Introduction

Premier livre publié par Tolkien, Le Hobbit a connu le succès et connaît encore le succès que l’on sait.
Le Hobbit, c’est bien sûr l’apparition sur la Terre du Milieu de ce peuple remarquable que sont les Hobbits et les aventures du plus éminent d’entre eux, Bilbo. Mais Le Hobbit pose également les bases du Légendaire de Tolkien au travers, entre autres, des Nains, des Elfes et du sombre Nécromancien.

Alors, avant de lire les essais qui peuvent être consacrés à ce titre sur le site, vous pouvez le découvrir en lisant ce résumé et/ou vous rafraîchir la mémoire.

Note aux collégiens et autres étudiants : cette page est très fréquemment visitée par celles et ceux en quête d’un résumé du Hobbit. Pour, j’imagine, s’éviter une lecture 😉 Vous êtes donc sur la bonne page mais, tout de même, je ne saurais trop vous conseiller de lire le livre. Vous pourriez bien “attraper le virus Tolkien”, et ça, ça pourrait vous être une grande satisfaction.

À propos de la traduction

Tout comme Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit a connu une nouvelle traduction (en 2012) par Daniel Lauzon.

Si, évidemment, cette nouvelle traduction raconte la même histoire que celle de Francis Ledoux (le premier traducteur du Hobbit, en 1969), les styles différent. C’est notamment le cas des poèmes et chansons où les deux approches des traductions n’ont pas la même philosophie.

Mais outre le style, notamment pour des raisons de droits d’auteurs attachés à la traduction de F. Ledoux, la dernière traduction revoit les noms des personnages et lieux. C’est un changement important pour les anciens lecteurs du Hobbit et du Seigneur des Anneaux qui ont vu le nom, par exemple, de Frodon Sacquet se muer en un Frodon Bessac. A l’inverse, ce sont les récents lecteurs qui trouveront des références ici et là dans la littérature (et sur JRRVF) à un certain Frodon Sacquet, alors qu’ils le connaissent sous Bessac, qui pourront être surpris. Vous êtres donc prévenus 😉

Les changements apportés sont plus larges encore comme on peut le voir dans la table des matières que je donne ci-après dans l’ancienne et la nouvelle traduction. Mais comme je le disais plus haut, la traduction est différente, le sens identique, le plaisir toujours là.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin que ce simple résumé, n’hésitez pas à consulter les pages Bilbo le Hobbit et Articles & Essais sur le site.

Enfin, pour en discuter avec d’autres lecteurs ou poser vos questions, le forum est l’endroit idéal.

Table des matières

(traduction par Francis Ledoux,  1969)

I. Une réception inattendue
II. Grillade de mouton
III. Courte pause
IV. Dans la montagne et sous la montagne
V. Énigmes dans l’obscurité
VI. De Charybde en Scylla
VII. Un curieux logis
VIII. Mouches et araignées
IX. Tonneaux en liberté
X. Un chaleureux accueil
XI. Au seuil de la porte
XII. Information secrète
XIII. Sorties
XIV. Feu et eau
XV. Les nuages s’accumulent
XVI. Un voleur dans la nuit
XVII. Les nuées éclatent
XVIII. Le voyage de retour
XIX. La dernière étape

(traduction par Daniel Lauzon, 2012)

I. Une fête inattendue
II. Rôti de mouton
III. Une brève halte
IV. Sur la colline et sous la colline
V. Énigmes dans le noir
VI. Tombés de la poêle dans le feu
VII. Une étrange demeure
VIII. Mouches et araignées
IX. Treize tonneaux à la dérive
X. Un chaleureux accueil
XI. Sur le seuil
XII. Des nouvelles de l’intérieur
XIII. Une absence remarquée
XIV. Feu et eau
XV. L’orage se prépare
XVI. Un voleur dans la nuit
XVII. L’orage éclate
XVIII. Le voyage de retour
XIX. La dernière étape

Résumé du Hobbit

Dans ce livre est conté l’histoire de Bilbo Sacquet, Hobbit aventureux (à la différence du reste des Hobbits). Celui-ci reçut un jour la visite de Gandalf le magicien, accompagné de Thorin Oakenshield (chef très important parmi les nains) et de sa troupe constituée de 13 joyeux nains.

Bilbo, séduit par l’idée de découvrir le monde, accepta la mission que lui proposait Thorin : récupérer le trésor des aïeux du nain , perdu lors de la terrible attaque de Smaug le dragon. Ainsi, un beau matin, les 14 nains, Bilbo et Gandalf partirent en direction de l’Ancien Royaume sous la Montagne des nains d’Erebor. Mais ce royaume se trouvait loin , et de grands dangers jalonnaient la route pour s’y rendre.
Ainsi ils durent bien vite affronter de terribles difficultés. Ils furent d’abord capturés par 3 trolls, créatures d’une grande bêtise, mais d’une force terrible. C’est d’ailleurs la stupidité des trolls et la sagacité de Gandalf qui sauva nos héros.

Apres cette première aventure, ils chevauchèrent encore bien des jours avant d’atteindre la vallée cachée de Imladris où réside Elrond, le demi-elfe, dans la Dernière Maison Simple de l’Est. A l’émerveillement de Bilbo, il y rencontra de nombreux elfes et devint ainsi leur ami. Après une longue période de repos, nos aventuriers décidèrent enfin de repartir.
Avant de pouvoir accéder à la région d’Erebor, deux périls majeurs les attendaient : les Monts Brumeux et les êtres peuplant ces lieux : les orcs et les géants. Un soir, alors qu’ils traversaient les montagnes, la compagnie trouva une caverne où s’abriter. Bien contents de trouver un endroit sec pour dormir, ils décidèrent de la visiter entièrement. Grave erreur ! A peine endormis, ils furent enlevés par une horde de gobelins (= orcs). Seul Gandalf put s’échapper, et heureusement pour Bilbo et les nains, celui-ci avait plus d’un tour dans son sac. Une fois de plus, il les sauva, mais lors de leur fuite, Bilbo se perdit et tomba dans l’antre de Golum le maudit. Après une confrontation à grands coups d’énigmes et devinettes, Bilbo put s’échapper grâce à la découverte d’un anneau magique qui rendait invisible son porteur. Ensuite, par chance, il parvint à retrouver ses compagnons. Mais le soir même, ils furent attaqués par une meute de loups maléfiques et ils durent se réfugier dans des arbres. Malheureusement pour nos héros, les orcs arrivèrent (un sombre pacte liait les loups aux orcs !), et ils mirent le feu aux arbres dans lesquels la compagnie avait trouvé refuge. C’est in extremis, grâce à l’intervention d’aigles géants qu’ils furent sauver. Les aigles attrapèrent les nains, Bilbo et Gandalf dans leurs serres et ils les emmenèrent au sommet des montagnes dans leurs aires. C’est ainsi que Gandalf se lia d’amitié avec Gwaihir, Roi de tous les aigles à l’Est de la mer. Le lendemain, ils furent transportés au Carrock , lieu de résidence des Beornides et de leur chef Beorn. Là, ils reçurent l’hospitalité et ils purent se reposer. Mais nos héros n’avaient pas oublié leur quête et ils repartirent bientôt.

Ils entamèrent alors la traversée de Mirkwook (la forêt noire), sans Gandalf qui avait d’importantes et mystérieuses affaires a traiter. Là, ils se perdirent bien vite et durent combattre des araignées géantes et des arbres hostiles. Mais ils parvinrent à surmonter ces obstacles. A peine remis de leur émotions, ils furent tous capturés par des elfes, sujets de Thranduil. Seul Bilbo parvint à leur échapper grâce à son anneau magique qui le rendait invisible (anneau trouvé chez Golum). Après un long emprisonnement, les nains furent délivrés par Bilbo qui devint ainsi leur hobbit préféré. Ils s’enfuirent, cachés dans des tonneaux, par la rivière souterraine coulant sous le palais du roi elfe. Ainsi, après un périple riche en dangers, ils arrivèrent au terme de leur quête : Reconquérir le trésor perdu des nains.

Ils purent pénétrer dans les anciens palais des nains grâce à une porte secrète taillée dans le roc. Puis, Bilbo, grâce à son anneau magique, put voler au dragon Smaug une magnifique jarre en or qu’il ramena aux nains. Ce fut la liesse, mais leur joie fut de courte durée. Smaug, dès son réveil, constata la disparition de la jarre. Il se mit alors dans une colère effroyable, à faire peur à Melkor lui-même ! Il fondit tel une tempête de feu sur la ville voisine nommée Esgaroth, croyant que le voleur de jarre était l’un des villageois. Ceux-ci furent pris au dépourvu par la violence de l’attaque, mais Barde, le descendant d’anciens rois et archer émérite, tua Smaug d’une flèche qui transperça le coeur du monstre. Les habitants d’Esgaroth, malgré tout, avaient beaucoup souffert : ils n’avaient plus de maisons, leur ville était en feu. Pourtant ils ne perdirent pas courage. Le dragon était mort. Ils pourraient s’emparer du fabuleux trésor. Ainsi, les hommes et les elfes, qui avaient eu la même idée, partirent pour le mont Erebor et ses cavernes maintenant sombres sans la lueur rougeoyante de Smaug. Quand hommes, elfes et nains se rencontrèrent pour parlementer et se partager le trésor, Thorin ébloui et rendu fou par les richesse jeta les négociateurs hors de son palais d’Erebor comme de vulgaires mendiants. ” Maudits soient les nains à la nuque roide !”, dirent les parlementaires. Les hommes et les elfes déclarèrent un siège sur la montage solitaire d’Erebor. Cependant, Thorin, grâce a l’aide des oiseaux, put appeler en renfort son lointain cousin Dain Ironfoot. Celui ci arriva au bout de quelques jours accompagné d’une forte troupe de nains armés et déterminés à rompre le siège. Mais, au début même de cette bataille, la mêlée devint d’un coup plus complexe. Une immense armée d’orcs et de loups arriva. Les orcs, ennemis de toutes les races libres, avaient oublié leur querelles intestines et ils s’étaient alliés pour combattre l’immense armée composée d’hommes, de nains et d’elfes. La bataille fit rage longtemps : d’un coté les orcs et les loups animés par une haine féroce et de l’autre, les hommes, les nains et les elfes associés pour obtenir la victoire de la liberté et de la vie. Même Beorn, transformé en ourse immense, intervint et tua le grand chef des orcs des Monts Brumeux, son ennemi mortel. A la nuit tombée, tous les orcs étaient morts, mais les gens libres avaient été aussi durement éprouvés : Thorin, ainsi que 5 autres des nains, étaient morts, de nombreux elfes était tombés aussi. Néanmoins, Bilbo et Gandalf (revenu pour la bataille) avaient survécu. Le trésor fut finalement partagé équitablement, et Bilbo rentra chez lui avec une grande fortune.

Mais son bien le plus précieux était, en vérité, l’anneau magique mais il n’en savait encore rien. Ceci est une autre aventure. Lisez Le Seigneur des Anneaux et vous en saurez plus !

Résumé du Hobbit (version 2019)

I. Une fête inattendue

Ce chapitre voit l’apparition de l’ensemble des héros du Hobbit.
Bilbo tout d’abord, éminent représentant de l’espèce des Hobbits, puis vient Gandalf le Magicien à la recherche d’un hobbit prêt à partir à l’aventure. Ce que refuse d’emblée Bilbo : un hobbit est d’ordinaire casanier et ne saurait partir à l’aventure…
Malgré cela, ce ne sont pas moins de treize nains, mené par Thorin Lécudechesne, qui vinrent frapper à la porte de Bilbo (sur les indications discrètes de Gandalf…) et de s’inviter par la même occasion à un solide repas.
De fil en aiguille, Bilbo découvre que les nains attendent de lui, en sa qualité de cambrioleur (là aussi, Gandalf aura suggéré que Bilbo était un spécialiste de la cambriole…) de les aider à récupérer un trésor… gardé par un terrible… dragon, nommé Smaug.

II. Rôti de mouton

à suivre…

18 Comments
  1. Anonyme

    votre site est genial continuez comme ca

    • Merci beaucoup, et à bientôt j’espère !

  2. Lorraine

    Oui c’est pas mal et une option un peu plus détaillé serait bien aussi. Moi qui suis une élève qui lit lentement c’est très pratique.

    • Je te remercie car tu m’a sauver la vie je devais lire le livre pour demain mais je ne l’avais pas commencer et ce résumer incroyable me garantie une note pas mal
      Tu est le (la) meilleur(e)

      • J’espère quand même que tu liras le livre une fois l’obligation scolaire passée 😉

        Cédric.

  3. Anonyme

    Mouai peut faire mieu

    • Je partage 🙂 A l’occasion, je publierai un nouveau résumé.

  4. Jean

    Merci bon résumé continuer comme ça .

  5. Anonyme

    tu peut faire mieux

  6. Anonyme

    Pas mal mais je n’ai pas lu le livre donc je ne peut point jugé meme si une version plus detailler aurait etait pas mal mais c plutôt pratique pour les élèves comme moi qui n’aime pas lire
    Beau boulot!

  7. Anonyme

    franchement bravo félicitation vous êtes parfait ce résumer est nickel

  8. lia

    c’est un super résumer cependant le nom de famille de bilbo est besac et non saquet 😉

  9. lena

    j’espère que sa m’aidera pour mon contrôle étant donne que je n’ai pas lut le livre

    • Anonyme

      t dans la moise Lena bonne chance

  10. Sarafine Smeet

    Pas mal c’est bien expliqué mais peut fairé mieux

  11. Anonyme

    Trésor bon résumé bravo

  12. ayman

    cool Maintenant je sais l’Histoire du Hobbit

Leave Comment

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.