questions...

I.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 15-08-2004
à 16:34

Isengarounet,

Sans vouloir te vexer, oui, il me semble qu'une vendeuse calcutanaise peut se pamer devant Légolobloom, ou un noir du Bronx rire au lancer de nains.

Si les films hollywoodiens n'étaient faits que pour les WASPS, la plupart des blockbusters feraient faillite.

Et j'ai beau avoir apprécié ce que j'ai vu de l'oeuvre terminée de Jackson - je ne parle pas de ROTK qui justement ne l'est pas, termine, je ne me considère pas comme décérébrée pour autant.

PS : Je ne crois pas que le 36ème degré agressif soit le meilleur moyen de convaincre ses adversaires, même s'il est plaisant à lire.

Tan Seiken Cjin
Voir le profil de Tan Seiken Cjin   Cliquer ici pour écrire à Tan Seiken Cjin  

le 15-08-2004
à 17:17

Merci Isengar.
Il me semble que je me suis excusé, Lambertine...
lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 15-08-2004
à 17:34

Mais c'est à mon cher Isengarounet que je m'adressais, Tan.
Tan Seiken Cjin
Voir le profil de Tan Seiken Cjin   Cliquer ici pour écrire à Tan Seiken Cjin  

le 15-08-2004
à 18:29

***oups!!!*** sorry lambertine!
décidement, j'aurai passé mon temps à m'excuser... :D
BipBip
Voir le profil de BipBip  

le 16-08-2004
à 10:58

Avant tout bonjour à tous je suis nouveau comme vous pouvez le voir ;)

J'ai lu certains posts de ce forum avec un grand plaisir ; en tombant sur ce post d'Isengar, je n'ai pu resister par la suite à rechercher tous les posts dont il était l'auteur car je trouve son style d'écriture très plaisant et assez distrayant ^^

Sinon pour en revenir au sujet je voudrais en savoir plus sur le fait que apparament, d'après Isengar, PJ n'aurais lu le livre entièrement qu'une seule fois ? Plus incroyable, il n'aurait jamais lu le Silmarillion ??
D'où tirez vous ces infos ?

En tout cas, j'ai entendu dire que Elijah Wood alias Frodo avait avouer n'avoir jamais lu le livre entierement !

Maglor
Voir le profil de Maglor   Cliquer ici pour écrire à Maglor  

le 16-08-2004
à 11:42

Bienvenu(e) BipBip :-)

Puissions-nous te voir courir souvent en ces lieux (en faisant attention au(x) coyote(s) :D)

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 16-08-2004
à 15:17

Et hop ! Encore un fan pour le père Isengar... !

Bienvenue à toi, cher Bipbip... ;-)

Dans ton précédent post, tu poses, fort logiquement, la question suivante :

Plus incroyable, il n'aurait jamais lu le Silmarillion ??
D'où tirez vous ces infos ?

Voici un extrait d'interview du Kiwi barbu et de Mme Boyens (mais ici, c'est le premier qui parle... Accrochez-vous bien, et avalez votre café avant de lire ce qui suit, vous risqueriez de vous étouffer...!) :

Il avait aussi un grand pessimisme, ou plutôt, une grande mélancholie le concernant et concernant son manque de confiance dans l'humanité. C'est vraiment une partie de son message, il était alarmé et frustré par tous nos défauts, il a crée la race elfique comme sa vision d'êtres parfaits, ils sont sages, artistes, nobles, sensés. Ils sont pleins de bon sens, si vous voulez décrire les Elfes d'une autre manière (rire). Ils incarnent le bon sens. Le monde allait bien aussi longtemps qu'il était géré par les Elfes, mais bien sûr, le Seigneur des Anneaux parle d'une époque où les Elfes s'en vont. Et qui va prendre leur suite ? Et bien, ça va être les hommes, et les hommes se querellent, ils se tuent les uns les autres, ils sont attachés à leurs possessions territoriales, ils sont mesquins, avides. Le livre est une sorte de réfléxion triste sur le fait que ce qui était avant grand, pur et noble va tomber entre les mains de ces gens appelés les " hommes " ou " l'humanité ". Et je pense que Tolkien avait raison, je pense que tout ce que nous faisons aujourd'hui, hier ou demain prouve que Tolkien avait complètement raison. Les Elfes devraient revenir et reprendre le contrôle ! Alors le monde serait un endroit meilleur.

(J'ai hésité à surligner les plus belles perles, mais ça reviendrait à surligner tout le paragraphe... :P)

Si PJ avait lu le Silmarillion, jamais il n'aurait pu sortir cet amas de bêtises et de mensonges.
Et par contraposée, s'il a sorti cet amas de bêtises et de mensonges, c'est qu'il n'a pas lu le Silmarillion. (Ou alors, sa non-compréhension de l'oeuvre dépasserait l'humainement imaginable...)

Voilà pour la non-lecture du Silm... ;-)

E.

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 16-08-2004
à 15:19

Complément accessoire : l'interview complète est disponible ici.
melo dye
Voir le profil de melo dye   Cliquer ici pour écrire à melo dye  

le 16-08-2004
à 15:35

arfff ... je cligne des yeux ... je me les frotte énergiquement ... rien à faire c'est toujours là .... @_@

Wowww pour une boulette ....

c'est une méga boulette là ....

Enfin tout s'éclaire .... faudrait qu'on dise 2 mot au type qui lui a fait le résumé du Silm' ... parceque, en fait c'est lui qu'a rien compris au bouquin ... PJ il y est pour rien, il l'a pas lu et on lui a fait un résumé baclé ...

hein ??? ..... je sors ??? ........... bon d'accord ;-p

Mel' ...

babel
Voir le profil de babel   Cliquer ici pour écrire à babel  

le 16-08-2004
à 15:58

PJ y est pour rien ?

Bah, l'avait qu'à le lire, ce bouquin... gnark !

b. ;-)

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 16-08-2004
à 16:18

Bah, l'avait qu'à le lire, ce bouquin... gnark !

Que non, malheureuse !
Tu te rends compte, il aurait été fichu de nous en faire une bouch... euh... "adaptation", le bougre... ! :D

Et puis, quitte à lire un bouquin, l'aurait mieux fait de (re)lire correctement le SdA, tant qu'à faire... ! ;-)

E.

BipBip
Voir le profil de BipBip  

le 16-08-2004
à 17:07

Ce que je ne comprend pas, et certain pourront sans doute m'éclairer, c'est comment peut-on obtenir les droits de faire un film s'appuyant sur Tolkien avec si peu de connaissances sur l'auteur. Ne faut t'il pas l'approbation de la famille (Christopher est t'il encore en vie d'ailleurs) et si oui comment se fait t'il que la famille ait accepté ?
Où alors cette oeuvre est elle totalement libre de toute adaptation ?

Je voudrais aussi vous demander votre avis sur un point. Pensez vous que Tolkien aurait apprecié que son livre soit adapté au cinéma ? L'a t'il déjà evoqué auprès de journalistes ?

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 16-08-2004
à 17:16

Tolkien ayant lui-même vendu les droits d'adaptation du SdA, sa famille n'avait plus rien à dire là dessus.
Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 16-08-2004
à 17:52

A propos de Christopher Tolkien, mis à part la déclaration faite 2 semaine avant la sortie du film sur le fait qu'aucun film ne rendra justice à l'oeuvre de son père, est-ce qu'il a vu et commenter le film? Puis quel âge a il d'ailleurs?
Feartanel
Voir le profil de Feartanel   Cliquer ici pour écrire à Feartanel  

le 17-08-2004
à 01:30

Rooo... De rapides recherches t'auraient permis de découvrir que Christopher fêtera ses 80 balais le 21 novembre prochain ;-p

M.
Tar Palantir
Voir le profil de Tar Palantir   Cliquer ici pour écrire à Tar Palantir  

le 21-08-2004
à 01:33

Après un long sevrage de JRRVF pour cause de vacances et missions au long cours dans l'arrière-pays languedocien, je reviens sur mon forum favori.

Et je vois alors que mes inquiétudes au sujet du sieur Isengar vont bien au delà de ce que je craignais. Mais combien de temps as-tu passé devant les DVD et combien de fois as-tu vu les commentaires de PJ sur les disques bonus pour savoir et relever autant de choses ? ;-)
J'espère au moins que tout le temps (et le talent) que tu as mis à écrire toutes ces chroniques ne t'ont pas fait prendre 100 kg, pousser la barbe et porter le short ;-)

Sinon bravo pour toute la masse de travail abattue.

PS : pour en revenir sur le début de ce poste, une précision quand à l'apparition de Sauron. Il est normallement censé n'arriver sur le champ de bataille que sur la plaine de Gorgoroth ou je me trompe ?

Kehldarin
Voir le profil de Kehldarin   Cliquer ici pour écrire à Kehldarin  

le 23-08-2004
à 19:38

Navré, je ne trouve pas que cet article mérite un remerciement ou une félicitation. Si le ton et le vocabulaire n'avaient pas été aussi simplistes et orduriers, ça aurait peut-être eu un intérêt, mais même en lisant l'intégralité de cet article, ça déborde trop de mépris et d'agressivité pour qu'on puisse y voir la moindre argumentation. Je suppose que c'est fait pour énerver ceux qui ne sont pas du même avis que l'auteur, et personnellement je trouve ça assez pitoyable. Quand on a des idées c'est très bien, mais crier pour prouver qu'on en a, c'est je trouve vraiment regrettable. Je comprend très bien qu'il y ait des gens qui se soient montré verbalement violents en lisant ça.

Il y aurait certainement eu quelque chose à faire sur ces trois films, c'est un fait. Oui les personnages sont quasiment tous détournés ; oui j'aurais troqué sans état d'âme les Elfes de Helm, le combat des Istari et la promenade à Osgiliath pour voir Tom Bombadil, Radagast et les êtres des Galgals. Et des méchants (Sauron, Saruman, les Nazgul…) crédibles ! Oui Golgo-Sauron et sa désintégration à la Hiroshima me semble hors de propos ; oui Gimli et Legolas m’ont mis un coup au moral ; et j'en passe. Mais c'est ma vision, et je ne traite pas les gens qui ont une vision différente d'ignares et d'incompétents. Or ces films sont tributaires de la vision du réalisateur, et on a le droit de trouver des choses plus importantes que d’autres. Si il n’y avait qu’une lecture possible du Seigneur des Anneaux (et du reste des oeuvres) ça se saurait.

Hurler avec les loups (les loups d'Isengard ? Bon, d'accord, j'arrête l'humour troll ^^) c'est un bizness qui marche, apparemment. Sauf que reprocher à Jackson de n'avoir fait quelque chose que pour une partie des amateurs de Tolkien (les moins fans, peut-être, et ce n'est pas sûr) et suivre exactement le même schéma mais pour une autre partie (la plus fan, peut-être, et là encore ce n'est pas sûr), ça me semble intellectuellement assez indéfendable. Et lui au moins il n'insulte pas les gens qui ne sont pas de son avis, ce qui est de mon point de vue au minimum infiniment plus reposant.

Pour répondre à une question posée plus haut, effectivement, cet article fait passer son auteur pour un intégriste à mes yeux. Quoique peut-être même pas : un véritable intégriste aurait fait ça sur les version longues. J'attend celle du Retour du Roi, mais les deux premières m'ont presque réconcilié avec les films de Jackson (en particulier pour Boromir). Faire un article pour des tolkiendili en se basant sur les version cinéma c'est à mon avis un coup d'épée dans l'eau, et comme dit je ne sais plus qui, louer une VHS c'est pas la fin du monde. Bien sûr les version longues ne changent pas les séquences des versions cinéma, mais ça les montre sous un jour différent, et leur utilité évolue d'autant. D’un autre coté, quand on part de ce qu’on veut démontrer, c’est vrai que ce n’est pas sûr que ça change grand-chose.

Enfin, je crois qu'il faut donner un exemple de séquence laissant entrevoir de la féerie dans les films de Jackson. J'hésite entre les ronds de fumée de Gandalf et Bilbon, la vision de la Moria juste avant la chambre de Mazarbul et la compagnie passant les piliers de l'Argonath. Ou quand les Elfes montrent Caras Galadhon, là c’est beau. La Comté est pas mal non plus, dans le genre, je trouve. Mais ce ne sont que des avis personnels, étayés par absolument rien de concret, comme cet article, malheureusement. C'est d’ailleurs le grand reproche que je lui ferais, indépendamment de sa grossièreté abusive : il n’y a rien de concret, juste des affirmations brutes et des impressions personnelles. Autant les Jackson-lovers je trouve ça fade, autant les Jackson-haters je trouve ça surfait.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-08-2004
à 09:32

Merci pour cette intervention, gentil Kehldarin.
Tu n'aimes la grossierté, les tons simplistes et orduriers ?
Voici un lien pour toi.
Bonne lecture, mon chéri...

I.

melo dye
Voir le profil de melo dye   Cliquer ici pour écrire à melo dye  

le 24-08-2004
à 10:11

mwarf ...
là mon cher Took ... vous passez du grossier au narquois ... paaas bien ça ... pas bien du tout ;-p

non non je sais où est la porte ... vous dérangez pas ...

Medonnen Eldandil
Voir le profil de Medonnen Eldandil   Cliquer ici pour écrire à Medonnen Eldandil  

le 24-08-2004
à 12:31

Je m'étais promis de ne plus lire les sujets d'Isengar pour cause de redondance, et paf! Me voilà qui y participe.
Même s'il est vrai que ton talent pour l'écriture m'a souvent fait mourrir de rire lors de tes premiers sacro-saints "charcutages" des films de PJ, là je dois avouer que ça devient usant (comme tu l'as dit toi même, les plus courtes sont parfois les meilleures).
Mais ce qui me laisse perplexe, c'est ton acharnement à vouloir convaincre les autres que ce qu'a réalisé (certains diront "commis") PJ, est une honte innomable devant le 7eme art, devant Tolkien, devant le monde entier!
Tu a detesté les films, soit. Je crois qu'on l'a compris. Pourquoi ne passes-tu pas plus de temps à participer à des débats plus interessants dans le "Légendaire" ou autres fuseaux au lieu de te répeter sans cesse sur celui-ci?
Quand aux "défenseurs" de l'adaptation de PJ, vous connaissez Isengar depuis le temps, pourquoi tenez-vous absolument à sans arrêt le contredire? Vous avez votre opinion, il a la sienne.
J'ai des fois l'impression qu'on est tous masos (je m'inclus puisque je suis ici) à lire certains sujets dont on connait à l'avance le contenu et qu'on sait pertinemment qu'il ne va pas nous plaire.
C'est dommage de voir à quel point JRRVF est devenu un lieu de combats perpétuels entre pro et anti-adaptation du SdA (même si le forum ne se résume pas à cela heureusement!)
Alors, peut-etre que je n'ai encore rien compris et que c'est un jeu entre vous, mais si ce n'est pas le cas, c'était mon opinion. Si jamais c'est un jeu, veuillez oubliez ce message et ma navrante naïveté qui va avec.

Ben

PS: pour Cemoi Cepaluis: "Est-ce bien toi qui est aussi DEV sur CTM ? Quelle surprise!
(dsl pour le HS)

Medonnen Eldandil
Voir le profil de Medonnen Eldandil   Cliquer ici pour écrire à Medonnen Eldandil  

le 24-08-2004
à 12:33

PPS: désolé pour les quelques fautes.

Ben

Kehldarin
Voir le profil de Kehldarin   Cliquer ici pour écrire à Kehldarin  

le 24-08-2004
à 12:47

La dérision va sûrement faire rire, elle est faite pour ça, mais les arguments restent : cet article est agressif et ordurier sans nécessité, et il ne s'appuie sur aucun argument concret. Dire que le film donne le mal de mer, que les acteurs sont irratrappables, le réalisateur en dessous de tout, le monteur en vacances et le scénariste en congé maladie, on peut tous le faire, si on en prend le temps. Mais s'il n'y a aucune valeur ajoutée, ça apporte quoi ?

De plus, tout comme Jackson, je ne suis pas de l'avis d'Isengar, donc j'ai droit à des petits mots doux : rabaisser quelqu'un quand il n'est pas d'accord avec vous c'est une façon de faire que je ne pense dégradante pour celui qui s'y essaie, même si ça peut faire sourire au début.

Et c'est tout le problème de cet article : l'idée en elle-même pouvait être intéressante mais elle est desservie par une absence de réel traitement, et par son expression désastreuse (mais qui n'est que la première chose qui saute aux yeux)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-08-2004
à 13:56

Mon cher petit Kehldarin, tu es décidemment bien gourmand.
Je vois que tu es de ceux qui trouvent plus de facilité à juger sur la forme plutôt que sur le fond.
A moins que tu me portes rancune d'avoir -une fois de plus- touché la où ça fait mal...
Et si tu n'as pas d'autres bêtises à écrire sur ma prose ordurière et non-argumentée (ce qui prouve que tu n'as pas lu l'article, mais juste le pseudonyme de celui qui l'a rédigé, t'arrêtant, comme l'exigent tes maigres facultés, à de vilains préjugés psychorigides et politiquement corrects), je t'invite à te rendre ici où tu seras certain de ne pas me rencontrer, et où ma vilaine manie ordurière anti-Jaxon ne blessera pas tes petits yeux naïfs...

I.

PS : merci de prouver à chacune de tes attaques pathétiques que j'ai raison.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 24-08-2004
à 14:17

Mwaarf ! Hrm, pardon :D Mais pourquoi vous vous prenez tant la tête là-dessus ? Sincèrement ? Ou c'est moi qui regarde en arrière comme regarder tomber la pluie ? Qui ai un tempérament trop "c'est du passé, n'en parlons plus" ? Oui, j'aime bien lire les articles d'Isengar, parce que j'aime bien ses trouvailles, et qu'en plus on est souvent du même avis (pa
Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 24-08-2004
à 14:21

Argh, mauvaise frappe... Ou j'en étais-je ? Que je n'étais pas toujours de son avis, mais souvent. J'attend son pladoyer pour redorer le balson de Legolas Thranduillon (vous aurez beau dire, il en a beaucoup besoin). Bon, après, dans deux ans ces tiers-film sont oubliés, et on n'en parlera plus ! Comprends pas, moi... :|
Edouard
Voir le profil de Edouard   Cliquer ici pour écrire à Edouard  

le 24-08-2004
à 15:03

Legolas Thranduillon

Un seul "l" SVP, et un i : Tharanduilion, fils de Tharanduil en sindarin. Un Silmarillion c'est pas un "fils" de Silmaril. ;) mais le génitif pluriel de Silmaril, thème Silmarill-.

E. Kloczko

PS Pour le reste... j'ai vu Hellboy. Très bonne adaptation du "Silmarillion".

rohan
Voir le profil de rohan  

le 24-08-2004
à 15:37

dis donc Isengar, toi qui expédies tes détracteurs sur d'autres planètes internet ou bien répond vertement à tes amies qui t'apprécient, qu'elles ne sont pas obligées de te lire (remarque désobligeante s'il en est pour des gens 'amis' - cf le fuseau de lambertine, s'il vous plait....)......on est chez nous autant que toi que je sache....:-*

au lieu de rabâcher les mêmes trucs depuis - visiblement- 2 ans, on aimerait plutot voir un peu à quoi ressemble les randos en Ithilien, enfin je dis ça, aux dires de lambertine, ça avait l'air alléchant...;-)

ps. évite de m'envoyer au diable et pour une fois : behave!!!

Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 24-08-2004
à 16:14

Isengar> Et si tu n'as pas d'autres bêtises à écrire sur ma prose ordurière et non-argumentée (ce qui prouve que tu n'as pas lu l'article, mais juste le pseudonyme de celui qui l'a rédigé, t'arrêtant, comme l'exigent tes maigres facultés, à de vilains préjugés psychorigides et politiquement corrects), je t'invite à te rendre ici où tu seras certain de ne pas me rencontrer, et où ma vilaine manie ordurière anti-Jaxon ne blessera pas tes petits yeux naïfs..."

Merci de prouver de toi même que lorsqu'on ne partage pas tes idées, que ce soit par volonté, mauvaise compréhension ou mauvaise lecture, peu importe au final, tu préfères regarder les gens de haut et les considérer comme de la merde !

Tu te caches derrières des phrases de calimero tel que "mais voyons pourquoi juger sur la forme plutôt que sur le fond ?". Pourtant ce que tu essayes de faire passer pour une simple forme d'écriture fait bel et bien partie du fond de tes propos, voir de ton fond de commerce. Alors certes, certaines remarques que tu fais ne sont pas dénué de sens ou d'intérêt, mais noyé dans ta haine Jacksonienne et des gens qui pensent (à tes yeux à tort) que les films ne sont pas si désagréable à regarder que ça ils en deviennent sans le moindre intérêt.
Ton texte se serait révêlé plus constructif si au lieu de dire des choses comme :
- "Mais au milieu des haut-le-cœur du découpage (merci monsieur John Guilbert !) et la putréfaction du scénario (l’échange absurde des secrets entre les deux magiciens), au milieu desquels les acteurs se débattent comme ils peuvent (pauvre Christopher Lee… et pauvre sir Mc Kellen…), arrivent des scènes d’une nullité affligeante."

- "C’est creux, c’est vide, c’est lent et ça ne sert absolument à rien ! Sinon à confirmer qu’il y aurait un sacré ménage à faire pour un bon monteur. Du genre qui ne reçoit pas d’oscars de complaisance sous prétexte qu’il travaille pour la bonne maison… n’est-ce pas M. John Gilbert..."

- "Jackson aime beaucoup filmer les gens dans leur agonie... Les gros blockbusters hollywoodiens seraient-ils le moyen pour lui d’assouvir une passion secrète pour les snuff-movies tout en s’accordant avec le politiquement correct en vigueur au pays de l’Oncle Sam ?…"

Je ne cite que ça car la flemardise et le bon sens m'empêche de citer toutes les insultes dont tu as infligé ton texte (et en réalité devrais je dire tes textes), en fait je devrais carrément dire tout ton texte.

Tu te plains des arguments faiblard des "défenseurs" du film ? Et tu crois que ce genre de propos sont de véritables arguments digne d'intérêt ?
Si tout ceci c'est pour toi de l'argumentation (chronométrer des scènes et séquences qu'on aime pas et les commenter de propos incendiaires, calomnieux et insultant) solide, non discutable et avéré et bien tant mieux pour toi. Ca fait rire les autres ? Tant mieux pour eux !

Moi je ne vois là que des propos aigri sans le moindre intérêt ni sur la forme ni sur le fond. Car si tu prenais ne serait ce que la moitié de l'energie que tu mets à insulter Jackson et les amateurs du films présent sur ces forums, à donner de véritables explication sensé et sans insultes d'aucune sorte (par exemple, dans le cas de ce que tu nommes Tigres et Dragon en Isengard je crois que au lieu de tes insultes minables que tu considères comme de véritables chefs d'oeuvres littéraires, une explication de la manière dont Tolkien voyait la magie dans le SDA et la façon dont il la représentait serait d'un bien meilleur effet... Et ca aurait le mérite de montrer à ceux qui ne fréquente pas les autres forums que tu n'es peut être pas aussi con que ce que tu peux essayer de paraître).

Ce qui me laisse le plus perplexe c'est que tu as fais un gros travail de visionnage qui a dû te rendre malade et faire pleurer tes yeux de désespoir et tu trébuche en chemin devant la bêtise lamentable de ta haine en harrenguant ce forum de propos insalubre (oui je sais ce n'est qu'une forme tu vas encore me répondre, mais contrairement à ce que tu prétends, ce genre de propos ne fais plus chez toi office de forme mais bel et bien de fond et ne me dis pas qu'il faut que je le prouve, j'en ai rien à fouttre. Essaye plutôt toi de prouver l'inverse, ca évitera qu'on se fatigue pour rien !).

Et la colère ayant atteint un point qui m'empêche d'aller en arrière, ceux qui me connaissent (plus ou moins, après tout je ne suis qu'une suite de 0 et de 1 ici) depuis mon premier message, savent que j'ai nullement peur de me mettre tout ce forum à dos, j'ajouterai ceci.

A toutes les personnes qui lisent avec complaisance les textes de Sieur Isengar et le félicite de sa géniale prose, argant de sa perspicacité, de son génie, et de sa grandeur face aux forces démoniaques des fan Jacksoniens, qui sont prêt à chaque instant à enfoncer toutes personnes prête à donner un avis contraire, qui laisse Isengar les insulter sans vergogne et qui rient sous cape voire le félicitent de la chose, j'ai pitié de vous et honte pour vous.
C'est un comportement qui n'a pas sa place sur un forum quelconque. Des insultes restent des insultes, même caché dans un pot de fleures.
Un comportement animal indigne de la grandeur dont vous souhaitez parer ce forum. De l'hypocrisie à l'état pur ("Mais Isengar plaisante, il ne pense pas à mal, il s'exprime comme ça c'est tout", "oh mon Dieu mon chère Isengar n'allez vous pas trop loin ? Je plaisante, amusez vous continuez !!! C'est si drôle !").

Pour les esprit chafouins qui s'insurgerait contre mon vocabulaire, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses, mais je n'ai ni le temps ni l'envie de cacher mes propos derrière une facade dites humouristiques et intellectuelles.
Je fais certes le jeu d'Isengar qui pourra toujours se cacher derrière mes propos insultant à son encontre et à l'encontre du monde entier, mais qu'importe. Je me cache pas derrière une hypocrite facade humouristique.
Les arguments que je donne là sont indéfendable, insultant etc... Tant pis. Au moins je suis direct.

Note : Si mon vocabulaire ou mon post ne vous plait pas, c'est votre affaire. Mais j'ai noté depuis quelques temps qu'insulter les gens était maintenant autorisé sur ce forum du moment qu'on ne le fait pas directement et sans employer de mot dit grossier. Je le fais un peu plus direct que ceux d'Isengar, mais au finnal ils sont du même accabit.
Si vous décidiez de me réprimander, il serait bon, dans le cadre d'un examen de conscience qui me semble approprié de vous pencher sur le cas d'autres membres du forum, certes qui amusent l'assemblés mais ne sont guère plus polis dans le fond.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-08-2004
à 16:25

La colère est une courte folie, mon cher Edoras :o)
Mais tes mots me touchent comme un pet sur une toile cirée...

Et toujours pas de débat sur le fond en vue, donc.
Je sais, je me répète... mais il y a des têtus...

Edoras, décrispe toi, vieux ! Y'a des choses plus importantes dans la vie que de chercher des insultes là où y'en a pas...

I.

Ghorghor
Voir le profil de Ghorghor  

le 24-08-2004
à 17:01

Oulà ça chauffe par ici :-(
Bon c'est vrai que certaines formules d'Isengar sont excessives, telles les allusions au snuff-movies ou son anti-américanisme sans nuances, mais les trois-quarts voire plus de ses affirmations sont très pertinentes (et drôles en plus^^) si on part du principe que le film devrait "coller au livre".
Isengar démontre que c'est loin d'être impossible car les tiers-films (jolie formule, qui en est l'auteur?) sont parasités par des clichés hollywoodiens. Après j'avoue mal comprendre les "bisounours" anti-Isengar et/ou pro-Jackson : avant ils affirmaient que les critiques étaient trop vagues, non constructives,et maintenant qu'Isengar a abattu un boulot considérable à chronométrer et structurer ces arguments, ils critiquent sa minutie...Oh une autre remarque : les jacksoniens n'ont cessés de louer la durée du tournage, le travail accompli, l'utilisant même comme un argument pour défendre les films (les "qualités" intrinsèques des films n'étaient pas suffisantes pour les défendre?). Maintenant, ils critiquent Isengar car il a fait un travail lui aussi considérable... cherchez l'erreur...

Je ne suis pas là pour défendre Isengar, il est assez grand pour le faire;-) et sa critique est suffisament riche en arguments pour justifier ses propos. Encore faut-il la lire...et la comprendre.
Enfin, en perdant votre sang-froid comme vous le fîtes, vous faîtes le jeu du sieur Isengar, comme il le fait remarquer. La meilleure façon de faire taire ce sournois Touque serait de faire fi de ses piques et de produire un texte argumenté pour défendre la vision de Jackson.
On attend...

Mais on aura probablement droit à une pirouette (et on l'a déjà eu), "on ne dialogue pas avec les extrémistes", le tout soupoudré d'insultes semblables à celles que vous dénoncez. Dommage, car Isengar, lui, n'a pas (totalement) fermé la porte...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-08-2004
à 17:09

Et les portes restent toujours ouvertes, à qui savent les franchir.

pour les "tiers-films", je revendique la paternité de la formule :o)
Dois-je ajouter un copyright ?

I.;o)

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 24-08-2004
à 17:11

Dites, çà devient lourd, par ici. Pardon, mais çà devient lourd.

Le monde ne se divise pas en pro- et anti- Jackson. On peut apprécier le film tout en lui reconnaissant des défauts - ce qui est mon cas. Et on n'est pas un bisounours pour autant.

Les pamphlets, c'est très drôle, mais le problème, c'est qu'ils ne convainquent... que les convaincus. Et les disputes ont tendance à m'attrister.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 24-08-2004
à 17:46

Edouard, mes excuses :) ça m'apprendra à vouloir faire ma maline, hi hi :)
Pour le reste... je partage la déception de Lambertine. Isengar, par pitié, pour une fois, n'atise pas le feu... Il suffit qu'une pomme de pin explose pour que le feu prenne ailleurs, et là ce serait vraiment dommage.
Edoras, je te remercie du compliment, mais étant d'un tempérament heureux, ne te rendrai pas la politesse de répondre sur le même ton... la pluie lave tous les torts, et avec ce qui est tombé ces derniers jours, j'ai de quoi n'être colère contre personne pendant quelques temps encore :)
Stéphanie - Go, boat, row ! and flow Withy-windle-stream between reeds and willows !
Maglor
Voir le profil de Maglor   Cliquer ici pour écrire à Maglor  

le 24-08-2004
à 18:32

Finalement, il en est des forums comme des films : plus il y a d'effets spéciaux, plus ils sont regardés :D (particulièrement paradoxal dans celui-ci ;-))

M.

Medonnen Eldandil
Voir le profil de Medonnen Eldandil   Cliquer ici pour écrire à Medonnen Eldandil  

le 24-08-2004
à 19:50

Tout à fait d'accord avec nos demoiselles. Que l'on cesse de créer des sujets pour se tapper les uns sur les autres! Que ceux qui n'ont pas aimé les films les bombardent entre eux, et que ceux qui les ont appréciés les louent entre eux! Et puis un peu de diplomatie de part et d'autre pour l'amour du ciel!

Ben

PS:Et puis qu'est que vous avez contre les Bisounours? C'est mignon, c'est sympa, plein d'amour pour son prochain... ok jme casse!

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 24-08-2004
à 20:01

"Que ceux qui n'ont pas aimé les films les bombardent entre eux, et que ceux qui les ont appréciés les louent entre eux"


Cela ne sera sans doute pas possible tant que certains de ceux qui ne l'ont pas aimé continueront à croire dur comme fer qu'il faut lutter contre la "substitution" orchestrée par le grand Capital et son avatar Néo-zélandais :)

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 24-08-2004
à 21:07

>>> Le monde ne se divise pas en pro- et anti- Jackson. On peut apprécier le film tout en lui reconnaissant des défauts - ce qui est mon cas. Et on n'est pas un bisounours pour autant.

Bien dit, Lambertine... Je partage évidemment ton point de vue... :-)

Cordialement, :-)

Hyarion.

Sylvae
Voir le profil de Sylvae   Cliquer ici pour écrire à Sylvae  

le 24-08-2004
à 21:50

Pfff !

Quelqu'un peut me dire pourquoi je persiste à venir lire ce fuseau ?
Il met une éternité à se charger, les arguments (d'un côté comme de l'autre) sont éculés, la mauvaise foi de rigueur, ça ne présente AUCUN intérêt dans l'approfondissement de l'oeuvre de Tolkien...

Bon, on y croise quelques amis, on sourit parfois à des traits d'humour un peu au dessus de la barre zéro, certains arguments sont pertinents (de part et d'autre, n'en déplaise à notre cher Isengar...), mais tout ça ne mène pas très loin !

Alors pourquoi ?

Sais pas...

J'en tire deux conclusions :
1) Je ne vole pas plus haut que les autres,
2) Toi qui me lis, tu dois sans doute penser la même chose ! Piètre consolation, mais bon...

;o)
Sylvie

Tar Palantir
Voir le profil de Tar Palantir   Cliquer ici pour écrire à Tar Palantir  

le 24-08-2004
à 22:33

Cet article m'a bien fait rire, la prose est subtile et le fond est d'une totale mais jubilante mauvaise foi, mais j'ai pris cet article comme il fallait le prendre, c'est à dire pas du tout au sérieux.

Malheureusement, vu les réactions des détracteurs et de l'auteur, je trouve que l'on tombe bien bas. On est effectivement à mille lieues du Légendaire.

PS: et puis ne nous méprenons pas, Isengar n'est pas un anti-PJ mais un de ses plus grands fans. comment peut-on en savoir autant sur les films sinon ;-) (ou alors il est complètement masochiste, ce qui ne me semblait pas le cas, quoique ...)

bruce of the cri
Voir le profil de bruce of the cri   Cliquer ici pour écrire à bruce of the cri  

le 25-08-2004
à 01:54

voila ce que je compatis poster a l'origine:

"mon cher ISENGAR (et assimilés),
n'as tu pas l'impression d'avoir une vision tres reductrice du benefice, et je dis bien BENEFICE, de l'OEUVRE de jackson?

Combien de gens qui ont vu le film se sont retrouvés a acheter la trilogie en bouquins alors qu'ils ne l'auraient jamais fait avant?

Combien d'entre eux, moins obstiné que toi (tu noteras, que j'ai evité avec elegance le terme "obtu") seraient arrivés a la fin du PREMIER TOME si ils n'avaient pas etes portes par l'envie de, justement, voir les differences avec le fikms et de decouvrir les passages que le realisateur n'a pu inclure ou a du modifier afin de ne pas denaturer l'oeuvre de tolkien tout en restant dans un budget correct pour ses films?

Oui tres cher ISENGAR, nous vivons dans un monde capitaliste ou, pour qu'un film se fasse, il faut de l'argent, du temps et des acteurs ces derniers (les cons!) ne travaillent pas pour rien, doivent etre habillés (quoique, vu ta sagassité,ton esprit (que?) critique et la mauvaise foi caracterisee de tes posts visant a obstinement (tu noteras que j'ai un peu plus de mal a eviter le terme "obtu") tu aurais surement trouvé que le film aurait manque de budget si les acteur avaient eu des armures en papier maché) ce qui malheuresement coute de l'argent.

Certes, je suis bien d'accord avec toi sur le fait que c'est dommage de ne pas avoir de moyens illimités pour faire un film, mais je m'errige en faux quand a ta conception egocentrique, egoiste, bassement critique de ce que doit etre un film.

Je ne doute pas un instant, que dans un elan de purisme, tu ais quitte la salle de projection avant la fin du premier opus et que tu ne soit pas allé voir les autres ....

non?
Ben pourquoi tu critiques alors? tu es en train de dire que tu asdetesté et que tu a ete assez stupide pour y retourner DEUX FOIS?

A ta place, je me ferais tout petit, ou alors, je me haterais de faire un film qui rendrait enfin justice a Mr TOLKIEN.

Bruce, un ami de la tolerance, de l'intelligence et des critiques qui permettent de construire et pas seulemnt de detruire."

maintenant, je me dis que, de toute facon, tu es bouché a l'emerie et que de toute façon, il semble que TON point de vue soit le bon, que TES idees soient les seules valables et que dans TON monde, tout est blanc ou noir.
Tu me fais penser a un adolescent pre-pubert qui pense tout savoir sur tout et qui se forge des certitudes pour eviter d'avoir a se poser des questions et se remettre en cause.
Voyant que, de toute evidence tu es borné au dernier degré, je te laisse a tes JUGEMENTS et je garde mes OPINIONS

Bruce, un allergique aux extremistes et aux cons

Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 25-08-2004
à 02:32

Aurait-on été sur Numenor que je me serais fait un plaisir de démonter le post du père Bruce point par point... Néanmoins, ne tenant pas à jeter en ces lieux de l'huile sur un feu déjà bien entamé, je dirais juste que je rejoins Lambertine pour dire que ça finit par devenir assez *lourd*, cette série d'attaques ad hominem qui n'ont plus grand chose à voir avec le sujet de départ.
Je ne vois vraiment pas ce qui empêche ceux qui veulent réagir de le faire en argumentant un minimum comme l'ont fait, par exemple, Lambertine et Rohan, plutôt que de focaliser sur la forme, certes provocatrice, utilisée par Isengar dans son texte. Le fuseau avait plutôt bien commencé, pourtant...

Et, Bruce, si tu veux absolument nous faire une psychanalyse-express gratos du père Isengar, je te suggère de lui en parler par mail, tant qu'à faire.

E.

...

"Le Nain : Hé regardez, là, dans le couloir !
La Magicienne : Une créature nous barre la route !
: Djingle de danger.
: Un coq est en train de caqueter.
Le Ranger : Mais c'n'est pas une créature, c'est un poulet !
L'Elfe : Ce n'est pas un poulet, c'est un coq.
Le Barbare : C'est l'enfoiré qui nous a réveillé ce matin !
Le Nain : A mooooort !"

;-)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-08-2004
à 09:07

...Et bienvenue sur ce forum, Bruce. En espérant te lire souvent.
Pour ton allergie, mieux vaut prendre de la claritine à chaque fois que tu passes devant un miroir. Et bon courage, sinon.

Au fait, le Seigneur des Anneaux n'est pas une "trilogie"...

I.

PS : Ce sera, j'ose espérer, la conclusion de ce non-débat. Merci à certains de mes aimables contradicteurs (Edoras, Kehldarin et, dans une moindre mesure, Medonnen qui a suivi le chariot -je ne compte pas Bruce, qui vous l'avez deviné, est en fait un des deux premiers revenu mesquinement sous un autre compte spécialement crée pour l'occasion, c'est dire le niveau...) d'avoir -une fois de plus- détourné les vrais questions du sujet - et avec la manière, vous noterez- afin de jeter volontairement (?) un voile opaque sur toutes les imperfections et les graves erreurs que comportent les trois blockbusters de Peter Jackson.

C'est pas grave. Peut-être la discussion pourra-t-elle reprendre plus calmement dans un autre fuseau ?
En attendant, le champ des bêtises jaxoniennes est tellement vaste que vous n'avez pas fini de me voir errer avec mes "balarguages de trucs énormes de 300 paragraphes sans réfléchir une goutte dessus" ©Alfonso (6-05-2004)

Fin du Fuseau. Merci.

Maglor
Voir le profil de Maglor   Cliquer ici pour écrire à Maglor  

le 25-08-2004
à 10:12

ITE MISSA EST :D
Kehldarin
Voir le profil de Kehldarin   Cliquer ici pour écrire à Kehldarin  

le 25-08-2004
à 12:53

>>Ce sera, j'ose espérer, la conclusion de ce non-débat. Merci à certains de mes aimables contradicteurs (Edoras, Kehldarin et, dans une moindre mesure, Medonnen qui a suivi le chariot -je ne compte pas Bruce, qui vous l'avez deviné, est en fait un des deux premiers revenu mesquinement sous un autre compte spécialement crée pour l'occasion, c'est dire le niveau...) d'avoir -une fois de plus- détourné les vrais questions du sujet - et avec la manière, vous noterez- afin de jeter volontairement (?) un voile opaque sur toutes les imperfections et les graves erreurs que comportent les trois blockbusters de Peter Jackson.

Fin du Fuseau. Merci.

Bien sûr. La critique a fait mouche, alors on essaie de baisser le rideau avant de perdre tout son crédit. Je cite pour mémoire une des raison qui me fait continuer tout de même, elle se passe de commentaire. Il y en a une autre, mais celle-là est un peu plus complexe, donc je l'explicite juste après.

1ère raison :
>>Et si tu n'as pas d'autres bêtises à écrire sur ma prose ordurière et non-argumentée (ce qui prouve que tu n'as pas lu l'article, mais juste le pseudonyme de celui qui l'a rédigé, t'arrêtant, comme l'exigent tes maigres facultés, à de vilains préjugés psychorigides et politiquement corrects), je t'invite à te rendre ici où tu seras certain de ne pas me rencontrer, et où ma vilaine manie ordurière anti-Jaxon ne blessera pas tes petits yeux naïfs...).

2e raison :
Si c'était un non débat, qu'est-ce que ça fait sur un forum ? Serait-ce une (autre) tentative de faire passer des vessies pour des lanternes ? C'est assez inhabituel, de publier un article sur un forum, et pas sur un site, à moins de souhaiter des réactions, ce qui est après tout le but des forum. Mais là les réactions ne plaisent pas, visiblement. Et si l'expression de cet article n'est pas ordurière, qu'est-ce qu'elle est ?

L'auteur reproche aux détracteurs de son article de s'en prendre à la forme et de délaisser le fond. En ce qui me concerne, je ne peut m'en prendre que ce avec quoi je ne suis pas d'accord, désolé. Je pense que dans une optique de ce que j'estime être (pas ce qui est, il y a une nuance) de la fidélité à l'oeuvre il aurait été possible de faire plus court que ce qui a été fait, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais on ne peut pas masquer une argumentation absente par une expression tranchante. Certains l'ont vu, peut-être les moins réceptifs à l'humour du texte. Personnellement je n'en ai pas vu, mais il y en a vraisemblablement un, après tout, si tout le monde le dit, ce qui expliquerait que quasiment tout le monde ait été indulgent avant moi.

J'ai critiqué cet article, et je le critique encore. Tout simplement parce que la thèse de cet article, ce n'est pas qu'il aurait été possible de faire plus fidèle en plus court (ce qui me semble indubitable), mais que ces films sont des infamies. Comme le dit plus haut Edoras, la forme fait partie du fond, et la forme de cet article est ordurière. Si quelqu'un a trouvé cet article non-ordurier, qu'il donne les citations qui lui ont fait penser ça. Je serais franchement surpris d'être le seul (avec les rares autres au-dessus) à avoir remarqué la caractéristique principale de cet article. L'auteur ne s'en défend même pas, il se contente de faire des pirouettes rhétoriques et d'enfoncer ceux qui critiquent son article.

Dès lors, la thèse "officielle" (la longueur des films) devient un prétexte pour déverser des insultes sur un film que l'on a pas aimé. Je trouve que c'est d'une mauvaise foi absolue, et parfaitement démagogique, ce qui est tout simplement une insulte à l'intelligence de ceux qui le lisent. L'article, d'intéressant qu'il aurait pu être sans ça, perd son intérêt : tout du long, on ne voit que des avis personnels (injurieux et non argumenté, qui plus est) et des agressions en règle des films (tout aussi injurieuses et non argumentées). Mais le fait que l'auteur soit intégriste, progressiste ou pêcheur de crevettes, ça n'a pas grande importance, c'est de ce qu'il a écrit qu'il est question, sur ce sujet. De même que mes maigres capacités et mes vilains préjugés ce n’est pas non plus le sujet.

ps : je ne connais pas Bruce, même s'il y a des choses dans son message dont je me sens assez proche. Il y en a aussi avec lesquelles je me sens moins proche, ce qui est assez normal. Une langue bien pendue ne suffit pas (et ce n'est pas pour Bruce que je dit ça).

Dior
Voir le profil de Dior  

le 25-08-2004
à 13:25

Pour avoir déjà pas mal lu ce genre de post d'Isengar, je me permets de réagir.

Je pense qu'il faut recontextualiser ce message. Cela fait des mois, voire des années que, chaque fois qu'on ose critiquer ne fut-ce qu'une infime partie des 3 chefs d'oeuvre du ci-devant PJ, on nous ressert, presqu'en tête du hit-parade, le fameux argument "les changements dans les films, c'est normal, sinon on aurait eu des films de 9 heures". Isengar démontre rationnellement (y a-t-il encore quelqu'un pour raisonnablementle contester ?) la fatuité de cet argument. Bien.

Il y a maintenant la forme. Comment réagiriez-vous face à une sottise que l'on vous ressortirait à la même fréquence que cet argument susmentionné ? Avec des fleurs peut-être ??

Les propos d'Isengar ne me semblent pas relever du qualificatif "ordurier". Ils me semblent plutôt traduire un énervement certain, mais surtout un sens de l'humour coutumier chez notre Took de service.

Alors crier à la sorcière pour si peu ...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-08-2004
à 13:29

J'étais certain qu'il s'agissait d'une rancoeur personnelle.

Inutile de faire profiter les autres de tes fantasmes bileux à mon encontre.
Le grand étudiant en communication que tu es doit certainement savoir se servir d'un e-mail.
On pourra alors parler de tes problèmes sans polluer le forum. Et puis tu pourras enfin écrire les gros mots qui te chatouillent les doigts.

Je sors de ce fuseau qui commence vraiment à sentir des bras.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-08-2004
à 13:31

Ce message s'adressait à Kehldarin/Bruce, bien entendu.
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 25-08-2004
à 13:55

Scene 5:

Maglor: >>>>"ITE MISSA EST"

The Monks: "Pie Iesu domine" [blong], "dona eis requiem" [blong]

Dior: >>>> "Alors crier à la sorcière pour si peu ..."

The Crowd: "A witch! A witch! We've found a witch! We've got a witch! Burn her! Burn her!"

Isengar : "I'm not a witch. They dressed me up like this. And this isn't my nose. It's a false one."

...etc...

BEDEVERE: So, logically...

VILLAGER #1: "If... she... weighs... the same as a duck,... she's made of wood."

BEDEVERE: "And therefore? "

VILLAGER #2: "She's a witch!" ... "Burn the witch!"

Witch: "It's a fair cop!"

bruce of the cri
Voir le profil de bruce of the cri   Cliquer ici pour écrire à bruce of the cri  

le 25-08-2004
à 14:19

Juste pour info: Si tu doutes de la "realité" de mon compte c'est bien que tu as certainement trop tendance croire les histoires que tu te racontes.

Bref, si les arguments que tu defends sont respectables, toi tu ne l'es pas compte tenu de la "forme" que tu emploies et le mepris dont tu fais preuve envers les gens.

Je te laisse donc a ton monologue.

bruce of the cri
Voir le profil de bruce of the cri   Cliquer ici pour écrire à bruce of the cri  

le 25-08-2004
à 14:30

au fait, je trouve dommage qu'on s'acharne a chercher les differences entre l'oeuvre de tolkien et les films de jackson sachant qu'il n'y a de toute facon rien de comparable.

meme si ca ne vous interresse pas, j'ai aimé les bouquins (oui Mr I, je sais bien que c'est LE bouquin scindé en trois parties,mais comme ca tu pourras la rammener ;) ) et j'ai aimé les films.


Feartanel
Voir le profil de Feartanel   Cliquer ici pour écrire à Feartanel  

le 25-08-2004
à 14:30

Silmo > Ouf :-)))
Maglor
Voir le profil de Maglor   Cliquer ici pour écrire à Maglor  

le 25-08-2004
à 14:58

Sacré ...Silmo ;-)
Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 25-08-2004
à 15:34

Alors je crois qu'il faut que je donne quelques précision au vu de certaines remarque faites ci plus haut.

Je ne critique pas à proprement seulement le travail d'Isengar. Vous considérez que c'est un excellent travail plein d'humour, je trouve que c'est ordurier et facile et que ce qu'il essaye de nous faire passer pour la forme de son écrit n'est en réalité ni plus ni moins que le fond de sa pensée (peu profonde en tout cas c'est ce que j'en pense...).


Je signale comme ça que ma toute première intervention sur ce forum date du 12 aout soit dix jour après la création de ce fuseau si interressant.
Certes je rentrai de vaccances (je suis rentré le 10 si vous vouloez tout savoir, alors j'avais déjà lu ce fuseau bien avant le 12) mais je me suis bien gardé de réagir. Je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve ta façon de t'exprimer lamentable mais j'ai fermé ma gueule et j'ai lut tout ton texte. Et j'ai compris ce que tu fesais. Si je peux supprimer tant de minute du film, c'est tant de minute gagné pour des scènes que je juge plus importante. Je passe sur les frasques de Legolas que je trouve déplacé sans nul doutes dans ce film, mais d'autres je regrette mérite un meilleur traitetement qu'un simple alignement d'insulte !

Ce qui m'a poussé à intervenir, violement certes, mais en tout cas moi j'ai ma conscience pour moi, c'est à cause de cette façon si caractéristique que tu as de te fouttre de la gueule et d'insulter les gens qui ne pensent pas comme toi.
Relisez mon précédent message avec cette idée en tête vous verrez peut être plus clair dans ce que je souhaite dire.

Alors je vais vous redire ce que j'ai dit plus haut d'une manière plus imagé.
L'attitude de certains membre de ce forum, à l'encontre des éventuels détracteurs d'Isengar me fait irressistiblement penser à des gamins de 14 ans qui reggardent leur copain qui est plus grand et plus fort qu'eux tabasser un môme de dix ans pour lui piquer soin gouter. Et ce fesant se gausse avec extase devant le spectacle, si ils ne sont pas trop occupé à tenir le malheureux voir à lui cogner dessus aussi...


Certes il ne s'agit pas ici de môme de dix ans, les gens dont je parle sont assez grand pour se défendre seul, mais l'attitude reste. Le fouttage de gueule et les insultes reste du fouttage de gueule et des insultes, que ce soit au premier, second ou troisième degré et même caché dans un pot de fleures.
Une attitude de meute animale que j'ai déjà trop vu au lycée, au collège et dans la rue. Si vous aimez ça, ben libre à vous de continuer.
Vous aimez voir Isengar se moquer des gens, les insulter et se fouttre ouvertement de leur gueule, alors tant mieux pour vous, j'ai rien à ajouter.

Note : Non je ne suis pas Bruce. J'ai mieux à faire qu'emprunter une attitude aussi infantile que la tienne pour te répondre. J'ai pas peur de donner mon opinion, et ca tu devrais le savoir. J'ai pas besoin de me cacher derrière un second pseudo ou un soi disant humour au quatrième degré...

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 25-08-2004
à 15:55

Scene 9: The historian

[clack]

VOICE: "Picture for Schools, take eight."

DIRECTOR: "Action!"

HISTORIAN: "Defeat at the castle seems to have utterly disheartened King Isengar. The ferocity of the French taunting took him completely by surprise, and Isengar became convinced that a new strategy was required if the quest for the Holy Truth were to be brought to a successful conclusion. Isengar, having consulted his closest [ADD: and smallest] knights, decided that they should separate and search for the Truth individually."

[A sound: cataclop cataclop cataclop]

HISTORIAN: "Now, this is what they did..."

KNIGHT ON A HORSE: YYYAAAAAAAAAAHHHHHHHH !

[slash]

[KNIGHT kills HISTORIAN]

HISTORIAN'S WIFE SCREAMING: "Edoraaaaaaaaas !!!!!!!"
_______________________

Silmo (humour au quatorzième degré au fond à gauche après la chambre de Mazarboul) histoire de détendre un peu l'atmosphère qui régnait dans les niveaux inférieurs...

Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 25-08-2004
à 16:00

J'ai été très surpris en lisant ce sujet. Apparement, Isengar souhaite supprimer des passages du film, rendrant l'histoire complètement incompréhensible. Et aussi, il semble qu'il est fait de longues études dans l'art cinématographique (pour d'autres sujets aussi, comme dire le monteur, dont j'ai oublié le nom, a fait un sale travail, ce qui est particulièrement bas...)

Et il semblerait que l'on cultive à Isengar (p-ê inconsciemment) un culte de la personnalité (il suffit simplement de lire les posts d'autres membres).

Enfin, j'ai dû mal à disserner l'humour dans les posts...Mais là n'est pas le sujet.

Personnellement, je vois le film d'un point de vue cinématographique...Enfin je veux dire pas en tant que spectateur (enfin si) mais je ne mélange pas le livre avec le film. Pour moi, c'est opposé. Donc je lis le livre, et je vois le film. Et je me dis que PJ a fait une bonne adaptation (qui n'est pas parfaite, bonne est à nuancé).

C'est vrai que c'est paradoxal ce que je dis... Je ne vois pas du point de vue du lecteur et j'emploie pourtant le mot "adapatation" .
Mais j'ai le point de vu du lecteur de Tolkien (d'où l'appartion d'adaptation) et celui du cinéphile, jugement autre que celui du lecteur... (c'est pas très clair, je sais...)

En gros je fais la part des choses, mais pour moi jamais rien de remplacera la lecture, c'est un fait !

Dodong'
***

Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 25-08-2004
à 16:25

Scene 9: The historian
[clack]

VOICE: "Picture for Schools, take eight."

But the Knight on a horse has commited two mistakes.

In first he forgot that Edoras, the Historian was an anvil, and for some of his friends a fern.
In second he thinks his stab was mortal.

But he has just cutt off some limb of Edoras.

And Edoras, his sword between his teeth says :

HISTORIAN : Mmmgpfmm gniammpf !

KNIGHT ON A HORSE : What did you said ?

The Historian open his mouth to let go of his sword.

HISTORIAN : I said that, with no legs and no arms, I'll continue to fight ! You shall not pass ! Chicken ! Chicken ! Chicken !

Despair by so much of stupidity and this true anvil the knight on a horse preffers to go far. Very far of this stupid man...


Note : Sorry for my very bad english and my weak knews about "holly graal" of the Monthy Pytons.

Dior
Voir le profil de Dior  

le 25-08-2004
à 16:26

Tiens, un émigré de num ... t'es reconnu ! ;-)
Dior
Voir le profil de Dior  

le 25-08-2004
à 16:27

c'était pour Dim..., sorry, Dodongo ! ;-)
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 25-08-2004
à 16:41

Edoras> ;-))))
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-08-2004
à 18:15

Pour les réclamations et les frustrations, ma boite mail est ouverte.
Toujours rien reçu pour l'instant... On aurait peur ? On préfère hululer en public, ça rassure, ça rend plus fort ?

I.

Swing Kid
Voir le profil de Swing Kid   Cliquer ici pour écrire à Swing Kid  

le 25-08-2004
à 18:34

Silmo >> ( et d'autres sur le forum ... ) : In french please !!! We are on JRR V F . Pensez aux pauvre incultes comme moi qui n'entravent rien aux langues étrangères .

Témoignage personnel : J'ai pour ma part exprimé par mail privé ce qui me dérangeait dans la démarche d'Isengar, et j'encourage tout à chacun à faire de même plutôt que d'encombrer indéfiniment le forum dans cette lutte sans fin entre pro et anti Mr Jackson. Je ne regrettes pas ma démarche, car nous avons pu nous expliquer SEREINEMENT et courtoisement, et je crois que nous avons mutuellement fait un pas dans une meilleure compréhension de l'autre, sans renoncer à ce que l'on croit soi-même, et dans un dialogue apaisé. Isengar serait certainement mieux perçu s'il s'exprimait dans le forum comme il le fait dans ses mails privés. En tous cas, je confirmes qu'il ne mord pas et qu'il sait être agréable et courtois ( à condition de l'être également avec lui ). Respectons nous en premier lieu, et dialogons hors de l'invective. Le monde n'en sera que meilleur. Bisous(nours) à tous et à toutes .

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 25-08-2004
à 18:51

JRRT en français, je suis farpaitement d'accord avec toi SK dès que c'est possible rapidement, mais pour les citations des Monthy Python, ça n'a d'intérêt qu'en anglais :-)) En l'occurence, il s'agit ici de scènes - à peine, à peine retouchées - de "The Holy Grail" (Sacré Graal)
Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 25-08-2004
à 19:11

Mon avis (oui je sais tout le monde s’en fout mais je le met quand même ;) )

Moi non plus je n'aime PAS la forme qui reflète bien le fond que je n'aime PAS non plus, mais on en finira JAMAIS si on dialogue là dessus, je suis d'accord avec Edoras sur bien des points, je trouve qu’il transcrit bien ce que je pense depuis le début, mais je m'alignerais sur la position de lambertine : C'est lourd ! C'est lourd de s'engueuler sur tout ça, on ne s'entendra jamais sur ces points là ! Je sais que je ne m’entendrais jamais totalement avec Isengar sur les points les plus contestés de ses textes, et sur la manière dont il traite ses détracteurs alors tant qu'a faire j’essaye de parler sur les points sur lesquels on peut s'entendre, ce n’est pas facile, mais c’est faisable, chacun fait abstraction des points les plus « déplaisant » de l’autre…

En bref : Faisons des concessions, sinon on s’en sortira pas.

Kehldarin
Voir le profil de Kehldarin   Cliquer ici pour écrire à Kehldarin  

le 25-08-2004
à 19:26

Il n'y a pas d'opposition entre pro et anti Jackson, il y a une opposition aux anti-jackson qui ont une attitude dégradante, comme il y en aurait fatalement une aux pro-Jackson qui auraient une attitude similaire.

J'aime bien l'image de la cour de récré et du grand qui pique son goûter au petit au milieu des rires ou de l'indifférence d'une bande de collégiens pas méchants mais qui pensent d'abord à ne pas se créer de problèmes. C'est vrai que c'est pas pas forcément si éloigné.

ps : l'humour anglais c'est reposant, remerciement éternels aux monthy pytons et bravo aux afficionados :)

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 25-08-2004
à 19:34

Certes Kehldarin, je le sais bien, mais faut essayer de pas y faire attention...
Edrahil
Voir le profil de Edrahil   Cliquer ici pour écrire à Edrahil  

le 25-08-2004
à 20:18

J'aime bien l'image de la cour de récré et du grand qui pique son goûter au petit au milieu des rires ou de l'indifférence d'une bande de collégiens pas méchants mais qui pensent d'abord à ne pas se créer de problèmes. C'est vrai que c'est pas pas forcément si éloigné.

Sauf que... D'une part, Isengar n'a absolument rien piqué à qui que ce soit, et d'autre part, certains des "collégiens" en question se seraient fait un plaisir de donner leur avis sur la question, et de démonter diverses assertions totalement à côté de la plaque, n'eût été une petite pensée pour Cédric dont je doute qu'il apprécie de voir son forum réduit en champ de batailles.
Mais Kehldarin et Edoras nous auront tout de même rappelé une fois de plus ce bon vieux syndrôme nietzschéen de celui qui, combattant un monstre, en devient un lui-même... C'est décidément un cercle sans fin... !
L'anneau serait-il encore à l'oeuvre... ? ;-)

Et merci à Swing Kid pour son "témoignage"... :)

E.

Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 25-08-2004
à 20:33

Bah oui Dior, c'est bien moi, mais le pseudo était déjà pris, alors j'en prend un autre !
Dodongo
***
(tjrs fidèle à ses * )

Feartanel
Voir le profil de Feartanel   Cliquer ici pour écrire à Feartanel  

le 26-08-2004
à 10:57

Narrative Interlude

NARRATOR: Winter changed into Spring.
[...]
NARRATOR: Spring changed into Summer.
[...]
NARRATOR: Summer changed back into Winter,...
[...]
NARRATOR: ...and Winter gave Spring and Summer a miss and went straight on into Autumn.
[...]
NARRATOR: Until one day...


M.
'croise les doigts' ;-)
Kehldarin
Voir le profil de Kehldarin   Cliquer ici pour écrire à Kehldarin  

le 26-08-2004
à 11:42

>> Sauf que... D'une part, Isengar n'a absolument rien piqué à qui que ce soit, et d'autre part, certains des "collégiens" en question se seraient fait un plaisir de donner leur avis sur la question, et de démonter diverses assertions totalement à côté de la plaque, n'eût été une petite pensée pour Cédric dont je doute qu'il apprécie de voir son forum réduit en champ de batailles.

Si, il s'acharne sur Jackson (entre autre), qui est ce qu'il est mais n'est pas un tas de déchets radioactifs dans une déchetterie sauvage. Ce n'est pas piquer le gouter du petit qu'il aurait fallu dire, mais peut-être lui faire tomber des mains et uriner dessus, mais ce ne sont que des analogies.

ps : je pense que si Cedric avait été gêné qu'on s'exprime sur son forum il se serait manifesté ; il ne l'a pas fait, peut-être qu'il a estimé que le mal était moindre avec une opposition tranchée que de laisser se développer une image du forum un peu trop connotée. Mais si je me trompe, je lui présente mes excuses, ce n'était pas du tout mon but de l'ennuyer.

Maglor
Voir le profil de Maglor   Cliquer ici pour écrire à Maglor  

le 26-08-2004
à 14:12

The never-ending fuseau : ça se calme un peu et toc, ça r'prend à côté.
rohan
Voir le profil de rohan  

le 26-08-2004
à 14:24

never ending fuseau??

note que Iznougoud ;-) tend vraiment le baton pour se faire battre donc faut pas s'étonner après des réactions suscitées...

Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 26-08-2004
à 19:20

je pense que si Cedric avait été gêné qu'on s'exprime sur son forum il se serait manifesté

... Cédric est en vacances, et je préfère ne pas imaginer sa tête en voyant le désastre de ce champs de bataille sans vainqueur, mis à part le chaos tolkiendil dans cette section de JRRVF.

Julien - Elwë Ier
Empereur enfin de retour à la civilisation, les mauvaises nouvelles dans sa besace :'o(

Sylvae
Voir le profil de Sylvae   Cliquer ici pour écrire à Sylvae  

le 26-08-2004
à 19:24

Cédric a réagi dans "La chute d'Isengar" (parce qu'en plus, ce fuseau a fait des petits...)

A méditer.

ecthelion
Voir le profil de ecthelion   Cliquer ici pour écrire à ecthelion  

le 29-08-2004
à 15:54

bon moi j ai pas tout lu du premier post, je vous l accorde mais franchement tu es vrai frustré isengard.

Tu as une vision si négative de l adaptation du livre rien que sur le principe... Quand on se met a critiquer le film parce que par exemple les uruk hai utilise des signes utilisés par je ne sais quel armée américaine c qu on est non seulement pour critiquer et rien d autre mais en plus on ne réfléchis absolument pas derrière. Le film ne doit pas etre fait que pour toi!! Il doit aussi etre fait pour des etres humains normaux qui comprenne ce qu il y a dans notre monde.

Sur tout ce que tu veux enlever, tu ne pense qu a l histoire! Tu sais qu il faut aussi penser au point de vue cinématographique? Au rythme a l enchainement logique, aux anachronismes... Apparemment toi ca te passe par dessus la tete, car ce qui est important c est que toi tu sois content du film et c tout. Le probleme c que si on apliquais a la lettre ce que tu disais, on aurait peut etre un film fidele au livre de tolkien mais absolument pas un bon film en soit.

Le truc qui me fait le plus marrer c est quand même quand tu dis que les versions longues sont meilleures ( avec l arrogance en plus)! la ca se voit que tu n est pas du tout un cinéaste et juste un fan mécontent du boulot de jackson.
De toute facon j ai pas tellement envie de discuter avec un mec qui parait si fermé d esprit mais je peux t assurer d une chose c est que peter jackson y a largement plus pensé que toi et qu il connait bcp mieux tolkien que toi.

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 29-08-2004
à 19:04

Poliment avant que d'autres ne s'énervent : 1) PAS de langage sms, où que ce soit dans ce forum. A ce que je sache, cela fait partie de la charte que tu as dû accepter pour t'inscrire. 2) Ton argumentaire a déjà été battu et rebattu, et on y a toujours répondu de la même manière. D'autant que se permettre ce genre de critique sans avoir "lu tout le premier post", ça reste moyen comme réaction. Le mieux n'aurait-il pas été d'écrire directement à l'intéressé ? Ah, tu ne veux pas discuter avec lui... pourquoi réagir, alors ? 3) Il me semble que Cédric (notre Mestre de Toile) a posé un avertissement à quelques pas d'ici... que Sylvae l'a rappelé il y a quelques posts... que le lire n'aurait pas été superflu...
Stéphanie - de retour de rando... donc disposée à la patience...
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-08-2004
à 09:13

Mais chère Stéphanie, ce sympathique jeune homme m'a écrit directement quelques jours avant sur ma messagerie... exactement dans les mêmes termes, mots pour mot...
Mais la réponse ferme et détaillée que je lui ai retourné n'a pas du lui convenir... d'où la mise en public de cette verve toute personnelle à mon encontre... basse revanche...

Peu importe, finalement.

ecthelion
Voir le profil de ecthelion   Cliquer ici pour écrire à ecthelion  

le 25-09-2004
à 22:25

tiens, mainenant que je reviens ici, je vois a quel point tu n es pas honnête. Tu sais très bien toi même que je t'ai envoyé le message le même jour sur ta boîte et ici. En fait je l'ai même écrit avant sur ce site mais j'ai trouvé plus judicieux de te lenvoyer sur ta boîte. De plus tu sais pertinemment que j ai répondu a ta réponse et que tu ne m'a jamais plu répondu depuis...

Enfin, il est vrai que ca n'a pas d' importance. Mais tu me décois un peu, j'espère que tu es un peu plus honnête avec les gens qui t 'entoure.

Sans méchanceté. @+.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-09-2004
à 10:11

????

Heu...
Qu'est-ce que c'est que cette histoire stupide ? Et que cherches-tu à provoquer ?

Mon mail est toujours ouvert et je crains qu'un malentendu ne soit à l'origine de ton sordide petit délire...
"Sans méchanceté", prétends-tu ? Je n'en crois pas un mot.

La fin de l'histoire par mail, s'il te plaît.

Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 29-09-2004
à 12:09

Le conflit entre ceux qui ont aimé le film et ceux qui ne l'ont pas aimé, c'est surtout un choc de générations...
Et c'est tout à fait normal, les plus "anciens" ont eu le temps de se forger une idée très prècise de l'oeuvre, alors que les "jeunes", bah ont découvert le livre en même temps que le film...
Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut pointer la nouvelle génération. ;)
Enfin, je tiens juste à dire à Isengar qu'il devrait voir le film d'un point de vue cinématographique (oublie le temps des films ton orgeuil envers les livres- justifié bien-sûr) Et pareil pour les autres, vous détesterez toujours les films et leur réalisateur, mais au moins vous arrêtrez de sortir arguments qui n'ont de rapports qu'envers le cinéma...
Bah voilà !
Dimitri
***
lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 29-09-2004
à 13:26

Euh... pas vraiment. Il me semmble connaître pas mal d' "anciens" qui ont apprécié le film et un nombre important de jeunes, voire de lecteurs très récents et même postfilms qui le dénigrent ou le détestent.
Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 29-09-2004
à 13:36

Oui, oui bien-sûr, j'en suis conscient, mais il faut que généralement, ceux qui connaissent Tolkien depuis bien longtemps ont été plus déçu des films...
Mais évidemment, c'est réciproque.
Dimitri
***
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-09-2004
à 16:14

Dodongo... Tu crois peut-être que j'ai regardé ce film d'un point de vue gastronomique ? Penses-tu que je suis assez idiot pour critiquer ce film depuis 3 ans uniquement parce que le livre n'a pas été calqué à la lettre ? As-tu réellement lu et compris mes critiques ? ou bien as-tu uniquement lu les gentillesses de Myau, Vysserk, Kehldarin pour te faire une idée de ce que je pense des mensonges et des grossiertés cinématographiques de Jackson ?
Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 29-09-2004
à 19:08

Excuse, mais je crois que tu confonds Myau avec quelqu'un d'autres (surement moi d'ailleurs...), il me semble même pas qu'il (ou elle je sais plus) ai posté ici...
Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 29-09-2004
à 20:08

Là tu insultes mon intelligence ! Bah oui que je les ai lu, et même compris tes critiques (sans pour autant vraiment d'approuver)! ;)
Seulement, quand je lis tes posts, je vois beaucoup plus ton avis personnel (celui du "puriste") que le point de vue cinématographique. C'est tout.
Dimitri
***
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-09-2004
à 07:50

Ah ? C'est donc ça, être puriste ? Se révolter contre la bêtise, le mensonge et la médiocrité lorsqu'ils sont présentés par la publicité comme des valeurs respectables ?

...Alors, ok, je suis un puriste. Et si tu n'approuves pas, c'est plus ton problème à toi que le mien.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 30-09-2004
à 08:00

Alors, les enfants, on profite que Papa-Cédric est en vacances pour recommencer à s'étriper ?
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-09-2004
à 08:06

Aïe ! ouïe ! Non pas la fessée !
Je ne fais que me défendre contre les petits coups de cure-dent dans mon dos... ;o)
Elwe
Voir le profil de Elwe   Cliquer ici pour écrire à Elwe  

le 30-09-2004
à 10:46

les petits coups de cure-dent dans mon dos...
... Ca? Mais c'est juste une séance d'acupuncture offerte par le Ministère pour tous ses cadres stressés par les budgets de rentrée à boucler :oP

Julien - Elwë Ier
Empereur d'humeur festive malgré la rentrée U. :)

PS : elle en est où la fongibilité transversale du Marrissement des budgets des différents services de l'académie? (et ses amusantes conséquences) :D

Dodongo
Voir le profil de Dodongo  

le 30-09-2004
à 16:53

Bah Isengar, où vois-tu que j'ai défini le mot puriste comme tu le fait. J'ai plutôt préfèrer l'employer que le mot "fan", qui est pire. Mais j'aurais bien mieux fait d'employer le mot "lecteur". Autant pour moi...
Je tiens quand même à signaler que je comprend ton comprtement, sans d'approuver..
Dimitri
***
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-09-2004
à 17:47

Alors si tu me comprends, c'est bien :p

I.

lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 16-12-2004
à 18:03

De l'influence "néfaste" des princes des semi-hommes : hier soir, regardant les "commentaires des acteurs" du premier disque, je vis, ô surprise, mon Gaspart de fils (qui pourtant n'est pas un anti-PJ...) arrêter le film au moment de la première apparition d'Arwen, prendre son portable et l'utiliser coomme chronomètre jusqu'à la fin de la scène....

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 17-12-2004
à 08:50

;o)
Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 27-12-2004
à 18:07

Un ami m'a raconté un bout de la version longue et devinez quoi??? Juste avant le moment où Sylvebarbe dit: "Nom d'une écorce"!Eh bien devinez quoi? Saroumane venait de mourir. Il fait une sortie et, je crois, dénonce Grima pour une connerie;(Le film étant une connerie).Grima est très faché, et poignarde l'autre boulet.Alors Legolas shoote Grima qui meurt. Saroumane n'en a pas fini, et trébuche puis se casse la tête comme un bleu dans un moulin et lache le Palantir. Expression figée des acteurs. Revenons à la version courte:"nom d'une écorce!"
Saivh
Voir le profil de Saivh   Cliquer ici pour écrire à Saivh  

le 29-12-2004
à 14:48

Tiens, oui, ton fiston m'avait fir ca. Incroyable.
Semito Nazgul
Voir le profil de Semito Nazgul   Cliquer ici pour écrire à Semito Nazgul  

le 30-12-2004
à 15:21

Un grand bonjour amical à Lambertine,

A part ça, moi, j'ai vu la version longue comme tout le monde, et j'ai apprécié. Ce n'est qu'une adaptation du SDA qui a le mérite d'exister. Naturellement, on aurait tous rêver d'un film de 45 heures supernaze... pour respecter scrupuleusement le livre jusqu'à la moindre virgule... ;o) Mais bon, il me faudrait deux semaines et une valise d'aspirine pour le voir en entier.

Semito Nazgul, avocat du diable...

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 31-12-2004
à 09:44

La version longue du troi est un vrai désastre, mais un vrai!Que de nouvelles scènes médiocres inventées par l'ignoble JACKSON dans son adaptation. Mais personnellement, j'adore les films car je les regarde en pensant que ce n'est pas LE SEIGNEUR DES AGNEAUX
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 31-12-2004
à 12:11

Bêêêêh...
rohan
Voir le profil de rohan  

le 06-01-2005
à 14:40

dis donc Belthronding, tu peux préciser? je n'ai rien compris à ton propos, à moins que tu ne soies maso...tu trouves que c'est catastrophique mais tu adores les films......


tralalala ;-)


bonne année à tous, à propos!!

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 22-01-2005
à 13:03

Ok, ok, je précise:
-Le sDa est une adaptation RATéE du LOTR de Big T dans la mesure ou le livre N'EST PAS respecté.
-Le film est EXCELLENT dans la mesure ou on ne le regarde pas comme le LOTR!

Th_Bow_Of_Beleg. (Champion de fléchettes)

Elengal
Voir le profil de Elengal   Cliquer ici pour écrire à Elengal  

le 23-01-2005
à 22:08

Voilà exactement le genre de choses pour lesquelles je n’ai pas écrit quoi que ce soit sur ce forum depuis longtemps : la mauvaise fois consternante combinée à la prétention de certains participants à être des sortes de « protecteurs » des écrits de Tolkien et à en avoir compris les moindres détails (pas de commentaire).
Au début, je pensais ne même pas répondre à ceci. Mais mon énervement passager après la lecture de ce texte m’a poussé à prendre la plume (façon de parler). La simple longueur de cet étalage de mauvaise foi a empêché la plupart de tes détracteurs à critiquer le fond de ton « argumentation ». Sur ce point tu me fais penser à ces sophistes en Grèce antique, qui, par l’étalage d’arguments provoquant s’appuyant les uns les autres, dénués de véritables fondements et dont le seul but était d’avoir raison, arrivaient à fausser et égarer le discours de l’adversaire afin que celui-ci finisse par admettre qu’il avait tort, faute de pouvoir rassembler ses idées. Néanmoins, après m’être calmé et ne voulant pas t’en remettre une couche, je vais tenter de donner quelques contre-arguments aux tiens, d’où la longueur, excusez-moi, de cette réponse.
Avant tout, tu ne vois dans les films qu’une machine à engranger les dollars dénuée d’un quelconque intérêt de la part de l’auteur d’explorer à sa manière le SDA. Alors pourquoi Peter Jackson et tous les autres se sont-ils à ce point décarcassés pour donner un tel niveau de détail, comme par exemple donner une véritable identité culturelle à chaque peuple ? Si ce film était réellement et uniquement destiné à un public puéril et néophyte, pourquoi autant rechercher ce souffle épique et dramatique présentes dans beaucoup de scènes ? Regardes donc les bons aspects du film, qui eclipsent les mauvais selon moi. Regardes donc par exemple ces Rohirrims. Non seulement il y a une volonté de coller à la description de Tolkien ( relisez-là, c’est frappant), mais il y a une recherche certaine sur la culture nordique dont ce cher professeur s’est inspiré pour les seigneurs des chevaux. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres (bon d’accord j’adore les Rohirrims !) Si le but n’est que le bénéfice, pourquoi ne pas avoir mis pour Meduseld un beau château-fort genre Sacré Graal et pourquoi ne pas avoir recouvert les Rohirrims avec de vilaines cottes de mailles en laine et les dernières épées en fer blanc made in Taiwan ? Revenons ici sur ce qu’est un blockbuster hollywoodien. C’est Gladiator, avec son histoire acadabrantesque et sa New-York antique que l’on essaye de faire passer pour Rome. C’est le 13ème guerrier avec ses « vikings », que l’on dirait sortis de la quincaillerie du coin après avoir acheté tout ce qui ressemble à des armures et des armes. Et pour en arriver au vraiment ridicule, c’est Donjons et Dragons qui mérite à peine ses majuscules. CA, c’est une infâme déformation américaine de l’imaginaire de Tolkien, CA c’est ce qu’aime le beauf américain moyen. Et ce dessin animé dont tu te fais le défenseur (parce qu’il n’a pas marché ou simplement pour trouver un autre argument dénué de sens à ton propos), voilà une chose kitchissime ou l’absence de respect pour l’œuvre ne vient qu’empirer le peu de soin et le manque de recherches sérieuses ( comme ce Boromir tout droit sortis d’un tableau romantique du XIXème siècle ou ce balrog surgis d’un jeu de rôle des années 80.) Mais je suis d’accord, il n’a tellement pas marché qu’on le prend en pitié. Alors peut-on dire la même chose du film plus récent lorsque l’on voit la recherche qu’il y a derrière et le soin apporté aux détails, cette Minas Tirith plus vraie que nature, ces batailles on ne peut plus épiques et impressionnantes.
Tolkien disait, si l’on en croit son fils dans l’introduction des Contes et Légendes Inachevés , que peu importe la forme si le fond y est ( en simplifiant bien sur) et qu’il ne partageait pas l’avis de ceux qui pensait que le moindre détail qu’il écrivait était inaliénable et définitif. Il ne partageait pas cette vision des choses rationaliste et terre-à-terre. Alors quelle importance qu’il y ait 7,13 ou 18 feux d’alarmes, que des phrases dites par Eomer au milieu de la bataille du Pelennor soient dites par Théoden au début de cette même bataille, du moment que l’on ressente la rage des Rohirrims face à la marée de ténèbres qui menace d’envahir leur monde, que l’on comprenne qu’un système ingénieux avait été mis en place entre le Gondor et le Rohan en cas de besoin. Tolkien remaniait souvent ses textes afin de leur donner une nouvelle dimension ou de leur faire prendre des chemins différents. Il ne considérait donc pas que les éléments qu’il donnait dans ses récits étaient immuables et définitifs. Il n’avait que faire du nombre de feux d’alarmes et à des détails matériels tels que la distance ou le temps qu’il fallait pour parcourir ces dernières. Il laissait libre-cours à l’imagination et à l’interprétation du lecteur. C’est là également la grande intelligence de Tolkien à mes yeux : n’importe qui peut y retrouver ses propres convictions et sa propre sensibilité. Il n’y a pas une seule sacro-sainte Terre du Milieu, il y en a une par lecteur. Cette vision unilatérale que tu tentes d’imposer aux autres n’existe pas et surtout pas chez Tolkien. Il n’est pas idiot de dire que ce dernier dénonce cette vision unique : il y a UN seigneur ténébreux, UN anneau pour les gouverner tous, UN œil dont la vision est la seule à prendre en compte. L’œil de Sauron est une personnification de cette vision unique, face AUX peuples libres, AUX seigneurs de l’Ouest, AUX anneaux elfiques. Toi qui semble te prétendre le protecteur de ce qui est en fait une vision unilatérale qui, finalement, n’existe pas, tu crois avoir mieux compris que tout le monde les écrits de Tolkien et te crois en mesure de condamner violemment une autre interprétation que la tienne, comme celle que nous donne ces films, et ce en proférant des accusassions à l’emporte pièce afin d’avoir quelques arguments sans fondements à nous infliger.
Il est clair que Peter Jackson n’a pas une grande culture tolkiennesque ( il faudrait peut-être dire ce que l’on entend par « culture tolkiennesque » et arrêter un peu ce snobisme, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un imaginaire, certes passionnant, crée par un homme, certes érudit, passionné par les mythes et les langages de notre bonne vieille Europe.) Mais il s’est entouré de nombreuses personnes passionnées par Tolkien depuis longtemps, qui connaissent sur le bout des doigts ses écrits et qui ont eut un rôle très important dans le film (sinon pourquoi des choses telles que la peinture de Gondolin à Fondcombe ou ces Rohirrims que l’on croirait sortis d’un Haut Moyen-Age idéalisé). Si des personnes comme Jonh Howe ou Alan Lee ont accepté de travailler sur ces films, c’est bien que ce projet devait tenir à peu près la route (mais là, tu vas peut-être me dire qu’ils sont idiots, pourquoi pas ?) Donc les lacunes et les interprétations parfois douteuses du sieur Jackson se voient contrebalancées par l’érudition de certaines autres personnes ayant participé à ces films.
Pour reprendre certains de tes arguments, je trouve que certains thèmes son très bien rendus dans les films. Comme exemple, parmi tant d’autres, je citerai la mort de Boromir. Ce passage, dans le livre, m’a toujours fait penser ( et ce n’est pas bien sur anodin) à la Chanson de Roland. C’est parfaitement ce que l’on ressent dans le film. On a là un Boromir qui tente de se racheter en défendant au péril de sa vie les deux Hobbits et qui, mourant, doute en voyant l’ampleur de son échec mais qui, à la vue d’Aragorn reprend espoir et trouve la paix l’arme à la main, exactement le message et l’inspiration nordique du livre, tout comme lorsque le corps est mis dans une barque et livrée aux flots. Dans un véritable blockbuster américain, on aurait eu un bon vieux militaire à la mâchoire carrée qui serait mort sur un air de trompette façon sonnerie aux morts en pensant « c’est bien fait pour ces salauds ». Et il y a bien d’autres scènes qui restent fidèles au livre : la Lothlorien (de la soi-disante version pour les riches), la Moria, la charge des Rohirrims, le siège de Minas Tirith…etc. Bien que parfois divergeantes sur la forme, elles n’en gardent pas moins l’esprit et la force qu’elles ont dans le livre. D’ailleurs, ces films ne se sont jamais voulus une adaptation mot pour mot de ce dernier, mais ils s’en inspirent. Il est clair, et je crois que ceux qui ont faits les films en sont parfaitement conscients, qu’aucune adaptation n’égalera, et encore moins remplacera, les livres. Mais ce n’est pas pour autant une mauvaise idée.
Je ne vais pas énumérer tout tes arguments les uns après les autres en leur donnant un contre-argument, surtout que je suis d’accord avec certains (les elfes, par exemple, n’ont rein à faire à Helm, ceci dit cela nous permet d’admirer de très belles armures). Mais comme tu l’auras compris, je suis en désaccord avec beaucoup d’autres et je vais essayer de donner mon point de vue sur certains des passages que tu trouves inutiles ou mal faits. J’ai beaucoup aimé le Sauron du prologue de la Communauté. Il est décrit que Morgoth puis son lieutenant avaient fréquemment pris la forme de « chevaliers noirs » et j’imaginais mal Sauron arriver à la bataille sous la forme d’Annatar ou de manière impersonnelle( Isildur aurait-il alors arraché un anneau flottant dans le vide ?) Ensuite qu’a-tu contre ces elfes bien rangés ? Ils n’allaient tout de même pas foncer dans le tas la bave aux lèvres dans le désordre le plus complet ? Tolkien ne parle jamais de la manière dont les elfes font la guerre ou très peu (sujet intéressant). J’ai également beaucoup aimé les elfes allant aux Havres. Ils sont exactement, pour moi, ce que sont les elfes du 3ème âge : distant, éthérés et semblant ne plus faire partie de ce monde qui n’est plus le même. Pour ce qui est des orcs GI’s, des énormités vides de sens comme celles-là, excuse-moi mais garde-les (n’est-ce pas toi qui avait également comparé les elfes arrivant à Helm à une division SS, il y a un certain temps ?) Tu arrives même parfois à critiquer ce qui va bien lorsque tu parles des tertres d’Edoras ou du vieil anglais des Rohirims. De tels arguments, a l’instar de ceux des sophistes cités plus haut, sont irréfutables car on a du mal à comprendre comment tu en arrives là, de l’art à prouver tout et son contraire. Le Retour du Roi m’a beaucoup plu et les quelques scènes longuettes ou inutiles sont éclipsées par d’autres, grandioses, que j’ai déjà cité. Quand au goût de Peter Jackson pour le « gore », certes on ne peut que penser à certains de ses films précédents (braindead, pour ne pas le citer). Mais cela apporte au film un certain réalisme (et puis soit honnête, le côté « gore » n’est pas très poussé dans ces films comparé justement au taux d’hémoglobine de certains films hollywoodiens). Les orcs sont sales, hideux et violents. Il ne serait donc pas étonnant de voir se développer des maladies et infections affreuses, telle celle de ce général orc : pourquoi pas ? Ce n’est pas parce que ce n’est pas dans le livre que c’est forcément à jeter. Libre à toi d’imaginer la Terre du Milieu comme un endroit ou les coups d’épées ne font pas couler le sang et ou tout est propret et « politiquement correct », mais je panse que Tolkien ayant fait lui-même la guerre, il n’aurait pas nié ce genre de « détails ».
Voilà, j’aurais eu beaucoup plus de choses à dire mais le temps me manque. Je suis persuadé que si tu prends la peine de lire cette réponse, tu vas cogiter de belles réponses à moitié toutes faites en me prenant pour un imbécile. Que veux-tu on ne peux rien face à quelqu’un qui est près à n’importe quelle énormité. A ce propos, une paires de fesses qui se remuent, quel humour et quelle intelligence, vraiment !!! Tu parlais de « beauf », c’est ça ? Cela dévoile l’immense respect que tu témoignes à tes interlocuteurs (si je puis dire, c’est toujours plus facile le cul assis derrière un ordinateur)
Pour finir , il y a dans l’une des réponses quelqu’un qui te défend en disant que cette hargne est dû à un énervement suite au fait que l’on ne peut, soi-disant, critiquer les films sans s’attirer les foudres d’une soi-disante masse inculte et décérébrée. Et bien moi, ce sont les gens égocentriques, suffisants et n’ayant de respect pour rien sauf eux-même, qui m’énervent (tu vois, finalement, je n’ai pas pu m’empêcher de t’en remettre une de couches). Au moment ou tu as appris qu’un film traitant du SDA était en préparation et l’engouement que cela suscitait, tu as décidé qu’ils seraient nuls et que ce serait un bon moyen de cracher à la face de ceux que tu méprises tant, le mal que tu penses de ce qu’ils aiment bien, toi le maître incontesté des récits de la Terre du Milieu. Si les films n’avaient pas eut ce succès, tu les auraient certainement défendu corps et âme ( comme ce fameux dessin animé qui s’il avait marché, aurait attiré tes foudres vengeuses, telle la colère de Tolkien incarnée outre-tombe, à cause de ses imperfections.) Je suis dépité de voir que quelqu’un tel que toi puisse prétendre détenir une compréhension ultime des écrits de Tolkien ( que je n’ai pas non plus puisque cela n’existe pas.) A cause de cela, tu montres de l’irrespect envers ce quoi même tu prétends être le défenseur.






Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 24-01-2005
à 01:14

"mais je panse [sic] que Tolkien ..."

Bigrediou, je me grattouille la tête. Une panse comme pour ruminer... Ou panser les blessures?

Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 24-01-2005
à 01:21

"C’est le 13ème guerrier avec ses « vikings », que l’on dirait sortis de la quincaillerie du coin après avoir acheté tout ce qui ressemble à des armures et des armes."

Groumph! V'là t'y que pour défendre un film que d'être un navet, l'autre lascar nous conchie gratis not' film qu'on aime bien, nous, même qu'il est pas forcément parfait (certes!), mais bigrement sympa, les vikings... Pfff!

Lo! There I do see my father. Lo! There I do see my mother, my sisters and my brothers. Lo! There I do see the line of my people, back to the beginning. Lo! They do call me. They bid me take my place among them, in the halls of Walhalla, where the brave may live forever.

Yeah!

Didier et Romaine.

romaine
Voir le profil de romaine   Cliquer ici pour écrire à romaine  

le 24-01-2005
à 01:23

Ceci dit, Didou, le chef viking du 13ème guerrier, il a quelque chose de Théodenesque, non ;o)?
Hisweloke
Voir le profil de Hisweloke   Cliquer ici pour écrire à Hisweloke  

le 24-01-2005
à 01:34

Tudieu, belle dame, le Theoden du film serait plutôt du genre à dire:

"Where now the horse and the rider? Where is the horn that was blowing? Where is the helm and the hauberk, and the bright hair flowing? Where is the hand on the harpstring, and the red fire glowing? Where is the spring and the harvest and all the corn growing? They have passed like rain on the mountain, like wind in the meadow; The days have gone down in the West behind the hills into shadow. Who shall gather the smoke of the dead wood burning, Or behold the flowing years from the Sea returning?"

C'est-y pas tout à fait le même esprit... Encore que... heh, y aurait matière à débattre :)

romaine
Voir le profil de romaine   Cliquer ici pour écrire à romaine  

le 24-01-2005
à 01:47

Hé hé....il ressemblerait pas aussi un peu à celui là? ;o)?

You do me wrong to take me out o' the grave:
Thou art a soul in bliss; but I am bound
Upon a wheel of fire, that mine own tears
Do scald like molten lead.

(King Lear)

ps: notez l'allusion à la "wheel of fire" ;o))))))))

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-01-2005
à 09:03

Tiens... y'avais longtemps :o)

Elengal : "que peu importe la forme si le fond y est"

Le fond n'y est pas.
Aucun argument ne réussira jamais à prouver le contraire.

Ta longue prose est intéressante.
Mais ta vision caricaturale du blockbuster destinée à tenter de prouver que la "trilogie" n'est est pas un, décrédibilise le tout.

Et il n'y a de vision unilatérale de Tolkien que dans ta lecture à toi de mon message.

"Au moment ou tu as appris qu’un film traitant du SDA était en préparation et l’engouement que cela suscitait, tu as décidé qu’ils seraient nuls et que ce serait un bon moyen de cracher à la face de ceux que tu méprises tant"

Mmmmh... je commence à comprendre ce qui te motives.
La haine, n'est-ce pas ?
J'ai dit du mal de ton petit film chéri, n'est-ce pas ?
Eh bien détrompes toi, fils.
Jusqu'au 22 décembre 2001, date à laquelle je suis entré dans cette salle de cinéma pour mon malheur intellectuel, j'étais comme tout le monde dans une sorte de transe ébahie. Attendant le plus grand événement cinématographique du siècle...
Après, j'ai longtemps vomi. Et mes sentiments n'étaient forcément plus les mêmes.
J'ai osé le dire le lendemain même, sur un forum voisin. Et déjà, des dizaines de petits Elengal haineux se sont jetés sur moi, la bave au lèvre et l'insulte facile à la bouche.
Délit d'opinion, quoi...

"Si les films n’avaient pas eut ce succès, tu les auraient certainement défendu corps et âme"

Mais non ! Je les trouve mauvais et se sont de très mauvaises adaptations ! Succès ou pas, je n'aurais jamais pu les défendre. T'as rien compris !

Je suis dépité de voir que quelqu’un tel que toi puisse prétendre détenir une compréhension ultime des écrits de Tolkien (...) A cause de cela, tu montres de l’irrespect envers ce quoi même tu prétends être le défenseur.

C'est bien ce que je disais : la haine te rend aveugle... ou bien tu n'as vraiment rien compris.

Je résume donc en quelques mots pour que tout soit clair :

Peter Jackson dire que adaptation serait trop longue.
Donc lui couper des scènes du livre et effacer plusieurs thèmes fondateurs.
Paaas bien! Mais bon, c'est une adaptation, et Tolkien est mort alors on s'en fout.
En Même temps Peter Jackson ajouter des tas de scènes musclées ou sirupeuses parfaitement inutiles et contraires à l'esprit de l'oeuvre. Paaas bien.
Mais bon, on s'en fiche, le but étant de faire de l'argent pour rentrer dans les frais.
A côté de ça, pour s'accrocher à une légitimité "tolkienienne", on met plein de détails Tolkien-à-donf (néo-sindarin un peu partout ; vieil anglais ; les tertres) qui tombent à plat puisqu'à côté de ça, il nous colle des elfes à Helm et un trio d'assassins (Gandalf/Aragorn/Legolas) présentés comme de véritables héros.
Paaas bien !
Mais on s'en fiche ! Elengal être content.

"Je suis persuadé que si tu prends la peine de lire cette réponse, tu vas cogiter de belles réponses à moitié toutes faites en me prenant pour un imbécile. Que veux-tu on ne peux rien face à quelqu’un qui est près à n’importe quelle énormité"

Eh bien, j'espère avoir été suffisament énorme et irrespectueux à ton goût, fils. Mais détrompes-toi, j'ai tellement l'habitude de ce genre de réaction haineuse préformatée que j'ai mis à peine 20 minutes à répondre à ton joli message tout plein de bon sens et de valeurs positives et constructives. (dommage, il démarait bien pourtant)

Ironiquement,

I.


Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 24-01-2005
à 11:19

Ah Chèr Isengar...

Comme toujours la douceur et l'intelligence de tes propos sont pour moi une douce musique, qui apaisent mon coeur et inonde mon âme de ta pensée bienfaitrice.

Merci de tout coeur encore une fois pour cette franche rigolade que tu m'as offerte.

Vraiment j'admire ton humour et tes écrits. Si seulement je posséda&it ce talent que tu as de ridiculiser aussi facilement le moindre de tes détracteurs...

Ironiquement aussi, mais très sincèrement.

Edoras...

Le grand et Ironique Isengar> Aucun argument ne réussira jamais à prouver le contraire.

Voilà exactement pourquoi Elengal, je crains qu'un certains nombre de forumiste ai vidé les lieux. De toute façon il n'existe rien sur cette terre qui puisse ne serait ce qu'avoir la moindre valeure ici, si ce n'est les paroles du maître lui même... Et encore, il semble que ce ne soit pas toujours le cas vu ce qui est fait de ta citation.
Perds pas ton temps à t'énerver et argumenter avec lui, tu as sans nul doutes mieux à faire ailleurs. Et franchement, autant clore ce chapitre définitivement.
Ce feuseau n'apporte rien d'intérressant ou constructif et le prolonger un peu plus c'est lui apporter plus d'intérêt ou d'honneur qu'il n'en mérite.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 24-01-2005
à 14:01

Décidément, c'est une manie...
Rabelais aurait bien ri de voir que les moutons de Panurge sont encore une pitoyable réalité au XIXè siècle...

Chers amis clones, terreurs de fora.
Si vos problèmes sont personnels, rien ne vous empêche de continuer ces passionnantes conversations par mail.

Si vous avez vraiment des choses à dire sur le soi-disant "fond" présent dans les films de Jackson, c'est bien l'occasion de les préciser, non ?

Au lieu de celà, certains d'entre vous perdent obstinément leur temps à tenter de m'envoyer des vilaines et persiflantes remarques sur moi et sur ma façon de dire les choses. Et c'est vraiment une perte idiote de temps sachant que ma façon de présenter les choses ne changera pas d'un iota.

Mais c'est toujours plus facile, quand on n'a rien à dire ou quand on est pas capable de l'exprimer en mots clairs -ce qui n'est pas une tare, ça arrive à beaucoup de monde- de jouer les gros bras et de se choisir une victime parmis la foule de ceux qui ne pensent pas la même chose que soi.

Mais je rappelle que tout celà est bien vain, le fuseau étant mort depuis longtemps par la bonne et fielleuse grâce de certains de mes gentils détracteurs. Et donc, plutôt que de le charger un peu plus par des sottises de cour de récréation, une nouvelle fois, j'invite Edoras, Elengal et tous ceux qui m'aiment d'un amour sincère, à venir poursuivre la passionnante curée des petits fachos sur ma messagerie.

isengartook@aol.com, pour ceux qui ne savent pas se servir du bouton "profil"...

I. las...

Godwin le Troll
Voir le profil de Godwin le Troll  

le 25-01-2005
à 15:26

Salut, ô grand Took,

ça fait un moment que je me dis qu'il faut que je t'écrive ce message, mais bon, ma fâcheuse tendance de remettre les choses au lendemain… Quoiqu'il en soit, MERCI. Merci de tous tes écrits sur la trilogie Jacksonienne, qui m'ont définitivement conforté dans mon idée de ne pas aller la voir, ni même de tenter un coup d'œil sur les DVD. Grâce à toi, je peux désormais me délecter du regard médusé des interlocuteurs qui me savent grand amateur des œuvres de Tolkien, quand je leur dis que non, je n'ai pas vu les films, et que je n'ai absolument, mais alors vraiment aucune envie de les voir. C'est un sacré privilège, et cette chance, je la dois aux malheureux qui ont subi les films à ma place, et dont tu es. Donc, encore une fois tous mes remerciements.

Lothiriel
Voir le profil de Lothiriel   Cliquer ici pour écrire à Lothiriel  

le 25-01-2005
à 15:56

c'est curieux de remercier quelqu'un de penser à sa place ... Peut-être aurais-tu trouvé, Godwin, dans tous les fuseaux intéressants de la section film, des arguments (si si, ils existent, quoiqu'en dise Isengar) pour te donner envie de voir les films. à tout le moins les jugerais-tu du coup par toi-même.

quant à Isengar, une fois de plus ce sont bien évidemment ses "gentils détracteurs" qui sont les vrais méchants qui tuent la discussion. bah ...
oui, j'ai craqué, j'ai répondu et ô crime je n'ai même pas cherché à défendre les films :p

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-01-2005
à 17:03

As-tu pris le temps de lire tout le fuseau, gentille Lothiriel, avant de perdre ton temps à écrire les bêtises de ton second paragraphe ?
Non visiblement.
Je te retourne donc ton aimable conseil pour Godwin : Tu devrais tout relire à tête reposée. Au moins jugerais-tu du coup par toi-même, au lieu de décalquer tes propos sur ceux des adorables Elengal et Edoras.

Je te résumes la situation : Le fuseau avait plutôt bien démarré puisque Vysserk, Rohan, Lambertine, Babel ont commencé chacun à leur façon à discuter et à apporter des éléments de contradiction tout à fait recevables (mais parfois moins) sur des choses interessantes.

A partir du message d'Edoras (12 aout 2004) et surtout celui de Kehldarin (23 aout 2004), il ya eu toute une succession de posts cherchant à me clouer au pilori et réduisant à néant toute discussion constructive sur le sujet. Oublié le sujet du temps perdu par Jackson : le nouveau sujet était devenu "Isengar l'ordurier est un salaud"

Je veux bien comprendre que ma façon de dire les chose et d'inviter ceux qui m'attaquent personnellement à aller se faire voir chez les télétubbies peut agacer, mais de là à toujours vouloir en rajouter des couches et des couches, sans que ça n'ai aucun rapport avec le sujet, et surtout des mois après la mort du fuseau, je trouve que c'est extraordinnairement pitoyable et indigne de gens qui se prétendent Tolkiendili.
Le plus dégoutant et écoeurant, Lothiriel, étant bien sur de s'en prendre aux personnes qui me soutiennent. C'est une nouvelle tendance qui date de l'été dernier et que nous souhaitons tous voir disparaître rapidement...

Et je rappelle une nouvelle fois en regardant ma messagerie vide de mails, que j'ai un courrier éléctronique en bon état de marche (pas le facile et mesquin toto@titi) et que les remarques de ce genre y auraient une bien meilleure place plutôt que de polluer de leur fiel infect et inconstructif le forum de Cédric.

Et comme le rappelle Swing Kid un peu plus haut, par mail les choses se passent toujours plus sereinement.

I. très las...

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 25-01-2005
à 18:59

Rhalala...que de déjà vu... Pourquoi ressusciter de vieux fuseaux générateurs de disputes ? Ce genre de fuseaux polémiques étant voués à disparaître, c’est dommage de s’y attarder : On aurait pu dépasser le stade de « cette adaptation a-t-elle lieu d’exister : oui, non, oui mais…, non mais, etc… » pour se concentrer sur les films, pour que ce forum fasse parler ceux qui s’y intéresse : Le seul exemple qui me vient à l’esprit est un fuseau de lambertine (qu’étrangement, je ne retrouve pas) sur le Aragorn des films et son interprétation etc.., ce qui donnait des conversation courtoises, intéressante et dénuées de « passions » anti ou pro Jackson. Voilà la direction vers laquelle ce forum devrais s’orienter : Discuter de point précis de l’adaptation sans pour autant la remettre en question à chaque fois (exemple : si j’ai envie de discuter de l’interprétation de tel acteur pour tel personnage, de la Minas Morgul du film, du réalisme de telle ou telle scène, de l’herbe verte du Rohan ou que sais-je encore !) Mais que cela se déroule normalement et que cela dévie pas à chaque fois sur les éternelles questions sur les adaptations…
lambertine
Voir le profil de lambertine   Cliquer ici pour écrire à lambertine  

le 25-01-2005
à 19:02

"La Voie Royale", un peu plus bas...

Et je suis loin d'avoir tout dit. Mais le temps me manque, ce soir...

Edoras
Voir le profil de Edoras   Cliquer ici pour écrire à Edoras  

le 25-01-2005
à 22:13

En ce qui concerne le reste, je n'ai rien de plus à ajouter que ce qu'a dit Vysserk.

En ce qui concerne ton mail, quand j'en aurai le temps et l'envie je me pencherai dessus sois en certains, même si je sais qu'on arrivera jamais à s'entendre. Une conversation sur numenor l'a déjà clairement montré.

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 25-01-2005
à 23:02

Ah ! Je l'ai retrouvé, ce n'était pas la Voie Royale, C'était ce fuseau là!
ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 25-01-2005
à 23:04

ben voyons...

Godwin le Troll
Voir le profil de Godwin le Troll  

le 26-01-2005
à 01:46

Bah oui Lothiriel, il existe des gens qui écoutent les avis de différentes personnes avant de décider si ça vaut le coup de vérifier par eux-mêmes. Et je n'ai pas de honte à dire que j'en suis parfois. Tiens, un autre exemple, je n'ai jamais mangé de macdo, parce que me basant sur les avis de ceux qui en ont mangé, je suis sûr et certain que ça ne serait pas à mon goût.

J'ai d'abord écouté les avis de mes proches sur ce film, ce qui ne m'a pas donné envie d'y aller. Puis j'ai lu avec attention et intérêt d'autres avis, particulièrement sur ce forum, et le film y a été suffisemment dévoilé, disséqué pour que ma première opinion en soit largement confortée. Et j'en suis arrivé à la conclusion que, si je vais le voir, je serai au mieux déçu, au pire indigné. Et comme je n'ai pas de penchants masochistes, je m'abstiens donc.

C'est pour ça que je tenais à remercier ceux qui ont connu la déception que j'aurais eue à leur place, avec une mention spéciale pour le plus virulent d'entre eux.

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 27-01-2005
à 21:28

Isengar, je suis de ton parti pour les films, mais la faut pas pousser le bouchon trop loin...Elengal t'as témoigner des remontrances ma foi correctes et Edoras t'as tout simplement fait remarquer que tu voulais tout simplement avoir raison et que tu te montrais trop impulsif ce qui est SIMPLEMENT VRAI!
Tu commences a devenir malpoli et même injurieux, et n'assumes pas par là ton comportement d'adultes. alors s'il vous plaît à tous les interlocuteurs, ne vener plus sur le fuseau pour vous "déchirer la tronche" et comportez vous en personnes respectables.

The_Bow_Of_Beleg.(pacificateur de pacotille a la place de l'errant gris)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 28-01-2005
à 08:40

*soupir déséspéré*

Tu commences a devenir malpoli et même injurieux

Aurais-tu l'ammabilité, cher Belthronding, d'étayer ton argumentation par des exemples précis ?
Car tu as bien entendu lu le fuseau depuis le début et dans ses moindres détails pour avancer une attaque aussi ciblée et osée.
Et bien sûr, tu es suffisament averti et détaché pour pouvoir glisser des jugements impartiaux en toute bonne foi.

Je peux t'aider à trouver ces exemples précis, si tu le souhaites :

"au contraire de moi qui clairement ai parfois tendance à sortir de mes gonds et à appeller les choses par leur nom, à savoir un con un con" Edoras, 12/08/2004

"Si le vocabulaire n'avaient pas été aussi simplistes et orduriers"..."cet article fait passer son auteur pour un intégriste"..." Kheldarin, 23/08/2004

"Et ca aurait le mérite de montrer à ceux qui ne fréquente pas les autres forums que tu n'es peut être pas aussi con que ce que tu peux essayer de paraître" small>Edoras, 24/08/2004

"allergique aux extremistes et aux cons" Bruce of the cri, 25/08/2004

"J'aime bien l'image de la cour de récré et du grand qui pique son goûter au petit au milieu des rires ou de l'indifférence d'une bande de collégiens" Kehldarin, 25/08/2004

"Ce n'est pas piquer le gouter du petit qu'il aurait fallu dire, mais peut-être lui faire tomber des mains et uriner dessus" Kehldarin, 26/08/2004

"franchement tu es vrai frustré isengard" Echtelion, 29/08/2004

"je vois a quel point tu n es pas honnête" Echtelion, 25/09/2004

"Cela dévoile l’immense respect que tu témoignes à tes interlocuteurs (si je puis dire, c’est toujours plus facile le cul assis derrière un ordinateur)"..."égocentrique, suffisant"..."tu as décidé qu’ils seraient nuls et que ce serait un bon moyen de cracher à la face de ceux que tu méprises tant" Elengal, 23/01/2005

Et encore... je me suis limité à ce simple fuseau.

...

Hein ? Ce ne sont pas des insultes et des mots malpolis ?
Ah zut, alors... ce sont les seuls que j'ai trouvés qui le sont explicitement.
Mais si tu en as vu d'autres -des vrais insultes et de vrais propos malpolis, je veux dire, pas de la petite vanne à 2 francs, du chambrage des familles ou du second degré mal compris et mal digéré- n'hésites pas, cher Belthronding, à m'en faire part par e-mail.
Car toute intervention supplémentaire sur ce fuseau, comme celle que tu as eu la bonne idée de faire hier soir, ressemble de plus en plus à une insulte contre Cédric...

I. de plus en plus las...

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 28-01-2005
à 08:53

Ah, j'oubliais !
Comme certains ont visiblement du mal à cliquer sur le bouton "profil", pour des raisons que je n'ose imaginer -mais qui sont faciles à soupçonner- je glisse un lien direct vers mon adresse de messagerie, ce sera ainsi beaucoup plus facile pour m'écrire directement sans polluer le fuseau de scories sottes ou haineuses supplémentaires...

isengartook@aol.com

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 28-01-2005
à 18:31

Bah voilà je t'ai répondu! y'avait qu'à demander!

The_bow_Of_Beleg.

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-01-2005
à 02:16

Il en met du temps à venir ton mail... il est plus de 2h du mat' et je n'ai toujours rien... bizarre, non ?
Et pour que je puisse t'écrir, tu crois que ton "toto@titi.fr" me servira à quelque chose ?...

I. blasé

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 29-01-2005
à 13:03

Premièrement, c'est un problème technique.
deuxièmement, mon cher petit gamin, j'ai dit sur mon mail ( que tu n's pas reçu ), que tu devrais répondre en public. Alors inutile de dire que je suis un imbécile!

The_Bow_Of_Beleg.(Pris de pitié)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 29-01-2005
à 23:05

Mwarf ! je vois que môssieur est du genre à imaginer des insultes partout. La communication risque donc d'être difficile.
Si en plus s'ajoute l'éternelle et pratique excuse des problèmes techniques, on va pas aller très loin...

Tu souhaites une réponse en public ? Mais une réponse à qelle question au juste ?
Je ne vois pas de questions. Depuis de nombreux messages, je ne vois que des tentatives maladroites, ratées et injustifiées de me faire passer pour une ordure et de faire passer mes amis et ceux qui partagent mes convictions pour des minables flagorneurs.

Si au moins il y avait de la coordination dans ces pathétiques interventions motivées autant par la haine que par l'ignorance, ça aurait un sens. Mais il ne s'agit ici que d'un défilé d'élucubrations pathétiques qui se suivent, s'inspirent, s'encouragent les une les autres et qui n'ont plus aucun lien ni avec le sujet de ce fuseau saboté, ni avec les films, ni avec un éventuel manque de respect pour ce menteur de Peter Jackson, ni avec Tolkien.

Allons, force pas la nature, papa. Laisse donc tomber ce mail, si tu ne sais pas t'en servir.

I. mort de rire

Swing Kid
Voir le profil de Swing Kid   Cliquer ici pour écrire à Swing Kid  

le 30-01-2005
à 14:08

Bonjour à toutes et à tous.
Quelques réflexions personnelles :

1) Je témoigne que lorsqu’on écrit par mail une correspondance privée à Isengar, non seulement il la reçoit ( son adresse e-mail est valide ), mais de plus il a l’élégance et la politesse d’y répondre.

2) Je témoigne que l’on peut ne pas partager la vision d’Isengar, et s’en expliquer gentiment avec lui, au fond, dans le respect réciproque, sans renoncer à ses propres convictions, et en évitant toute forme conflictuelle ou agressive.

3) Je m’étonne de voir réclamer une réponse publique à un mail privé. Les membres du forum ont-ils vocation à servir d’arbitres à un affrontement conflictuel et à compter les points ? Personnellement, je ne le crois pas et une telle dérive m’attristerait. Continuons plutôt à entretenir, y compris dans cette section parfois houleuse, ce qui fait la bonne tenue de ce site : l’échange d’idées et de savoirs dans le respect commun, à travers des débats courtois, et dans une quiétude propice à nos études Tolkieniennes.

4) Ce n’est pas parce que (à tort ou à raison) on considère que l’un de nos membres se montre indélicat et excessif dans la teneur de ses messages, qu’il faut se croire obligé de l’exciter en place publique, et d’user des procédés qu’on lui reproche ( l’invective et la vanne méprisante par exemple ). Ce n’est pas ainsi, à mon sens, que l’on se comporte dignement.

5) Alors que ce fuseau fangeux avait fini (enfin) par s’éteindre, était-il nécessaire et productif de le réactiver, alors que le calme paraissait avoir regagné les esprits ces derniers mois. Isengar lui-même semble se lasser de ces affrontements Trollesques, et ses (rares) manifestations anti-Jackson sont désormais de formulation plus modérées qu’auparavant. Mieux, laissant de coté ce terrain d’affrontement, il nous a offert un bel essai sur les chats dans l’univers de Tolkien. Pourquoi alors, le faire revenir sur les terrains d’affrontement, et lui agiter le chiffon rouge sous les yeux, au lieu de l’encourager dans sa production d’essais qui nous apportent davantage ?

En toute cordialité et en toute bienveillance.
Swing Kid. ( Qui a horreur du son de l’hallali, des meutes poursuivantes et des phénomènes de curée, que ce soit aussi bien à l’encontre de M. Jackson, que de notre co-forumiste Isengar, ou de toute autre personne ! )

Vysserk
Voir le profil de Vysserk   Cliquer ici pour écrire à Vysserk  

le 30-01-2005
à 14:39

"Alors que ce fuseau fangeux avait fini (enfin) par s’éteindre, était-il nécessaire et productif de le réactiver, alors que le calme paraissait avoir regagné les esprits ces derniers mois. Isengar lui-même semble se lasser de ces affrontements Trollesques, et ses (rares) manifestations anti-Jackson sont désormais de formulation plus modérées qu’auparavant. Mieux, laissant de coté ce terrain d’affrontement, il nous a offert un bel essai sur les chats dans l’univers de Tolkien. Pourquoi alors, le faire revenir sur les terrains d’affrontement, et lui agiter le chiffon rouge sous les yeux, au lieu de l’encourager dans sa production d’essais qui nous apportent davantage ?

En toute cordialité et en toute bienveillance.
Swing Kid. ( Qui a horreur du son de l’hallali, des meutes poursuivantes et des phénomènes de curée, que ce soit aussi bien à l’encontre de M. Jackson, que de notre co-forumiste Isengar, ou de toute autre personne !


On ne saurais mieux dire. Rien d'autre à ajouter si ce n'est une relecture de mon avant-dernier post dans ce même fuseau.

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 30-01-2005
à 19:11

Cher swing Kid et Isengar:
premièrement:
-j'ai envoyé mon mail avec toto@titi. Je l'ai envoyé, fermé le tout, et alors que je m'apprétais à éteindre l'ordinateur, il s'affiche "Mycrosoft outlook a rencontré des problèmes, il est possible que votre travail soit perdu".
Deuxièmement:
-oui, mais pas lui!
Troisièmement:
-comme mon cher ami l'a dit lui-même, mon ridicule toto@titi ne sert pas à grand chose pour recevoir des mails.
Quatrièmement:
-Ca, ça ne me concerne pas.
Cinquièmement:
-je suis arrivé trop tard pour avoir pu "jeter des combustibles" dans ce fuseau.
Voilà qui doit combler tes intrigues
P.S:si tu avais le lus ne serait-ce que la fin du bout du fuseau, tu aurais pu trouver certaines réponses à tes questions.

The_Bow_of_Beleg.

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 30-01-2005
à 19:16

Cher Isengarounet, j'ai dit sur mon mail! Alors mieux vaut filer chez l'opticien et ramener des bonnes lunettes!

The_Bow_Of_Beleg.(T'as 6 ans???)

ISENGAR
Voir le profil de ISENGAR   Cliquer ici pour écrire à ISENGAR  

le 30-01-2005
à 20:05

Excuse-moi Bébelito, mais j'ai peur de ne pas avoir compris où tu veux en venir avec cette pseudo et abracadabrante histoire de mail.
De toute façon, ça n'a pas d'importance, puisque tout le monde a clairement compris que tu es juste ici pour te "payer de l'Isengar".

Tu peux continuer si ça t'amuses tant. Mais amuse-toi tout seul.

Vinchmor
Voir le profil de Vinchmor   Cliquer ici pour écrire à Vinchmor  

le 31-01-2005
à 12:40

En hâte et attristé.

Belthronding, pourquoi ne pas recopier le fameux mail sur la place public? Comme cela, tu seras sûr qu'Isengar le lira et nous, pauvres spectateurs, n'auront pas à nous demander qui est de mauvaise foi quant à ce message: lui? toi? Outlook?

Vinch'

Hyarion
Voir le profil de Hyarion  

le 31-01-2005
à 13:27

Pfff... Vraiment, tout celà n'est pas sérieux... Où est passé Tolkien ?
Soit il y a une véritable explication sans plus tarder et (éventuellement) une réconciliation (je dis bien éventuellement, Isengar ;-) ), soit on laisse tomber... A part celà, je n'ai rien à ajouter aux sages réflexions de Swing Kid...

Cordialement, :-)

Hyarion.

Melilot
Voir le profil de Melilot   Cliquer ici pour écrire à Melilot  

le 31-01-2005
à 20:51

Mmppff! M'étais juré de ne pas intervenir dans ce genre de ***rie, ni sur le fuseau film, parce que j'ai mon opinion et que je préfère la partager toute seule (*), ça provoque moins de Sturm. Mais là... bon :

Alors, Belthronding : étant peut-être un peu plus naïve et idéaliste qu'Isengar au sujet de la nature humaine, je veux bien croire que tu as agi en toute ignorance (silence, ceux qui ricanent :-D :-D). Je t'explique donc :

Primo : toto@titi.fr est une adresse fictive, de convenance, elle n'existe pas, c'est juste rien, du vent, nib, nada, nitchevo, macache... Donc si tu as eu la candeur d'envoyer un mail à partir de cette adresse, c'est normal qu'Outlook ait eu un "problème technique" (le pauvre, il cherche encore :-D )

Deuxio : envoyer un mail privé à quelqu'un en utilisant une adresse fictive, sans lui laisser ni tes coordonnées ni l'occasion de t'identifier ou de te joindre, ça revient à lui envoyer une lettre anonyme. Capito? Tu trouves ça clâââsse? Elégant? Stylé? Au cas où tu aurais peur d'envoyer ta véritable adresse mail parce que tu t'imagines qu'Isengar est peut-être un de ces odieux pervers qui hantent les gentils forums innocents, je peux t'assurer que non et je connais au moins une vingtaine de personnes ici qui peuvent se porter garants pour lui.

Tu comprends mieux sa réaction, maintenant?

(*) Ou alors autour d'une tablée bien houblonnée, avec Rebeca et Lambertine, parce que, quelques contraires que soient nos avis(**), ça finit toujours en joyeuse déc***ade.(***)

(**) Avez-vous remarqué cette audacieuse construction grammaticale???!! :-D :-D :-D

(***) déc***ade prodigieuse, ça, je n'ai pas osé. :-D :-D :-D

Melilot
Voir le profil de Melilot   Cliquer ici pour écrire à Melilot  

le 31-01-2005
à 20:58

Ah oui! J'allais oublier. Pour l'élégance du message, Swing Kid, j'ai apprécié le tien.

Et bisous, Isengar, quelques contraires qu'il se pourrait que soient nos avis. :-D :-)

Belthronding
Voir le profil de Belthronding   Cliquer ici pour écrire à Belthronding  

le 01-02-2005
à 18:19

J'ai cliqué sur le lien d'isengard!
Saivh
Voir le profil de Saivh   Cliquer ici pour écrire à Saivh  

le 04-02-2005
à 16:24

Je passais par la, un peu par hasard, et je dois avouer que vous tenez une forme d'enfer!!! De quoi casser le mythe de l'hibernation post-exces-des-fetes-de-fin-d'annee. J'admire ;-)
Anglin
Voir le profil de Anglin   Cliquer ici pour écrire à Anglin  

le 04-02-2005
à 20:33

J'ai acheté sur le web un t-shirt 'sauvez Isengar' ( ou c'était pas willy ???). Y'a un fan club, ou faut juste cliquer sur son lien ;)
Voranoe
Voir le profil de Voranoe   Cliquer ici pour écrire à Voranoe  

le 14-06-2008
à 16:16

Je rajouterais pr conclure que la "charge heroïque" des defenseurs est marqués (si vous observez les defaults par la 2eme et 3eme rangé de rohirim qui brasse l'aire en agitant, comme des gamlins (jaxonoïdes) oups! non des gamins* jouant avec des épés en bois, leurs épées dans le vide au moment où il franchisse la porte du goufre et qu'ils marchent sur le pont (ici je parle du la porte du goufre de Helm et non du gouffre dans lequel jacksones et sa trilogie s'enfoncent depuis le debut de l'aventure)autrement dit une scene tres mal filmée ici.

Pour revenir à notre sujet: le temps est perdu apres la bataille dû au cours d'anatomie délivré par lego-le-las et gimli le baltring sur le sisteme nerveux des orcs dans la version longue...
j'ajouterait quelques choses comme 30s

Voranoe
Voir le profil de Voranoe   Cliquer ici pour écrire à Voranoe  

le 14-06-2008
à 16:19

heuuu...
comment enleve-t-ont les fautes d'ortographes???
(comment on edit son post???)
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 16-06-2008
à 09:44

Le forum de JRRVF ne permet malheureusement pas l'édition des messages :|
Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 16-06-2008
à 11:07

Peste,
Le fuseau avait déjà 220 messages à son actif avant de sombrer vers des profondeurs où il gisait grand-comateux depuis trois ans et demi.... (un vrai légume au fond de la marmite des carnassiers).

Ce Léviathan moribond resurgit à la surface (elle aussi comateuse).

... Ne me dites pas qu'il nous faudrait relire tout ça?? et pourquoi pas aussi se retaper les versions longues des tiers films?? et Isengar tout rechronométrer??? Comment ?? toute cette vérification pour comprendre à quoi Voranoe veut faire allusion ?? dans sa "conclusion" ?? (bah, voui, c'est écrit 'pour conclure').

Ah, NOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNN! :-((((
En tout cas, pour ma part, c'est au dessus de mes forces :-(

J'approuve donc le post de Voranoe avec une totale confiance dans son jugement :-)) C'est la conclusion la plus pertinente que j'ai jamais lue dans cette section.

Silmo

PS: J'sais pas si c'est grâce à Mozilla Firefox, mais le correcteur d'orthographe fonctionne farpaitement dans la fenêtre d'enregistrement d'un nouveau message. Sinon, y a toujours moyen de copier/coller son texte dans n'importe quel traitement de texte.

"L'orthographe est le cricket des Français. Le cricket et l'orthographe ont en commun d'être incompréhensibles aux étrangers, sans parler des indigènes." (Alain Schifres)

Isabelle Morgil
Voir le profil de Isabelle Morgil   Cliquer ici pour écrire à Isabelle Morgil  

le 16-06-2008
à 12:04

Allons, allons.
Chacun a gardé en mémoire les principaux arguments d'Isengar, et sans avoir à regarder de nouveaux les films en VL, nous nous rappelons tous de quelque passage que nous avons regretté...

En résumé (rapide) :

La bataille de Dagorlad et son Sauron Obélixo-goldorakien
Pipo et Miro au feu d’artifice
Les Elfounets de bois joli
Tigre et Dragon en Isengard
Cocons !
L’arrivée d’Arwen et la poursuite à cheval
Le coup de hache
Les doutes d’Aragorn
prise de vue rentable ?
Une grosse voix dans la tempête
Frodon suspendu
Le troll de la Moria
Gobelins ? ou fourmis ?
Les escaliers s’écroulent… le film aussi.
Electrocution…
Les doutes d’Aragorn 2
Aragorn retrouve Frodon sur Amon Hen
Le mort de Boromir
Aragorn vs Lurtz
A-glou, a-glou : la noyade de Sam

Au total, 29 minutes et 6 secondes selon le décompte isengarien, pour le premier film. Aurait-on pu caser là dedans le déménagement de Frodon à Creux de Crique, la fuite dans la Vieille Forêt, la maison de Tom Bombadil et les Hauts des Galgals ?

Deuxième film :
Scènes inutiles :
Uruk-Haï ou G-I ?
Clowneries du Gimli Jaxonoïde
Agonie de Theodred
Ent ou ne pas Ent ?
La chute de Frodon dans le marécage
La chute de Sam devant les portes noires
Baston, exorcisme et autres stupidités
Les tertres
Le rot du nain
Les clowneries du Gimli jacksonoïde 2
Les rêveries d’Aragorn
Une pirouette de Legolas
La « mort » d’Aragorn
Arwen doute…Elrond doute…le spectateur doute…
Faramir fait joujou avec l’Anneau…
Une dispute en elfik…
Le fils de Hama.
Rambo se prépare
réconciliation en elfik…
Les « Nénelfes » à Helm.
Les femmes et les enfants d’abord !
Olympûk-Haï
surfing Legolas
La pathétique gueulante de Merry Brandebouc
Jackson aime beaucoup filmer les gens dans leur agonie...
Lancer de nain…
Theoden est un con ?
Osgiliath 1
Osgiliath 2
Une charge dans le vide
Osgiliath 3

43 minutes et 45 secondes pour la version courte.
De quoi sans doute accélérer le scénario sur Frodon et l’anvoyer à la tour de Cirith Ungol ; cette fois, cela semble à peu près suffisant. En admettant qu’on arrangera dans le même temps les passages sautés dans le reste sans pour autant le rallonger.

Troisième film :
Scènes inutiles :
Le meurtre de Deagol
Electrocution de Pippin
Etats d’âme de dame Arwen
feux d’alarme : problème de comptabilité
Un monologue idiot et sans intérêt…
Denethor s’empiffre
Elrond à Dunharrow
Le putsch
Bave verte pour Frodon
Le meurtre de Denethor
Le 200m plat de la torche Humaine
Gandalf gourou d’une secte apocalyptique ?
Legolas super-héros
Les enzymes
Une diversion
Roule la galoche !
Les Havres jaxonoïdes

18 minutes et 3 secondes

Au total pour les versions courtes, 1 heure 30 minutes et 54 secondes qui, de l’avis d’Isengar, auraient pu être coupées.

« Tout ce temps gâché aurait suffit à inclure éventuellement Tom Bombadil et son petit monde poétique –mais on a démontré ici que ce n’était en fin de compte absolument pas souhaitable– mais aussi le véritable propriétaire du cheval Asfaloth, à savoir, pour les néophytes, le blond Glorfindel.
La compagnie Grise aurait pu jouer un rôle et s’occuper –pour rester conforme au scénario jaxonien– d’Anduril, malencontreusement oubliée à Fondcombe.
On aurait pu voir Imrahil et la fin de la bataille pour Minas Tirith un peu moins bâclée…
On aurait pu comprendre comment Eowyn, tellement amoureuse de son Aragorn chéri au point de faire n’importe quoi avec son épée, a pu si vite tourner son affection vers Faramir qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam et qu’elle n’a jamais rencontré dans le film !...
On aurait pu savoir et comprendre ce que devenaient Langue de Serpent et surtout Saruman (il paraît que les riches qui peuvent se payer des DVD le sauront en novembre prochain dans la version entière du film... Mais comme vous le savez, je ne souscrit pas à cette arnaque commerciale.)
On aurait pu avoir un Conseil d’Elrond un peu moins bâclé et un départ aux Havres moins ridicule et moins hollywoodien...
Et puis des explications un peu plus claires sur des détails comme les Aigles, qui semblent si importants mais dont on ne parle jamais... et sur le pouvoir de rendre invisible de l’Anneau qu’on découvre sans aucune explication avec la mort d’Isildur... et sur les grandes et subites connaissances de Sam, qui n’avait jamais quitté la Comté auparavant et qui sait tout à coup à quelle exacte distance se trouve Fondcombe...
Et pourquoi pas le Nettoyage de la Comté ... »


Suivent après ça divers remerciements, suggestions et remarques, voire dénégations, auxquelles nous penserons tous plus ou moins à la lecture de ce long, très long texte (mais ô combien amusant). L'ayant parcouru de nouveau à l'instant, je réalise une chose : j'avais vu avec un certain plaisir (quoique regrettant certains manquements et autres écarts parfois ridicule faisant office de... diversion...) les films jacksonien. Mais je lis avec un plaisir supérieur la prose Isengarienne...

Silmo
Voir le profil de Silmo   Cliquer ici pour écrire à Silmo  

le 16-06-2008
à 12:44

Je taquinais Voranoe, of course :-)
Isabelle Morgil a annoncé :
il paraît que les riches qui peuvent se payer des DVD le sauront en novembre prochain dans la version entière du film...

Parce que c'était pas encore assez entier???
Tabernac'
Ca ne finira donc jamais.
JR, tu peux ressortir ton chronomètre... et ta plume vengeresse :-)

Silmo

Isabelle Morgil
Voir le profil de Isabelle Morgil   Cliquer ici pour écrire à Isabelle Morgil  

le 16-06-2008
à 16:14

C'est Isengar qui l'annonçait il y a euh... trois ou quatre ans... Ma mémoire dérange et j'ai eu un soucis avec les citations : les guillemets, donc c'est pour notre maître Took.



Pour parfaire les connaissances du lecteur épuisé d'avance à l'idée de lire ce fuseau, je rappellerais rapidement que la discussion qui précéde concernait au départ le thèmes ds longueurs dans le film, faisant perdre un temps qui aurait pu être, selon certains, mieux employé. La discussion ayant dérivé sur une lutte pour ou contre le film jacksonien, elle est finalement tombée à l'eau le jour où certains intervenants ont compris que le serpent se mordait la queue et qu'il n'y avait rien à ajouter. L'intérêt pour les films diminuant alors que leur sortie s'éloignait dans le temps, ce type de discussions oiseuses sur le nombre de feu d'alare ou la couleur des cheveux de Legolas est tombé au point mort. Comme beaucoup des topics de ce forum. La fin du premier épisode du Precepteur a amplifié le phénomène, soit dit en passant...

Certains savourent le calme retrouvé. Je me souviens d'un épisode d'X-Files lors duquel Mulder demande à un génie "la paix dans le monde"... et se retrouve tout seul sur terre. Ben oui, il l'a eu, la paix dans le monde... Faut il croire qu'où il y a de la vie, il y a de la bagarre ?

Et faut-il attendre l'adaptation du Hobbit pour que la vie reprenne dans le village gaulois ? :-D

Non non, je ne cherche pas des baffes...

Laegalad
Voir le profil de Laegalad   Cliquer ici pour écrire à Laegalad  

le 16-06-2008
à 16:55

Et dans quelques semaines un nouveau topic "l'avenir de jrrvf" va ressurgir... Vraiment cyclique, ça :)
gandalf03
Voir le profil de gandalf03   Cliquer ici pour écrire à gandalf03  

le 19-11-2008
à 16:16

A quand la sortie en blue-ray ?
Zelphalya
Voir le profil de Zelphalya   Cliquer ici pour écrire à Zelphalya  

le 19-11-2008
à 16:37

On ne sait pas quand mais c'est a priori prévu.
FistoK
Voir le profil de FistoK   Cliquer ici pour écrire à FistoK  

le 28-03-2009
à 20:08

Elle date cette discution!^^ Jme suis amuser a te lire Isengar! (mon Dieu j'éspère que tu n'as pas était le voir au cinéma, a t'entendre tu as du souffrir. Jveu pas remuer le couteau dans la plait, mais tu as devant toi se que l'on peu apeler le CAPITALISME! Tu l'as si bien dit, la première adaptation été réussi mais échec commercial, pourquoi recommencer?^^
Jsui d'accord avec toi sur certaine scène rajouter tiré par les cheveux (quand j'ai lut le livre (aprés le film biensur^^) certaine scène mon surpris), ou encore comment faramir traite frodon et sam! Domage mr jackson il n'y avait pas besoin de changer! snif! D'autre scène (encore décaller par raport a l'oeuvre) son quand même poignante et elles vont permettre de mieu vendre se film!^^ (je parle du retour du rois, quand frodon dit a sam de partir (sur les escalier venteux) et que celui ci tous triste s'en va :()
Voila juste se que je tenait a dire
ps: pardonne moi pour l'orthographe^^ je suis un piètre linguiste et vive les charlots!
Lomelinde
Voir le profil de Lomelinde   Cliquer ici pour écrire à Lomelinde  

le 29-03-2009
à 17:36

A ce sujet, je conseille la lecture de l'essai de Thomas Shippey sur le sujet.

On peut toujours douter des intentions que M. Shippey prête à Peter Jackson, mais cela permet tout du moins de nous rappeler que nous devons rester humbles dans nos remarques car certains choses nous échappent, qu'il s'agisse de Jackson ou de Tolkien.

Haut de page

Section « Les adaptations »
Fuseau « Du rapport respect de l'Oeuvre/durée des films : on nous aurait menti ? »

Aller à la section