La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Ofer wídne gársecg
Français
Vieil anglais – Tolkien
Tengwar

3D `Nr$6 7Tÿ25$ x#ü6iFsƒ 7Rÿ`Ny `M57T26R aÕÐm =
Þa ofer wídne gársecg wéow unwidre ceald,
Alors qu’une froide bourrasque soufflait à travers le vaste océan,
iJt 9Cv&81ÕÒm `N5 jEv& eFý`Nj‚ `N5 5%zR6E f$7ÕÓm -
Sum hagusteald on lagu féoll on nicera geweald.
un jeune homme tomba dans la mer au pouvoir des monstres.
9V jRf2$ j~C81 87Eÿ eêý6R£ x5#ü81 = 9Vý 85&ü2$ `N5 iJ2P$ ej~×`Cc =
He legde lást swa fýres gnást, he snúde on sunde fléah,
Il fit sa trace comme une étincelle ardente, il fila à la nage
`N3„Ö1 9Vý t$ü1…R t$6Rt$5P 2$ü`NqE5 x6U2P$ 5Ôü`Cc -
Oþþæt he métte meremenn déopan grunde néah.
jusqu’à ce qu’il rencontre les gens de la mer dans les abysses, près du fond.



Â
♬ First refrain:
♬ Premier refrain:
j~C Á •×1 = `Ba x#ü62$5# `N5 f#ü62#v&t f$iÖÓc
La! hwæt, ic Gárdena on geárdagum geseah
Oyez ! or çà, j’ai vu aux jours d’antan
3Fý`N2zé5%xP#=5%xP#=5%xP# 36ét n2P Â
þéodcyninga-ninga-ninga þrym and –
la gloire des rois, rois, rois du peuple des Danois –
w6éý2ÔÐjY3 `M2P$6 w6TteD6Y3 2$ü`NqE5 x6U2P$ 5Ôü`Cc Á
brýdealoþ under brimfaroþ déopan grunde néah!
et la noce sous les flots, dans les abysses, près du fond !



3Ö1 t$6R7Tÿe 3Dý `Ne 81YþjR ~MqjExP 9Vý`N x$81Yþ2 =
Þæt merewíf þá of stóle úplang héo gestód,
La sirène alors se leva de sa chaise,
t%2 eDýv&t eG1pE5 eÖf5%‰2P$ = 7Õ£ 9B6R x6Rý1UxP x^ü2 -
Mid fágum fintan fægniende: wæs hire grétung gód.
battant de joie de sa queue chamarrée : elle fit bon accueil.
9Vý`N 8tÔÐ6zhR2P$ 8tÔü6R 9Bý`V 7R2P$ = 1Õþ§F 9B6R 9C2P =
Héo smearciende smǽre hie wende, tǽhte hire hand;
Un sourire narquois sur les lèvres, elle se tourna et tendit la main :
« 5&ü = 7TjzUt# = j~C = 9j~CeH62 t%ü5 = `N5 t$6Rt$5P# jE2P Á »
“Nú, wilcuma, lá, hláford mín, on meremenna land!”
« Ores donc, bienvenue, monseigneur, au pays des gens de la mer ! »



Â
♬ Second refrain:
♬ Second refrain:
j~C Á •×1 = `Ba x#ü62$5# `N5 f#ü62#v&t `N5eD2P
La! hwæt, ic Gárdena on geárdagum onfand
Oyez ! or çà, j’ai découvert aux jours d’antan
3Fý`N2zé5%xP#=5%xP#=5%xP# 36ét n2P Â
þéodcyninga-ninga-ninga þrym and –
la gloire des rois, rois, rois du peuple des Danois –
w6éý2ÔÐjY3 `M2P$6 w6TteD6Y3 `N5 t$6Rt$5P# jE2P Á
brýdealoþ under brimfaroþ on meremenna land!
et la noce sous les flots, dans les abysses, près du fond !



« 9Vý6 jRsP 5$ t^ü1 `Ba w%ü2#5 = f$2ÔüjR `Ba 5&ü 7T3 3Fý Á »
“Hér leng ne mót ic bídan, gedǽle ic nú wiþ þé!”
« Je ne peux rester ici plus longtemps, je me sépare maintenant de toi ! »
9Vý`N z7Õ3 = « 5#ü = 5#ü Á 5$ w%3 9B1 87Eÿ Á 3J f$7Tÿr#81 5&ü `N5 t$ü -
Héo cwæþ: ‘Ná, ná! ne biþ hit swá ! Þu gewífast nu on mé.
Elle dit : « Non, non ! il n’en sera point ainsi !
5&ü `Ve1 3Jý x#ü = n2P z7R3 = Â 5^ü t#ü eD6R `Ba `N5 iJ2P$ 9×ý`Cc =
Nú eft þu gá, and cweþ: – Nó má fare’ ic on sunde héah;
Maintenant tu vas m’épouser. Tu vas t’en retourner et dire : – Je ne voyagerai plus au large ;
f$tÔaƒE t%ü5 `Bi t$6Rt#5P 2$ü`NqE5 x6U2P$ 5Ôü`Cc - »
Gemæcca mín is meremann déopan grunde néah.”
ma compagne est des gens de la mer, dans les abysses, près du fond ! »



Â
(♬ First refrain)
(♬ Premier refrain)



`N5 5#zE5 9B£ f$5Ôü`C1E£ 9B5$ iHÿ¦H5 7Tÿ2$ `ëwP iJ2P =
On nacan his genéatas hine sóhton wíde ymb sund;
Sur le navire, ses camarades le cherchaient de tous côtés sur la mer ;
9Bý 7Rÿ`NqY5 n2P 9Bý 96Rý`NqY5 n2P 9Bý 8tÔü`C2^5 3H5$ x6U2P -
Hi wéopon and hi hréopon and hi sméadon þone grund.
ils pleuraient, ils criaient et ils examinaient le fond.
3D ~Mq 9Vý 8q6ExP n2P 9j~M2$ iDxP = n2P 9×Ñ62$ 9Vjt#5 96E2P =
Þa úp he sprang and hlúde sang, and hearde helman hrand:
Alors lui bondit bien haut et chanta tout fort, en repoussant rudement le gouvernail :
« x#ü3 `Ve1 `N5f$ü5 Á t$ü w$ü`N2$3 z7Rÿ5 `N5 t$6Rt$5P# jE2P - »
“Gáþ eft ongén! me béodeþ cwén on meremenna land.”
« Retournez-vous-en ! La reine m’invite au pays des gens de la mer ! »



Â
(♬ Second refrain)
(♬ Second refrain)



« 1Yþ2ÔüjE3 5&ü t%ü5 ~Cv$5 = qE5P#5 = qEþ2$ = q6Rý`N5 Á
“Tódǽlaþ nú mín ágen, pannan, páde, préon!
« Partagez donc mon bien, poêles, manteaux, broches !
f%r#3 96Õf$jaT81R t%ü56R 5%e1R = t$ü2$6 t%ü5$ t$ü`N5 Á »
Gifaþ hrægelciste mínre nifte, méder míne méon!”
Donnez mon coffre à vêtements à ma nièce, mes souliers à ma mère ! »
iF 81Rþ`N6t#5 81Yþ2 `N5 81Rr5$ 7Yÿ2 = n2P 9Vý 1Yþ w6Tt$ wÔü`Cc =
Se stéorman stód on stefne wód, and he to brime béah;
L’homme de barre, assis furieux à la poupe, se pencha vers le flot
z7Õ3 = « eD6 5&ü 7Rj Á 3F 9×wƒ$ 9Vj = 2$ü`NqE5 x6U2P$ 5Ôü`Cc Á »
Cwæþ: “Far nu wel! þe hæbbe Hel, déopan grunde néah!”
et dit : « Adieu donc ! que l’Enfer t’engloutisse, dans les abysses, près du fond ! »



Â
(♬ First refrain)
(♬ Premier refrain)

Commentaire
Ofer wídne gársecg « À travers le vaste océan » est un poème composé par J. R. R. Tolkien et publié dans un recueil appelée Songs of the Philologists. C’est un divertissement d’universitaires fait de vers comiques – poèmes satiriques, airs connus, chansons à boire – composés ou traduits en langues germaniques anciennes. Il fut publié en 1936 à titre privé pour Tolkien et son collègue et ami E. V. Gordon. Quelques-uns ont été publiés dans l’essai critique The Road to Middle-earth de T. A. Shippey, dont celui-ci, accompagné d’une traduction en anglais moderne. Il se chante sur l’air de The Mermaid.

Les refrains font allusion aux premiers mots de Béowulf : Hwæt! wé Gárdena in geárdagum / þéodcyninga þrym gefrúnon / hú ðá æþelingas ellen fremedon. « Adonc ! Nous savons bien la gloire aux jours d’antan des rois de la nation des Danois à la lance, et toutes les prouesses accomplies par ces princes. »

Nous avons ajouté au texte quelques accents aigus manquants. La traduction française est nôtre.

Le texte est transcrit en tengwar ou « lettres de Fëanor ». Tolkien a créé deux adaptations différentes de l’usage général du Troisième Âge au vieil anglais, présentées dans Sauron Defeated p. 318-327. C’est le mode dit du « Texte II » que nous avons plus particulièrement cherché à imiter ici. Nous nous sommes servis de la police Tengwar Eldamar de Måns Björkman.

Références
Shippey, Thomas Alan. The Road to Middle-earth: How J. R. R. Tolkien created a new mythology. London: Grafton, 1992. 337 p. ISBN 0-261-10275-3.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :