La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Linnod de Gilraen
Français
Sindarin
Tengwar

~N55$ `BiF1j$ 2$hD5 =
Ónen i-Estel Edain,
J’ai donné l’Espoir aux Dúnedain,
~Mcw$5% iF1j$ 5#t% =-=
ú-chebin estel anim.
je n’ai gardé aucun espoir pour moi-même.

Commentaire
La traduction est donnée en note de bas de page dans l’Appendice A, partie (v) du Seigneur des anneaux. Certaines éditions ont Onen sans accent aigu. L’Appendice donne sans l’expliquer le mot sindarin linnod. Le sens general peut être inféré du contexte et doit se rapporter à une sorte de vers ou de formule. Le mot est assez clairement dérivé de lind « chant, mélodie » avec un suffixe -od. David Salo fait l’hypothèse dans A Gateway to Sindarin p. 165 qu’il pourrait s’agir du même suffixe singulatif (employé pour tirer d’un nom collectif la désignation d’une unité constitutive) que dans la paire filig « oiseaux » et filigod « un oiseau » (La Route perdue p. 381 de l’édition anglaise), d’où il suggère que le mot signifie « vers ». Patrick Wynne and Carl F. Hostetter proposent une autre interprétation dans Tolkien’s legendarium p. 131 en considérant que -od est une forme de composition de odo « sept » ; le linnod de Gilraen se compose en effet de deux hémistiches de sept syllabes. Cela ferait de linnod le nom d’un mètre elfique particulier.

Le texte est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor » selon l’usage général du Troisième Âge créé par Tolkien. On trouve un exemple de son application au sindarin dans le troisième manuscrit de la Lettre du Roi, publié dans Sauron Defeated p. 131. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Annatar de Johann Winge.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. The Lord of the Rings. London: HarperCollins, 1999. 3 vol. ISBN 0-261-10235-1.
Tolkien, John Ronald Reuel. Le Seigneur des anneaux. Traduction de Francis Ledoux. Appendices traduits par Tina Jolas. Édition brochée complète avec Appendices et Index. Paris : Christian Bourgois, 1995. 1278 p. ISBN 2-267-01316-9.
Tolkien, John Ronald Reuel. Le Seigneur des Anneaux – III. Le Retour du Roi. Traduction de Daniel Lauzon. Paris : Christian Bourgois, 2016. 517 p. ISBN 978-2-267-03218-5.
Tolkien, John Ronald Reuel. The Lost Road and other writings: Language and Legend before The Lord of the Rings. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 1993. 455 p. (The History of Middle-earth; V). ISBN 0-261-10225-7.
Tolkien, John Ronald Reuel. La Route perdue et autres textes : Langues et légendes avant Le Seigneur des anneaux. Édition de Christopher Tolkien. Traduction de Daniel Lauzon. Paris : Christian Bourgois, 2008. 496 p. (Histoire de la Terre du Milieu; V). ISBN 978-2-267-02000-7.
Salo, David. A Gateway to Sindarin: a grammar of an Elvish language from J. R. R. Tolkien’s Lord of the Rings. Salt Lake City: The University of Utah Press, 2004. 436 p. ISBN 0-87480-800-6.
Wynne, Patrick, Hostetter, Carl F[ranklin]. Three Elvish verse modes: Ann-thennath, Minlamad thent/estent, and Linnod. In Flieger, Verlyn (ed.), Hostetter, Carl F. (ed.). Tolkien’s legendarium: essays on The History of Middle-earth. Westport (Connecticut): Greenwood Press, 2000. P. 113-139. ISBN 0-313-30530-7.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :