La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Ein Tad
Français
Gallois
Manuscrit

Ein Tad, yr hwn wyt yn y nefoedd,
Ein Tad, yr hwn wyt yn y nefoedd,
Notre Père qui es aux cieux,
#ancteiddier dy enw.
sancteiddier dy enw.
que ton Nom soit sanctifié,
Deled dy deyrnas.
Deled dy deyrnas.
que ton règne vienne,
Gwneler dy ewyllys,
Gwneler dy ewyllys,
que ta volonté soit faite
megis yn y nef, felly ar y ddaear hefyd.
megis yn y nef, felly ar y ddaear hefyd.
sur la terre comme au ciel.
Dyro i ni heddiw ein bara beunyddiol.
Dyro i ni heddiw ein bara beunyddiol.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
A maddau i ni ein dyledion,
A maddau i ni ein dyledion,
Pardonne-nous nos offenses,
fel y maddeuwn ninnau i’n dyledwyr.
fel y maddeuwn ninnau i’n dyledwyr.
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ac nac arwain ni i brofedigaeth;
Ac nac arwain ni i brofedigaeth;
Et ne nous soumets pas à la tentation,
eithr gwared ni rhag drwg.
eithr gwared ni rhag drwg.
mais délivre-nous du mal.



Canys eiddot ti yw’r deyrnas, a’r nerth,
Canys eiddot ti yw’r deyrnas, a’r nerth,
Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance
a’r gogoniant, yn oes oe#oedd.
a’r gogoniant, yn oes oesoedd.
et la gloire, pour les siècles des siècles.



Amen.
Amen.
Amen.

Commentaire
Le texte donné est la version traditionnelle du Pater noster en gallois. Sa formulation remonte à la traduction de la Bible en gallois par William Morgan en 1588. Une version plus récente est celle de la Beibl Cymraeg Newydd (« Nouvelle Bible en gallois ») publiée en 1988. Les deux versions sont dans un registre de langue très littéraire.

Est reproduite en regard la version française œcuménique de la prière, telle qu’actuellement en usage dans l’Église catholique, chez la plupart des protestants et certaines communautés orthodoxes.

On notera que les deux langues ne formulent pas de la même façon la cinquième demande : le texte gallois suit l’évangile selon Matthieu et se rendrait plus littéralement « remets-nous nos dettes, comme nous les remettons aussi à nos débiteurs ». En revanche, la version galloise plus récente de la prière (non présentée ici) suit plutôt l’évangile selon Luc en parlant d’« offenses » plutôt que de « dettes ».

La transcription du texte imite la minuscule gothique, style courant de l’alphabet latin dans la seconde moitié du Moyen Âge. Nous nous sommes servis de la police _a e i o u de Pia Frauss.

Références
Olteanu, Michael. Convent of Pater Noster: The Lord’s Prayer in 1323 languages and dialects. 🌍 Christus Rex et Redemptor Mundi.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :