Conférence – Pearl

Conférence – Pearl

Leo Carruthers, professeur émérite de l’université Paris-Sorbonne, publie aux Presses de Sorbonne Université la première traduction française de Pearl : un poème onirique anglais du XIVe siècle.

J.R.R. Tolkien travailla longtemps sur Pearl qui a inspiré des éléments de son œuvre de fiction. Il participa à une l’édition de référence de 1953 (publication posthume de son ami E.V. Gordon (1896-1938)) et traduisit ce poème en anglais moderne. Mais cette traduction a elle aussi été publiée à titre posthume (Sir Gawain and the Green Knight, Pearl, and Sir Orfeo, éditions Allen & Unwin, 1975)

Leo Carruthers, en rendant accessible ce poème près de sept siècles après son écriture, développe une théorie inédite sur ses origines, jusqu’à ce jour totalement méconnues… Elle sera présentée lors de la conférence, où il exposera également les enjeux d’une telle traduction.

La conférence sera suivie d’un verre de l’amitié et d’une séance de dédicaces.

La conférence est organisée par Sorbonne Université Presses.
Maison de la Recherche, amphithéâtre Molinié
28 rue Serpente 75006 Paris
Gratuit * sur inscription *

Conférence – La Création de la Terre du Milieu

Conférence – La Création de la Terre du Milieu

Bonjour à toutes et à tous,

Nouvelle actualité ce jour avec le partage des informations liées à la tenue d’une conférence le 25 mars prochain par Jean-Rodolphe Turlin, membre éminent de JRRVF.

J’y serai présent également en tant de spectateur.

Pour tous les détails et vous inscrire, voir plus bas.

A bientôt et, peut-être que nous aurons le plaisir de nous croiser là-bas ?
Cédric.

J’ai le plaisir de vous informer qu’une conférence exceptionnelle aura lieu le 25 mars 2024 à 19h30 à la Fabrique de Béthune. Cet événement, organisé en l’honneur du Tolkien Reading Day, mettra en lumière la passionnante thématique “Tolkien et la création de la Terre du Milieu”. La conférence sera animée par le talentueux Jean Rodolphe Turlin, expert en la matière.

Les deux clubs souhaitent partager cet événement avec la communauté locale pour faire connaître cette conférence à un public plus large.

Informations complémentaires :
– Date : 25 mars 2024
– Heure : 19h30
– Lieu : La Fabrique de Béthune
– Titre de la conférence : “Tolkien et la création de la Terre du Milieu”
– Prix d’entrée : 10€ (une consommation incluse) et 5€ pour les moins de 15 ans.
– Les bénéfices seront intégralement reversés à l’association Oser pour Béné.
– Lien pour s’inscrire : La Création de la Terre du Milieu (vente sur place possible).
– Page Facebook officielle.

Nous pensons que cette conférence offre une perspective unique et enrichissante pour les amateurs de littérature et de l’œuvre de J.R.R. Tolkien.

Informations sur la conférence

« J.R.R. Tolkien et la création de la Terre du Milieu »

J.R.R. Tolkien, le célèbre auteur du Hobbit et du Seigneur des Anneaux, est un écrivain à part dans l’histoire de la littérature. Il a composé tout au long de sa vie une grande œuvre de fiction dont le cinéma et la culture populaire se sont emparés depuis des années. Ses principaux romans et de nombreux récits moins connus se déroulent dans les paysages merveilleux et périlleux de la Terre du Milieu, un monde qui ressemble beaucoup au nôtre, mais avec davantage de féerie.
Jean-Rodolphe Turlin vous propose, à l’occasion d’une présentation suivie d’un échange avec le public, de partir à la découverte de cet univers et de son créateur.

A propos de Jean-Rodolphe Turlin

Auteur et conférencier, Jean-Rodolphe Turlin est un lecteur et un admirateur de longue date de l’œuvre de J.R.R. Tolkien. Spécialiste de la géographie imaginaire du Pays des Hobbits, la Comté du Seigneur des Anneaux, il a signé de nombreux articles et essais sur l’œuvre de Tolkien depuis le début des années 2000. Son livre Promenades au Pays des Hobbits, aujourd’hui épuisé, est paru aux éditions Terre de Brume en 2012.
Il a également contribué au Dictionnaire Tolkien (Bragelonne 2019, réédité en 2024), ainsi qu’aux livres collectifs Tolkien, Le Façonnement d’un Monde, Volume 2 (Dragon de Brume, 2014), Le Monde des Hobbits (Pré aux Clercs, 2014) et Tolkien et l’Antiquité (Classiques Garnier , 2024). »

Tolkien et l’Antiquité, dirigé par Dimitri Maillard.

Tolkien et l’Antiquité, dirigé par Dimitri Maillard.

En juin 2022 se déroulait un colloque intitulé Tolkien et l’Antiquité : les Antiquités de la Terre du Milieu, organisé par Dimitri Maillard (membre de l’association Tolkiendil) à la Sorbonne et à l’INHA à Paris.
Fruit d’un travail collaboratif soutenu et inscrit dans la durée, les actes de ce colloque seront publiés le 14 février prochain par les éditions Classiques Garnier sous le titre Tolkien et l’antiquité – Passé et antiquités en Terre du Milieu.

La table des matières est alléchante :

Dimitri Maillard : Introduction, l’Antiquité et la Terre du Milieu, deux mondes « autres » ;
– Première partie, UN ÂGE OU DES ÂGES ANTIQUES
Leo Carruthers : Le Troisième Âge comme Medium Ævum. Des Âges de la Terre du Milieu à « nos Jours » ;
Christopher Chinn, Phoebe Thompson : The Vergilian Golden Age in Tolkien’s Legendarium ;
– Deuxième partie, ÉVOCATIONS SENSIBLES D’UN PASSÉ ANTIQUE
Benjamin Eldon Stevens : “All… that walk the world in these after-days”. Classical Receptions as Gothic “Haunting” in J. R. R. Tolkien ;
Damien Bador : La langue de la connaissance. L’influence du latin sur le quenya de J. R. R. Tolkien ;
Jean-Rodolphe Turlin : Vestiges de l’Antiquité chez les Hobbits ;
– Troisième partie, ÈRES ET EMPIRES ANTIQUES
Thibaud Nicolas : De Babylone à Númenor. La réception de l’Antiquité proche-orientale et l’usage des sources akkadiennes dans l’oeuvre de J. R. R Tolkien ;
Maxime Emion : Rome en Terre du Milieu. Échos d’un passé à venir ;
Charles Delattre : Velléda et Galadriel, les Antiquités de Chateaubriand et Tolkien.

Deux éditions seront disponibles une brochée (couverture jaune classique) et une reliée (couverture rouge).

Rendez-vous sur le forum pour en discuter !

Jacques Ellul, avec J.R.R. Tolkien : la puissance ou la liberté

Jacques Ellul, avec J.R.R. Tolkien : la puissance ou la liberté

(c) Pamela Chandler (1966)

Jacques Ellul,
avec J.R.R. Tolkien :
la puissance ou la liberté

École doctorale « Cultures et Sociétés »
Université Paris-Est Créteil

présentée et soutenue publiquement par
Jean-Philippe Qadri
le 29 novembre 2023

sous la direction de
Vincent Ferré

Ce mercredi 29 novembre 2023 s’est tenue à l’Université de Créteil la soutenance, par Jean-Philippe Qadri, de sa thèse de doctorat sur travaux en littérature comparée : Jacques Ellul, avec J.R.R. Tolkien : la puissance ou la liberté.

Cette thèse s’appuie notamment sur quatre essais publiés en 2016 dans Pour la gloire de ce monde. Recouvrements et consolations en Terre du Milieu, ainsi que sur une anthologie de textes de Jacques Ellul édités en 2019 et pour moitié inédits jusqu’alors, Vivre et penser la liberté. À partir de ces travaux, l’œuvre sociologique et théologique d’Ellul est revisitée « avec » celle, littéraire, de Tolkien sous l’angle particulier de la dialectique entre la puissance et la liberté.

Jean-Philippe Qadri montre comment, « chez les deux auteurs chrétiens, la parole, le mythe et la fonction symbolique du langage apparaissent comme constitutifs de l’homme et de la société », et constituent les lieux privilégiés à partir desquels penser notre monde actuel, en particulier la fatalité technicienne de notre époque : l’accumulation de puissance a pour corollaire l’aliénation de notre liberté. Par la même occasion, la comparaison entre les deux auteurs montre que l’œuvre du professeur d’Oxford, trop rapidement rangée dans la catégorie dite « littérature d’évasion », mérite d’être considérée dans sa composante éthique. Vice versa, ce travail comparatiste novateur montre la fécondité de la composante esthétique de l’œuvre du penseur bordelais, ne serait-ce que pour saisir l’articulation entre son versant théologique et son versant sociologique (*).

Les membres de JRRVF joignent leurs félicitations à celles du jury. Et rendent hommage aux trésors  de connaissances généreusement partagés avec eux par l’auteur de la thèse, dont le cheminement n’est pas sans rappeler une certaine Route :

La Route se poursuit sans fin
Qui a commencé à ma porte
Et depuis m’a conduit si loin.
Je la suis où qu’elle m’emporte
Avide comme au premier jour,
Jusqu’à la prochaine croisée
Où se rencontrent maints parcours.
Puis où encore ? Je ne sais.
(La Fraternité de l’Anneau, p. 57)

Si nous ne savons, pas plus que l’auteur, où elle l’emporte, les habitués de JRRVF (mentionné à plusieurs reprises lors de la soutenance) se souviendront où elle a commencé. Et ils lui sont reconnaissants d’avoir été invités à être de ses compagnons.

Ils joignent leurs louanges — a laita sé ! — à celles de Vincent Ferré qui, lors de cette soutenance, a tenu à saluer la générosité intellectuelle du doctorant. Et souligné avec émotion l’une des pointes de son travail — de son œuvre :

Alors qu’Éowyn lui défend de s’approcher du roi Théoden, son oncle mortellement blessé, le Roi-Sorcier réplique : « M’entraver, moi ? Pauvre fou. Aucun homme vivant ne le peut ! ». […] 

Mais alors, à quoi reconnaît-on un homme vivant ? La question est posée à l’occasion d’une scène de bataille sanglante, alors que le vieux roi Théoden est à l’agonie, gisant sous le cadavre de son cheval. Face au Roi-Sorcier se trouve donc représenté symboliquement l’ensemble des inadaptés au royaume à venir de Sauron : les vieillards, les femmes, les agonisants, les jeunes et mêmes les personnes invalides (handicapés physiquement, diminuées intellectuellement ou affaiblies psychologiquement) puisque les Hobbits sont aussi appelés Periain, c’est-à-dire Demi-Hommes. On reconnaît donc la communauté des personnes typiquement impuissantes ou estimées telles face à la puissance nue. Le Roi-Sorcier, lui, symbolise donc à la fois le désespoir face à une puissance en apparence inexorable et l’homme dépossédé de sa propre humanité par la puissance qu’il utilise – cette humanité faite de fragilité, de larmes et de compassion – et qui la redécouvre pour sa propre perte en ce qu’il méprise le plus souvent : une jeune Femme, un Enfant et un Vieillard.

La prophétie de Glorfindel posait une nouvelle énigme au lecteur : comment un homme peut-il surmonter le désespoir ? Sur les Champs du Pellenor, comme sous le toit de Bombadil, la réponse est identique : par l’amour d’un homme vivant pour son prochain, que ce soit dans la communion et la joie (Frodo, Baie d’Or et Tom Bombadil) ou dans la solidarité dans l’épreuve (Merry, Éowyn, Théoden).

(*) On (re)découvre ainsi non seulement Silences et Oratorio, deux recueils de poésies posthumes, mais également treize poèmes publiés en 1973, 1977 et 1988 sous le pseudonyme de Yann Veoulay dans les revues Foi & Vie et Prier.

à bientôt pour d’autres nouveautés et commentaires sur JRRVF,
Jérome Sainton.
Nouvelle publication du Dragon de Brume

Nouvelle publication du Dragon de Brume

on some starsLe Dragon de Brume, association fondée en 2010 et bien connue des lecteurs de JRRVF, propose des essais passionnants sur la Terre du Milieu de J. R. R. Tolkien.

Ces essais sont mis à disposition des lecteurs francophones par des spécialistes et des passionnés.

Le catalogue de l’association, disponible à cette page, a également vocation à intégrer des œuvres de fiction inscrites dans le genre fantastique.

Souhaitant partager plus largement certains des travaux sur la Terre du Milieu déjà publiés dans de précédents recueils, le Dragon de Brume propose aujourd’hui des traductions dans la langue de Tolkien.

Le recueil d’essais On some stars, flowers & places in Middle-earth, est ainsi, pour reprendre la formule du Dragon de Brume, un premier pas dans cette direction.

Certains des essais, devenus des classiques de la collection du Dragon de Brume, connaissent ainsi une nouvelle vie sous les titres On the lost tale of Mercury ou On a dishevelled dryad, avec quelques mises à jour et notes augmentées.

Il est possible de commander ce volume sur la boutique en ligne du Dragon de Brume sur Lulu.com. Mais celui-ci est intégralement accessible en PDF.

 

 

Édition augmentée des Lettres de J.R.R. Tolkien

Édition augmentée des Lettres de J.R.R. Tolkien

(c) Crédit photo : HarperCollins
Bonjour à toutes et à tous,
 
Une nouvelle édition de l’ouvrage The Letters of J.R.R. Tolkien a été publiée le 9 novembre par l’éditeur anglais HarperCollins.
Cette édition a été révisée et augmentée. Elle correspond à une sélection de plus de 500 lettres de l’auteur du Seigneur des Anneaux, là où la précédente édition établie en 1981 par Humphrey Carpenter et Christopher Tolkien présentait 354 lettres ou extraits de lettres, donnant déjà un bel aperçu de l’abondante correspondance de J.R.R. Tolkien tout au long de sa vie.
 
À cette occasion, JRRVF œuvre à mieux vous faire connaître cette nouvelle édition et poursuit le travail entamé sur les Lettres déjà disponible sur JRRVF.
Notamment, nouveaux résumés et éléments d’index vous seront proposés ces prochaines semaines et mois pour mieux appréhender, et utiliser, cette somme de correspondance d’une richesse remarquable.
 
Si le cœur vous en dit et voulez participer à cette initiative, n’hésitez à nous contacter.
Jean-Rodolphe, Jérôme, Cédric.