La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Earendel
Français
Qenya
Sarati

Í!ÈÖaè!FÓÈÜ!?Ó€ÒFèÈÖÈè!¦è»FÓ#Ò!FÓÈè"Ò?òÞ!¦èaÒFÞ˜èÀÒ!ÀÓŸ
Í!FÓÈèFÒ#òÒ!»ÜFÓ#ÒÈÖaè!ÀÓ&Ü?!FÒP?Ó\!˜Ò?Ò!?Òp»Ó?!FÓÈÖ
ÈÜFÒÈòÞ!ÀÓFèPòèª#?ÓÈÖ!ÀÓÈè¦è?Üpè?ÓŸÒ!ÈÜ!ÀÓ%Ò?Ó&Ò¹Ò
ÀÓ?Òp»ÓÈÖ!ÀÓÀè?òÒ?"!ÀÓPÒ?Ó±Þ!Í!FÓÀè&?Ò!ªè?Þ!ÈÒ!ÍÀÓÀè»ÓP?Ó#
Î!FÓÀèv¹Ó?!FÞŸòÞ!ÈÒ!ÍÀÓFÜ"Ö¹Ó#
San ninqeruvisse lútier
kiryasse Earendil or vea,
ar laiqali linqi falmari
langon veakiryo kírier;
wingildin o silqelosseën
alkantaméren úrio
kalmainen; i lunte linganer,
tyulmin talalínen aiqalin
kautáron, i súru laustaner.
Alors sur un cheval blanc naviguait
Earendel, sur un vaisseau, sur la mer,
et la gorge du navire fendait
le flot des vagues vertes.
Les vierges d’écume aux cheveux d’une blancheur florale
le faisaient briller aux rayons du soleil ;
le bateau vibrait telle la corde d’une harpe ;
les grands mâts ployaient sous les voiles ;
le vent « laustait » (ne rugissait ni ne s’élançait, mais faisait un bruit de vent).

Commentaire
En 1931, J. R. R. Tolkien tint une conférence où il évoqua l’invention de ses langues, revendiquant ce loisir apparemment curieux comme une forme d’art particulière. Le texte, très important pour saisir ce que représentaient pour lui ses langues imaginaires, en a été publié dans le recueil Les Monstres et les critiquessous le titre Un vice secret. Tolkien y produisit en exemple trois poèmes en qenya et un en noldorin; Earendel est un de ces poèmes. Nous le reproduisons ici avec l’interprétation de Tolkien, dans la traduction (légèrement modifiée) de Christine Laferrière.

Earendel a aussi été publié sous deux versions alternatives dans Parma Eldalamberon n° 16.

Le texte est transcrit en sarati ou « lettres de Rúmil », écrits verticalement de haut en bas et de gauche à droite. Les signes suivent le système de valeurs créé par Tolkien pour le quenya. Nous nous sommes servis de la police Sarati Eldamar de Måns Björkman.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. The Monsters and the Critics and Other Essays. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 2006. 256 p. ISBN 0-261-10263-X.
Tolkien, John Ronald Reuel. Les Monstres et les critiques et autres essais. Édition de Christopher Tolkien. Traduction de Christine Laferrière. Paris : Christian Bourgois, 2006. 294 p. ISBN 2-267-01820-9.
Parma Eldalamberon: The Book of Elven-tongues. Edited by Christopher Gilson. Cupertino (California): 1971-  . 🌍 Eldalamberon.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :