Fuseau,subst. masc.

Petit instrument (généralement de bois) cylindrique, renflé au milieu, effilé aux deux extrémités, servant à tordre et enrouler le fil dans le filage à la quenouille.

C’est par fuseau que, sur JRRVF, est qualité ce qu’on appelle communément “topic” ou “sujet” sur d’autres forum de discussion. Pourquoi cette dénomination ? Peut-être parce qu’elle se veut plus “poétique” et surtout qu’elle retrace l’idée de filer des sujets, de construire des discussions, de tisser des relations entre idées et ouvrages, de créer des liens entre les différents fuseaux, entre JRRVF et d’autres sites.

La sélection des fuseaux

Au fil des années, certaines discussions ont été plus riches que d’autes. Par les thèmes évoqués, les documents qu’ils présentent, la profondeur des échanges ou les suites qu’ils ont pu avoir (ex: édition). Avec l’aide (considérable) de Jérôme Sainton et Jean-Rodolphe Turlin, nous vous proposons une première sélection de ces fuseaux.
Plus qu’une simple série de liens, les sujets évoqués sont résumés et les fuseaux indexés par mots-clés.

Signalons que cette page est relativement identique à celle que vous trouverez également sur le forum.

Affaire de volonté

Questionnement du fuseau

Enfin, par un grand effort, il parla, étonné d’entendre ses propres mots, comme si quelque autre volonté se servit de sa petite voix.
– J’emporterai l’Anneau, dit-il, encore que je ne connaisse pas le moyen.

Le Seigneur des Anneaux, éd. Pocket, vol. 1, p. 361

“comme si quelque autre volonté se servit de sa petite voix” : croyez-vous que cette phrase soit innocente ? Serait-il possible qu’une volonté extérieure se soit imposée à Frodon et que celui-ci ait été incité à dire les paroles qui allaient le lier à la mission de détruire l’Anneau.
On ne peut certainement pas douter de la volonté propre de Frodon d’emmener l’Anneau sur la Montagne du Destin, sa quasi-infaillibilité n’est en effet due qu’à lui-même : sa résistance physique et sa volonté de fer.
Mais tout de même, est-il envisageable de penser qu’une volonté, et qui sinon peut-être Eru lui-même, ait raffermi Frodon dans son choix ?
Frodon est-il un instrument de la Providence (cf. The Letters, lettre n°246), doit-voir dans la phrase que je cite une mention en filigrane du rôle d’une instance Supérieure ?

Thèmes

  • grâce / providence / destin
  • libre arbitre (volonté) / choix
  • élection (rêve/songe) / silence (fin) / (petite) voix / heure
  • lecture (épique/théologique)
  • figure(s) christique(s) / ange (messager)
  • espoir / espérance / sagesse
  • combat (spirituel/intérieur) / cœur
  • sacrifice (don de soi)
  • christianisme / catholicisme / protestantisme
  • écriture (révision/versions)
  • Frodo / Gandalf

Domaines

  • théologie / intertextualité

Références

  • « Le Conseil d’Elrond » / « Sauron Defeated » / « Lettres »
  • Bible (Élie/Christ)

De la crème jaune et des rayons de miel …

Questionnement du fuseau

Et même dans un Âge mythique il doit y avoir des énigmes, comme il y en a toujours. Tom Bombadil en est une (intentionnelle).

Lettres, 144 (lettre à Naomi Mitchison, avril 1954), p. 249.

Tolkien, à l’époque où il compose et enrichit le personnage de Tom Bombadil, connaît depuis fort longtemps déjà la mythologie finnoise grâce au Kalevala, une collection de poèmes épiques recueillis, organisés et façonnés par Elias Lönnrot au XIXème siècle à partir de la tradition poétique populaire finnoise. L’influence du Kalevala sur Tolkien  fut énorme, on le sait, ne serait ce que dans la création du quenya, ou dans ses premiers écrits annonçant le Légendaire. L’objet des comparaisons littéraires qui vont suivre est, tout en essayant de faire découvrir la beauté des chants du Kalevala, de montrer que la nature et les caractéristiques de Tom Bombadil s’inspirent en partie de la mythologie finnoise, et plus particulièrement du héros finnois qu’est Väinämöinen. Si on peut accepter certains rapprochements sur des traits communs et fondamentaux de Tom et de Väinö, la matière dont nous disposons sur Väinö ne pourrait-elle pas éclairer en partie l’énigme qu’est Tom ?

Thèmes

  • Tom Bombadil (aîné/primordial/sans père) / Baie d’Or
  • Väinämöinen / vie / chant / joie / sagesse / connaissance / maîtrise
  • Merlin / rire / prescience
  • Melchisédek / royauté / paix / bénédiction

Domaines

  • exégèse (poétique) / intertextualité

Références

  • « Le Seigneur des Anneaux » (section bombadilienne) / « Les Aventures de Tom Bombadil »
  • Kalevala / Vita Merlini / Bible

De la réfraction cartésienne aux châteaux de fées : la position de Númenor (2)

Questionnement du fuseau

[…] Il leur arrivait parfois d’entrevoir à l’horizon, quand l’air était limpide et le soleil encore à lest, un lointain rivage et une cité blanche et éclatante, avec un port et une tour. Car en ce temps-là, les Númenóréens avaient la vue longue ; et du reste seuls les regards les plus acérés avaient droit à cette vision, du haut du Meneltarma, peut-être, ou de quelque grand navire mouillant au large de leurs côtes occidentales, aussi loin qu’il leur était permis d’aller.

Le Silmarillion, Christian Bourgois, 2021, pp.50-251.

Prenant pour point de départ les calculs et les recherches de Benjamin Babut relatifs à la position de Númenor [lien à préciser], ce fuseau s’est concentré sur le problème de la rotondité d’Arda et, en lien, sur ceux de la hauteur du Meneltarma. Où l’on aborde aussi, incidemment, le rapport de la subcréation à la réalité, et la technique de « l’embrumage » ;).

Thèmes

  • Terre (ronde/plate)
  • Interdit des Valar / Mers Ombreuses
  • Númenor (Avallonë) / Meneltarma (altitude) / Erukyermë (procession)
  • acuité visuelle / fata morgana
  • subcréation (réalisme/vérité) / embrumage 🙂
  • Umbar (phare)

Domaines

  • cosmographie / mythologie
  • géographie / navigation / astronomie
  • physique (optique/gravitation)

Références

  • « Aldarion et Erendis » / « Akallabêth »

Énigmes et caractère…

Questionnement du fuseau

Le jeu des énigmes, qui voit s’affronter Gollum et Bilbon, est dit être très ancien, à ce point que même les créatures mauvaises hésitent à y tricher. Je cherche depuis un moment un autre exemple de ce jeu chez Tolkien, ainsi que son origine, et je ne trouve rien. Quelqu’un aurait-il des renseignements ?

C’est là la question de Norendil à laquelle Sosyrko répond à mettant tout d’abord en perspective ce que pouvait en dire Tolkien lui-même :

“En ce qui concerne les Enigmes : elle sont “toutes (issues de) mon travail personnel” hormis “Trente Chevaux Blanc” qui est traditionnelle, et “Sans-Jambes”. Celles qui restent, bien que leur style et leur méthode soient ceux des énigmes de la littérature ancienne (mais pas du “folklore”), n’ont pas de modèles à ma connaissance, à part seulement l’énigme de l’œuf qui apparaît dans certains livres de “comptines”, livres américains en particuliers.[…]”

Lettres, lettre 110 [1,p.123/ datée du 20/09/47]

Mais quelles sont ces “sources” et “énigmes de la littérature ancienne” ? Sosyrko nous répond dans ce fuseau, de façon magistrale.

Thèmes

  • énigmes / montagne / dents / vent / soleil-marguerites / obscurité / œufs / poisson / temps / anneau
  • réciprocité / joute / ruse / fausse énigme
  • anglo-saxonnes (élucidaires) / Salomon et Saturne
  • mésopotamiennes / Enmerkar
  • islandaises (sagas) / Gyfli / Fjölsvinnr / Alvíss / Vafthrúdhnir / Heidrekr (Gestumblindi)
  • scandinaves / Väinämöinen / Joukahainen
  • structure (ternaire) du texte / narration / triplication

Domaines

  • intertextualité

Références

  • « Le Hobbit »
  • Exeter Book / Edda (poétique) / Kalevala (chant III) / Grimm

Étude et Créance Secondaire

Questionnement du fuseau

En art ou en littérature […] ce sont […] la coloration, l’atmosphère, les détails individuels inclassables d’une histoire et surtout l’ossature non disséquée de l’argument qui comptent réellement. […] De même pour les contes de fées, je trouve qu’il est plus intéressant et aussi plus difficile en quelque sorte de considérer ce qu’ils sont, ce qu’ils sont devenus pour nous et quelles valeurs ont produit en eux les longs processus alchimiques du temps. Je dirais selon les mots de Dasent : « Nous devons nous contenter de la soupe qui est posé devant nous et ne pas désirer voir les os du bœuf qui ont servi à sa confection ».

Faërie et autres textes, Christian Bourgois, pp.53-54,73-74.

En quelle mesure, ou dans quelles limites, alors, les études tolkieniennes peuvent-elles rendre compte de leur objet d’étude, la Faërie, sans le dissoudre dans leur analyse ? Tel est le dilemme auquel les participants de JRRVF se sont affrontés dans cette discussion, où l’on revisite la question de l’œuvre et de l’auteur, à la lumière de différentes théories.

Thèmes

  • faërie / enchantement (étoilé) / dissection (carnassier) / perspective (interne/externe)
  • œuvre (signification/interprétation) / herméneutique (mort de l’auteur)
  • auteur (biographie/explication) / intentionnalisme
  • art / beauté / vérité / critique (subjectivité/objectivité) / hérédité faërique
  • création (auteur/autorité) / subcréation (poète/inspiration)

Domaines

  • littérature / philosophie (poétique) / esthétique

Références

  • « du Conte de Fées » / « Beowulf »
  • Barthès / Proust / Foucault / Wilde

Figure, présence et critique de J.R.R. Tolkien chez G.R.R. Martin

Questionnement du fuseau

Dans ce fuseau, Sosryko rassemble quelques citations tenues par G.R.R. Martin, l’auteur du très célèbre “Game of Thrones”.
Martin fait un parallèle avec J.R.R Tolkien sur leur manière respective de concevoir leurs récits et des les écrire. Dans son argumentaire, Martin décrit une des différences entre lui et Tolkien via une métaphore très intéressante :

Il existe de nombreux types d’écrivains. J’aime utiliser l’analogie des architectes et des jardiniers. Il y a des écrivains qui sont architectes, ils planifient tout et savent (avant d’enfoncer le premier clou dans la première planche) exactement à quoi ressemblera la maison
[…]
Les jardiniers (eux) creusent un trou, y déposent une graine et l’arrosent. Ils savent en quelque sorte de quelle graine il s’agit. Ils savent s’ils ont planté une graine imaginaire ou une graine mystérieuse ou quoi que ce soit d’autre. Mais au fur et à mesure que la plante pousse et qu’ils l’arrosent, ils ne savent pas combien de branches elle va avoir, ils le découvrent au fur et à mesure qu’elle grandit.

04/08/2006, geekson.com (notre traduction)

G.R.R. Martin se dit “beaucoup plus jardinier qu’architecte” mais les choses ne sont pas si simples… Qu’en est-il de Tolkien ?

Dans ce même fuseau, Martin revient également sur l’impact que Tolkien a eu sur sa propre oeuvre et ce qu’il (a) cherche à (re)trouver, comment d’une certaine façon il lui “rend hommage” .

Thèmes

  • jardinier / architecte (métaphore)
  • crépuscule / déclin / perte
  • mort / guerre / magie (merveilleux) / féminité / royauté
  • (re)lecture / écriture / imitation
  • subcréation / vraisemblance / réalisme / manichéisme

Domaines

  • écriture / fantasy

Références

  • « Le Seigneur des Anneaux » / « Lettres »
  • G.R.R. Martin / Robert E. Howard / Homère / Jack Vance / Stephen King / Fred Vargas

    La Machine ou la nécessité de raser le monde réel

    Questionnement du fuseau

    Par [Machine (ou Magie)] j’entends tout recours à des plans ou des procédés (appareils) externes aux dépends du développement des pouvoirs ou des talents qui nous sont propres […]

    Lettres, 131 (lettre à Milton Waldman, 1951), p. 210.

    Si, pour Tolkien, le progrès technique n’est pas à rejeter en lui-même et pour lui-même, il faut se défier de ce qu’il implique en l’homme et pour l’homme. Tolkien rejette, en particulier, l’auto-proclamation d’un progrès inexorable dont les (soi-disant) avancées, non contentes de déclarer certaines choses obsolètes, pervertissent et voilent quantité d’autres choses plus durables et plus essentielles …

    Thèmes

    • machine / technique / magie / puissance (spirituelle) / immédiateté
    • progrès / obsolescence / durée
    • vie / essence / nature (environnementale/humaine)
    • anneau / invisibilité / désincarnation
    • liberté / esclavage (aliénation)
    • (esprit du) Mal / matérialisme
    • Saruman
    • appropriation / recouvrement / pauvreté
    • finitude / limite(s) / non puissance
    • seuil / taille / nombre / vitesse
    • charité

    Domaines

    • spiritualité / philosophie / sociologie

    Références

    • « Lettres » / « du Conte de Fées » / « le Seigneur des Anneaux » / « Mythopoeia »
    • Ellul / Marx / Alain / Charbonneau / Bernanos / Lewis / Vioulac / Rey / Simondon / Anders / Illich / Kohr / Chaplin / Pascal / Genevoix

    La question du Libre Arbitre

    Questionnement du fuseau

    « Je voudrais bien avoir su tout cela plus tôt, dit Pippin. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais. »
    « Oh, que si ! Vous saviez agir mal et stupidement ; et vous vous l’êtes dit, encore que sans écouter. […] »

    Le Seigneur des Anneaux, Livre III, chap. 11

    Alors que, dans les études tolkieniennes, la question du libre arbitre est le plus souvent posée en termes de rapport entre la liberté et le destin, Tolkien, sans négliger cet abord, pose in fine la question en termes de rapport entre la liberté de la créature (ou subcréateur) et celle du Créateur. L’analyse des textes montrera que, dans le Conte d’Arda, en phase avec la pensée thomiste, la véritable liberté est celle qui permet à la créature de délibérer en conscience en cohérence avec son « cours naturel » — et donc éternel — (ainsi d’Aragron), tandis que l’écartement de ce cours diminue la liberté (ainsi des Esprits-Servants de l’Anneau).

    Thèmes

    • umbar (destin/sort) / ambar (monde/condition/nature)
    • libre arbitre / chance (hasard/providence) / grâce (miséricorde/pitié)
    • Eru (Dieu/autorité/auteur) / puissance (absolue/ordonnée) / Création (sagesse/dessein) / voix (secrète)
    • Bien / loi (éternelle/naturelle) / cours naturel (immarri)
    • Mal / déficience (esclavage) / anormalité (marrissement)
    • liberté de qualité / inclination (naturelle) / subcréation (concréation) / accomplissement (déploiement/croissance)
    • liberté d’indifférence / autodétermination (indépendance/autonomie/maîtrise/émancipation)
    • intelligence (raison) / volonté / cœur (conscience) / délibération / confiance
    • thomisme / nominalisme
    • mariage
    • mort
    • Tuor / Túrin / Fëanor

    Domaines

    • métaphysique / théologie / éthique

    Références

    • « Fate and Free Will » / « Ainulindalë » / « Le Conseil d’Elrond » / « Lois & Coutumes parmi les Eldar » / « Athrabeth » / « Fragments sur la réincarnation elfique » / « Mythopoeia » / « Lettres » (Christopher Tolkien)
    • McIntosh / Qadri & Sainton / Flieger / Forchhammer
    • Bible / Augustin / Thomas d’Aquin / Boèce / Occam / Barth / Maritain / Jaurès / Weil / Manent / Ellul / Brague / Chesterton / Taguieff

    Le lac et le bouleau dans Smith

    Questionnement du fuseau

    En remontant du fond du vallon, il sentit les larmes du bouleau couler sur son visage, et elles furent amères à ses lèvres. Il avait le cœur tout triste tandis qu’il poursuivait sa longue route, et il ne retourna pas en Faërie de quelques temps.

    Faërie et autres textes, Christian Bourgois, p.277

    C’est un passage intriguant dans Smith of Wootton Major que celui où l’Étoilé, après s’être penché sur un lac rempli de créatures de flamme et avoir osé en tâter la surface, doit affronter la fureur d’un vent violent et ne trouve son salut que dans les branches d’un bouleau qui le protège de sa ramure, mais qui en paie chèrement le prix : il perd toutes ses feuilles et en pleure amèrement. Il y a là une rupture de ton très nette, avec une ambiance hostile qui contraste avec le reste du conte, qui interroge : quelle interprétation peut-on proposer de ce passage ?

    Thèmes

    • faërie / amour (altérité) / miroir
    • lac / bouleau / vent
    • mystère

    Domaines

    • psychanalyse (inconscient/symbolique)
    • philosophie (poétique)

    Références

    • « Smith » / « du Conte de Fées » / « biographie » / « La cloche marine »
    • Jung / Bachelard / Bible

    Le Lai de Leithian

    Questionnement du fuseau

    Au temps jadis vivait un roi :
    Avant que l’Homme eût foulé la surface,
    Sous la terre s’étendait son pouvoir,
    Vals et forêts relevaient de sa main.
    Tels la lune ses écus sont polis,
    De ses épieux la pointe est d’acier pur,
    De vif argent sa couronne est forgée,
    Ses bannières reflètent les étoiles ;
    Et de défi, sous le ciel étoilé,
    Ses trompettes d’argent ont retenti.

    De nombreux poèmes parsèment les récits de la terre du Milieu, participant de l’enchantement du Conte. Du moins quand ils sont convenablement traduits, ce qui, à une époque, n’était pas toujours le cas (les traductions de Daniel Lauzon ont depuis grandement amélioré les choses !).

    Plusieurs membres de JRRVF se sont donc essayés à la Traduction des poèmes. Parmi toutes ces tentatives, ne manquez pas les vers des Chants I à III de la geste de Beren et Lúthien traduits par Iarwain. Près de 800 vous attendent !

    Domaines

    • traduction

    Le Lai de Leithian ou l’Héroïsme du Couple

    Questionnement du fuseau

    Ils connurent de nombreux chagrins […] et ils furent longtemps séparés. Tinúviel délivra Beren des cachots de Sauron, et ils affrontèrent ensemble de terribles dangers, jetant le Grand Ennemi à bas de son trône ; et ils prirent a sa couronne de fer l’un des trois Silmarils […] promis à Thingol, père de Lúthien, en échange de la main de sa fille.

    Le Seigneur des Anneaux, I.11 « Une lame dans le noir »

    Dans l’article éponyme à l’origine de ce fuseau, Laurent Alibert dégageait, comme en contrepoint du modèle arthurien, les traits spécifiques de l’héroïsme tolkienien : un héroïsme spirituel, celui du cœur et du couple. Yyr prolonge la réflexion en montrant que l’ensemble du Légendaire se caractérise par une partition conjugale, depuis les couples des Valar jusqu’à celui de la Vieille Forêt, en passant par ceux des Deux Arbres, de la Lune & du Soleil, des Premiers Quendi, et pour ainsi dire tous les couples du Conte d’Arda : Tuor & Idril, Celeborn & Galadriel, Aragorn & Arwen, etc. Cette discussion est aussi l’occasion d’explorer la compréhension tolkienienne de l’amour.

    Ce fuseau du forum fait suite et commente l’article du même nom présent dans la section « Articles et essais ».

    Thèmes

    • héroïsme (arthurien/spirituel)
    • couple / sexualité / partition conjugale
    • masculin / primauté / autorité / force (guerre/chasse)
    • féminin / grâce / sagesse (clairvoyance) / vie (beauté/soin)
    • Beren & Lúthien / Tuor & Idril / Telperion & Laurelin / Lune & Soleil / argent & or
    • plaisir / amitié / amour / renoncement (sacrifice)

    Domaines

    • exégèse (poétique) / mythologie

    Références

    • « Le Silmarillion » / « La Chute de Gondolin » / « Cuivienyarna » / « la femme-ombre » / « Lettres » (n°43) / « Biographie »
    • Laurent Alibert / Jean-Philippe Qadri / Paul Nolan Hyde

    Le sens de l’Histoire

    Questionnement du fuseau

    Plus les choses prennent de l’ampleur, plus le globe rapetisse et se ternit. Tout est en passe de devenir une seule petite banlieue desséchée de province. Quand ils auront introduit le système sanitaire américain, les techniques de motivation, le féminisme, et la production de masse à travers le Proche-Orient, le Moyen-Orient, l’Extrême-Orient, l’URSS, la pampa, el Gran Chaco, le bassin du Danube, l’Afrique Équatoriale, çà et là et à travers le pays Mumbo intérieur, le Gondwana, Lhasa et les villages du plus profond du Berkshire, comme nous serons heureux. En tout cas, cela devrait réduire les voyages. Il n’y aura plus nulle part où aller. Alors les gens iront (je pense) d’autant plus vite. Col[lie] Knox dit qu’1/8e de la population mondiale parle « anglais » et que c’est le plus grand groupe linguistique. Si cela est vrai, quelle fichue honte — moi, je dis. Puisse la malédiction de Babel frapper toutes leurs langues jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus dire que « bêê bêê ». Cela ne ferait pas une grande différence.

    Lettres, n°53 pp.99-100.

    Comment concilier la défiance totale de Tolkien dans le cours de l’histoire humaine et sa foi dans le Salut du Monde qui doit advenir, via l’Incarnation et la Résurrection, à l’intérieur de l’histoire ? Tel est le paradoxe que les participants de ce fuseau cherchent à résoudre.

    Thèmes

    • histoire / progrès (richesse)
    • machine / magie / technique / domination (pouvoir) / Mordor
    • Chute / (esprit du) Monde / Mal / (longue) défaite
    • Salut (guérison/béatitude) / Dieu (Christ/autorité/souveraineté) / Royaume (d’Arda/de Dieu) / victoire finale / Millenium
    • catholicisme / protestantisme

    Domaines

    • théologie / philosophie

    Références

    • « Lettres »
    • Bible / Ellul

    Lembas & miruvor

    Questionnement du fuseau

    Thomas Howard est professeur de litérature au St. John’s Seminary à Brighton (Massachusetts – USA). Converti au protestantisme évangélique, il fut l’ami de C.S. Lewis et expert de l’oeuvre de Charles Williams, tous deux membres du cercle des Inklings, avec Tolkien.

    T. Howard a été interviewé sur la “portée catholique du roman” où il assimile le lembas, la fiole de Galadriel, l’athelas et le mithril comme de « sacramentaux ».
    Y-a-t-il pertinence à faire l’analogie entre le lembas et l’hostie chrétienne ? C’est une des questions que pose Nikita.

    Thèmes

    • lembas / pain (de route/de vie) / bénédiction
    • eucharistie (hostie) / manne / Élie (gâteau/galette)
    • mortalité / immortalité

    Domaines

    • théologie / exégèse (biblique)

    Références

    • « Lettres »
    • Bible / Eliade

    Mythologie nordique

    Questionnement du fuseau

    Comment en connaître plus sur la “Matière” et la “Mythologie nordique” ?

    Titres de référence, livres pour enfants, bandes dessinées, romans, films et sources mythologiques qui ont pu inspirer JRR Tolkien, de nombreux entrées sont présentées dans ce véritable fuseau de “référence(s)”.

    Thèmes

    • matière islandaise / sagas (Völsunga/Völuspa/Sturlaug/Éric le Rouge) / vikings
    • matière scandinave / Edda (poétique/en prose) / Ases (Odin/Thor) / Vanes (Freyja) / Sturluson
    • matière finlandaise / Kalevala / Lönnrot (Rebourcet)
    • matière anglo-saxonne / Beowulf
    • littérature (jeunesse) / bande dessinée / film

    Domaines

    • mythologie (comparée)

    Références

    • « Beowulf » / « Finn et Hengest » / « Sigurd et Gudrún »
    • Boyer / Dumézil / Mills

    Narration dans l’Ainulindalë

    Questionnement du fuseau

    But when the Valar entered into Eä they were at first astounded and at a loss, for it was as if naught was yet made which they had seen in vision, and all was but on point to begin and yet unshaped, and it was dark. For the Great Music had been but the growth and flowering of thought in the Timeless Halls, and the Vision only a foreshowing; but now they had entered in at the beginning of Time, and the Valar perceived that the World had been but foreshadowed and foresung, and they must achieve it. So began their great labours in wastes unmeasured and unexplored, and in ages uncounted and forgotten, until in the Deeps of Time and in the midst of the vast halls of Eä there came to be that hour and that place where was made the habitation of the Children of Ilúvatar. And in this work the chief part was taken by Manwë and Aulë and Ulmo; but Melkor too was there from the first, and he meddled in all that was done, turning it if he might to his own desires and purposes; and he kindled great fires. When therefore Earth was yet young and full of flame Melkor coveted it, and he said to the other Valar: ‘This shall be my own kingdom; and I name it unto myself!’

    Silmarillion, « Ainulindalë »

    Pour nombre d’entre nous, l’Ainulindalë est certainement l’un des plus beaux textes de Tolkien, dont la lecture offre un plaisir toujours renouvelé. Si la beauté ne se démontre pas, « les mots diversement rangés font un divers sens, et les sens diversement rangés font divers effets » (Pascal).

    Cette discussion, en se proposant de cheminer au cœur du texte, de sa structure, et de l’agencement réfléchi et poétique de ses mots, tente de mettre à jour « les sens diversement rangés » du paragraphe ici mis en exergue.

    Thèmes

    • structure (ternaire/concentrique) du texte / triplication
    • Création / travaux (labeur)
    • royaume / seigneurie
    • Eru (Flamme Impérissable) / Enfants
    • Valar / amour (service/don de soi) / voix passive / liberté
    • Melkor (Marrisseur) / convoitise (feux) / voie active / Mal (péché/rébellion)

    Domaines

    • exégèse (poétique) / théologie

    Références

    • « Ainulindalë »
    • Bible

    Questionnement

    Questionnement du fuseau

    […] car les Elfes figurent certains aspects des Hommes, de leurs talents et de leurs désirs, incarnés dans mon petit monde [;] ils possèdent certaines libertés et certains pouvoirs que nous aimerions posséder, et la beauté, le danger et les douleurs liées à ces possessions se révèlent à travers eux […]

    Lettres, n°153 p.270.

    Partie d’une interrogation sur le fonctionnement des langues elfiques, la discussion de ce fuseau a amené ses participants à débattre de « l’humanité » des langues elfique : ayant été inventées par un homme, n’expriment-elles que des réalités humaines ? ou bien ne permettent-elles pas au contraire (ou aussi) d’exprimer une certaine part d’« in-humanité » ?

    Thèmes

    • conte (mythe) / enchantement (étoilé) / dissection (carnassier) / face (interne/externe)
    • subcréation (inspiration/imagination/invention) / flamme (divine)
    • humain / inhumain / elfique (idéal)
    • langue (signe/son/sens) / quenya (finnois/latin/grec) / sindarin (gallois)

    Domaines

    • linguistique (phonétique/sémantique)
    • philosophie (poétique)

    Références

    • « Lettres » / « du Conte de Fées » / « Beowulf » / « Dangweth Pengolod »

    Smith de Grand Wootton

    Questionnement du fuseau

    A propos de l’un des titres de Tolkien, “Smith of Wootton Major” (également paru sous le titre “Ferrant de Bourg-aux-Bois”) et de la Faërie qu’il suscite : Xav a été marqué par sa lecture.

    Depuis que je l’ai lue, je n’arrête pas de voir des faëries partout, et aussi des méchants Nokes, qui refusent de voir la réalité. Mes rêves sont hantés de Rois de Faërie, de fleurs en argent…

    Existe-t-il une cure de désintoxycation, ou simplement une explication : Tolkien ne voulait-il pas ouvrir ses yeux à l’humanité, n’avait-il pas vraiment eu une révélation de ce genre ?

    Un fuseau enchanté ?

    Thèmes

    • faërie / monde
    • recouvrement (contemplation) / appropriation
    • art / chant / beauté / bonté
    • don / transmission (héritage) / enfance
    • lumière / yeux / Elfes / étoile
    • Smith (Ferrant)

    Domaines

    • philosophie (poétique)

    Références

    • « du Conte de Fées (éd. étendue) » / « Smith (éd. étendue) » / « Le Dernier Navire »
    • « Bran » (Irlande) / « Tom le Poète » (Écosse) / Sôseki / Richelet

    Tarn Aeluin

    Questionnement du fuseau

    Tarn Aeluin : Lac de Dorthonion où Barahil et ses compagnons établirent leur refuge et où ils furent tués.

    Le Silmarillion, Christian Bourgois, Index : entrée “Tar Aeluin”.

    Tarn Aeluin ? Moraldandil s’interroge sur le mot Tarn : non pas d’origine sindarine, comme on aurait pu le croire, il s’agit en fait d’un terme anglais désignant un petit lac de montagne utilisé dans la toponymie du nord de l’Angleterre, particulièrement dans le Lake District. Si sa signification peut aisément être trouvée, reste la question de sa traduction en français, qui donne lieu ici à une longue discussion…

    Thèmes

    • Aeluin
    • lac / laquet / claret / étang
    • (sur-/sous-) traduction / sonance (résonance/consonance)
    • prose / poésie
    • Blea Tarn / Wordsworth
    • pierre des quatre comtés (English midlands) / pierre des trois quartiers (Comté)

    Domaines

    • linguistique (sémantique) / traduction / toponymie

    Références

    • « La route perdue »
    • Poe / Mounin

    Tolkien & Simonne d’Ardenne (Oxford-Liège-Oxford)

    Questionnement du fuseau

    Ce fuseau a été initié par J-M Beaupain (aka Pellucidar sur le forum)  et il est d’ailleurs l’un des principaux contributeurs. Le fuseau commence ainsi :

    L’élément déclencheur fut en fait cette phrase tirée de la biographie de J. Carpenter (décidément incontournable) dont je relisais certains passages récemment :

    En juillet il était allé à Dublin recevoir un Doctorat honoraire de l’université catholique d’Irlande. Il repartit en octobre recevoir un autre titre honoraire, à Liège, et ces occupations avec d’autres l’empêchèrent de travailler aux appendices.

    Tolkien , Une biographie, par Humphrey Carpenter p.245 (Presse Pocket éd.)

    Le liégeois curieux et tolkienophile que je suis essaya alors de se renseigner sur ce Doctorat Honoris Causa décerné à Tolkien en 1954 à l’Université de Liège. N’ayant rien trouvé de consistant sur leur site, contact est pris avec l’archiviste de l’ULg. Très cordialement, celle-ci proposa de me photocopier les quelques rares documents en sa possession, dont 3 courtes lettres du Professeur. C’est à cette occasion également que j’appris que, à l’origine de ce doctorat, il y a Simonne d’Ardenne.

    Il se trouvait qu’il avait fait la connaissance d’un autre philologue qui se révèla bon équipier. C’était Simonne d’Ardenne, une Belge qui avait étudié le moyen anglais avec lui à Oxford au début des années trente.
    Tolkien fut pour beaucoup dans l’édition qu’elle fit de la Vie et la Passion de Saint Juliene, un texte religieux du Moyen Age écrit dans le même dialecte qu’Ancrene Wisse. 

    Ibid., p. 160

    Thèmes

    • Université de Liège / Doctorat Honoris Causa
    • Simonne d’Ardenne
    • discours (présentation de Tolkien)
    • collaboration (universitaire) / amitié / famille (Priscillia) / photographies
    • lettres / dédicaces / épreuves
    • Norman Davis

    Domaines

    • biographie / correspondance
    • philologie (médiévale)
    • traduction

    Références

    • « Maître Gilles de Ham » / « le Hobbit » / « biographie » / « le Retour du Roi » / « Beowulf » / « Sire Gauvain » / « Losenger »
    • « Christ & Satan » / « Maxims II » / Flieger