La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Dirige
Latin classique
Latin d’église
Français
Latin
Manuscrit

Dirige Domine in conspectu tvo viam meam
Dīrige, Domine, in cōnspectū tuō viam meam.
Seigneur, dresse ta voie devant moi.
Introibo in domvm tvam
Intrōībō in domum tuam :
J’entrerai dans ta maison,
adorabo ad templvm sanctvm tvvm in timore tvo
adōrābō ad templum sanctum tuum in timōre tuō.
Je me prosternerai dans le temple de ta sainteté, dans ta crainte.
Domine deduc me in iustitia tva
Domine, dēdūc mē in jūstitiā tuā :
Seigneur, conduis-moi dans ta justice,
propter inimicos meos dirige in conspectu tvo viam meam
propter inimīcōs meōs dīrige in cōnspectū tuō viam meam.
à cause de mes ennemis ; dresse ta voie devant moi.
Gloria Patri et Filio et Spiritvi Sancto
Glōria Patrī et Fīliō et Spīrituī Sanctō:
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit.
sicvt erat in principio et nvnc
sīcut erat in prīncipiō et nunc
Comme il était au commencement, maintenant
et semper et in saecvla saecvlorvm
et semper et in sæcula sæculōrum.
et toujours, dans les siècles des siècles.
Dirige Domine in conspectu tvo viam meam
Dīrige, Domine, in cōnspectū tuō viam meam.
Seigneur, dresse ta voie devant moi.

Commentaire
Le Dirige est une antienne qui ouvrait les matines de l’Office des morts. Elle tire sa source du Psaume 5 tel que traduit dans la Vulgate.

Tolkien inclut ce texte avec la doxologie Gloria Patri à la fin de son poème Le retour de Beorhtnoth fils de Beorhthelm, et c’est ce texte que nous présentons. À noter que Tolkien fit usage d’une version légèrement abrégée ; l’antienne plus complète donnant Dirige, Domine, Deus meus, in conspectu tuo viam meam.

Nous avons ajouté au texte des macrons pour marquer les voyelles longues étymologiques.

La traduction est composée d’après la traduction du Psaume 5 dans la version de John Nelson Darby, complétée par la version française du Gloria Patri. La traduction de Darby, très littérale, est ancienne (1885) mais a l’avantage ici d’être plus proche du texte de la Vulgate que des traductions françaises plus usuelles comme la Bible Segond, la Bible de Jérusalem ou la traduction œcuménique. La dénomination de Dieu par « Éternel » a été changée en « Seigneur » afin de suivre le latin Domine.

La transcription du texte imite la capitalis rustica, un style de l’alphabet latin en usage dans la Rome impériale et l’Antiquité tardive, destiné à l’écriture au calame sur papyrus et parchemin. Nous nous sommes servis de la police Vatican Rough Letters de Hasan Guven.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. Tree and Leaf: including Mythopoeia and The Homecoming of Beorhtnoth. London: HarperCollins, 2001. 176 p. ISBN 0-007-10504-5.
Tolkien, John Ronald Reuel. Faërie et autres textes. Traduction de Francis Ledoux, Elen Riot, Dashiell Hedayat et Céline Leroy. Paris : Christian Bourgois, 2003. 431 p. ISBN 2-267-01696-6.
The Unbound Bible. 🌍 Biola University, La Mirada (Calif.).

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :