La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
La chute de Númenor – Mercien
Français
Vieil anglais – Tolkien
Tengwar

9Bý nj‚R iÖÿ `N5 7Rç6Um$ `Nr$6jT`N2^5 = iH¦H5 9Bý 5è81Y5 •V1 = nc ~×r6R 7Em$ 9×Ñ6E 9Vå61R 7R817E62  eH64^5 9B1 87Rÿ f$eê65 n6Õý2ƒ$ iF `×jt%§Gv# 3Ö1 9Bý –^m#5 81Ræ6r#5 — 3Dý£ 7Rç6Um `Nef$är#5  9Bý `N5x&5P^5 t&6z5hE5  9B1 f$jYqp iFç3„D5 3Ö1 iF eJýjE 2$ärjR£ 3Ff5 iF 3F `×jr7T5# eHjz ㅒ,Gx&ü6ㅓ 5$t5$3 7Rÿ`Nz| 87Tÿ4$ `N5 t%2ƒ#5fÔÐ62$ — 9Vý f$~C8zY2$ 7R817ÕÓ6R5# t$§ — 7Um^6  7Em$ 9×ý`CjRa6E5 81Yþj 9Cwƒ#5 3H5P$ ~×`C6R2P$jR£ `×`Cr$6E iFçje n¦F  3Dý z7Yÿt 9Vý = ㅒ1E6zEjT`N5ㅓ iF zé5%xP `Mq `N5 t%2ƒ#5fÔÐ62$£ ~N6E5 — 9Vý iF2P$ iHÿ5# 9B£ ~V6R2P76EzE5 1Yþ ㅒ,Gx&ü6Rㅓ = 9V§ 9B5$ `N5 `Ne81R zUt#5 1Yþ 3F£ zé5%xP$£ t#56Õý2$5P$ 1Yþ w&üv#5P$ - — 9Vý ㅒ,Gx&ü6ㅓ jé1Tf$2P$ f$=~×`C2t$2ƒ$ 9B5$ 3Ö1 9Vý z7Yÿt = 7R£ 3Öc `B57T1eJj `M2P$6 = eDýz5$£ 9Nv2$ 7R81eÖÑ6R5# 3Fý`N2$  87Rÿ n27Em$ 9Vý eH65Ôü`C5 nj‚R 3Dý ㅒ5&t$5^6ㅓ`B8zE5 t%2 7U2P6Ut — t%2 1Eþz5&t  — 9Bý f$7E6¦H5 t%aRj5$ njc `N5 t%2ƒ#5 ㅒn6t%5#j~V19ㅓ 3F6R aR816R `N5 3Öt 9×ý`C5 t&1pR 3F ~×6 `M5#7Tÿ2jY2 7R£ — 7ÕÓ63 5&ü 1Yþ 9×ý4$5&t 9V6f$ = — 9Bý 3Fý6 `N5iFf2^5 `M5#iFsƒ$2PjTa j~Cz `N5 `M59Cýjv&t 7Rçr^2$  87Rÿ z7Yÿt 2Ôü`C3–&Ð `N5 7R81eÖÑ6R5# jE2P — x^2$£ wÔÐ65 `M2P$6 –ÔÐ2& eFý`Nj‚Y5  3F£ `Nr$6 eFåjE f$ü6E 9B1 f$jYqp 3Ö1 ㅒ1E6zEjT`N5$ㅓ 7ÕÓ63 `×m^ `N5iÖÿf$ = 3êý 7ÕÓ63 9Vý 96Rý`Ny `N5 t^ü2$ — 3Dý 7Em$ 9Vý w$ ㅒ,Gx&ü6R£ㅓ `N5w6é62%xP&t ㅒnr#j‚Y5%ㅓ t%2 eF62$ f$eD6E5 - 7R6Y5 7R81eÖÑ6R5# –%qeF62$ 87Rÿ87Rÿ `M5#6Týt$2jTa ~VfjE2P `N5 3F6R iÖÿ  nc 3Dý 7R81e6Rýf#5 f$w$ü2^5 9Bý 1Yþ 3Öt `×jt%§Gv#5 — w$ 9B£ j~×`Cr$ 1Y8q6RxP2^5 9Bý 3Dý `V`N64#5 3Ö1 nj‚R iÖÿ 5%4$6 x&1E5 `N5 `Vrx6é2P$ = — nj‚R 3Dý –$äqU eH67U62#5 = eH64^5 iFÿ`N `V`N64$ 1Yx#ü5 `N5 t%2ƒ&t x#ü6iFsƒ$  87ÕÓ61R 7T2P#£ n81Ræv^5 — `×jr7T5$£ iFçr^5 –$äqU `×`C817ÕÓ62 n26Õýr2^5 -
Hi alle sǽ on weorulde oferliodon, sohton hi nyston hwet; ah ǽfre walde heara heorte westward .... forthon hit swé gefyrn arǽdde se Ælmihtiga thæt hi sceoldan steorfan 7 thás weoruld ofgeofan .... hi ongunnon murcnian .... hit gelomp seoththan thæt se fúla deofles thegn se the Ælfwina folc (Zigūr) nemneth wéox swíthe on middangearde 7 he geáscode Westwearena meht 7 wuldor .... walde héalecran stól habban thonne Éarendeles eafera seolf ahte ...... Thá cwóm he, (Tarcalion) se cyning up on middangeardes óran 7 he sende sóna his érendwracan to (Zigūre): heht hine on ofste cuman to thes cyninges manrǽdenne to búganne. 7 he (Zigūr) lytigende ge-éadmedde hine thæt he cwóm, wes thæh inwitful under, fácnes hogde Westfearena théode ..... swé adwalde he fornéan alle tha (Numenor)iscan mid wundrum 7 mid tácnum .... 7 hi gewarhton micelne alh on middan (Arminalēth) there cestre on thæm héan munte the ǽr unawídlod wes 7 wearth nu to hǽthenum herge, 7 hi thér onsegdon unase[c]gendlic lác on unhálgum weofode ... Swé cwóm déathscua on Westfearena land 7 Godes bearn under sceadu féollon .... Thes ofer feola géra hit gelomp thæt (Tarcalione) wearth ældo onsǽge, thý wearth he hréow on móde 7 thá walde he be (Zigūres) onbryrdingum (Avalloni) mid ferde gefaran. Weron Westfearena scipferde swéswe unarímedlic égland on there sǽ .... ah tha Westfrégan gebédon hi to thæm Ælmihtigan 7 be his léafe tosprengdon hi tha eorthan thæt alle sǽ nither gutan on efgrynde, 7 alle tha sceopu forwurdan, forthon seo eorthe togán on middum gársecge .... swearte windas asteogon 7 Ælfwines seofon sceopu eastweard adrǽfdon.
Ils parcoururent toutes les mers du monde, cherchant ils ne savaient quoi ; mais toujours leurs cœurs se tournaient vers l’ouest .... car c’est ainsi qu’anciennement l’avait ordonné le Tout-Puissant, qu’ils dussent mourir et quitter ce monde .... ils se mirent à murmurer .... Il advint ensuite que l’immonde serviteur du Diable que le peuple des Amis des Elfes appelle (Zigūr) s’accrut beaucoup dans les Grandes Terres, et il apprit la puissance et la gloire des Gens de l’Ouest .... il désirait un trône surpassant même celui que possédait le propre héritier d’Éarendel ...... Alors celui-ci, le Roi (Tarcalion), débarqua sur les côtes de Terre du Milieu et sur le champ il envoya ses ambassadeurs à (Zigūr): il lui commandait de venir en toute hâte en Terre de l’Ouest pour y prêter hommage au Roi. Et lui (Zigūr) en feintise s’humilia à venir, plein de malice dissimulée et de vils desseins à l’égard du peuple des Voyageurs de l’Ouest ..... De la sorte il dévoya presque tous les Númenoréens par signes et merveilles .... et ils bâtirent un grand temple au milieu de la ville (d’Arminalēth) sur le haut mont qui était resté incorrompu jusque là et devint lors un sanctuaire païen; et ils y sacrifièrent des offrandes innommables sur un autel impie ... Ainsi vint l’ombre de la mort sur le pays des Voyageurs de l’Ouest et les Enfants de Dieu tombèrent sous l’ombre .... Bien des années près, il advint que la vieillesse assaillit Tarcalion, ce qui rendit son humeur chagrine, et à l’instigation de (Zigūr) il souhaita conquérir (Avallōni) avec une armée. Les vaisseaux des Voyageurs de l’Ouest étaient comme des îles innombrables sur la mer.... Mais les Seigneurs de l’Ouest prièrent le Tout-Puissant, et avec son consentement fracassèrent la terre de sorte que toutes les mers se déversent dans un abîme et que les navirent périssent ; car la terre s’ouvrit béante au milieu de l’océan .... des vents noirs se levèrent et chassèrent les sept navires d’Ælfwine vers l’Est.
5&ü iG1…R 7Rÿ `N5 `VjRjY2P$ — eH6iG1…E3 3Dý wjTi†F — 3Dý `×`C2%f5$i†F 3F hUý 7R£ — 5&ü –ÔÐj `Ve1 zUt#5 5Ôür6R - ~Mi 87Tÿ4$ `N5iG1R3 2Ôü`C3–&Ð - ~Mi 87Tÿ4$ jYxP#3 Â `N5 `×6„E5 t$üjUt 7R81 jRf 6R§ 7Rf = 5&ü `×`C6Y5 nj‚R 7Rçv#£ 7Yÿ - eFå6 5&ü `Bi j~×`C5$£ jY2P - eFå6 5&ü `Bi 5$ä7Yj‚Y2P 3Ö1 f$5$ä4$6E2$ - eFå6 5&ü `Bi 26Õý`Ct$£ jY2P 3Ö1 f$26Y6R5$ -
Nu sitte we on elelonde 7 forsittath tha blisse 7 tha eadignesse the iú wes 7 nu sceal eft cuman nǽfre. Ús swíthe onsiteth déathscua. Ús swíthe longath ..... On ærran mélum west leg reht weg, nu earon alle weogas wó. Feor nu is léanes lond. Feor nu is Neowollond thæt geneotherade. Feor nu is Dréames lond thæt gedrorene.
Maintenant nous demeurons en une terre d’exil et oublions la félicité qui fut autrefois et ne reviendra jamais plus. L’Ombre de la Mort pèse lourdement sur nous ; le languir est sur nous ..... Aux jours d’autrefois une route droite menait vers l’Ouest, maintenant toutes les routes sont courbes. Loin maintenant est le pays du don. Loin maintenant est le pays effondré et abattu. Loin maintenant est le pays de Liesse qui a chu.

Commentaire
En rédigeant son roman inachevé The Notion Club Papers, J. R. R. Tolkien avait l’intention d’y mettre un curieux document en vieil anglais écrit en tengwar. Il a pour fin de servir de lien dans la trame narrative entre les légendes de Númenor, l’ancienne Angleterre et nos jours. Le document est introduit dans le récit par un des personnages principaux, Alwin Arundel Lowdham, qui l’a hérité de son père Edwin. Edwin Lowdham est censé avoir eu des aperçus en rêve d’un ancien manuscrit rédigé par Ælfwine Wídlast (« aux menées lointaines »), un marin de l’époque anglo-saxonne qui eut connaissance de Númenor.

Le texte vieil anglais existe en plusieurs versions, en tengwar comme en alphabet latin, et en des dialectes différents. Nous donnons ici la version finale en mercien du IXe siècle tirée de Sauron Defeated pp.257-258. Il en existe une transcription partielle en tengwar, reproduite p. 321.

Le symbole que nous reproduisons ici par 7 tient la place d’un signe de forme semblable en usage dans les manuscrits anglo-saxons. C’est une abréviation issue du système antique des notes tironiennes, qui se lit and / ond « et ».

Le texte est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor ». Tolkien a créé deux adaptations différentes de l’usage général du Troisième Âge au vieil anglais, présentées dans Sauron Defeated p. 318-327. C’est le mode dit du « Texte II » que nous avons plus particulièrement cherché à imiter ici. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Eldamar de Måns Björkman.

Références
Tolkien, John Ronald Reuel. Sauron Defeated – The End of the Third Age: The History of The Lord of the Rings, part four & The Notion Club Papers & The Drowning of Anadûnê. Edited by Christopher Tolkien. London: HarperCollins, 2002. 482 p. (The History of Middle-earth; IX). ISBN 0-261-10305-9.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :