JRRVF - Tolkien en Version Française - Forum

Le forum de JRRVF, site dédié à l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Seigneur des Anneaux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Bienvenue sur le nouveau forum JRRVF ! En cas de problème avec votre login / mot de passe, n'hésitez pas à me contacter (webmaster@jrrvf.com)

#1 19-12-2023 13:32

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 028
Site Web

Errance

Quoique Moraldandil y fasse allusion dans le fuseau sur sa traduction du chant d'Eärendil, je ne crois pas qu'ait déjà été proposée une traduction versifiée du poème Errantry tel qu'il est paru dans les Aventures de Tom Bombadil. La description que donne Moraldandil pour le « chant d'Eärendil » peut être reprise quasiment telle quelle pour ce poème (qui lui est d'ailleurs étroitement apparenté ; voir à ce propos TI, p. 81-102). Errantry est sans doute un des poèmes les plus difficiles à traduire de tout le Légendaire, notamment à cause de son schéma de rimes batelées où les vers pairs riment entre eux et où la finale des vers impairs est reprise par une rime (parfois approximative) au milieu du vers qui suit. Sans parler des assonances et des allitérations qui prolifèrent dans tout le poème.

Voici un essai pour rendre les trois premières strophes du poème, en s'efforçant d'en respecter autant que faire se peut la métrique et le sens :

Errantry

There was a merry passenger,
a messenger, a mariner:
he built a gilded gondola
to wander in, and had in her
a load of yellow oranges
and porridge for his provender;
he perfumed her with marjoram
and cardamom and lavender.

He called the winds of argosies
with cargoes in to carry him
across the rivers seventeen
that lay between to tarry him.
He landed all in loneliness
where stonily the pebbles on
the running river Derrilyn
goes merrily for ever on.
He journeyed then through meadow-lands
to Shadow-land that dreary lay,
and under hill and over hill
went roving still a weary way.

He sat and sang a melody,
his errantry a-tarrying;
he begged a pretty butterfly
that fluttered by to marry him.
She scorned him and she scoffed at him,
she laughed at him unpitying;
so long he studied wizardry
and sigaldry and smithying.

Errance

C'était un joyeux passager,
un messager, un nautonier :
il fit une gondole d'or
pour musarder ; dans un casier
il entassa beaucoup d'oranges,
bouillie d'orge pour sa provende ;
avec parfum de cinnamome,
de cardamome et de lavande.

Il appela les alizés
pour transporter ses marchandises
par-delà les dix-sept rivières
qui freinèrent son entreprise.
Il arriva dans le désert
où la rivière Derrilyn
faisait se choquer ses galets
et s'écoulait d'humeur mutine.
Par les marais avec encombre
vers Terre d'Ombre il avança,
et sous les monts et sur les digues,
avec fatigue il progressa.

Il fredonna une romance,
dans son errance lambinant,
voulu épouser papillon
en cotillon batifolant.
Lui adressant des moqueries,
elle rit sans compassion ;
aussi il apprit sortilèges,
forgeage et incantations.

J.R.R. Tolkien, ATB, Errance, str. 1-3

traduction personnelle

N.B. : Je ne compte pas m'arrêter là, mais la suite n'est pas tout à fait prête encore.

E.

Hors ligne

#2 19-12-2023 18:49

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 300

Re : Errance

Il est vrai que la traduction de ce poème est un sacré défi... mais il me semble que pour ces trois premières strophes, tu t'en sors plutôt bien.

Amicalement,

B.

En ligne

#3 19-12-2023 20:55

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 861
Site Web

Re : Errance

Impressionnant, c'est beau :).

Quelques propositions :
- faisait se choquer ses galets > entrechoquait ses fins galets
- vers Terre d'Ombre il avança, > en Terre d'Ombre il avança,
- voulu épouser papillon > courtisa dame papillon
- aussi il apprit sortilèges, > aussi apprit-il sortilèges ou, mieux encore : lors il apprit sorcellerie,

Yyr

Hors ligne

#4 20-12-2023 10:03

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 028
Site Web

Re : Errance

Merci à vous deux, spécialement à Yyr pour les suggestions.

J'avoue que j'avais abandonné « entrechoquer » avec regrets, mais tu viens de m'aider à trouver une solution plus satisfaisante. Je suis d'accord que « en Terre d'Ombre » sonne mieux, mais on s'éloignerait du texte, qui dit bien :

He journeyed [...] through meadow-lands / to Shadow-land...

De la même manière, « sorcellerie » était un choix évident, mais j'ai dû l'écarter pour conserver la rime interne :

... wizardry / and sigaldry...

... sortilèges, / forgeage...

(Rime pauvre, au demeurant, mais à d'autres endroits l'original ne fait pas mieux. Ce n'est pas un hasard si Tolkien n'a écrit que deux poèmes dans ce mètre, qui est franchement retors. smile)

E.

Hors ligne

#5 20-12-2023 11:55

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 028
Site Web

Re : Errance

Reprenons avec les trois strophes suivantes (et quelques retouches, donc) :                                                                                                         

He called the winds of argosies
with cargoes in to carry him
across the rivers seventeen
that lay between to tarry him.
He landed all in loneliness
where stonily the pebbles on
the running river Derrilyn
goes merrily for ever on.
He journeyed then through meadow-lands
to Shadow-land that dreary lay,
and under hill and over hill
went roving still a weary way.

He sat and sang a melody,
his errantry a-tarrying;
he begged a pretty butterfly
that fluttered by to marry him.
She scorned him and she scoffed at him,
she laughed at him unpitying;
so long he studied wizardry
and sigaldry and smithying.

He wove a tissue airy-thin
to snare her in; to follow her
he made him beetle-leather wing
and feather wing of swallow-hair.
He caught her in bewilderment
with filament of spider-thread;
he made her soft pavilions
of lilies, and a bridal bed
of flowers and of thistle-down
to nestle down and rest her in;
and silken webs of filmy white
and silver light he dressed her in.

He threaded gems in necklaces,
but recklessly she squandered them
and fell to bitter quarrelling;
then sorrowing he wandered on,
and there he left her withering,
as shivering he fled away;
with windy weather following
on swallow-wing he sped away.

He passed the archipelagoes
where yellow grows the marigold,
where countless silver fountains are,
and mountains are of fairy-gold.
He took to war and foraying,
a-harrying beyond the sea,
and roaming over Belmarie
and Thellamie and Fantasie.

Il appela les alizés
pour transporter ses marchandises
par-delà les dix-sept rivières
qui freinèrent son entreprise.
Il arriva dans le désert
où la rivière Derrilyn
entrechoquait ses durs galets
et s'écoulait d'humeur mutine.
Par les marais avec encombre
vers Terre d'Ombre il avança,
et sous les monts et sur les digues,
avec fatigue il progressa.

Il fredonna une romance,
dans son errance lambinant,
courtisa dame papillon
en cotillon batifolant.
Lui adressant des moqueries,
elle rit sans compassion ;
aussi apprit-il sortilèges,
forgeage et incantations.

Il trama tissu éthéré
pour l'attraper ; pour l'escorter
il prit du duvet d'hirondelle
et des ailes de scarabée.
Il la piégea habilement
avec filament d'araignée ;
il fabriqua doux pavillons
de liserons et lit orné
de chardon laineux et de fleurs
pour la douceur d'y reposer
il l'habilla d'éclat d'étoile
et de toiles d'un blanc nacré.

Il lui tressa de beaux colliers,
qu'elle gaspillait par caprice
toujours elle cherchait querelle ;
il partit seul, triste, au supplice,
la laissant là se dessécher,
prêt à flancher comme il fuyait ;
il s'envola à tire d'aile,
un vent cruel le poursuivait.

Il dépassa les archipels
où poussent frêles les soucis,
où sont des sources argentines
et des collines d'or-féerie.
Pour guerroyer à l'étranger
une équipée il entreprit
pillant, errant en Thellamie
et Fantaisie et Belmarie.

J.R.R. Tolkien, Errantry, str. 2-6

traduction personnelle

E.

Hors ligne

#6 20-12-2023 17:01

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 300

Re : Errance

Compte tenu des contraintes, il me parait difficile de faire mieux...

Amicalement,

B.

En ligne

#7 20-12-2023 18:36

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 861
Site Web

Re : Errance

Pas mieux :)

Hors ligne

#8 21-12-2023 10:06

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 028
Site Web

Re : Errance

Je vous propose la suite, avec un caveat : je ne suis absolument pas satisfait de la manière dont j'ai traduit :

... the dragonflies / of Paradise...

Déjà, c'est piégeux, car c'est probablement la seule mention du « Paradis » dans tout le Légendaire « canonique » (si l'on excepte les rares mentions d'« un Paradis », qui figurent d'ailleurs dans des textes explicatifs plutôt que comme expression employée par un personnage tolkienien). Il y a bien une mention du Paradis dans la bouche de l'Elendil de la Route perdue, mais je pense que ce n'est pas un hasard si Tolkien n'a pas réutilisé ce terme ultérieurement. On ne peut donc pas utiliser indistinctement d'importe quel synonyme (j'aurais déjà des doutes sur « Eden » ou « champs d'asphodèles » et j'éviterais absolument les « champs élysées » et autres « Valhalla »). Ensuite, vient le problème qu'en anglais, dragonfly désigne la libellule, mais que Tolkien a certainement employé le terme à cause du « dragon- » qu'on lit dans ce mot. J'aurais donc été tenté de traduire par « dracomouche », faute d'un meilleur équivalent français, puisqu'il n'existe apparemment aucun nom vernaculaire d'insecte qui évoque les dragons, de près ou de loin (après, je ne suis pas entomologiste, j'ai pu louper quelque chose). Sauf que faire rimer quoi que ce soit avec « mouche » est une vraie gageure. A la limite, j'aurais pu me contenter d'un « dracoptère », qui évoquerait vaguement la classe des insectes, mais je n'ai pas trouvé de rime satisfaisante non plus. Pour couronner le tout « libellule » n'a aucun synonyme en français, à part le terme « demoiselle », qui prêterait à confusion. En plus, c'est un paléoptère, membre d'une sous-classe dans laquelle le seul autre ordre survivant est celui des éphémères : il n'y a donc guère de cousin proche. Bref, si vous avez une meilleure inspiration que moi...

He made a shield and morion
of coral and of ivory,
a sword he made of emerald,
and terrible his rivalry
with elven-knights of Aerie
and Faerie, with paladins
that golden-haired and shining-eyed
came riding by and challenged him.

Of crystal was his habergeon,
his scabbard of chalcedony;
with silver tipped at plenilune
his spear was hewn of ebony.
His javelins were of malachite
and stalactite-he brandished them,
and went and fought the dragon-flies
of Paradise, and vanquished them.

He battled with the Dumbledors,
the Hummerhorns, and Honeybees,
and won the Golden Honeycomb;
and running home on sunny seas
in ship of leaves and gossamer
with blossom for a canopy,
he sat and sang, and furbished up
and burnished up his panoply.

Il fit écu et morion
de corail blond, de fin ivoire,
une épée il fit de béryl,
dans le péril, eut la victoire
contre les elfes d'Aërie
et Faërie, les paladins
au chef de lin, aux yeux brillants,
caracolant d'un air hautain.

Son haubert était en cristaux,
et son fourreau de calcédoine ;
d'argent sélénite la pointe
de sa haste faite d'ébène.
Ses javelots de malachite,
et stalactite, il les brandit
pour combattre les libellules
du Crépuscule : il les vainquit.

Il lutta contre les Bourdons,
les Sphinx-dragons et les Abeilles,
et gagna la Miellée Dorée ;
et rentré sur des mers vermeilles
dans nef de feuillage et filandres
avec une fleur pour dunette,
il s'assit afin de chanter
et de lustrer casque et aigrette.

J.R.R. Tolkien, Errantry, str. 7-9

traduction personnelle

N.B. : les dumbledors sont soit des bourdons (comme dans ma traduction), soit des hannetons. En revanche, les hummerhorns sont à ma connaissance une pure invention de Tolkien. J'avais initialement pensé traduire selon le sens, « vrombicornes » (la traduction des ATB publiés, si je ne m'abuse) ou « cornevrombes », mais le problème des libellules m'a orienté vers une autre solution. J'espère juste que l'allusion au sphinx-colibri (angl. summer hummer ou hummingbird moth) est suffisamment compréhensible.

E.

Hors ligne

#9 21-12-2023 13:24

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 861
Site Web

Re : Errance

Je pense que tu t'en sors bien — la référence au (à un) paradis ici ne m'apparaît pas devoir être absolument conservée.

Hors ligne

#10 21-12-2023 17:41

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 300

Re : Errance

Je pense moi aussi que tu t'en sors bien.
Comme synonyme un peu « neutre » ou du moins polysémique de « Paradis », il y aurait bien le mot « Ciel », mais il n'a pas du reste la même longueur... « Crépuscule » fonctionne, en tout cas.
Pour « les Sphinx-dragons », personnellement, je trouve l'allusion compréhensible : entre « les Bourdons » et « les Abeilles », on peut effectivement penser aux papillons comme le Moro-sphinx ou Sphinx colibri.

Amicalement,

B.

En ligne

#11 01-01-2024 22:31

Elendil
Lieu : Velaux
Inscription : 2008
Messages : 1 028
Site Web

Re : Errance

Pour fêter la nouvelle année, je vous propose de terminer le poème avec la dixième et dernière strophe, que j'ai un peu négligée du fait des obligations familiales :

He tarried for a little while
in little isles that lonely lay,
and found there naught but blowing grass;
and so at last the only way
he took, and turned, and coming home
with honeycomb, to memory
his message came, and errand too!
In derring-do and glamoury
he had forgot them, journeying
and tourneying, a wanderer.
So now he must depart again
and start again his gondola,
for ever still a messenger,
a passenger, a tarrier,
a-roving as a feather does,
a weather-driven mariner.

Il s'attarda encore un peu
dans de venteux îlots perdus
où l'on ne trouve qu'herbes folles ;
avec son yole est revenu
chez lui par l'unique chemin
mais se souvint soudainement
de sa lettre et sa mission !
Dans son aplomb, étourdiment,
les a omis pour voyager
et batailler dans les tournois.
Ainsi il doit partir encore,
voguer encor dans sa gondole,
continûment un messager,
un passager, un nonchalant,
tourbillonnant comme une feuille,
un nautonier errant au vent.

J.R.R. Tolkien, Errantry, str. 10

Trad. personnelle

Hors ligne

#12 01-01-2024 22:43

Hyarion
Inscription : 2004
Messages : 2 300

Re : Errance

Je suis trop fatigué pour y regarder très en détail, mais l'ensemble de la traduction du poème, complétée avec la dernière strophe, me paraît tout-à-fait honorable.

Amicalement,

B.

En ligne

#13 02-01-2024 00:31

Yyr
Lieu : Reims
Inscription : 2001
Messages : 2 861
Site Web

Re : Errance

Très bon ! :)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10