De l’avis général de ceux qui étudient les langues elfiques, l’appendice linguistique du Silmarillion, compilé par Christopher Tolkien (sous le titre Elements in Quenya and Sindarin Names) est d’un usage délicat. En effet, Christopher Tolkien n’indique pratiquement jamais si un mot appartient à la langue quenya des Hauts Elfes ou au sindarin des Elfes Gris. A plusieurs reprises, certaines racines primitive peuvent passer pour des mots valides de ces langues, tant la formulation des entrées est évasives. En outre, quelques formes sont contestables, le compilateur ayant puisé ses informations dans des écrits linguistiques parfois séparés de plusieurs années. Enfin, quelques mots sindarins sont donnés sans autre forme de procès sous leur forme mutée, avec leur consonne initiale modifiée pour des motifs phonologiques et grammaticaux propres à cette langue…

Pour toutes ces raisons, le lecteur anglophone qui souhaite appréhender les langues elfiques à partir de ce seul appendice est confronté à un document relativement difficile d’accès, prompt à provoquer des erreurs d’interprétation. Cela dit, quand on sait quels ajustements il faut lui appliquer, cet appendice reste un outil de travail intéressant. Même si nous avons semblé critiquer le travail de Christopher Tolkien dans les lignes qui précèdent, nous devons convenir que l’appendice remplit honorablement la fonction première qui lui était assignée : permettre l’interprétation des noms propres du récit, sans avoir la prétention de constituer un véritable dictionnaire

Malheureusement pour le lecteur francophone, la situation est tout autre. Le nombre de coquilles typographiques est si important dans la traduction française qu’elle est à proprement parler inutilisable. Cet article tente de redresser la barre en indiquant toutes les erreurs que nous avons relevées. Malgré toute notre bonne volonté, nous ne saurions affirmer qu’il couvre exhaustivement tous les problèmes de la version française. En particulier, nous n’avons pas cherché à rectifier la formulation de certaines entrées, qui sans s’éloigner fondamentalement de la version originale, y ont parfois perdu en clarté. Une nouvelle traduction de l’appendice n’est pas probablement pas envisageable (ni même de notre ressort) ; du reste, il existe aujourd’hui d’excellents dictionnaires elfiques qui combleront davantage les attentes des lecteurs désireux d’en savoir plus.

EDITIONS DE REFERENCE

L’édition française qui a servi de base à ce recensement de coquilles est celle de Presse Pocket (n°2276), ISBN 2-266-01435-8 (copyright possédé par Christian Bourgois, 1978). Elle se base sur la première édition de George Allen & Unwin, 1977.

L’édition anglaise utilisée comme référence est celle d’HarperCollins Publishers, 1991 (réimpression de la seconde édition George Allen & Unwin, 1983), ISBN 0-261-10244-3. Une nouvelle édition, révisée et corrigée, a été publiée 1999. A une exception près, elle n’a pas été utilisée ici.

TIRETS OUBLIES

Des tirets manquent dans la version françaises, laissant à penser que certaines formes constituent des mots complets alors qu’il ne s’agit que de préfixes ou de radicaux :

[r1] Entrée aglar, la racine est kal- (et non kal).
[r2] Entrée fin : le tiret manque dans le libellé même de l’entrée (à rectifier en fin-).
[r3] Entrée os(t), pour l’étymologie de Nargothrond, il faut lire Narog-ost-rond et non Nargosost-rond avec une faute de typographie (Nargo~) et des tirets manquants. Dans mon édition le second tiret est à la fin d’une ligne, s’assurer qu’il n’est pas uniquement provoqué par une césure… Aussi répertorié en [t25].
[r4] Entrée quen : le tiret manque dans le libellé (à rectifier en quen-). D’ailleurs, il manque aussi la seconde forme de l’entrée, à savoir quet-. Voir [m3] à ce sujet, et se reporter aussi à [t28] pour d’autres coquilles…
[r5] Entrée ran, à rectifier en ran-.
[r6] Entrée val, à rectifier en val-.

 

COQUILLES TYPOGRAPHIQUES

Diverses fautes de typographie émaillent le texte.

[t1] Entrée aina, il faut évidemment lire Ainulindalë (au lieu d’Ainulaindalë).
[t2] Entrée an(d), le terme Angerthas (angl. “long rune-rows”) est traduit par “longues rangées de dunes”. A rectifier en “runes”, évidemment.
[t3] Entrée andúnë, une virgule est mal placée ; lire Henneth Annûn (au lieu de Henneth, Annûn). Pour cette entrée, voir aussi [a3].
[t4] Entrée ar(a)-, rectifier Argonath (au lieu d’Aronath). Voir aussi [a4].
[t5] Entrée bar, insérer une lettre est manquante: Mar-nu-Falmar (au lieu de Mar-n-Falmar).
[t6] Entrée calen, rectifier Calenardhon et Pinnath Gelin (au lieu de Calenhardon, Pinnath Gelio).
[t7] Entrée caran, lire Caradhras (au lieu de Cardhras). Voir aussi [a8].
[t8] Entrée coron, lire Coron Oiolairë (et non Coron Diolairë).
[t9] Entrée cuivië, rectifier Cuiviénen et Firn (au lieu de Cuivénen, Firni).
[t10] Entrée cul-, corriger Culúrien (et non Culurian). C’est une double erreur de typographie et d’accentuation, aussi répertoriée en [a11].
[t11] Entrée curu, corriger Curunír (au lieu de Curumír).
[t12] Entrée dagor, rectifier Glaurunga (au lieu de Glauraunga).
[t13] Entrée dûr, corriger Caragdûr (au lieu de Cargadûr).
[t14] Entrée êl, le mot elfique ele (en italique dans la version anglaise) se trouve remplacé par le pronom personnel “elle” (sans italique). Rectifier “D’après les légendes elfes, ele était au départ une exclamation […]”.
[t15] Entrée gor, rectifier goroth au lieu de gortoth.
[t16] Entrée hini, retirer une virgule mal placée : Narn i Hîn Húrin (au lieu de Narn i Hîn, Húrin). Voir aussi [a22] pour d’autres erreurs d’accentuation (cette entrée est d’ailleurs híni).
[t17] Entrée ilm-, lire Ilmarë, Manwë (et non Ulmarë, Manuwë).
[t18] Entrée kal-, dans la dernière phrase lire calen et non calan. Voir aussi [a25].
[t19] Entrée lin- (2), rectifier Ered Lindon (au lieu de Erejo, Lindon – double erreur avec coquille et virgule mal placée). Voir aussi [a33].
[t20] Entrée lómë : l’entrée correcte est londë, voir [m1] pour la veritable entrée lómë, dont la définition a été oubliée dans la version française. Corriger aussi Mithlond (au lieu de Mithrond).
[t21] Entrée mal-, lire Cormallen (au lieu de Carmallen).
[t22] Entrée mîr, corriger Elemmírë avec deux m et un accent sur le i (double erreur, voir [a39]).
[t23] Entrée nen, corriger Cuiviénen en insérant le i manquant.
[t24] Entrée orod, virgule mal placée venant couper un nom de lieu : rectifer Ered Lindon (au lieu de Ered, Lindon).
[t25] Entrée os(t), échange de lettres. Voir [r3] pour le détail des corrections.
[t26] Entrée palan, rectifier Palantíri (au lieu de palatiri, avec une triple erreur – majuscule, n, et accent). Aussi repertoriée en [a43] (pour l’accent).
[t27] Entrée pel-, rectifier Ephel Dúath (au lieu de ~ Duarth, faute d’accent [a44] et coquille).
[t28] Entrée quen (voir aussi [m3] et [r4]), rectifier deux coquilles : Calaquendi (et non Calquendi) et beth “mot” (et non “les mots” au pluriel).
[t29] Entrée rauko, lire Valaraukar (au lieu de Valarankar).
[t30] Entrée ril, lire Andúril au lieu d’Enduril… L’accent manquant est aussi répertorié en [a45].
[t31] Entrée ris, lire Oakenshield (et non Dakenshield).
[t32] Entrée roch, “donné par Arwen” (et non … Aewen).
[t33] Entrée sil-, lire Belthil (et non Bethil).
[t34] Entrée thang, lire “un château au Mordor” (et non “de” et “Mondor”).
[t35] Entrée tum, rectifier tumbo (et non lumbo). Voir aussi [x5].
[t36] Entrée uial, lire Nenuial (et non Nennial).

PROBLEMES D’ACCENTUATION

La traduction française semble avoir de gros problèmes avec l’accentuation de l’elfique. Les accents sont très souvent absents, et parfois mal placés.

[a1] Entrée alda, rectifier Aldudénië (au lieu d’Aldudenië)
[a2] Entrée amarth, rectifier Úmarth (au lieu d’Umarth)
[a3] Entrée andúnë, rectifier Andúnië, Annúminas, númen (et non Andunië, Annuminas, numen). Pour cette entrée, voir aussi [t3].
[a4] Entrée ar(a)-, lire Aranrúth (et non Aranruth). Voir aussi [t4].
[a5] Entrée atar, rectifier Atanatári (et non atanatari).
[a6] Entrée cam, la racine est kambâ (et non kamba).
[a7] Entrée carak-, lire Udûn (au lieu d’Udun).
[a8] Entrée caran, corriger Carnimírië (à la place de Carnimirie). Voir aussi [t7].
[a9] Entrée celeb, rectifier quárë (au lieu de quarë).
[a10] Entrée , tous les exemples sont mal accentués. Lire Cúthalion, Dor Cúarthol, Laer Cú Beleg (au lieu de Cuthalion, Cuarthol, Laer Cu Beleg).
[a11] Entrée cul-, se reporter à [t10] pour une double erreur d’accentuation et de typographie.
[a12] Entrée del, rectifier Deldúwath (au lieu de Delduwath).
[a13] Entrée dîn, rectifier à deux reprises Dínen (au lieu de Dînen – pour une fois que des accents sont présents dans la version française, ce ne sont pas les bons !)
[a14] Entrée dôr, corriger nórë, Valinórë, Númen(n)órë (au lieu de norë, Valinorë, Númen(n)orë).
[a15] Entrée ëar, corriger Eärrámë (au lieu d’Eärramë).
[a16] Entrée glin : le libellé de l’entrée est incorrect, à rectifier en glîn.
[a17] Entrée gûl, rectifier nólë (au lieu de nolë).
[a18] Entrée gwaith, rectifier Gwaith-i-Mírdain (au lieu de ~Mirdain).
[a19] Entrée gwath, rectifier Deldúwath, Ephel Dúath, Gwathló (au lieu de Delduwath, Ephel Duath, Gwathlo).
[a20] Entrée hadhod, lire Khazâd (au lieu de Khazad).
[a21] Entrée heru, lire Herunúmen, hîr, híril et Hírilorn (tous sans le moindre accent en version française…).
[a22] Entrée hini, rectifier le libellé même de l’entrée en híni, et rectifier aussi Eruhíni (au lieu de Eruhíni). Voir [t16] pour une autre coquille typographique.
[a23] Entrée hîth, lire Hísilómë, hísië et Hísimë (au lieu de Hisilomë, hisië, Hisimë).
[a24] Entrée iluvë, à rectifier en ilúvë.
[a25] Entrée kal-, corriger l’accentuation de Al(a)táriel (au lieu de Al(a)tariel). Voir aussi [t18].
[a26] Entrée kano, à rectifier en káno.
[a27] Entrée kel-, corriger ehtelë (et non ehtele).
[a28] Entrée kemen, corriger Kementári (au lieu de Kementari).
[a29] Entrée khil-, corriger Hildórien (au lieu de Hildorien).
[a30] Entrée kir-, la version française donne Ciryon contre Círyon dans la version anglaise de 1997. Cependant, il ne faut pas rectifier cette orthographe, car il s’agit d’une coquille corrigée dans l’édition anglaise de 1999. Pour une fois, la propension de traducteur à omettre les accents lui évitera une correction !
[a31] Entrée lad, rectifier Ephel Dúath (au lieu de ~ Duath).
[a32] Entrée laurë, rectifier Glóredhel, Rathlóriel (au lieu de Gloredhel, Rathloriel).
[a33] Entrée lin- (2), rectifier lómelindi (au lieu de lomelindi). Voir aussi [t19].
[a34] Entrée lok-, rectifier Urulóki, (h)lókë (au lieu de Uruloki, (h)lokë)
[a35] Entrée lom, à rectifier en lóm.
[a36] Entrée los : outre les accents manquants (toutes les occurrences de la voyelle ó), cette entrée se retrouve mélangée avec une autre. Voir [m2] pour la correction à apporter.
[a37] Entrée man-, à rectifier en mân-, et corriger aussi l’accentuation de Úmanyar (au lieu de Úmanyar).
[a38] Entrée men, corriger Númen, Rómen (au lieu de Numen, Romen).
[a39] Entrée mîr, corriger les accents sur mîrë et Elemmírë (au lieu de mirë et Elemnirë, ce dernier contenant aussi une coquille, voir [t22]).
[a40] Entrée nar, à rectifier en nár, et corriger aussi Aikanáro et Fëanáro (au lieu de ~naro).
[a41] Entrée nim, corriger Ninquelótë (au lieu de Ninquelotë).
[a42] Entrée orn, corriger Hírilorn (au lieu de Hirilorn). Et voir aussi [x3] d’urgence…
[a43] Entrée palan, rectifier Palantíri (au lieu de palatiri, avec une triple erreur – majuscule, n, et accent). Aussi repertoriée en [t26] (pour les coquilles).
[a44] Entrée pel-, rectifier Ephel Dúath (au lieu de ~ Duarth, faute d’accent et coquille [t27]).
[a45] Entrée ril, lire Andúril au lieu d’Enduril. Noter aussi la coquille sur la lettre initiale [t30].
[a46] Entrée ring, lire Ringló (et non Ringlo).
[a47] Entrée rom-, lire Valaróma, Béma, bême (et non Valaroma, Bema, beme).
[a48] Entrée romen, à rectifier en rómen, et corriger aussi rhûn, Rhúnen et amrûn.
[a49] Entrée sûl : lire Súlimo, súlimë.[a50] Entrée tar-, lire tára, tári, Elentári, Kementári.
[a51] Entrée thalion, lire Cúthalion.
[a52] Entrée thôl, lire Cúarthol (et non Cuarthôl).
[a53] Entrée thoron, lire Soronúmë (et non Soronumë).
[a54] Entrée tin-, lire tindómë, tindómerel (et non tindomë, tindomerel). Voir aussi [x4].
[a55] Entrée ur-, lire Urulóki (et non Uruloki).
[a56] Entrée yave, à rectifier en yávë, et corriger aussi yávië (au lieu de yavië).

ENTRESS OU MOTS OUBLIES

[m1] Juste après l’entrée lóm (voir [a35]), il manque la véritable entrée lómë (voir [t20]). Ajouter par conséquent le texte suivant :

lómë ‘crépuscule’ dans Lómion, lómelindi ; voir .

[m2] Les entrées los et loth de la version anglaise ont été mélangées. Elles contiennent aussi des fautes d’accentuation, voir [a36]. Une rectification complète donnerait :

los ‘neige’ dans Oiolossë (en quenya oio ‘éternel’ et lossë ‘neige, couleur blanc-neige’); En sindarin loss dans Amon Uilos et Aeglos.
loth ‘fleur’ dans Lothlórien, Nimloth; en quenya lótë dans Ninquelótë, Vingilótë.

[m3] Entrée quen : rectifier cette entrée en quen- (quet-). Il manque le tiret après la première variante de l’entrée (cf. [r4]) et la seconde entre parenthèse a été oubliée… Ce n’est pas fini : voir aussi [t28] pour d’autres coquilles.

[m4] L’entrée thôn manque intégralement. L’insérer après l’entrée thôl :

thôn ‘pin’ dans Dorthonion.

DIVERS INCLASSABLES

[x1] A l’entrée anca, corriger “voir alca” en “voir alqua
[x2] Entrée naug : on peut y lire “‘nain’ en Naugrim” comme si ce dernier était le nom d’une langue. Il faut rectifier “‘nain’ dans Naugrim” (il s’agit d’un exemple).
[x3] Entrée orn, rectifier la traduction de Fangorn en remplaçant “Trois Barbes” par “Sylvebarbe” en suivant la traduction de F. Ledoux dans le Seigneur des Anneaux. “Trois Barbes” est un contresens impressionnant de la part d’un traducteur !!!! Voir aussi [a42] pour une autre erreur.
[x4] Entrée tin-, la traduction donnée pour “the substance of which the devices on the West-gate of Moria were made” est “la substance dont furent faits les instruments de la Porte Ouest de Moria”. C’est moins drôle que “Trois Barbes”, mais tout aussi absurde… à croire que le traducteur n’a pas lu le Seigneur des Anneaux et ne sait pas de quoi l’on parle ici. Rectifier “l’inscription” au lieu de “les instruments”. Voir aussi [a54] pour les autres erreurs figurant à cette entrée.
[x5] Entrée tum, traduire “Flame of Udûn” par “Flamme d’Udûn” (au lieu du pluriel “Flammes d’Udûn”. Voir aussi [t35].

En conclusion, nous laisserons les faits parler d’eux-mêmes : la moyenne dépasse largement une erreur par entrée…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Effacez le formulaireSoumettre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.