Tolkien en 20 cartes :

15 – Duchess road

Episode précédent : King Edward’s School (partie 2)

Duchess road, à Edgbaston, vers 1913

Alors que l’Oratoire de Birmingham connaissait de nombreux changements, avec notamment la construction d’une nouvelle chapelle plus grande que celle que Ronald et Hilary avaient bien connue, les deux frères quittèrent la maison de la tante Beatrice Suffield au début de l’année 1908.

Le père Francis leur trouva un nouveau logement dans la pension de Mme Faulkner, au 37 Duchess road, à quelques pas de l’Oratoire. L’adresse était connue des pères oratoriens car Mme Faulkner organisait régulièrement chez elle des récitals de piano.

Il espérait que les deux jeunes gens seraient plus heureux dans cette nouvelle demeure et que ce nouvel environnement favoriserait leur travail scolaire, pour lequel la tante Beatrice ne semblait s’être guère impliquée. Ronald, notamment, développait à King Edward des aptitudes à poursuivre une carrière universitaire prometteuse.

Le quartier, bien que toujours situé à Edgbaston, était relativement huppé et les grandes maisons victoriennes aux jardins verdoyants tranchaient avec les tristes rangées de maisons des quartiers ouvriers que les frères Tolkien avaient connues depuis plusieurs années.

Duchess road dans les années 1910, vue vers l’est (photo de gauche) et vers l’ouest (droite). La maison de Mme Faulkner devait se trouver dans le virage, cachée par les arbres (une des maisons dans le cercle rouge sur la carte).

Ronald et Hilary s’installèrent dans une chambre située au deuxième étage de la maison de Mme Faulkner. Rapidement, ils se lièrent d’amitié avec un autre locataire, Edith Bratt, une jeune femme qui occupait la chambre de l’étage du dessous.

Edith avait 19 ans et Ronald 16. Les deux jeunes gens se trouvèrent de nombreux points communs et une attirance l’un pour l’autre qui transforma leur amitié en idylle naissante.

S’ils fréquentaient ensemble au départ les salons de thé de Birmingham, ils finirent par s’aventurer au-delà des rues tristes de la ville pour des paysages plus agréables et romantiques.

A l’automne 1909, Edith et Ronald explorèrent à vélo les collines de Lickey et firent une halte dans un salon de thé de Rednal. Le père Francis eut vent de cette escapade secrète qu’il désapprouva. Il estimait que Ronald devait consacrer toute son attention à ses études et lui interdit de fréquenter Edith.

Le salon de thé où Edith et Ronald furent reconnus était sans doute celui de l’auberge Hare & Hounds de Rednal (qui existe encore de nos jours), à quelques pas de la maison de l’Oratoire et du cottage où Mabel Tolkien avait passé son dernier été.

Puisqu’ils vivaient sous le même toit, les deux jeunes gens avaient inévitablement maintes occasions de se croiser.
Le père Francis considérait que cette relation pouvait nuire au projet universitaire de Ronald. Il décida par conséquent, à la fin de l’année 1909, de trouver un nouveau logement aux frères Tolkien.

Une vue de Duchess road dans les années 1910. La maison de Mme Faulkner devait présenter une architecture semblable à ces maisons voisines.

Duchess road et les quartiers environnants ont subi de profondes mues depuis les années 1960, et les dernières maisons victoriennes de Duchess road, dont l’ancienne pension de Mme Faulkner, ont été rasées en 1994 pour laisser la place à un parking d’entreprise, au pied d’une tour de 17 étages, elle-même destinée à être entièrement démolie en 2018 dans le cadre d’un programme de rénovation urbaine.

 

 

La carte principale est un extrait de la feuille Warwickshire n°XIII-8, révisée en 1913, publiée par l’Ordnance Survey en 1918

Episode suivant : Highfield road.

Jean-Rodolphe Turlin, le 3 février 2019.