Tolkien en 20 cartes :

4 – Sarehole

Episode précédent : King’s Heath

 

Le hameau de Sarehole, 1898

 

Quelques semaines après le décès de son époux Arthur, Mabel Tolkien prit la décision, malgré ses maigres moyens, de louer un logement pour libérer le peu d’espace disponible dans le pavillon de ses parents à King’s Heath.

Elle trouva un logement, à peu de frais, via les petites annonces des journaux de Birmingham. Il se trouvait dans le hameau rural de Sarehole, à moins de 3 kilomètres à l’est du pavillon des Suffield.

Ce logement occupait la moitié d’une des grandes maisons qui formaient une rangée de pavillons modernes le long de la route de Gracewell.

Mabel et ses enfants s’installèrent au n°5, durant l’été 1896.

 

La route de Gracewell, à Sarehole, vers 1900 et la rangée de pavillons (carte postale, reprise dans l’ouvrage The Tolkien Family album, 1992)

 

Avec le maigre revenu hérité de son mari et quelques aides de sa famille, Mabel organisa la nouvelle vie de ses enfants à Sarehole.

Bien que proche des zones urbanisées de la banlieue de Birmingham, l’endroit était calme, isolé au milieu des champs et des bosquets verdoyants. Il y avait quelques fermes à proximité et un grand moulin en bas de la côte de Gracewell, mais les premières maisons des villages les plus proches, Wakegreen au nord, et Hall Green à l’est, étaient à plus de 500 mètres du pavillon des Tolkien.

Les enfants profitèrent pleinement de cette nouvelle vie au grand air.

La petite famille Tolkien resta 4 ans et quelques mois à Sarehole. C’est durant cette période, en 1900, que Mabel se convertit au catholicisme. Ce choix provoqua une brouille durable avec sa famille anglicane, et les aides financières cessèrent.

Cette situation compliqua le projet d’inscrire Ronald, qui avait alors 8 ans, à la King Edward School de Birmingham, là où avait autrefois étudié son père Arthur.

Lorsque Ronald fut admis dans cette prestigieuse école, la distance et les frais de transports décidèrent Mabel à changer de domicile pour se rapprocher du centre de Birmingham.

A la fin de l’année 1900, Mabel et ses enfants déménagèrent à nouveau, quittant définitivement le petit paradis de Sarehole…

 

Le 5, Gracewell à Sarehole, aujourd’hui, 264 Wake Green Road, à Birmingham

 

L’allée de pavillons existe toujours aujourd’hui, et on peut encore voir la maison où J.R.R. Tolkien a passé, avec sa mère et son jeune frère, les moments parmi les plus heureux de son enfance.

 

 

La carte principale est le détail d’une publication de 1899 de l’Ordnance Survey (OS). Il s’agit de la feuille 168 Birmingham, et les données cartographiées sont celles de 1898. Les pavillons de Gracewell sont figurés dans un rectangle au centre de la carte.

Jean-Rodolphe Turlin, le 9 septembre 2018.