La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Adûnaïque
L’adûnaïque était la langue maternelle de la majorité des Númenoréens au Second Âge. C’était une langue d’origine humaine, bien que fortement infusée d’éléments elfiques : elle tirait son origine du parler de la maison de Hador au Premier Âge. L’adûnaïque fut d’abord relégué au second plan par les langues elfiques, mais s’imposa lorsque les Númenoréens abandonnèrent leur amitié avec les Elfes. Après la submersion de Númenor, il ne fut plus cultivé et, devenu simple langue vernaculaire, se modifia pour former la base du futur westron ou parler commun du Troisième Âge.

Akallabêth – Fragments d’une complainte sur la chute de Númenor. Sauron Defeated, p. 247. Des versions correspondantes en qenya et en vieil anglais se trouvent également sur ce site.
Exclamations en adûnaïque – Proférées par Alwin Arundel Lowdham et Wilfrid Trewin Jeremy dans The Notion Club Papers. Sauron Defeated, pp. 250-251.
Noms adûnaïques des rois de Númenor Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 3.
Autres noms adûnaïques – Glanés dans Le Silmarillion, les Contes et légendes inachevés et la série L’Histoire de la Terre du Milieu.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :