JRRVF - Tolkien en Version Française - Forum

Le forum de JRRVF, site dédié à l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Seigneur des Anneaux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Bienvenue sur le nouveau forum JRRVF ! En cas de problème avec votre login / mot de passe, n'hésitez pas à me contacter (webmaster@jrrvf.com)

#1 09-10-2004 19:26

Godwin le Troll
Inscription : 2003
Messages : 51

Instruments de musique (II)

Je reprends là la discussion amorcée sur le fuseau "portrait chinois" où l'on se demandait s'il y avait des instruments plus Elfe ou plus Nain.
Tout d'abord, un constat: Tolkien ne fait pas référence à beaucoup d'instruments. Les plus souvent cités sont les tambours ("drums") et les cors ("horns") et qui les sont la plupart du temps dans des contextes militaires. (Désolé pour les citations en anglais, mais je n'ai pas les éditions françaises).

L'instrument le plus cité est, justement, la harpe:
Dans "The Hobbit":
Dans les chansons des Nains:
Goblets they carved for themselves
And harps of gold;

King under mountains:
His harp shall be restrung

Des harpes sont mentionnées dans le trésor de Smaug:
finding still hanging there many golden harps strung with silver they took them and struck them; and being magical (and also untouched by the dragon, who had small interests in music) they were still in tune.
Mais rien n'indique qu'elles soient de fabrication Naine, même si c'est le cas le plus plausible.

Lors du siège du Royaume sous la Montagne, on entend les harpes des Elfes, auxquelles les Nains répondent par les leurs.
There was the sound, too, of elven-harps and of sweet music (...)
Then the Dwarves themselves brought forth harps ans instruments regained from the hoard, and made music to soften his mood; but their song was not as elvish song.

Dans 'The Lord of the Ring":
Chant de Gil-Galad:
Gil-Galad was an Elven-King
Of him the harpers sadly sing

Chant de Gimli en Moria:
The harpers harped, the minstrels sang

Haldir en Lorien:
our hands are more often upon the bowstring than upon the harp.

Galadriel:
in her hand she held a harp, and she sang.

Au couronnement d'Aragorn:
and from Dol Amroth came the harpers that harped most skilfully in all the land; and there were players upon viols and upon flutes and upon horns of silver, and clear-voiced singers from the vales of Lebennin.

and amid the music of harp and of viol and of flute and the singing of clear voices the King passed through the flower-laden streets

Elrond aux Havres:
Elrond wore a mantle of grey and had a star upon his forehead, and a silver harp was in his hand,

Dans "The Silmarillion":
Fingon;
Then in defiance of the Orcs, who cowered still in the dark vaults beneath the earth, he took his harp and sang a song of Valinor that the Noldor made of
old, before strife was born among the sons of Finw‘; and his voice rang in the mournful hollows that had never heard before aught save cries of fear and woe.

La venue des hommes dans l'ouest:
Then he went among the sleeping people, and sat beside their dying fire where none kept watch; and he took up a rude harp which Bëor had laid aside, and he played music upon it such as the ears of Men had not heard; for they had as yet no teachers in the art, save only the Dark Elves in the wild lands.
Now men awoke and listened to Felagund as he harped and sang, and each thought that he was in some fair dream, until he saw that his fellows were awake also beside him; but they did not speak or stir while Felagund still played, because of the beauty of the music and the wonder of the song.

Narn i Hurin
It is told that a seer and harp-player of Brethil named Glirhuin made a song, saying that the Stone of the Hapless should not be defiled by Morgoth nor ever thrown down, not though the sea should drown all the land; as after indeed befell, and still Tol Morwen stands alone in the water beyond the new coasts that were made in the days of the wrath of the Valar.

Elle est donc plus souvent attribuée aux Nains dans "The Hobbit", et plus souvent aux Elfes dans "The Lord of the Ring". Elle est la plupart du temps associée au chant. On notera que lorsque les Nains font de la musique chez Bilbo, c'est Thorin qui en joue. Pour les Elfes, Galadriel et Elrond sont nommés. La harpe semble donc être l'attribut de personnages importants.

Et bien évidemment, elles apparaissent dans l'Ainulindale, en compagnie d'autres instruments:
Then the voices of the Ainur, like unto harps and lutes, and pipes and trumpets, and viols and organs, and like
unto countless choirs singing with words, began to fashion the theme of Iluvatar to a great music;

Les autres instrument cités lorsque les Nains font de la musique chez Bilbo sont:
fiddles (joués par Kili et Fili): le fiddle est le violon, mais joué dans un style particulier, comme dans la musique irlandaise. Il est curieux de le voir en compagnie de violes, puisque le violon en est le descendant.
flutes (jouées par Dori,  Nori et Nori). Le terme en anglais désigne plus la flûte traversière que la flûte à bec (recorder).
drum (joué par Bombur). On ignore de quel tambour il s'agit, mais on peut supposer qu'il est d'assez grande taille.
clarinets (jouées pas Bifur et Bofur). La présence de cet instrument est plutôt étrange. Comme pour le violon, on peut soit penser qu'il s'agit d'une de ces incongruités propres à "The Hobbit" ou voir là une preuve de l'ingéniosité des Nains qui ont réussi à développer des instruments complexes à fabriquer.
viols (jouées par Dwalin et Balin).

Et enfin, lors de l'anniversaire de Bilbo:
Noises of trumpets and horns, pipes and flutes, and other musical instruments.
Le terme de "pipes" est ambigu, car il désigne soit un tuyau, et donc une flûte, soit plus spécifiquement le bagpipe, c'est à dire la cornemuse.

Pour la flûte, je me souviens vaguement d'un poème à propos de Tifang Warble dans "The Book of lost Tales" mais je n'ai pas le livre sous la main. Si quelqu'un pouvait préciser ça, En tout cas, il s'agissait d'un Elfe, et plutôt expert en la matière.

Hors ligne

#2 09-10-2004 19:34

Saivh
Inscription : 2004
Messages : 881

Re : Instruments de musique (II)

Merci merci pour toutes ces explications.  En ce qui concerne la remarque dans le fuseau a l'origine de celui-ci, la harpe se transporte facilement.  Il y a plusieurs types et tailles de harpes, dont des petites faciles pour les voyages.

Hors ligne

#3 10-10-2004 14:14

Godwin le Troll
Inscription : 2003
Messages : 51

Re : Instruments de musique (II)

C'est vrai qu'il n'y a pas de description très précise des instruments. Des harpes, on ne connaît que la couleur, or ou argent, mais rien sur le nombre de cordes, ce qui aurait été une information précieuse. Mais une chose est sûre: Elfes, Nains et Humains en jouent.
Pour le style de musique, on ne peut que se perdre en spéculations. Mais considérant les instruments, si on excepte les clarinettes et fiddles des Nains dans "The Hobbit", on peut imaginer une musique plutôt médiévale.

Hors ligne

#4 13-01-2016 00:43

Tar Palantir
Inscription : 2002
Messages : 650

Re : Instruments de musique (II)

Je remonte ce vieux fuseau, je ne trouve pas de réponse ailleurs

La musique occupe une place très importante dans l'univers de JRR Tolkien.
Elle est notamment, et pas des moindre, l'"instrument" de la création du monde (cf. l'Ainulindale).

Sait-on d'où vient cette passion du professeur ?
A-t-on une idée de sa formation musicale et de sa culture musicale ?

Hors ligne

#5 13-01-2016 02:07

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 322

Re : Instruments de musique (II)

Tar Palantir a écrit :

Sait-on d'où vient cette passion du professeur ?
A-t-on une idée de sa formation musicale et de sa culture musicale ?

Ce sont de très bonnes questions, mais auxquelles on ne peut, je crois, n'apporter que quelques éléments de réponse... Tolkien a finalement assez peu abordé concrètement le sujet de sa formation musicale et de son rapport à la musique dans ses écrits publiés.

En 1953, il écrivait à Robert Murray, S.J. :

Dans la (fameuse) lettre 142, J. R. R. Tolkien a écrit :

Je suis désolé d'apprendre que tu n'as plus de violoncelle, après être venu à bout (à ce que l'on m'a dit) de cet instrument magnifique et difficile. Celui qui peut jouer d'un instrument à cordes m'apparaît comme un mage digne du plus profond respect. J'aime beaucoup la musique, mais n'ai aucun don ; et les efforts qui ont été faits dans ma jeunesse pour essayer de m'apprendre le violon ne m'ont laissé qu'un sentiment de révérence craintive en présence des violonistes.

Et en 1964, à Carey Blyton, il écrivait aussi :

Dans la lettre 260, J. R. R. Tolkien  a écrit :

Je n'ai que peu de connaissances musicales. Bien que je vienne d'une famille de musiciens, en raison d'un manque dans mon éducation et d'une absence de possibilité en tant qu'orphelin, toute la musique qui était en moi a été ensevelie (jusqu'à ce que j'épouse une musicienne) ou s'est métamorphosée en termes linguistiques. La musique me procure beaucoup de plaisir, et parfois de l'inspiration, mais je demeure dans la position inverse de celui qui aime lire ou entendre de la poésie mais sait peu de choses sur ses techniques et sa tradition, ou sur sa structure linguistique.

Que sait-on au sujet de la culture musicale de Tolkien ? Là encore, pas grand-chose en l'état des écrits publiés, en fait, me semble-t-il, ce qui est aussi le cas en matière de culture artistique concernant la peinture, par exemple.
Cependant, dans un cas comme dans l'autre, il semble que ce soit le témoignage de sa fille Priscilla qui soit le plus informatif : c'est grâce à elle que l'on sait notamment, via Hammond & Scull, que Tolkien a visité, avec sa fille, les musées de Venise, durant leur voyage en Italie de l'été 1955, et ce qu'il a pu penser de certains maîtres de la peinture ancienne. Et concernant la musique, sauf erreur de ma part, je crois que c'est aussi grâce à sa fille Priscilla que l'on connait un peu les goûts de Tolkien en matière de musique dite "classique", outre le fait que l'on sait par les Lettres que c'est aussi durant son voyage en Italie avec sa fille que Tolkien a assisté à une représentation à Venise de l'opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi ("Proprement stupéfiant" écrira-t-il alors à ce propos dans la lettre 167 à Christopher et Faith Tolkien).
Si je me souviens bien, d'après le témoignage de sa fille, donc, Tolkien appréciait en particulier la musique de Richard Wagner ainsi que celle de Jean Sibelius (compositeur finlandais dont je me suis permis par ailleurs de signaler ici le 150ème anniversaire de la naissance le mois dernier, dans un autre fuseau du présent forum). Mais pour en savoir plus sur ce point, il faudrait demander à Elendil : c'est lui qui m'en avait parlé après qu'il ait lu Tolkien and Wagner: The Ring and Der Ring de Christopher MacLachlan, un ouvrage que je n'ai pas lu pour ma part.

Amicalement,

Hyarion.

Hors ligne

#6 13-01-2016 08:17

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 041
Site Web

Re : Instruments de musique (II)

Hyarion a écrit :

Si je me souviens bien, d'après le témoignage de sa fille, donc, Tolkien appréciait en particulier la musique de Richard Wagner ainsi que celle de Jean Sibelius (compositeur finlandais dont je me suis permis par ailleurs de signaler ici le 150ème anniversaire de la naissance le mois dernier, dans un autre fuseau du présent forum). Mais pour en savoir plus sur ce point, il faudrait demander à Elendil : c'est lui qui m'en avait parlé après qu'il ait lu Tolkien and Wagner: The Ring and Der Ring de Christopher MacLachlan, un ouvrage que je n'ai pas lu pour ma part.

Tu as plutôt bonne mémoire en la matière, Hyarion, à un détail près : les éléments glanés à ce sujet proviennent de Wagner and Tolkien: Mythmakers, de Renée Vink (Walking Tree Publishers, 2012). De fait, Renée Vink a cité une interview de Priscilla où cette dernière explique que sur la fin de sa vie, les deux compositeurs préférés de son père étaient Sibelius et Wagner. Le dédain affiché de Tolkien pour Wagner remontait en fait à sa jeunesse (intervention de Tolkien devant une société estudiantine), avant que celui-ci n'ait l'opportunité d'écouter un opéra de Wagner. Je peux retrouver la référence précise à l'occasion.

Sinon, il existe aussi deux livres : Music in Middle-earth, sous la direction de Heidi Steimel and Friedhelm Schneidewind (Walking Tree Publishers, 2010), et Middle-earth Minstrel: Essays on Music in Tolkien, sous la direction de Bradford Lee Eden (McFarland & Company, 2010), qui contiennent certainement des éléments de réponse, mais que je n'ai pas lus.

E.

Hors ligne

#7 13-01-2016 15:09

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 322

Re : Instruments de musique (II)

Elendil a écrit :

Tu as plutôt bonne mémoire en la matière, Hyarion, à un détail près : les éléments glanés à ce sujet proviennent de Wagner and Tolkien: Mythmakers, de Renée Vink (Walking Tree Publishers, 2012).

Arf, j'ai confondu... Je me souvenais en fait que c'était un livre de chez Walking Tree Publishers de 2012, mais j'avais oublié que Tolkien and Wagner de MacLachlan et Wagner and Tolkien de Vink ont été publiés la même année. ^^'

Elendil a écrit :

Je peux retrouver la référence précise à l'occasion.

Concernant Wagner et Sibelius, cela pourrait m'intéresser.

Amicalement,

Hyarion.

Hors ligne

#8 17-01-2016 09:46

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 041
Site Web

Re : Instruments de musique (II)

Les renvois aux connaissances et à l'appréciation que Tolkien avait de Wagner et Sibelius sont donc dans Wagner and Tolkien: Mythmakers, principalement p. 12–14.

Hors ligne

#9 17-01-2016 15:59

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 322

Re : Instruments de musique (II)

Merci pour la référence.

Pour compléter mon premier message sur le présent fuseau, s'agissant de la culture musicale de Tolkien, j'ajouterai qu'il semble qu'il se soit suffisamment intéressé à certains compositeurs pour lire des écrits relatifs à leur vie. C'est le cas pour Ludwig van Beethoven, d'après la lettre 213 à Deborah Webster de 1958, et aussi semble-t-il pour Carl Maria von Weber : dans le documentaire de la BBC "Tolkien in Oxford" (1968), Tolkien lit lors d'un entretien une citation de Simone de Beauvoir (tiré de son livre Une mort très douce) dont on a déjà parlé ailleurs et que Tolkien a trouvé dans une critique de presse consacrée à une biographie de Carl Maria von Weber... à moins que ce ne soit en lisant lui-même (par ailleurs ?) la biographie en question ?
Le problème avec Tolkien, c'est que sa diction est telle qu'il est extrêmement difficile de saisir ce qu'il dit pour pouvoir éventuellement le retranscrire : dans le passage en question, on comprend qu'il a prévu un papier dans sa veste avec la citation de Beauvoir noté dessus, puis il met ses lunettes et dit que cela a un rapport avec Carl Maria von Weber, un compositeur dont il semble apprécier la musique apparemment et qui est mort à 39 ans, puis il lit la citation avant de remettre le papier dans son porte-feuille.
Pour John D. Rateliff, Tolkien aurait trouvé la citation directement dans la biographie ("Tolkien proceeds it by saying that he had recently been reading a biography of a composer he liked, Carl Marie von Weber, and found in it the de Beauvoir quote."), tandis que pour Allan Turner, auteur d'une recension (in Tolkien's Influence on Fantasy - Tolkiens Einfluss Auf Die Fantasy, Volume 9) des deux ouvrages tolkieno-wagnériens (par MacLachlan et Vink) dont nous avons parlé, Tolkien aurait trouvé la citation dans une critique de presse de la biographie en question ("...in a television interview Tolkien quoted from de Beauvoir on the subject of death, taking the extract from a newspaper review of a biography of Carl Maria von Weber, known to be a forerunner of Wagner."). Si vous comprenez le Tolkien parlé couramment, vous pouvez essayer de vous faire un avis - et éventuellement le partager - en réécoutant ce passage du documentaire de la BBC (entre 22:00 et 23:15).

Amicalement,

Hyarion.

Hors ligne

#10 19-01-2016 00:29

Tar Palantir
Inscription : 2002
Messages : 650

Re : Instruments de musique (II)

Merci pour toutes ces références

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10