Tolkien en 20 cartes :

12 – Stirling road

Episode précédent : Rednal

Stirling Road à Edgbaston vers 1905

Au tout début de l’année 1905, quelques semaines après le choc de la disparition brutale de leur mère, Ronald et Hilary étaient de retour à Edgbaston.

Le Père Francis, devenu leur tuteur, chercha à les rapprocher de l’Oratoire, tout en évitant de les renvoyer vers les tristes quartiers de Ladywood. Il fit en sorte qu’ils puissent tous les deux reprendre le chemin de l’école King Edward, où Hilary avait été admis à son tour.

A la recherche d’un logement convenable, le père Francis trouva une solution en la personne de Béatrice Suffield, une des tantes des enfants.

 

Béatrice était la veuve de William Suffield, le plus jeune frère de Mabel, qui était décédé au début de l’année 1904. Elle n’avait pas trente ans et vivait seule au 25 Stirling road, à deux rues de l’Oratoire. Contrairement à beaucoup de membres de la famille Suffield, elle n’était pas hostile envers les catholiques.

 

Elle accueillit ses neveux moyennant un loyer pris en charge par le père Francis. Ronald et Hilary disposèrent ainsi d’une vaste chambre au dernier étage de la maison.

Des fenêtres de cette chambre, la vue donnait sur les toits gris des autres maisons, puis sur les cheminées des ateliers du nord-ouest de Birmingham. Mais au premier plan dominait la grande tour de la station de pompage d’Edgbaston, qui se trouvait juste à la sortie de la rue, au croisement avec Waterworks road.

La maison de tante Béatrice (à gauche) et une vue cavalière de Stirling road (à droite) sur une carte de Birmingham publiée en 1904

La vie chez Tante Béatrice était pour le moins morose. Elle ne fit preuve d’aucune affection à l’égard de ses neveux. Son récent veuvage avait sans doute affecté ses propres capacités émotionnelles.

Ronald et Hilary passèrent ainsi beaucoup de leur temps à l’Oratoire, afin d’échapper à la tristesse de la maison de Stirling road.

Ils s’y rendaient dès le matin pour servir la messe du père Francis puis pour déjeuner avant de gagner à pieds l’école King Edward.

La maison de Tante Beatrice, au 25 Stirling road, identifiée sur une carte de 1918. Le bâtiment « Nursing Home », juste derrière le jardin, n’existait pas en 1904.

Outre sa proximité avec l’Oratoire et les deux tours d’Edgbaston, Stirling road avait la particularité d’héberger la maison de Marion Gamgee, la veuve du célèbre chirurgien Joseph Sampson Gamgee (1828-1886). Celui-ci avait été entre autre l’inventeur d’un coton médical, une sorte de pansement chirurgical appelé « tissu Gamgee », dont le nom était connu des frères Tolkien depuis l’époque de leur séjour à Sarehole.

 

Ronald et Hilary vécurent trois ans dans la maison de tante Béatrice. Trois années durant lesquelles l’Oratoire, l’école King Edward et les vacances auprès du reste de la famille, prirent une importance proportionnelle à la tristesse qui se dégageait de Stirling road.

A la fin de l’année 1907, le père Francis chercha une autre solution pour héberger les deux frères dans un endroit où ils pourraient mieux s’épanouir.

 

 

 

La carte principale est la feuille Staffordshire n°LXXII, nord-est révisée 1903, publiée par l’Ordnance Survey en 1905.

Episode suivant : Vacances

Jean-Rodolphe Turlin, le 15 décembre 2018