La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
A Elbereth Gilthoniel
Français
Sindarin
Tengwar

] ljwl7l3 s`j3h6`lj
A Elbereth Gilthoniel
Ô Elbereth Enflammeuse d’étoiles,
8`j`r7l6 ql5] y`V7`lj
silivren penna míriel
dans un éclat argenté de joyaux chatoyants,
h yl6lj ]sj]7 ljl6]3 Á
o menel aglar elenath!
la gloire de la troupe des étoiles descend du firmament !
6]d]l7l2 q]j]62`V7`lj
Na-chaered palan-díriel
Ayant regardé vers le lointain
h s]j]47lt`6 l5h7]3 =
o galadhremmin ennorath,
depuis les contrées emmaillées d’arbres de la Terre du Milieu,
e]6.Öjh8 jl j`5]3h6
Fanuilos le linnathon
je chanterai pour toi, Toujours-blanche,
6lr ]l]7 = 8`V 6lr ]l]7h6 Á
nef aear, sí nef aearon!
de ce côté de l’océan, ici de ce côté du Grand Océan !

Commentaire
A Elbereth Gilthoniel est un fragment d’hymne à Elbereth. Ce passage en sindarin apparaît dans Le Seigneur des anneaux, livre II, chapitre 1 ; mais une autre partie en est manifestement chantée par la compagnie de Gildor Inglorion (livre I, chapitre 3). Les deux apparaissent mêlés dans le dernier chapitre du récit (livre VI, chapitre 9). Tolkien en a laissé une analyse détaillée dans The Road Goes Ever On, avec une transcription en tengwar dans le mode de Beleriand dans laquelle le poème y porte un sous-titre : Aerlinn in Edhil o Imladris « Hymne des Elfes de Fondcombe ».

Notre traduction française s’appuie sur la glose interlinéaire de Tolkien dans The Road Goes Ever On. Il a également composé une traduction poétique de son cru, moins littérale et passablement ornée.

Le texte est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor » selon le mode de Beleriand, créé par Tolkien et illustré par exemple par l’inscription des portes de la Moria dans Le Seigneur des anneaux, livre II, chapitre 4. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Parmaite de Måns Björkman.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. The Lord of the Rings. London: HarperCollins, 1999. 3 vol. ISBN 0-261-10235-1.
Tolkien, John Ronald Reuel. Le Seigneur des anneaux. Traduction de Francis Ledoux. Appendices traduits par Tina Jolas. Édition brochée complète avec Appendices et Index. Paris : Christian Bourgois, 1995. 1278 p. ISBN 2-267-01316-9.
Tolkien, John Ronald Reuel. Le Seigneur des Anneaux – I. La Fraternité de l’Anneau. Traduction de Daniel Lauzon. Paris : Christian Bourgois, 2014. 515 p. ISBN 978-2-267-02700-6.
Tolkien, John Ronald Reuel & Swann, Donald. The Road Goes Ever On: a song cycle. Poems and decorations by J. R. R. Tolkien, music by Donald Swann. London: HarperCollins, 2002. 84 p. ISBN 0-00-713655-2.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :