La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Átaremma
Français
Quenya
Tengwar

~C1E7Rt"# `B `V`C 9C5 `V`C =
Átaremma i ëa han ëa,
Notre Père qui es aux cieux,
5# lE7R `V,Fj´# =
na aire esselya,
que ton Nom soit sanctifié,
`C7E5%`Vj´# 5# 1Uな&yE =
aranielya na tuluva,
que ton règne vienne,
5# aD7R `B2~Nt$j´#
na kare indómelya
que ta volonté soit faite
aFt$2$ 1Ew$ `V7Jt#2$-
cemende tambe Erumande.
sur la terre comme au ciel.
~Ct$5 `C4# 8~B7E `Bな.D7R`C t#,Dt"# =
Ámen anta síra ilaurëa massamma,
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
`C6 ~Ct$5 `Cq+R5$ ~MaD7Rt"#6
ar ámen apsene úcaremmar
Pardonne-nous nos offenses,
8~By `Vt"$ `Cq+R5$1 1T`V5 `B ~MaD7R6 `Vt"$5 -
sív’ emme apsenet tien i úcarer emmen.
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
~Cな#t$ 1Uj´# ~MiDd1T`V5"#
Álame tulya úsahtienna
Et ne nous soumets pas à la tentation,
t#j ~Ct$ `V1Rな$d1E `MなaJj¸^ -
mal áme etelehta ulcullo.
mais délivre-nous du mal.



5~CiG`V =-=
Násie.
Amen.

Commentaire
Dans les années 1950, Tolkien réalisa une série de traductions de prières catholiques en quenya, dont le Notre Père. Le rendu de ce dernier lui tenait manifestement à cœur puisqu’il n’en fit pas moins de six versions. Elles ont toutes été publiées et commentées dans Vinyar Tengwar n° 43. Nous donnons ici la dernière version (« Átaremma VI »), en éditant la ponctuation de l’original.

Est reproduit en regard le fragment correspondant de la version française œcuménique de la prière, telle qu’actuellement en usage dans l’Église catholique, chez la plupart des protestants et certaines communautés orthodoxes.

Cette traduction en quenya est remarquable par la façon dont elle exprime l’idée des cieux. Dans ses premiers brouillons, Tolkien fit usage de menel, le mot habituel en quenya pour le ciel ; mais il préféra finalement d’autres équivalents. Au premier vers, i ëa han ëa se traduit littéralement « qui es au-delà de l’Univers » ou « qui es au-delà de l’être » – cela parce qu’en quenya, ëa « être » est aussi le nom de l’Univers, en référence à la parole créatrice du Dieu unique Eru Ilúvatar. Au cinquième vers, Erumande « au ciel » contient, au cas locatif, le nom Eruman qui pourrait se traduire « la demeure bénie d’Eru ». Tout cela indique la volonté de Tolkien de différencier en quenya le ciel physique des cieux métaphysiques, en accord avec la théologie chrétienne moderne.

Le sens en quenya en est fort proche par ailleurs de celui en français. En particulier, le mot úcare utilisé dans la cinquième demande renvoie à l’idée de mauvaises actions, par là d’offenses, selon la tradition issue de l’évangile selon Luc - de même que les versions anglaises qui devaient être familières à Tolkien utilisent le mot trespasses - alors que dans d’autres versions qui suivent le texte de l’évangile selon Matthieu, la cinquième demande est formulée en des termes tels que « remets-nous nos dettes, comme nous les remettons aussi à nos débiteurs ».

Le texte est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor » selon le mode classique pour le quenya, décrit par Tolkien dans l’Appendice E du Seigneur des anneaux, employé par exemple dans le manuscrit de Namarië dans The Road Goes Ever On p. 65. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Annatar de Johan Winge.

Références
Vinyar Tengwar: The journal of the Elvish Linguistic Fellowship, a Special Interest Group of the Mythopoeic Society. Edited by Carl F. Hostetter. Crofton (Maryland): 1988-  . ISSN 1054-7606. 🌍 The Elvish Linguistic Fellowship.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :