Tolkien en 20 cartes :

1 – Bloemfontein

 

Première partie de notre texte qui comptera à terme 20 cartes.

Cet article nous est proposé par Jean-Rodolphe Turlin à l’occasion des 20 ans de JRRVF.

Diocèse de Bloemfontein, 1897
Etat Libre d’Orange

C’est à Bloemfontein, la jeune capitale de l’Etat libre d’Orange, que naît le 3 janvier 1892 John Ronald Reuel Tolkien, le premier fils d’Arthur Reuel Tolkien et de son épouse Mabel Suffield.

Bourgade en pleine expansion, construite en damier, sur le modèle des colonies antiques, avec des rues qui se croisent en angle droit autour d’une place centrale, Bloemfontein se trouve au cœur d’une zone semi-aride, le « Veldt », aux confins du grand désert du Karoo et des hauts plateaux du Highveld.

Plan touristique de Bloemfontein vers 1960, orientée ouest/nord ouest. Dans le cercle rouge, l’extension de la ville vers 1890
(d’après Colonial conceptions and space in the evolution of a city: evidence from the city of Bloemfontein, 1846-1946, Diaan van der Westhuizen, 2011)

Elle est le siège de compagnies bancaires et commerciales en lien avec la florissante industrie du diamant. C’est dans la seule banque anglaise de la ville, située sur l’avenue principale (Maintland Avenue) que travaille Arthur Reuel Tolkien, tandis que sa famille vit dans un pavillon proche, surnommé « Bank House », où se trouve un jardin.

Maitland Avenue, à gauche, vue sur la gare de Bloemfontein (vers 1900),
à droite, au croisement de Aliwal Street, vers 1910, vue vers l’ancienne résidence du gouvernement (Old Government Building)

Le climat difficile du « Veldt », chaud en été, froid et sec en hiver, n’est pas favorable à la bonne santé du jeune J.R.R. Tolkien. Malgré la naissance d’Hilary, le deuxième enfant du couple, Mabel se languit de l’Angleterre.

Bloemfontein vers 1900, vue en direction du nord, vers les deux clochers de l’église réformée hollandaise.

Le couple décide alors de s’offrir des vacances en Angleterre, notamment pour présenter les jeunes enfants à la famille qui réside à Birmingham.

Arthur laisse Mabel et ses fils partir en premier, prévoyant de les rejoindre ultérieurement.

La petite famille quitte l’Afrique du sud en avril 1895… le jeune J.R.R. Tolkien n’a alors que 3 ans.

 

 

La carte principale présentée est celle du diocèse de Bloemfontein, publiée dans Historical Church Atlas, par Edmund McClure, Londres, 1897.

 

Episode suivant : Southampton

Jean-Rodolphe Turlin, le 25 juin 2018.

1 Comment
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Effacez le formulaireSoumettre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.