Le Hobbit – Edito

Maintenant que les trois films de Peter Jackson tirés du Hobbit sont sortis, il est temps de porter un jugement d’ensemble sur cette adaptation. Et ce jugement est sans appel : c’est une mauvaise adaptation du livre de Tolkien, qui en trahit complètement l’esprit et le ton. Sur un plan purement cinématographique, ce sont trois films d’un intérêt limité, d’une grande laideur visuelle la plupart du temps (une espèce de gris numérique, qui tient au tournage sur « fond vert », fait office de couleur primaire), déséquilibrés du point de vue du rythme (les films sont divisés en suite de grandes séquences d’action), simplistes du point de vue de l’intrigue si on la rapporte au ton guerrier de l’ensemble, dévorés de l’intérieur enfin, comme par un germe mauvais, par cette furieuse obsession de Peter Jackson pour les monstres (les plus laids possible) et les batailles (les plus spectaculaires possible, avec les cascades les plus absurdes qu’on puisse imaginer). Restent les acteurs, qui jouent avec conviction, mais c’est bien peu, à la fois pour l’amoureux du cinéma et pour l’amateur de Tolkien.

Lire la suite

Le Hobbit

Premier roman de fiction de J.R.R. Tolkien à être publié, Bilbo le Hobbit a rencontré un large succès lors de sa sortie. Ce que d’aucuns ont appelé une histoire pour enfants est en fait un roman d’une invention sans cesse renouvelée, de surprises et de retournements de situations proprement remarquables. Point d’entrée dans l’univers de Tolkien, Bilbo le Hobbit laisse entrevoir ce que sera Le Seigneur des Anneaux : l’Anneau Unique y fait son apparition, on y lit des allusions à un certain Nécromancien, cet ennemi si puissant dans Le Seigneur des Anneaux qu’est Sauron.

« …un concours avec nous, mon trésor ! »

RÉSUMÉ Tout commence au départ par une interrogation : Tolkien a-t-il été le premier, en écrivant la rencontre de Bilbo et Gollum dans le chapitre V de Bilbo le Hobbit, à inventer le schéma du duel par énigmes ? Certainement pas, tant la mythologie recèle d’affrontement verbal entre deux personnes. Tolkien avait-il ‘retrouvé’ le schéma ou bien…

Bilbo le Hobbit, un livre d’enfant pour adultes

Par Daniel COULOMBE. Exclusif au supplément Web Solaris, n° 135, automne 2000 (extrait reproduit sur JRRVF avec l’aimable autorisation de la revue Solaris) Daniel Coulombe habite Coaticook, où il enseigne le français au niveau du secondaire. De son passé de fanéditeur (Færie, La Vieille Lobélia), il a gardé le goût d’écrire articles et essais sur…

Psychanalyse d’un conte de fées

Nous connaissons tous J.R.R. Tolkien. Professeur de “philologie comparée”, de langue et de littérature anglo-saxonne à Oxford, il étudia de nombreux mythes, légendes et contes de fées indo-européens ou finno-ougriens. En plus de ses parutions d’inspiration universitaire, il s’intéressa aux contes de fées, allant jusqu’à leur consacrer un essai (Du conte de fées) et à en écrire lui-même quelques-uns.

Le Hobbit

Qualifié de « Conte pour enfants », Bilbo le Hobbit n’en est pas moins d’un intérêt indéniable. Les articles suivants le prouvent. Psychanalyse d’un conte de fées, par Didier Wey « …un concours avec nous, mon trésor ! », une réflexion sur la place des énigmes (et plus encore) dans le chapitre V de Bilbo…