JRRVF - Tolkien en Version Française - Forum

Le forum de JRRVF, site dédié à l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Seigneur des Anneaux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Bienvenue sur le nouveau forum JRRVF ! En cas de problème avec votre login / mot de passe, n'hésitez pas à me contacter (webmaster@jrrvf.com)

#1 13-02-2014 11:47

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 870
Site Web

Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Je pense que la nouvelle mérite de lui consacrer un nouveau fuseau :)

Euh ... Quelqu'un s'est-il déjà exercé à en donner une version dactylographiée ?

En attendant je redonnne ici les scans dénichés par Sosryko ;) (cliquer pour agrandir) :

Auden-1 Auden-2 Auden-3

Jérôme :)

Hors ligne

#2 13-02-2014 16:01

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 322

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Yyr a écrit :

Euh ... Quelqu'un s'est-il déjà exercé à en donner une version dactylographiée ?

J'ai fait un petit essai rapide, en butant inévitablement sur certains éléments de certaines phrases... Voici le résultat (à compléter et amender, bien entendu) :

Page 1 :

12 May, 1955.

Dear Rayner,

Silence has meant unremitting labour. I am glad you approved the Map. It cost me many days labour, plotting it on squared paper, and researchings into the text. But the draughtsman put my draught into form very quickley — as usual with Christopher at a sitting without going to bed until 6 a.m. I hope you will give him a v. suitable fee, as he really had to make an [...] effort in face of many troubles.
I did not understand your remark about proofs for Vol III. It did not mean surely that they have lost my corrected copy sent in — for there were some vital corrections in the set. Though I think I have kept a note of them. I hope the other corrections sent in 'posthumously" (due to research into times and distances for the Map) have been incorporated.
I have not received any set of proofs for Vol III. But that does not mather now - esp. not if I could see a copy incorporating all corrections.


Letter to Rayner Unwin, 1955, 12 may, p.1

Page 2 :

Is there any hope of getting copies of the American Edition of Fellowship. I have had some of Two Towers.
Whatever else besides I will despatch all proofs etc. [...] my way with [?] speed.

I hope you can read some of this.
With v. best wishes to you,
Sincerely [?]
JRRT

[P.S.:] My last 'fan' letter was from the V[ice] C[hancellor] of Cambridge. But among the so-called intelligents in [...] add [...] most who [?] bother to [?] [...] none literary [...] scientists. Professor Medawar the physiologist is bullying me — but he says he's afraid there is going to be a 'happy ending'. Would you call it a happy ending ?
[W.H.] Auden on the whole approves of Vol III (seen in galleys), but thinks including (I am relieved to find) the Eowyn-Faramir business; but he thinks Aragorn-Arwen unnecessary & perfunctory. I hope the fragment of the 'saga' will cure him. I still find it poignant: an allegory of naked hope. I hope you do.
JRRT


Letter to Rayner Unwin, 1955, 12 may, p.2

Page 3 :

PP.S,

Please thanks our father for so kind [...] sending me Wilson of Bumpus's extract from a reader's comment.
Consider who it was !
JRRT

I have had no time properly to consider the accounts of Vols I and II sent to me. But they seem satisfactory in general. Also Hobbits seem to be going up again.


Letter to Rayner Unwin, 1955, 12 may, p.3

Amicalement,

Hyarion... qui retourne travailler...

Hors ligne

#3 13-02-2014 16:19

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 870
Site Web

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Whââ, super Hyarion. Merci ! :)

- Pour le mot manquant dans « an [...] effort » je dirais « heroic ».
- « that does not mather now » → « that does not matter now ».
- Pour « Sincerely [?] » je dirais plutôt « Yours ever ».
- Pour « But among the so-called intelligents in [...] add [...] most who [?] bother to [?] [...] none literary [...] scientists » je propose davantage : « But among the so-called intelligentsia [...] add [ou odd?] [...] most who bother to write are never literary [...] scientists »
- « Please thanks our father » → « Please thank your father ».
- Pour « for so kind [...] sending » je dirais «  for so kindly sending ».

C'est rigolo ce jeu ... :)

Hors ligne

#4 13-02-2014 21:41

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 322

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Yyr a écrit :

- « that does not mather now » → « that does not matter now ».

Ici, j'ai commis un lapsus calami, car c'est bien « matter » que j'avais en tête en écrivant... Comme quoi, voila ce qui arrive à force de transcrire des mots d'une langue avec plein de « th » dedans... ;-)

Yyr a écrit :

- Pour « Sincerely [?] » je dirais plutôt « Yours ever ».

En effet, ce doit être ça : j'aurai dû faire plus attention à la similarité du « Y » initial avec celui du « you » juste avant. Et puis, mon « Sincerely » avait l'air de toute façon inachevé, d'où mon point d'interrogation.

Yyr a écrit :

- Pour « for so kind [...] sending » je dirais «  for so kindly sending ».

Là aussi, j'ai peut-être encore buté sur un « Y »... ;-)

Amicalement,

Hyarion.

Hors ligne

#5 14-02-2014 14:53

Silmo
Inscription : 2002
Messages : 4 019

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Je ne suis pas sûr qu'on ait précisé que cette lettre-ci est vendue par la maison BONHAMS  le 19 mars prochain.

La notice du catalogue fournit des extraits de la transcription ... Ca peut aider big_smile
Elle donne aussi des détails sur le contexte de la conservation de cette lettre : "This letter was sent to the present owner's husband on 26th February 1956 on behalf of Rayner Unwin, and is not published, or extracted, by Humphrey Carpenter, The Letters of J.R.R. Tolkien; presumably no copy was kept and the text was never made available to him. ABPC lists no letters by Tolkien to Rayner Unwin having been offered for sale (apart from one indeterminate reference to a letter addressed to 'Unwin' sold in 1975). The publisher's archives are now at the University of Reading".


Notons que dans la même vacation, BONHAMS propose 3 éditions rares, anciennes et/ou dédicacées par Tolkien (donc hors de prix) :

- estimation de 12 à 18.000 € pour  "The Hobbit", non dédicacé mais première édition, première impression, en bon état avec sa jaquette... un exemplaire particulièrement 'précieux' !

- 3.700 à 4.900 € pour l'édition révisée en 1966 de "The Lord of the Rings", dans sa version en 3 tomes publiée en 1970, 2ème édition, 5ème impression,, dédicacé par l'auteur en tête de chaque volume.

- et  1.200 à 1.800 € pour "The Lord of the Rings" dans sa première version en un seul volume en 1968 (texte dans sa version révisée de 1966), première édition, impression non précisée, dédicacé par l'auteur en tête de volume. *


... Enfin, BONHAMS vend également  un dessin (inédit?) de Tolkien hors Légendaire, "croqué" lors d'un séjour estival à New Lodge (cf. la notice). C'est le lot 220 estimé entre 3.700 et 6.100 €.

Silmo
* j'ai le même :-D, hélas non dédicacé (sniiiiiiiiiif) et c'est une première édition première impression (mon tout premier achat d'un livre en langue anglaise, à l'époque d'occasion chez un libraire angevin, il y a presque 30 ans de cela...) souvenirs souvenirs
Ca me fait penser à un boulot que j'ai promis à Cédric. Faut que je m'y attelle.

Hors ligne

#6 14-02-2014 15:52

Druss
Inscription : 2007
Messages : 387
Site Web

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Silmo a écrit :

... Enfin, BONHAMS vend également  un dessin (inédit?) de Tolkien hors Légendaire, "croqué" lors d'un séjour estival à New Lodge (cf. la notice). C'est le lot 220 estimé entre 3.700 et 6.100 €.

Nope, c'est un dessin reproduit dans Artiste et Illustrateur, figure n°28, p.31 smile

Hors ligne

#7 14-02-2014 15:53

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 870
Site Web

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Je note les propositions de Bonhams ... mais je ne peux guère faire plus ;)

Et j'aime beaucoup ce dessin de Tolkien.

Silmo a écrit :

La notice du catalogue fournit des extraits de la transcription ... Ca peut aider :D

Ça peut aider en effet :)
Ainsi nous pouvons corriger et compléter : « among the so-called intelligentsia it is odd that most who bother to write are non-literary and largely scientists ».
Il reste donc encore quelques rares passages non déchiffrés ...

Mais ça aide surtout à réaliser que la lettre fait 5 pages et non 3 !!! :)

Du coup, ce sont deux pages pleines (la 2ème et la 3ème) qui nous manquent (dont le catalogue donne quelques aussi brefs aperçus) :(

Hors ligne

#8 14-02-2014 16:29

Silmo
Inscription : 2002
Messages : 4 019

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Druss a écrit :

Nope, c'est un dessin reproduit dans Artiste et Illustrateur, figure n°28, p.31

Bien vu Druss. merci :-)

Yyr a écrit :

Mais ça aide surtout à réaliser que la lettre fait 5 pages et non 3 !!! smile

Yep. C'est souvent le cas dans les catalogues de vente. On n'y trouve que des extraits :-(
Là il manque effectivement deux pages...  Sur  la photo du site de vente, on aperçoit juste le haut de la page numérotée 3... D'ailleurs, ça me rappelle quelque chose :
"Les pages portent des chiffres qui paraissent se rapporter aux années qui suivirent leur arrivée. Celle du dessus est marquée un‑trois: ainsi, il en manque au moins deux depuis le début. Écoutez ceci : Nous avons chassé des Orques de la grande porte...etc...etc..."



Silmo

Hors ligne

#9 10-03-2014 12:49

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 870
Site Web

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

Nous n'aurons donc pas toutes les pages :/

Je recueille néanmoins et avec gratitude ce petit joyau :

[W.H. Auden] estime [le motif] Aragorn-Arwen inutile et superficiel. J'espère que le fragement de la 'saga' lui fournira un remède. Je le trouve toujours poignant : une allégorie de l'espérance nue. J'espère que toi aussi.
Lettre à Rayner Unwin, 12 mai 1955, cf. supra

Cette expression, très rare chez Tolkien, de « l'espérance nue » (naked hope), fait écho au Commentaire de l'Athrabeth (naked estel):

C'est pourquoi en dernier ressort les Elfes devaient s’en remettre à “l'estel nu” (ainsi qu’ils l’expriment) : l’attente confiante en Eru, que quoi qu’Il ait conçu au-delà de la Fin, cela serait reconnu par chaque fëa comme étant (au moins) entièrement satisfaisant.
HoMe X, p. 332

Comme je l'ai écrit dans mon essai sur l'espérance dans le Conte d'Arda (que j'ai déjà passé à plusieurs d'entre vous), Christopher Tolkien explique que l'Athrabeth « couronne peut-être la réflexion de [son] père quant à la relation entre les Elfes et les Hommes » (HoMe X, 328) ; le dialogue entre Finrod et Andreth aurait pu ainsi constituer un appendice au Silmarillion (cf. HoMe X, 329). J'ajoutais que cela se serait sans doute fait un peu à la manière du « Fragment de l’histoire d’Aragorn et Arwen » pour le Seigneur des Anneaux (le « fragment » mentionné par Tolkien ci-dessus), ce récit considéré par Tolkien « comme le plus important des appendices » (Lettres, p. 336) — récit dans lequel s’opère, précisément, le même discernement de l’espérance … Les deux textes sont entièrement reliés, avec des points de contacts que je ne compte plus. Un de plus donc, et très beau.

Hors ligne

#10 15-03-2014 21:01

Lomelinde
Inscription : 2005
Messages : 141

Re : Inédit: Lettre à Rayner Unwin (1955)

J'ai toujours eu du mal à comprendre l'attachement que l'on peut avoir pour un vieux livre, signé ou non par son auteur. hmm

Les sommes atteintes par ces ouvrages ou documents sont ridicules.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10