CONTE POUR NOËL

Par François Augereau, alias Silmo

Livret PDF : Télécharger

Mot de l’auteur :

Une manière un peu maladroite — et qui devrait rester sans suite — de s’emparer du Légendaire pour s’amuser avec les contes de Noël.

L’idée de départ était surtout ludique: piocher dans des tas de références devenues familières à beaucoup de lecteurs de Tolkien (quelques formulations telle que “et ils n’en parlèrent plus…”, ou bien l’histoire des Istari… etc… il y en a d’autres, à vous de chercher); ensuite, ajouter plusieurs clins d’œil (comme l’anachronisme du pistolet à bouchon dans Bilbo); Enfin et surtout, jouer à imaginer ce que deviendrait Tom Bombadil…

Bref, rien de bien sérieux, ni de la grande littérature. Juste une envie de vous distraire, …j’espère… Alors, pardonnez le style, ce n’était pas mon objectif principal.

PS: pour celles et ceux qui n’auraient pas lu les CLI et l’essai sur les Istari, il faudrait commencer par là 🙂

Notre avis :

(Stéphanie) Si veillées et contes d’hivers ne se font plus au coin du feu, rien ne nous empêche de nous prêter au jeu instauré ici, avec ce conte de Noël tout à fait inédit… où l’on apprend ce que devinrent Radagast, Alatar et Palando, et ce que devint aussi le vieux Tom Bombadil. En avant toute, et montez dans la locomotivavapeur ! Vous ne serez pas déçu du voyage 🙂

(Sylvie) J’avais gardé un souvenir attendri de ce conte, aussi ai-je eu envie de le remettre en lumière — lumière des Fêtes ! — et de vous donner l’occasion d’en profiter à nouveau.

Relisez-le, ou découvrez-le, et vous verrez que la magie de Noël n’est pas très éloignée de celle du monde de Tolkien…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Effacez le formulaireSoumettre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.