La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Autres noms adûnaïques
Français
Adûnaïque
Tengwar

Personnages
`Cw7E,~C5
Abrazân
Voronwë, un compagnon d’Elendil (Sauron Defeated pp. 252, 290)
`C2~N5~Cl
Adûnâi
les Númenoréens, les Dúnedain (Sauron Defeated pp. 426, 429, 438)
`Cx~C5
Agân
la Mort personnifiée (Sauron Defeated pp. 426)
`Ct~C5
Amân
Manwë (Sauron Defeated pp. 357-358, 376)
`CeD5^,~B6
Aphanuzîr
Amandil, père d’Elendil (Sauron Defeated pp. 389)
`C6w#,~C5
Arbazân
nom provisoire d’Amandil, remplacé par Aphanuzîr (Sauron Defeated p. 365 et passim)
`C7~N5=t^jc~V6
Arûn-Mulkhêr
Melkor (Sauron Defeated pp. 357-358, 367 et passim)
`C6=,Gt7E9Bj
Ar-Zimrahil
nom provisoire de la reine Ar-Zimraphel (Sauron Defeated pp. 373, 387)
`CyEj~Cl
Avalâi
les Puissances et les Elfes, confondues dans une tradition tardive et brouillée (Sauron Defeated p. 341 et passim)
`CyEj~Ml
Avalôi
les Puissances, les Valar (Sauron Defeated p. 241 et passim)
`Cy7E2~B
Avradî
Varda (Sauron Defeated pp. 428)
`Ck7Ew~Vj= `Ck7Yw~Vj
Azrabêl, Azrubêl
Eärendil (Sauron Defeated pp. 241, 305, 364 et passim)
w#j~Cl
Balâi
nom provisoire des Puissances et les Elfes, remplacé par Avalâi (Sauron Defeated p. 341 et passim)
`VjR2~Cl
Eledâi
les Eldar (Sauron Defeated p. 358 et passim)
`V7Y= ~V7Y
Eru, Êru
Dieu, l’Unique, Ilúvatar (Sauron Defeated p. 247 et passim)
`V7Y=w~V5~B
Eru-bênî
les serviteurs de Dieu, les Ainur (Sauron Defeated pp. 357)
`V7Y=9~B5= ~V7Y9~B5
Eru-hîn, Êruhîn
les enfants de Dieu – se dit des Hommes qui ont rejeté Mulkhêr, puis des Númenoréens (Sauron Defeated pp. 358 et passim)
x%t%jc~C2
Gimilkhâd
deuxième fils d’Ar-Gimilzôr, père d’Ar-Pharazôn (Le Simarillion & Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 3)
x%t%j5%1~B6
Gimilnitîr
Enflammeuse d’étoiles, titre de Varda (Sauron Defeated pp. 428)
x%t%j,~M6
Gimilzôr
Elros, fils Eärendil ; réemployé ensuite pour désigner un autre roi (Sauron Defeated p. 380, 382, 433 & Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 3)
x%t%j,Dx#6
Gimilzagar
deuxième fils d’Ar-Belzagar (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 4)
~Bw#j
Îbal
un garçon d’Emerië, fils d’Ulbar (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 2)
`Bt7E,~M6
Imrazôr
époux de l’elfe Mithrellas, ancêtre fondateur de la Maison de Dol Amroth (The Peoples of Middle-earth pp. 222-223)
`B4%j,D6
Indilzar
nom provisoire d’Elros, remplacé par Gimilzôr (Sauron Defeated p. 363 et passim)
`B5,Gjw~V3
Inzilbêth
reine de Númenor, épouse d’Ar-Gimilzôr, mère d’Ar-Inziladûn (Le Silmarillion & Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 1)
c$7~N
Kherû
nom provisoire de Melkor, remplacé par Arûn et Mulkhêr (Sauron Defeated p. 376)
t#5#y~V
Manawê
Manwë (Sauron Defeated p. 341 et passim)
t~VjRz~M
Mêlekô
Melkor (Sauron Defeated p. 341 et passim)
5~Bj~N
Nîlû
la Lune personnifiée, l’Homme de la Lune (Sauron Defeated p. 426)
5%t~B6= 5%t7~B
Nimîr, Nimrî
les Brillants, les Elfes (Sauron Defeated pp. 358 et passim, p. 414, 436 & The War of the Jewels p. 386)
5%t7Y,~C5
Nimruzân
nom provisoire d’Elendil, remplacé par Nimruzîr (Sauron Defeated p. 365 et passim)
5%t7Y,~B6
Nimruzîr
Elendil (Sauron Defeated p. 247 et passim)
eD7E,~B6
Pharazîr
nom provisoire d’Eärendil, remplacé par Azrabêl puis Azrubêl (Sauron Defeated p. 305, 375)
`Njw#6
Ulbar
un berger et marin de Tar-Aldarion, et le père d’Îbal (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 2)
~N7~B
Ûrî
le Soleil personnifié, la Dame du Soleil (Sauron Defeated p. 426)
yEj~Cl
Valâi
les Valar (Sauron Defeated p. 404)
,Dt~B5
Zamîn
une vieille servante d’Erendis (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 2)
,Gx~N6
Zigûr
le Magicien, Sauron (Sauron Defeated p. 231 et passim)
Lieux
`Cw#6,~ChE5
Abarzâyan
nom provisoire du Pays du Don, remplacé par Yôzâyan (Sauron Defeated p. 378 et passim)
`C2~N5
Adûn
l’Ouest (Sauron Defeated pp. 240, 247, 312, 251)
`Cx#3H7Yd
Agathurush
le Flot Gris ou Gwathló, un fleuve d’Eriador (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 4)
`CzEj¸Ew~V3
Akallabêth
l’Effondrée, Atalantë – Númenor après la Submersion (Le Silmarillion & Sauron Defeated p. 247)
`Ct~C5= `Ct#3'~C5%
Amân, Amatthâni
nom provisoire du Pays du Don, remplacé par Zen’nabâr (Sauron Defeated p. 361 et passim)
`Ct#3'~C5~V
Amatthânê
le Pays d’Aman (Sauron Defeated pp. 388 et passim)
`C5#2~N5~V
Anadûnê
l’Occidentale (Le Silmarillion & Sauron Defeated p. 247)
`C6t%5#j~V3
Arminalêth
Armenelos, cité des rois de Númenor (Sauron Defeated pp. 257 et passim)
`C3~C5~C1~V= `C3~C5~C1T
Athânâtê, Athânâti
nom provisoire du Pays du Don, remplacé par Amatthânê (Sauron Defeated p. 305 et passim)
`CyEj¸U4~V= `CyEj¸~M5%
Avallondê, Avallôni
le Havre des dieux, le pays des Avalâi, Avallónë (Sauron Defeated p. 344 et passim, p. 241 et passim)
`C,~Nj
Azûl
l’Est (Sauron Defeated p. 247)
x%tjE2
Gimlad
Vers l’Étoile, Elenna – l’île de Númenor (Sauron Defeated p. 396)
t$5$j=1~Nw#j
Menel-Tûbal
nom provisoire du Pilier du Ciel, à nombreuses variantes, remplacé par Minul-Târik (Sauron Defeated p. 302 et passim)
t%5^j=1E7~Bz
Minul-Tarîk
le Pilier du Ciel, Meneltarma (Sauron Defeated p. 238 et passim)
h~M,~ChE5
Yôzâyan
le Pays du Don, Andor – Númenor avant la Submersion (Contes et légendes inachevés, deuxième partie, chapitre 2 & Sauron Defeated p. 241 et passim)
,F55#w~C6
Zen’nabâr
nom provisoire du Pays du Don, remplacé par Abarzâyan (Sauron Defeated p. 378 et passim)
,F55#t~C5
Zen’namân
nom provisoire du Pays d’Aman, remplacé par Amân et Amatthâni (Sauron Defeated pp. 380, 385)
Navires
`CxjE7'~Ct#
Aglarrâma
Château de la Mer ou Alcarondas, le navire d’Ar-Pharazôn (Sauron Defeated pp. 372, 385)
7~M3G5,Gj
Rôthinzil
Fleur d’écume ou Vingilot, le navire d’Eärendil (Le Silmarillion & Sauron Defeated pp. 360, 377)

Commentaire
Nous avons glané ces noms en adûnaïque dans Le Silmarillion, les Contes et légendes inachevés et la série L’Histoire de la Terre du Milieu. Beaucoup proviennent de The Notion Club Papers et The Drowning of Anadûnê, deux écrits majeurs dans le développement de la légende de Númenor et de la langue adûnaïque, composés en 1945-1946 et finalement publiés dans Sauron Defeated. Les noms y étaient en pleine évolution et nombre d’entre eux furent remplacés ou altérés, mais ils n’illustrent pas moins le style de l’adûnaïque tel que Tolkien le concevait à l’époque.

Tolkien marquait certaines voyelles tantôt d'un macron, tantôt d’un accent circonflexe. Dans la grammaire Lowdham’s Report on the Adunaic Language, jointe à The Drowning of Anadûnê, ils contrastent: les voyelles peuvent prendre trois quantités, brève, longue et surlongue, et le macron marque les longues tandis que le circonflexe marque les surlongues. Mais la différence n’apparaît guère dans les noms cités dans les récits, et dans les textes tardifs, notamment les appendices du Seigneur des anneaux et les Contes et légendes inachevés, seul le circonflexe est employé. Il est possible que la différence se fût perdue avec le temps : Lowdham indique que les voyelles surlongues étaient propres à « la langue plus ancienne », ce qui suggère qu’elles auraient disparu ultérieurement. Ou peut-être Tolkien les abandonna-t-il tout simplement. Ici, nous avons régularisé la graphie en employant partout l’accent circonflexe, et négligé la différence entre longues et surlongues.

On ne sait rien de l’accentuation de l’adûnaïque, sa nature et sa position. Dans les enregistrements, nous avons opté pour le système suivant : chaque mot porte un accent d’intensité sur la dernière syllabe lourde (ou longue), c’est à dire comportant une voyelle longue ou suivie de plusieurs consonnes ; en l’absence de syllabe lourde, le mot est accentué sur la première syllabe. Ce système s’inspire vaguement de l’accentuation de l’arabe classique, d’une part en reconnaissance du fait que Tolkien, de son propre aveu, imita certains procédés des langues sémitiques pour composer l’adûnaïque, d’autre part en raison de la relative similitude des systèmes vocaliques et de l’arrangement des sons dans les deux langues. Mais l’on doit bien se souvenir que c’est un système arbitraire que nous avons choisi par commodité et qui n’est pas censé refléter les conceptions de Tolkien en la matière.

Suivant les indications de Tolkien dans Sauron Defeated p. 434, nous avons traité v comme une variante graphique de w.

Le texte adûnaïque est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor » selon une adaptation de notre cru de l’usage général du Troisième Âge, dans laquelle la quatrième ligne des tengwar (à jambage dressé et boucle double) note les occlusives sonores prénasalisées nd, mb et ng. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Eldamar de Måns Björkman.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. The Silmarillion. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 1999. 365 p. ISBN 0-261-10244-3.
Tolkien, John Ronald Reuel. Le Silmarillion. Édition établie et préfacée par Christopher Tolkien. Traduction de Pierre Alien. Paris : Christian Bourgois, 1998. 364 p. ISBN 2-267-01462-9.
Tolkien, John Ronald Reuel. Unfinished Tales of Númenor and Middle-earth. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 1998. 611 p. ISBN 0-261-10362-8.
Tolkien, John Ronald Reuel. Contes et légendes inachevés. Introduction, commentaire et carte établis par Christopher Tolkien. Traduction de Tina Jolas. Paris : Pocket, 2001. 3 vol. ISBN 2-266-11730-0 (vol. 1) & 2-266-11800-5 (vol. 2) & 2-266-11798-X (vol. 3).
Tolkien, John Ronald Reuel. Sauron Defeated – The End of the Third Age: The History of The Lord of the Rings, part four & The Notion Club Papers & The Drowning of Anadûnê. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 2002. 482 p. (The History of Middle-earth; IX). ISBN 0-261-10305-9.
Tolkien, John Ronald Reuel. The War of the Jewels: The Later Silmarillion, part two – The Legends of Beleriand. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 1995. 470 p. (The History of Middle-earth; XI). ISBN 0-261-10324-5.
Tolkien, John Ronald Reuel. The Peoples of Middle-earth. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 2002. 482 p. (The History of Middle-earth; XII). ISBN 0-261-10348-2.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :