La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Quenya
Le quenya, ou haut-elfique, est une langue développée à Valinor et parlée, selon les conceptions dernières de Tolkien, par les elfes Vanyar et Ñoldor. Ces derniers, quand ils s’en furent en exil depuis Valinor, l’introduisirent en Terre du Milieu, où elle acquit certaines particularités. C’est à ce dialecte ñoldorin exilien qu’appartiennent la quasi-totalité de nos attestations du quenya. Le quenya cessa bientôt d’être une langue quotidienne en Terre du Milieu : les Ñoldor, minoritaires en Beleriand par rapport aux Sindar, adoptèrent à la place le sindarin, et le roi Elu Thingol de Doriath finit par interdire l’usage du quenya aux Sindar après avoir appris le massacre de leurs parents Teleri par les Ñoldor à Alqualondë. Le quenya demeura cependant en usage parmi les Ñoldor comme langue de culture et de cérémonie. Il était également connu et pratiqué par les Númenoréens dans les mêmes circonstances.

Átaremma Pater noster, version finale publiée dans Vinyar Tengwar n° 43.
Aia María Ave Maria, version finale publiée dans Vinyar Tengwar n° 43.
Alcar i Ataren – Version inachevée du Gloria Patri, publiée dans Vinyar Tengwar n° 43.
Ortírielyanna Sub tuum praesidium, version finale publiée dans Vinyar Tengwar n°44.
Alcar mi Tarmenel na Erun Gloria in excelsis Deo (début), texte reconstitué d’après les notes de Tolkien, publiées dans Vinyar Tengwar n° 44.
Litanies de Lorette – Fragments de la prière, publié dans Vinyar Tengwar n° 44.
Namárië – Complainte de Galadriel en Lórien. Le Seigneur des anneaux, livre II, chapitre 8 & The Road Goes Ever On pp. 66-67. Une version préparatoire en qenya se trouve également sur ce site.
Nieninque Perce-neige. Dernière des cinq versions du poème publiées dans Parma Eldalamberon n° 16 pp. 88-97. Une version antérieure en qenya, d’abord publiée dans The Monsters and the Critics pp. 215-216, se trouve également sur ce site.
Markirya L’Arche. Dernière des versions d’un poème publié dans Les Monstres et les critiques, pp. 221-222. Les versions antérieures I et II en qenya se trouvent également sur ce site.
Elen síla lúmenn’ omentielvo – Un salut quenya. Le Seigneur des anneaux, livre I, chapitre 3 & The War of the Jewels p. 367. Une version correspondante en telerin se trouve également sur ce site.
Arwen vanimelda, namárië! – Adieu d’Aragorn à Arwen à Cerin Amroth. Le Seigneur des anneaux, livre II, chapitre 6.
Aiya Eärendil elenion ancalima! Le Seigneur des anneaux, livre IV, chapitre 10. Invocation de Frodon à Cirith Ungol, inspirée d’un fragment du poème vieil anglais Crist de Cynewulf, qui se trouve également sur ce site.
Louanges au champ de Cormallen (quenya) Le Seigneur des anneaux, livre VI, chapitre 4. Une version correspondante en sindarin se trouve également sur ce site.
Paroles d’Elendil Le Seigneur des anneaux, livre VI, chapitre 5.
Yé! Utúvienyes! – Exclamation d’Aragorn découvrant le surgeon de l’Arbre Blanc. Le Seigneur des anneaux, livre VI, chapitre 5.
Salut de Sylvebarbe à Celeborn et Galadriel Le Seigneur des anneaux, livre VI, chapitre 7.
Fingon et son armée à Nirnaeth Arnœdiad Le Silmarillion, chapitre 20.
Cri de Húrin Le Silmarillion, chapitre 20.
Cri de Nienor Níniel Le Silmarillion, chapitre 21.
Adieu de Gelmir et Arminas à Tuor Contes et légendes inachevés, première partie, chapitre 1.
Serment de Cirion Contes et légendes inachevés, troisième partie, chapitre 2.
Pengoloð et Ælfwine – Phrases glanées dans The Peoples of Middle-earth, pp. 395, 401, 403.
Órenya quete nin – Expression toute faite en quenya publiée dans Vinyar Tengwar n° 41. Des versions correspondantes en sindarin et en telerin se trouvent également sur ce site.
Ambidextres – Phrase publiée dans Vinyar Tengwar n° 49.
Cinq vœux – Phrases publiées dans Vinyar Tengwar n° 49.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 25 mars 2017. Nous contacter :